DIVERSIFIER LES SUPPORTS D

DIVERSIFIER LES SUPPORTS D'APPRENTISSAGE EN CLASSE D'ESPAGNOL

Documents
41 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Classes de Seconde, Secondaire - Lycée, 2nde
  • cours magistral
  • mémoire
  • dissertation - matière potentielle : aux sujets audacieux et de commentaires de textes émanant d' illustres auteurs
1IUFM de l'Académie de Montpellier Aline GONZALEZ Site de PERPIGNAN PLC2 Espagnol DIVERSIFIER LES SUPPORTS D'APPRENTISSAGE EN CLASSE D'ESPAGNOL Directeur de mémoire : Mme M. ALFOCEA Assesseur du mémoire : Mme I. SANTAROSSA Lycée DEODAT DE SEVERAC Classes de Seconde Année 99-00
  • souvenir de dissertations aux sujets audacieux et de commentaires de textes émanant d'illustres auteurs
  • severac classes de seconde année
  • supports d'apprentissage
  • supports de l'apprentissage
  • supports d'apprentissages
  • classe
  • classes
  • textes
  • texte

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 136
Signaler un problème

IUFM de l’Académie de Montpellier Aline GONZALEZ
Site de PERPIGNAN PLC2
Espagnol
DIVERSIFIER LES SUPPORTS
D’APPRENTISSAGE EN CLASSE D’ESPAGNOL
Directeur de mémoire : Mme M. ALFOCEA
Assesseur du mémoire : Mme I. SANTAROSSA
Lycée DEODAT DE SEVERAC
Classes de Seconde Année 99-00
1Ce travail est le résultat d’une étude menée dans mes classes de
Seconde sur l’utilité de diversifier les supports d’apprentissages. L’objectif
premier a été de réfléchir à une progression ordonnée où les documents
s’enchaîneraient avec cohérence. J’ai toujours privilégié le texte comme
support de bas mais j’ai aussi utilisé d’autres documents : la
photographie, le dessin humoristique, le tableau, la BD, la publicité, le
cinéma, l’article de presse, etc.… J’ai tenté, en recourrant à la diversité, de
prouver l’intérêt de l’utilisation de ces documents dans l’enseignement
d’une langue étrangère.
Este trabajo es el resultado de un estudio llevado a cabo en mis dos
clases de « Seconde » acerca de la utilidad de diversificar los documentos.
El primer objetivo fue plantear una progresión ordenada en la que los
documentos se enlazarían con coherencia. Siempre di preferencia al texto
como documento básico pero también utilicé otros varios : la fotografía, el
dibujo humorístico, el cuadro, la publicidad, el cine, el artículo de prensa,
etc… Al recurrir a la variedad, intenté demostrar el interés de la
utilización de tales documentos en la enseñanza de un idioma extranjero.
<><><><><>
Mots clés : progression, support, texte , document iconographique,
thématique, diversifier, apprentissage.
23SOMMAIRE
Pages
- Introduction. 8
- Présentation des classes en responsabilité. 10
- Motivations. 12
- Première Partie : 14
DIVERSIFIER LES SUPPORTS
I – POURQUOI DIVERSIFIER LES SUPPORTS ? 15
II – LA RESPONSABILITE DE L’ORGANISATION DES
APPRENTISSAGES.
15 III – NECESSITE D’UNE VARIETE THEMATIQUE. 16
IV – LE TEXTE AVANT TOUT. 18
V – LES DOCUMENTS ICONOGRAPHIQUES ET
AUDIOVISUELS. 18
- Deuxième Partie : 21
APPLICATIONS PRATIQUES
<> PRESENSTATION DE QUELQUES SEQUENCES 22
a) La première séquence
22
b) La deuxième séquence 23
c) La troisième séquence 25
d) La quatrième sé 26
e) Module 28
4- Troisième Partie : 30
PROJETS
Séquence N°1: Supports envisagés 31
a) Poème de Rafael ALBERTI 31
b) Une séquence filmique 31
c) Une publicité 31
Séquence N°2 : Supports envisagés 32
a) Un tableau de FRIDA KAHLO 32
b) Un texte d’Isabel ALLENDE 32
c) Une carte géographique 33
d) Une chanson : Clandestino 33
Séquence N°3 : Supports envisagés 33
a) Texte d’Isabel ALLENDE 33
b) Emission télévisée 34
Séquence N°4 : Supports envisagé34
a) Texte (script de film) de LUIS BUÑUEL 34
b) Photogramme 35
c) Séquence filmique : « Los Olvidados » 35
- Conclusion. 37
- Bibliographie. 40
- Annexes. 41
5 « Qui apprend une nouvelle langue,
acquiert une nouvelle âme ».
(J.R. JIMENEZ)
« Je dédie ce mémoire à tout ceux qui dans mon
entourage ont cru en moi ».
6INTRODUCTION
<><><>
PRESENTATION DES CLASSES
EN RESPONSABILITE
<><><>
MOTIVATIONS
7INTRODUCTION
Ce mémoire, sorte d’accouchement, se nourrit de mon expérience
personnelle. Voici en quelques lignes, l’histoire de mon parcours.
Le CAPES d’ESPAGNOL a été pour moi une grande aventure, pas
toujours plaisante il faut le dire…surtout pour mon entourage ! C’est dix
ans après avoir décroché une maîtrise d’espagnol que j’ai décidé de
procéder à une sérieuse remise à niveau afin de pouvoir me présenter au
concours . J’y suis parvenue, certes pas sans y avoir « laissé quelques
plumes » et au prix d’un acharnement dont je ne me serais pas crue
capable mais la victoire n’en a été que plus belle !
A la rentrée scolaire 99/2000, j’ai été nommée au Lycée Déodat de
Séverac à CERET non sans une appréhension légitime certes mais bien
réelle.
Il s’agit d’un établissement de quelques 900 élèves, le dernier lycée
français avant la frontière espagnole dont l’allure extérieure serait celle
d’un ancien pensionnat de jeunes filles.
Ma première prise de contact avec les collègues a été plutôt
plaisante et chaleureuse.
Récemment sortie de l’université, je vivais encore dans le souvenir
de dissertations aux sujets audacieux et de commentaires de textes
émanant d’illustres auteurs, aussi ais-je ressenti face à mes classes
comme un électrochoc. Envolés les cours magistraux, finies les pensées
littéraires, j’étais face à des ados qui pour la plupart ne partageaient
manifestement pas mes convictions. Certains d’ailleurs ne comprenaient
pas au delà du « ¡Hola ! ¡Buenos días !».
Il me fallut donc mettre de coté cette érudition très académique et
envisager les stratégies que je pourrais mettre en place afin de me mettre
à la portée de mon auditoire ( tout en satisfaisant ses exigences :
comprendre et apprendre ).
8Le manuel dont je disposais était « Tengo ». Il m’apparut décevant
face à d’autres manuels existants tels que « ¿ Qué Pasa ? » , « Adelante »
ou « Continentes ». Les collègues me dirent l’avoir choisi car étant d’un
accès plus facile. Je décidai donc dès le début de l’année scolaire de
puiser ici et là les documents dont je me servirai afin de composer mes
séquences et de travailler à partir de photocopies. Il est bien évident que je
n‘ai pas exclu de travailler avec « Tengo » et que je l’utiliserai chaque fois
que cela sera possible.
9PRESENTATION DES CLASSES EN RESPONSABILITE
Je me suis vue attribuer 2 classes de seconde pour cette année de
stage, classes très chargées numériquement et donc éprouvantes.
SECONDE 4 : Il s’agit d’un groupe composé de 33 élèves ( 19 filles et 14
garçons). Ils sont pour la grande majorité des élèves dociles et de bonne
volonté. Une dizaine se détache du groupe comme étant très scolaires et
travailleurs ( leurs résultats sont plus qu’acceptables). Ils respectent la
prise de parole de leurs camarades en levant le doigt et en attendant leur
tour.
Malheureusement quelques autres ne respectent pas ces mêmes règles et
perturbent la classe en intervenant tous azimuts et en s’interpellant ; on
sent même une réelle agressivité chez 2 ou 3 élèves puisqu’ils en viennent
parfois à s’insulter, même si cela se passe de façon un peu voilée. Ces
élèves-là paraissent de toute évidence moins matures et moins motivés
par le cours d’espagnol et par l’école en général.
Il y a aussi le cas d’une élève qui peut être considéré comme marginal.
Elle a tendance depuis le début de l’année à vouloir provoquer le groupe et
les professeurs en intervenant à voix haute, (souvent par des gros mots)
en feignant ne rien comprendre pour monopoliser la parole et ainsi laisser
glisser des expressions argotiques (dans le but d’épater les autres). Après
vérification, j’ai appris qu’elle avait de graves problèmes relationnels avec
sa mère (alcoolique) et qu’elle vivait seule (alors qu’elle n’a pas encore 16
ans). De toute évidence , il s’agit d’une fille déjà mûre dont le
comportement s’apparente plus à celui d’une femme qu’à celui d’une
adolescente. De plus, elle a une expérience de la drogue dont elle ne se
cache pas. Bref, sa présence pesante crée une tension dans la classe dont
tout le monde bataille.
Malgré tout, je vais dans cette classe avec plaisir car il y règne un bon
esprit ( la plupart des élèves étant sympathiques et coopérants).
10