1LES SANITAIRES DANS LES ÉCOLES ÉLÉMENTAIRES
16 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

1LES SANITAIRES DANS LES ÉCOLES ÉLÉMENTAIRES

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
16 pages
Français

Description

Niveau: Secondaire, Lycée

  • mémoire

  • exposé


1LES SANITAIRES DANS LES ÉCOLES ÉLÉMENTAIRES Dossier extrait du rapport 2007 Alertée par le nombre croissant d'accidents dans les sani- taires à l'école, la commission premier degré a souhaité enquêter sur ces installations et les conditions matériel- les d'usage, d'hygiène et de santé pour les élèves. Il convient également de rappeler que l'Observatoire est directement concerné par les problèmes d'hygiène qui sont liés à la nature et à l'entretien des bâtiments scolaires. Les accidents dans les sanitaires d'après l'enquête BAOBAC 2007 Pendant l'année scolaire 2005-2006, 298 accidents dans les sanitaires ont été déclarés concernant les élèves de CP, CE1, CE2, CM1 et CM2. Pour l'année scolaire 2006-2007, ce nombre est en augmentation puisqu'il s'élève à 340. Les accidents survenus pendant l'année scolaire 2006- 2007 concernent en premier lieu les élèves de CP (27,6%) puis ceux de CM1 (22,4%), de CE1 (19,4%), de CE2 (15,9%) et de CM2 (14,7%). Les accidents ont lieu en majorité aux heures de récréa- tion et à l'heure du déjeuner. Les horaires de survenue des accidents ont pu être dénombrés : 107 (32%) ac- cidents entre 15 h et 16 h, 92 (27,6%) accidents entre 10 h et 11 h et 68 (20,4%) accidents entre 12 h et 14 h.

  • incontinence urinaire de la jeune fille nullipare

  • toilette

  • respect de la réglementation

  • année scolaire

  • attention sur les sanitaires scolaires en relation avec la survenue de problèmes urinaires chez les enfants

  • sanitaire

  • médecin de l'education nationale


Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 27
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Exrait

LES SANITAIRESD NA SEL SCÉLOSELÉ ÉNTMERDAIsiose reartxd tiar ut 20pporerté07Al rel eaprb en moanssoicrciacd't ad stneds sel snseà l é'na-iatri commisscole, lareimged  noierp"auhenté" résoa sei ruc res uqtê et ionsllatnstam snoitidnoc selusd's lel-ieérated tnas p ét ruoe,ag'h dièyg enevneitné agelemtnles élèves. IlcoresbOl  eriotavpprae  due qerelnr énoecel sap rirecestdnt ctemeo siétle ènui qd sigyhborpemèlretien d à lenttaru ete s àaln idcc aes.Lesirlaocs stnemitâb seprès d'airesnita sas seld nanestsce néan 2reaiol6002-500ca 892 ,nquê l'eAOBAte B70eP C02 t'ldnna dtélaécs rénccoanrel tné seevèlcidents dasles asinatriseo tné alocs eénna'l ru c7,00-20620e irC 2EEC,1C ,P sed. Po CM21 et, CMvèlé à ei'uq's lcc aenid0.34es Lse tnea nemorb eion puisugmentatnrnenoecp er tne 200aire07 c6-20na'l tnalocs eénveur stsndpes nu1M( 224,)% ,edC %)puis ceux de Csevè ed ( PC6,72ermiie lleu éls nt lts oiden accL se%7.)1(,4MC 2e  det) 9%5,(1E2C ed ,)%4,91( 1Eu déjeun'heure d nteà l rcét-oi desrée x auurheroja éti ueim neac-c2%) 7 (3: 101  5tnerste dine(22  9h,6  1eth  stnedicca )%6,7horaireser. Les neeued sd  eusvrons put ciacntdebmon sérrtê éd era tlppusea edc entsccid6) o (28secén tnenu étistaulnscoéd montinert1e 0 hte1  1h et 68 (20,4%) iccatnedne s ert h12t  e h14a .L,sac 51 snad te tsannf e27à s sé tuafnnal e' nedatioalisspitl'horeileD .soh atipn  uinsoalicoue  éidpsne sno tténfirmiers soinsiuné igexceenbseaedicca 8 tno stn ou euree à égalalris océpir euséta écénsaese.iriom u snn en tiurne la gravité, E  necq iuc noec uts anecc aenidl-ocerianesbs ecu moins penanasee  t86 4esamnirtceà e géonolpr sétivitca seniaet/oine semaune du etptii anuuen seLmmodsegaroc repo slssie entuitivéts ocalri epour la journée.n stnafnsap tno'reepur pacl'rendréeii fn ànuru emaine se49 ee. 1a xud neafec ,7570 à la s) dont iccatned( et 261àl,têa  daugtoi31 8no t)sd edtnacci165 rs (rieuépus serbmemxua ntmelepaciinprt eplaies (114 accrpniicapelmtn tsenIl. 'a st gid sé snaa 31dicc soneurscerntconbmer seméfir sniro tLe. let  enc 03e stenârc uaaccidentses (125sed vired  eacsuautrtimaenem7 t  etolagé .)sn nObiliimmoent ipemé'uqinL c ârmssen eeidcc a62 1nsad tneivretni remene tuod  eestcidents), d'écrasnedi,)st ed uartnnioenem94t(cc aso ,ed sraited ssmesmatiers  diva sertuastnediccioatul-cd't  enstnosnas  te  441ahstaiumcis onrcmérahc een.saLd ervatoirde lObsal te erutan aLecee  dceenquré fens tn siced scablesngeapas ont rtpaulicr ies letropd se sna 031accidents. 129 accdi'nno tap sednscoir c mesnctalleiréta 651 .sedeimacciuentpliqtuerd a'vèse slées dontiradéféa l ed elanoitan equêtl'en2et  en rasià P CFEPl  aro pdeblsut ler lleinemese ttneslertaienquêtes a2 eC sneD ED Nnep setiudéffid ras reaiitonacolscs rutêses nal seusie. Plenquurs  : ene'ltêuqed ereoton cisnancsao tné étp roétnerents organismesnoa alit neraleinue urvela svec el rus noitnettaco sesirtanisas irés.sL sts ocalsion "pra commissemèiru p edlbor eesannfirna less scaireres.olail ueP raé'imsrd ièyg'h lecéf dned esueuttinas se pédiatriqutiraine tgélamene t'lntnesps iaécstlid se'l elorueigosionmmisidé  décatitséne aoc,fl tans iese  desncrocca nel ceva dencontrées pour sed fiifuctlsér atsttiise quprresnocutitap n lenésucl  a éteastn la pournne idied unet etpmoC .serlico ées dtériparpfonouoahti égrdonc semier deatrotouqd nopmi'que tiesr dittce sérédisté emmocs let an m àusplpénoedr 'dnurd enière matonoe aul edsrueèlé .sevn  Efeef lt, éesèlev sedc sen vieaux ont été conu  dsebaa  lurysrpua tairatnolovgnannseies eès de  tC 2M etestd oiatanrlObl'rvseitraud r,recp à ternet,  site intê enanonu eneuqntsadee prs raogtnasse écu topmohygiène et à la 'ldécutaoi n à'lscteu  d, reaioliaf serieitrap tn deationitas saL  acé.ueutnrfqéd tivl ea sèaf u eestrt s seèvéluoetd  e t à'lcégnant esque l'en tiaf el rap éviot mntmelega éité atohxieCc anritionques un me àedl i'eptcoi ncaadémique de Saônl edudé'itacn noioatlenaup as rèodtcd  uaMirue rir, Lenocin médeitcepsniédaca nodee qumie,rn'O lcin consin, médecenh à'liellret  dduteoce  lnccouD emehcC rulicéissicomm la exterueéa sse'tsnos emgneins'e desmmtnoc ec snaD.tnecation nationale,ti snepedl é'udRir archTad arss)eried ,noM ueis de orats, ePariiaercsloertca  u lur sontehirc'a égrahc issim edaneld senoN taoissociatie de l'AisértnedaP epllila Cinuddet me Mno.s:p//h.ttED)V (ANancee Fres dlliV sed noitacuÉdls urteecir D eri rusi'l"nocnnetie ncinurreai-eteL-ioer ,uaetur en 2d'un mémo xueil s nu snade ègllcoe ôl retalj d  en luueenre :lipat de éta Cmeishr, e" MdeM-tnpsnienitiaS  de l'éddu mécinanitnolacutaoi nupro(ge alontinaamirp tnemenge eralegénéice ectroi ncuta'ldéd  etaoidecuvuf..nogr
1