DEVOIRS DE VACANCES Sont ils encore nombreux chanter aux derniers jours de Juin

-

Documents
7 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Niveau: Secondaire, Lycée
135 DEVOIRS DE VACANCES Sont-ils encore nombreux à chanter, aux derniers jours de Juin, Gai gai l'écolier, c'est demain les vacances, Gai gai l'écolier c'est demain les congés. Adieu les analyses, Les d'voirs et les dictées, Tout ça c'est d'la bêtise, Allons nous amuser ! Y croient-ils vraiment, s'ils le disent encore, au soir du dernier jour de classe : Les cahiers au feu, les professeurs au milieu ? Les comptines enfantines de l'été commençant se sont tues, privées de voix. C'est moins la concurrence de la Star Ac qui a ringardisé ces veilles rengaines, que les transformations de l'école et la montée des attentes parentales. Les vacances d'été sont, à leur tour, devenues un temps dont une partie est occupée par du travail pour l'école. Pendant les congés d'été, une partie des élèves s'adonne à des activités scolaires, pour une durée plus ou moins importante. On s'intéressera dans ce chapitre aux devoirs de vacances, pour lesquels peu de documentation existe. On exclut ici ce que l'on pourrait désigner par école d'été, et c'est pourquoi on ne fera pas appel à de la documentation étrangère, qui ne concerne que ce type de travail pendant les vacances.

  • gai gai

  • devoirs de vacances

  • vacances faire des devoirs de vacances

  • vacances

  • travail scolaire

  • proportion notable d'élèves


Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 53
Langue Français
Signaler un problème
135
DEVOIRS DE VACANCES
Sont-ils encore nombreux à chanter, aux derniers jours de Juin,
"Gai gai l'écolier, c'est demain les vacances,
Gai gai l'écolier c'est demain les congés.
Adieu les analyses,
Les d'voirs et les dictées,
Tout ça c'est d'la bêtise,
Allons nous amuser !"
Y croient-ils vraiment, s'ils le disent encore, au soir du dernier jour de classe : "Les
cahiers au feu, les professeurs au milieu" ?
Les comptines enfantines de l'été commençant se sont tues, privées de voix. C'est moins
la concurrence de la "Star Ac" qui a ringardisé ces veilles rengaines, que les transformations
de l'école et la montée des attentes parentales.
Les vacances d'été sont, à leur tour, devenues un temps dont une partie est occupée par
du travail pour l'école. Pendant les congés d'été, une partie des élèves s'adonne à des activités
scolaires, pour une durée plus ou moins importante.
On s'intéressera dans ce chapitre aux devoirs de vacances, pour lesquels peu de
documentation existe.
On exclut ici ce que l'on pourrait désigner par "école d'été", et c'est pourquoi on ne fera
pas appel à de la documentation étrangère, qui ne concerne que ce type de travail pendant les
vacances. Les deux articles qui ont été trouvés portent tous deux en effet sur des dispositifs de
longue durée. Le premier dispositif est destiné, en Ecosse, à aider des élèves sortant de
l'enseignement secondaire à franchir le pas (le "gap") vers l'enseignement supérieur, et cette
prise en charge d'étudiants venus souvent des milieux populaires s'avère positive pour plus
des trois quarts d'entre eux (Watt et Patterson, 1997). Le second dispositif a été mis en place
dans une école des Etats-Unis, pour aider les élèves mauvais lecteurs en fin de première année
à récupérer leur retard en lecture ; ses effets s'avèrent positifs et durables (Hamilton Mudre et
Mc Cormick, 1989). Enfin, un site internet évoque la mise en place à Québec de "cours d'été"
destinés aux élèves du primaire en difficulté scolaire, mais l'évocation ne va pas au delà. Rien
n'a été trouvé qui correspondrait à ce que l'on appelle en France "devoirs de vacances". Cela
ne signifie pas que cette pratique soit une exclusivité française, mais peut-être seulement
qu'aucun chercheur ne s'y est intéressé dans un autre pays.