la suite de la consultation des lycées en l

la suite de la consultation des lycées en l'introduction en classe de 1re et de terminale d'une nouvelle épreuve au baccalauréat censée mobiliser les ressources documentaires autour d'un projet transdisciplinaire et ouvrir le jeu des exer cices académiques est l'occasion de mieux com prendre les logiques d'action des enseignants en interaction avec celles des élèves Face cette nou veauté introduite dans le second cycle allaient ils réutiliser l'expérience de la pédagogie du projet déjà l'œuvre dans les modules ou faire appel d'autres ressources Lesquelles Aidés en cela par quels passeurs et quels types d'analyse En pro duisant quels savoirs professionnels Les enseignants associés qui ont choisi de répondre cet appel coopération de l'INRP issus de sept aca démies Amiens Bordeaux Caen Créteil Nantes Paris Rennes et réunis sur la base d'équipes mixtes comprenant enseignants et documentalistes ont déli mité quatre angles d'observation: le carnet de bord pour le suivi d'un travail long et les critères d'évaluation du dossier final le système d'information intra et inter établisse ments construire et développer et l'élaboration d'outils de veille sur Internet les conceptions croisées des enseignants et des documentalistes concernant l'éducation l'infor mation et les TICE les conséquences sur les contenus de formation des enseignants et des documentalistes Sans préjuger de l'évolution de la recherche

Documents
4 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Niveau: Secondaire, Lycée, Terminale

  • mémoire


À la suite de la consultation des lycées en 1998, l'introduction, en classe de 1re et de terminale d'une nouvelle épreuve au baccalauréat censée mobiliser les ressources documentaires autour d'un projet transdisciplinaire et ouvrir le jeu des exer- cices académiques, est l'occasion de mieux com- prendre les logiques d'action des enseignants en interaction avec celles des élèves. Face à cette nou- veauté introduite dans le second cycle, allaient-ils réutiliser l'expérience de la pédagogie du projet, déjà à l'œuvre dans les modules ou faire appel à d'autres ressources ? Lesquelles ? Aidés en cela par quels «passeurs» et quels types d'analyse? En pro- duisant quels savoirs professionnels ? Les enseignants associés qui ont choisi de répondre à cet appel à coopération de l'INRP, issus de sept aca- démies (Amiens, Bordeaux, Caen, Créteil, Nantes, Paris, Rennes) et réunis sur la base d'équipes mixtes comprenant enseignants et documentalistes, ont déli- mité quatre angles d'observation: – le carnet de bord pour le suivi d'un travail long et les critères d'évaluation du dossier final ; – le système d'information intra et inter-établisse- ments à construire et à développer et l'élaboration d'outils de veille sur Internet ; – les conceptions croisées des enseignants et des documentalistes concernant l'éducation à l'infor- mation et les TICE ; – les conséquences sur les contenus de formation des enseignants et des documentalistes.

  • validation des compétences langagières dans le cadre des échanges

  • identité professionnelle des ensei- gnants

  • témoin de la recherche docu

  • savoir scolaire

  • science economique


Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 85
Langue Français
Signaler un problème
REGARDS DE CHERCHEURS T PE: uneOCCASION 1 deRE-PENSER lÕÈducation ‡LÕINFORMATION En septembre 1999, commence ‡ quelques remarques sont communicables. INRPune recherche-action intitulÈe: 1 LÕInformation et la formationportÈe, au dÈbut, parUne innovation de nouvelles disciplines pÈdagogiques des enseignants dans LÕexercice pour les ÈlËves consiste ‡ prÈsenter sous le cadre de lÕaide documentaire auxÈcrite et orale, le rÈsul-forme libre, ‡ dominante tat dÕune rÈflexion, menÈe sur un temps long, ÈlËves. Il sÕagit de continuer la autour dÕun sujet dÈterminÈ volontairement ou rÈflexion engagÈe dans le nÈgociÈ avec les enseignants, ‡ partir dÕune liste nationale de thËmes transdisciplinaires. Cette dÈpartement Ressources etÈpreuve implique un questionnement personnel, une recherche et un traitement documentaires et Communication sur la maniËre dont une communication des rÈsultats sous la forme dÕune soutenance devant un minijury. Aussi, dans circulent les rÈsultats de la recherche une initiative de ce genre qui suppose une colla-et coopËrent des praticiens pourboration entre les disciplines et leCDI, lÕhypothË-se Ètait de retrouver les alliances entre documen-aborder la rÈforme desTPE. talistes et professeurs de lettres ou dÕhistoire-gÈo-¿ la suite de la consultation des lycÈes en 1998,graphie, disciplines dÈj‡ acquises ‡ lÕutilisation du re lÕintroduction, en classe de 1 et de terminaledocument dans lÕenseignement et souvent men-dÕune nouvelle Èpreuve au baccalaurÈat censÈetionnÈes dans les projets dÕactivitÈs Èducatives. En mobiliser les ressources documentaires autour dÕun1999, les enseignants volontaires pour expÈri-projet transdisciplinaire et ouvrir le jeu des exer-menter appartiennent plutÙt ‡ la physique et aux cices acadÈmiques, est lÕoccasion de mieux com-sciences Èconomiques et sociales. On peut tenter prendre les logiques dÕaction des enseignants enune explication. Pour les sciences physiques, le interaction avec celles des ÈlËves. Face ‡ cette nou-recul de lÕorientation des Ètudiants vers les disci-veautÈ introduite dans le second cycle, allaient-ilsplines scientifiques ‡ lÕuniversitÈ avait dÈj‡ alertÈ rÈutiliser lÕexpÈrience de la pÈdagogie du projet,et mis en question la pÈdagogie et les contenus de dÈj‡ ‡ lÕÏuvre dans les modules ou faire appel ‡cette discipline. Pour tenter de repositionner la dÕautres ressources? Lesquelles? AidÈs en cela parphysique comme filiËre dÕexcellence, les esprits quels ´passeurs ªet quels types dÕanalyse? En pro-Ètaient prÈparÈs ‡ cette rÈforme qui a lÕavantage duisant quels savoirs professionnels? desituer les apprentissages dans des centres dÕin-Les enseignants associÈs qui ont choisi de rÈpondretÈrÍt plus larges. DÕautre part, leBulletin de ‡ cet appel ‡ coopÈration de lÕINRP, issus de sept aca-lÕUnion des physiciensavait relayÈ lÕinformation dÈmies (Amiens, Bordeaux, Caen, CrÈteil, Nantes,en prÈsentant le modËle qui avait inspirÈ cesTPE, Paris, Rennes) et rÈunis sur la base dÕÈquipes mixtesles Travaux dÕinitiative personnels et encadrÈs comprenant enseignants et documentalistes, ont dÈli-(TIPEcrÈÈs, dans les Ècoles dÕingÈnieurs, pour les), mitÈ quatre angles dÕobservation: former‡ la communication et ‡ la culture gÈnÈ-Ð lecarnet de bord pour le suivi dÕun travail longrale, condition dÕune compÈtence au travail en et les critËres dÕÈvaluation du dossier final; Èquipepour les employeurs. Mais lÕinfluence dÕun Ð lesystËme dÕinformation intra et inter-Ètablisse-ouvrage commeLes ActivitÈs de documentation en ments ‡ construire et ‡ dÈvelopper et lÕÈlaborationphysique-chimie(Colin, 1998) sur les collabora-dÕoutils de veille sur Internet; tionsentre professeur de physique et professeur de Ð lesconceptions croisÈes des enseignants et desdocumentation est aussi ‡ prendre en compte. documentalistes concernant lÕÈducation ‡ lÕinfor-La prÈsence plus forte des sciences Èconomiques mation et lesTICEpeut sÕexpliquer davantage par lÕexpÈ-sociales ; et Ð lesconsÈquences sur les contenus de formationrience bien dÈveloppÈe du travail sur dossiers et des enseignants et des documentalistes.documents et la recherche dÕintÈgration dÕune dis-Sans prÈjuger de lÕÈvolution de la recherche,cipline encore jeune dans lÕenseignement. On se rappelle que lÕannÈe 1999-2000 fut celle qui TPE (1) Lesne sont pas vraiment une innovation, si ce terme estposte ‡ un ministre aprËs les manifesta-valut son rÈservÈ aux initiatives nÈes de la base mais cette rÈforme prolonge tions dÕenseignants et vit sÕaffronter dans la presse et gÈnÈralise dÕanciennes innovations (pÈdagogie du contrat, pÈda-les pÈdagogues et philosophes ‡ propos de la place gogie diffÈrenciÈe, pÈdagogie du projet, pÈdagogie de la documen-et de la nature des savoirs ‡ enseigner. La violen-tationÉ toutes portÈes par lÕesprit de lÕ…ducation nouvelle). ce des dÈbats dÈpassa la rue avant de gagner la une
(2) Cf. ledossier dÈj‡ rÈalisÈ par les ÈlËves de classes dÕarts plas-tiques, en France, les crÈdits des Ètudes dÕarchitecture au QuÈbec ou lePortfolio europÈen des langues(Didier,CNDP2001) pour la validation des compÈtences langagiËres dans le cadre des Èchanges dÕÈtudiants en Europe (dÈfinition du portfolio, dÕaprËs Aubret et Gilbert dans laRevue franÁaise de pÈdagogien∞ 132(2000), page 13 : ´ UnedÈmarche caractÈrisÈe par un double processus dÕanalyse et de synthËse des expÈriences personnelles, sociales et profession-nelles, en vue de faire Èmerger les compÈtences quÕelles ont engen-drÈes, de coder ces compÈtences dans un langage qui permet dÕen mÈmoriser le contenu pour soi et pour autrui, et de rechercher les ÒpreuvesÓ qui peuvent attester de leur rÈalitÈ pour autrui dans la nÈgociation sociale.ª) (3) Uneremarque souvent ÈvoquÈe est celle des ressources cultu-relles inÈgales selon les familles pour lÕaide aux ÈlËves, mais ce fait nÕest pas particulier auxTPE. Les ÈlËves peuvent frÈquenter dÕautres lieux que leCDI, ce qui pose dÕautres problËmes. ¿ lÕoccasion dÕune rÈunion ‡ lÕURFISTde Paris, une responsable de laBUde Jussieu Èvoquait lÕenvahissement par ces lycÈens des bibliothËques spÈciali-sÈes et la difficultÈ de leur proposer une documentation adaptÈe. (4) Plansde formation ‡ la culture ou ‡ la maÓtrise de lÕinformation sur les sites de lÕURFIST(Cerise), de lÕENSSIB, de lÕuniversitÈ de MontrÈal (Bernhard), de laBUde Gembloux (Pochet)É
3