Brevet 2000 francais besancon lyon

Français
3 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

G.Sand, Histoire de ma vie - (Besançon, Dijon, Grenoble, Lyon, Nancy-Metz, Reims, Strasbourg) HISTOIRE DE MA VIE . 1 Dans le chapitre XI de Histoire de ma vie, George Sand évoque les. premières années de son enfance. En compagnie de sa mère, elle se. rendait fréquemment chez un oncle et une tante qui habitaient à Chaillot,. qui était alors un village près de paris. Elle y retrouvait Clotilde, une. cousine de son âge. 5 Je ne crois pas avoir revu cette maison de Chaillot depuis 1808, car, après le voyage d'Espagne, je n'ai plus quitté Nohant (1) jusqu'après l'époque où mon oncle vendit à L'Etat sa petite propriété, qui se trouvait sur l'emplacement destiné au palais du roi de Rome (2). Que je me trompe ou non, je placerai ici ce que j'ai à dire de cette maison, qui était alors une véritable maison de campagne, Chaillot n'étant point bâti comme il l'est aujourd'hui. ..........C'était l'habitation la plus modeste du monde, je le comprends aujourd'hui que les objets restés dans ma 10 mémoire m'apparaissent avec leur valeur véritable. Mais à l'âge que j'avais alors c'était un paradis. Je pourrais dessiner le plan du local et celui du jardin tant ils me sont restés présents.[...] ..........Le jardin était un carré fort long, fort petit en réalité, mais qui me semblait immense, quoique j'en fisse le tour deux-cents fois par jour. Il était régulièrement dessiné à la mode d'autrefois; il y avait des fleurs et des légumes; pas la moindre ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 729
Langue Français
Signaler un problème
.
1 5 10 15 20
25
G.Sand,Histoire de ma vie (Besançon, Dijon, Grenoble, Lyon, NancyMetz, Reims, Strasbourg)
HISTOIRE DE MA VIE
Dans le chapitre XI deHistoire de ma vie, George Sand évoque les.premières années de son enfance. En compagnie de sa mère, elle se.rendait fréquemment chez un oncle et une tantequi habitaient à Chaillot,.qui était alors un village près de paris. Elle y retrouvait Clotilde, une.cousine de son âge.
Je ne croispas avoir revu cette maison de Chaillot depuis 1808, car, après le voyage d'Espagne,je n'aiplusquitté Nohant(1)jusqu'après l'époque où mon oncle vendit à L'Etat sapetitepropriété,qui se trouvait sur l'emplacement destiné au palais du roi de Rome (2). Que je me trompe ou non, je placerai ici ce que j'ai à dire de cette maison,qui était alors une véritable maison de campagne, Chaillot n'étantpoint bâti comme il l'est aujourd'hui. ..........C'était l'habitation laplus modeste du monde,je le comprends aujourd'huique les objets restés dans ma mémoire m'apparaissent avec leur valeur véritable. Mais à l'âgequej'avais alors c'était unparadis. Jepourrais dessiner leplan du local et celui dujardin tant ils me sont restésprésents.[...]..........Lejardin était un carré fort long, fortpetit en réalité, maisqui me semblait immense,quoiquej'en fisse le tour deuxcents foisparjour. Il était régulièrement dessiné à la mode d'autrefois; ily avait des fleurs et des gumes;pas la moindre vue car il était tout entouré de murs; mais ilyau fond une terrasse sablée à avait laquelle on montaitpar des marches enpierre, avec ungrand vase de terre cuite classiquement bête de chaque côté, et c'était sur cette terrasse, lieu idéalpour moi,que sepassaient nosgrandsjeux de bataille, de fuite et depoursuite. ..........C'est là aussiquej'ai vu despapillonspour lapremière fois et degrandes fleurs de tournesolqui me paraissaient avoir centpieds de haut. Unjour, nous fûmes interrompues dans nosjeuxpar unegrande rumeur audehors. On criait Vive l'empereur(3), on marchait àpasprécipités, on s'éloignait et les cris continuaient toujours. L'empereurpassait en effet àquelque distance et nous entendions le trot des chevaux et l'émotion de la foule. Nous nepouvionspas voir à travers le mur, mais ce fut bien beau dans mon imagination,je m'en souviens, et nous criâmes de toutes nos forces:Vive l'empereur ! transportées d'un enthousiasme sympathique.
______________________________ (1) Village du BerryGeor où ge Sand apassé son (2) Le fils de (3)L'empereur Napoléon Ier.
George Sand, Histoire de ma vie,© Ed. Gallimard, "Bibliothèque de la pleiade"
enfance et unepartie importante de sa vie. l'empereur NapoléonIer.
PREMIÈRE PARTIE : QUESTIONS, REECRITURE, DICTÉE (25 points)