Corrigé du Bac STMG Pondichery Philosophie
7 pages

Corrigé du Bac STMG Pondichery Philosophie

Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement
7 pages
Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement

Description

Baccalauréat Pondichéry Session 2017 Épreuve :Philosophie BAC TECHNOLOGIQUE 'XUpH GH O·pSUHXYH: 4 heures Coefficient : 2 PROPOSITION DE CORRIGÉ 1 SUJET 1 La technique nait de la nécessité de produire les biens ŶĠĐĞƐƐĂŝƌĞƐ ă ƐĂ ƐƵƌǀŝĞ͙ Ğƚ ŝů LJ Ă ƚĞĐŚŶŝƋƵĞ ůŽƌƐƋƵĞ ŶŽƵƐ ƉƌŽĚƵŝƐŽŶƐ ƉůƵƐ ƋƵĞ ĐĞ ĚŽŶƚ ŶŽƵƐ ĂǀŽŶƐ ďĞƐŽŝŶ͕ ĞŶ ǀƵĞ Ě͛ƵŶĞ ƐĂƚŝƐĨĂĐƚŝŽŶ ă ǀĞŶŝƌ͙ ĠƐŝƌ Ğƚ ƚĞĐŚŶŝƋƵĞ ƐŽŶƚ ĂůŽƌƐ ůŝĠƐ Ğƚ ĚĂŶƐ un seul et uniqueďƵƚ ͗ ůĞ ďŽŶŚĞƵƌ ĐŽůůĞĐƚŝĨ͙ ŵĂŝƐ ĞŶƚƌĞ satisfaction et frustration ; où sont les limites ?

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 24 avril 2017
Nombre de lectures 2 089

Exrait

Baccalauréat Pondichéry
Session 2017
Épreuve :Philosophie
BAC TECHNOLOGIQUE
Durée de l’épreuve: 4 heures
Coefficient : 2
PROPOSITION DE CORRIGÉ
1
SUJET 1 La technique nait de la nécessité de produire les biens ŶĠĐessaiƌes à sa suƌvie… et il LJ a teĐhŶiƋue loƌsƋue Ŷous pƌoduisoŶs plus Ƌue Đe doŶt Ŷous avoŶs ďesoiŶ, eŶ vue d͛uŶe satisfaĐtioŶ à veŶiƌ… DĠsiƌ et teĐhŶiƋue soŶt aloƌs liĠs et daŶs un seul et uniqueďut : le ďoŶheuƌ ĐolleĐtif… ŵais eŶtƌe satisfaction et frustration ; où sont les limites ? La technique et le travail entretiennent donc une relation pƌoĐhe : le ƌĠel ͚͛tƌavaillĠ͛͛ sLJŵďolise aussi Đette uŶioŶ saĐƌĠe que le raisonnement vient compléter avec certitude et logiƋue… la teĐhŶiƋue est peut-être une oeuvre ŵathĠŵatiƋue et le tƌavail« l͛eŶĐƌe » de Đette ŵġŵe oeuvƌe… la gestioŶ histoƌiƋue, ĠĐoŶoŵiƋue, Đultuƌelle des hoŵŵes ƌĠpoŶd à des ƌefledžes sĐieŶtifiƋues Ƌui Ŷ͛oŶt doŶĐ Ƌu͛uŶ seul et uŶiƋue pƌojet : l͛ĠƋuiliďƌe de l͛Ġtat ! La teĐhŶiƋue est le dĠsiƌ de l͛Ġtat et soŶ edžigeŶĐe est la ƌĠussite ĐolleĐtive… Le tƌavail et la teĐhŶiƋue soŶt doŶĐ fƌagiles eŶ philosophie : le pƌeŵieƌ dĠsiƌe l͛ĠteƌŶitĠ ŵais la deudžiğŵe ƌeste ĠphĠŵğƌe… La teĐhŶiƋue assoĐiĠe au travail est donc uŶe Ƌuġte peƌŵaŶeŶte… l͛aďoutisseŵeŶt d͛uŶe vie ƌĠussie ? Mill va encore plus loin et définit la technique comme une notion capable de faire abstraction de la satisfaction : ce qui Đoŵpte, Đ͛est soŶ aĐĐessiďilitĠ !Sujet 2 L’expérience demeure subjective voire incomplète. Admirée, contestée, exposée… l’expériencesemble se 2
tourner vers autrui, comme embarquée par les flots des mouvements du genre humain… mais quel est le vrai but de l’expérience? Peut- on la saisir sans culture ? Dans une première partie, nous évoquerons le rapport de force qui allie réel et expérience puis dans une seconde partie l’alliance entre contemplation et expérience. Kant pense que l’expériencedoit être avant tout libre, et faire abstraction des automatismesde l’utilité…. C’est exprimer alors les caprices d’un temps prisonnier des effets de mode que l’éphémère vient renforcer… Autrui est alors récompensé de ses attentes « expérimentales » et parait satisfait… je me sens donc proche d’une expérience si celle-ci répond à mes principes, mes goûts, et mes choix : le réel prend le dessus et l’imagination empiriquecompose avec le temps et ses effets naturels… que la sociétévient conquérir pour l’éternité, cette dernière étant un recommencementperpétuel… qui attend l’hommecapable de saisir son instant ! Finalement, ce rapport de force s’inscrit dans une démarche spirituelle et Hegel a exprimé cette idée. L’expériencereste libre car elle traverse les lois du monde sans angoisse ni remord… comme l’homme se rassure à travers sa foi. C’est ici la définition même d’une nature rendue possible à travers l’expériencequi devient logiquement sacralisée, telle une déesse tenant dans ses bras le génie dévoilé ! L’imagination prend tout son sens dans cette logique irrésistible et unique… qu’un acte empiriquepeut rendre novateur, altruiste et 3
bienveillant. Hume dans ses « essais esthétiques » et en assumant son empirisme, précise que l’éducation, la loi et les traditions nous conditionnent toute notre existence et métamorphosent nos goûts, faisant de nos sensations des impressions toutes relatives : l’expérienceest la première victime de ce constat… Il faut développer son sens avant de lui en fournir un ! C’est l’ultime combat du citoyen et du contemplateur qui marchent…ensemble. ! TEXTE Pour Arendt, ŵoƌale et ĐoŶsĐieŶĐe soŶt uŶiveƌselles… l͛hoŵŵe Ŷe peut ġtƌe guidĠ paƌ uŶe voloŶtĠ ďaƌďaƌe et cruelle : le genre humain agit selon des principes et des vertus possédant un devoir pragmatique mais éloigné de toute spĠĐulatioŶ peƌveƌse : l͛aŶiŵalitĠ de l͛hoŵŵe Ŷ͛est elle pas plus dangereuse Ƌue l͛aŶiŵal lui-même ? ARENDT montre Ƌu͛uŶ aĐte veƌtueudž pƌovieŶt de la ďoŶŶe voloŶtĠ… Seule l͛iŶteŶtioŶ Đoŵpte ŵais paƌ ƌespeĐt pouƌ la loi ŵoƌale. La raison est donc fondamentale ! Etre homme raisonnable, Đ͛est se livƌeƌ à l͛iŵpĠƌatif ĐatĠgoƌiƋue, souƌĐe de dĠsiŶtĠƌesseŵeŶt… et d͛ĠƋuiliďƌe ! « Agis Đoŵŵe si la maxime de ton action devait être érigée par ta volonté en loi uŶiveƌselle de la Ŷatuƌe ». La ŵoƌalitĠ doit s͛Ġloigner du
4
ďoŶheuƌ… et Ŷe peŶseƌ Ƌu͛à l͛ĠŵeƌgeŶĐe seŶsiďle du ďoŶheuƌ d͛autƌui, ŶotioŶ philosophiƋue iŶteŵpoƌellevoire intergénérationnelle. ARENDT annonce alors le lien profond entre les hommes qui dans une logique de paix universelle et perpétuelle, peuvent viser le développement de la culture, la soĐiĠtĠ et la ŵoƌale… l͛hoŵŵe et la Ŷatuƌe au seƌviĐe d͛uŶe seule et unique cause ! La désobéissance civile et la lutte ĐoŶtƌe l͛ĠtouffeŵeŶt de la peŶsĠe uŶiƋue! Ni la violence, ni le pouvoir ne sont des phénomènes naturels !
5
6
7
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents