L

L'évaluation en classe de FLE

Documents
24 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

MAITRISE, Supérieur, Maîtrise (bac+4)
  • cours - matière potentielle : agréables
  • rapport de stage
  • cours - matière potentielle : conversation
  • cours - matière potentielle : particuliers
  • cours - matière potentielle : qualité pour tout âge et pour tout niveau
  • cours - matière potentielle : adolescents débutants
  • cours - matière potentielle : pour les futurs professeurs
  • redaction
  • cours - matière potentielle : été
  • cours - matière potentielle : pour adolescents
  • mémoire - matière potentielle : stage
  • cours - matière potentielle : particuliers dans diverses matières
  • cours - matière potentielle : phonétique je
  • mémoire
  • cours - matière potentielle : adolescents révision
  • cours - matière potentielle : car
  • cours - matière potentielle : deux heures
  • revision
Mémoire de stage Maîtrise PRO FLE 1 Stephanie Borghino (Morana) Mai 2006 1 / 24 MEMOIRE DE MAITRISE PRO FLE Sous la direction de M. Tayeb Bouguerra L'évaluation en classe de FLE
  • problème de l'évaluation dans la classe de fle
  • enseignement communicatif du fle
  • stage maîtrise pro
  • seconde ¶
  • épreuves de l'examen du cefp1
  • langue maternelle
  • langues maternelles
  • professeurs
  • professeur
  • fle
  • elève
  • élève
  • élèves
  • evaluations
  • evaluation
  • évaluation
  • évaluations

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 512
Langue Français
Signaler un problème

MEMOIRE DE MAITRISE PRO FLE
Sous la direction de M. Tayeb Bouguerra
L’évaluation en classe de FLE
Mémoire de stage Maîtrise PRO FLE 1
Stephanie Borghino (Morana)
Mai 2006
1 / 24Introduction.
L’évaluation est un sujet vaste et c’est en commençant à enseigner que j’ai pris
conscience du rôle important de celle-ci dans les processus d’apprentissage mais aussi de sa
difficulté. Le problème de la subjectivité de l’évaluation notamment en ce qui concerne les
productions écrites ou orales et les conséquences qui peuvent découler d’une note attribuée à
un apprenant sur sa motivation voire sur son avenir dans le cas d’un examen, m’ont poussées
à me pencher sur le problème de l’évaluation dans la classe de FLE. Etre objectif est un idéal
qui est bien loin d’être atteint mais de nombreux critères permettent de s’en rapprocher. J’ai,
au cours de mes différents stages, pu réfléchir à l’utilité de l’évaluation de la compétence de
communication et l’importance de cette dernière tant pour les apprenants que pour les
professeurs, même si celle-ci n’est pas toujours objective.
Contenu du stage.
1.1. Présentation de l’île de Malte.
Située au cœur de la Méditerranée, l’île de Malte est un petit pays de 360.000
habitants qui a été occupé par différents peuples. Les Phéniciens, les Arabes, les Chevaliers de
l’Ordre, les Français mais aussi les Anglais ont tour à tour pris possession de l’île afin de
profiter de sa situation stratégique. L’indépendance de l’île en 1964 et la proclamation de la
République en 1974, ont été l’occasion de grands débats sur la langue nationale du peuple qui
hésitait entre trois langues, à savoir le maltais, l’anglais et l’italien. Ce sera le maltais qui
obtiendra le statut de langue nationale et officielle et l’anglais sera choisi comme seconde
Mémoire de stage Maîtrise PRO FLE 1
Stephanie Borghino (Morana)
Mai 2006
2 / 24langue officielle. Il n’en reste pas moins que bon nombre de maltais parlent couramment
l’italien qu’ils côtoient régulièrement grâce à la télévision qui est captée en italien.
Le système Educatif à Malte permet par ailleurs aux élèves, en plus des 2 ou 3 langues
qu’ils maîtrisent déjà, de choisir 2 langues supplémentaires, principalement l’allemand, le
français ou l’italien. L’école à Malte étant similaire au système scolaire anglais, les élèves ont
surtout cours le matin et cela ne suffisant pas, ils font très souvent appel aux cours
particuliers. La maîtrise de plusieurs langues étrangères étant un atout dans un pays qui vit
principalement du tourisme et cela offrant aussi la possibilité de travailler à l’étranger depuis
l’accession de Malte dans l’Union Européenne, les parents considèrent que la réussite scolaire
est devenue une nécessité absolue pour assurer l’avenir de leurs enfants. Ils n’hésitent donc
pas à leur offrir des cours particuliers dans diverses matières et exigent à ce titre que leurs
enfants aient de très bonnes notes et qu’ils obtiennent autant de diplômes que possible. Il
apparaît nettement à Malte que les parents et les enfants donnent beaucoup d’importance aux
notes et aux diplômes.
1.2. L’Alliance Française de Malte
L’Alliance Française (AF) de Malte est, dans ce contexte, la structure idéale pour
l’enseignement du Français en dehors des établissements scolaires. Créée en 1959, L’Alliance
Française est reconnue comme association et comme école de langue depuis le 15 septembre
1988. Elle offre une large variété de cours de qualité pour tout âge et pour tout niveau. Elle
offre aussi quelques cours de français sur objectifs spécifiques. Sa notoriété est bien
évidemment reconnue et elle a plus de 1000 membres adhérents.
Mémoire de stage Maîtrise PRO FLE 1
Stephanie Borghino (Morana)
Mai 2006
3 / 241.3. Motivations pour le mémoire de stage.
C’est donc avec un grand plaisir que j’ai pu effectuer mon stage d’observation à
l’Alliance Française de Malte en été 2005. Bien que les cours d’été ne soient qu’une révision
de ce qui est fait pendant l’année ou une remise à niveau pour certains élèves, j’ai eu la
chance de pouvoir observer différents publics et niveaux. J’ai ensuite commencé à enseigner à
l’Alliance Française de Malte deux fois par semaine à des adultes de deuxième année
préparant l’examen du CEFP1. C’est à l’occasion de ce stage pratique et en connaissant
l’importance qu’attachent les Maltais aux certifications, que j’ai commencé à m’interroger sur
le problème de l’évaluation. N’ayant pas une grande expérience dans l’enseignement et
voulant préparer mes élèves au mieux à l’épreuve du CEFP1, j’ai eu recours très souvent à
l’évaluation formative pour suivre la progression et la maîtrise du français de mes élèves. J’ai
pu donc étudier plus en profondeur en quoi l’évaluation jouait un rôle important des les
processus d’apprentissage et comment on pouvait exploiter les résultats de l’évaluation pour
faire progresser les apprenants et ajuster ma façon d’enseigner.
1.4. Rapport de stage.
1.1.1. Stage d’observation
 Cours de français Précoce du Mardi et du Jeudi (17h00-18h00).
Professeur Helen 45 ans (maltaise, professeur de français dans le secondaire).
J’ai pu tout d’abord assister au cours de français précoce, pour les enfants de 6 à 8 ans.
Le cours a surtout pour but de divertir les enfants en leur faisant faire des dessins ou du
découpage. Le professeur a choisi délibérément de ne pas avancer trop vite avec la méthode
« tatou le matou », Elle évitait que les élèves écrivent et essayait surtout de développer leur
Mémoire de stage Maîtrise PRO FLE 1
Stephanie Borghino (Morana)
Mai 2006
4 / 24compréhension orale. Chaque début de cours commençait avec un rituel que les enfants
aimaient beaucoup : Assis en cercle autour d’une grande table dans la bibliothèque, nous
prenions « tatou » dans la main et demandions à notre voisin : « Bonjour John, tu vas bien ? »
le voisin répondait « oui merci, et toi ça va ? » et à nous de répondre « oui merci » avant de
passer « tatou » au voisin en répétant le même rituel.
Intervenait ensuite après ce rituel, une révision de ce qui avait été fait la semaine
précédente. C’est ainsi que les enfants étaient capables au fur et à mesure des leçons de
donner leur date de naissance en français, d’énumérer les mois de l’année, les jours de la
semaine et les saisons. C’était un cours très vivant, où les 8 enfants s’amusaient et
plaisantaient tout en apprenant quelques mots de français. La plupart d’entre eux faisaient
référence à leur langue maternelle et inventaient des moyens mnémotechniques pour retenir
des mots (Ex : pour retenir la saison de l’hiver, un enfant associait ce mot à « liver » (foie) en
anglais pour mieux le retenir. Tous les enfants se mettaient à rire de cette comparaison mais
retenait le mot plus facilement) Le professeur pouvait évaluer la progression des élèves en
fonction de leur participation et des stratégies qu’ils utilisaient pour retenir les leçons.
 Cours de français « basique » du Mardi et jeudi (18h00 – 20h00)
Professeur : Arnaud 24 ans (français, formation maîtrise FLE, professeur de
français à Malte dans le secondaire)
Le cours d’adultes était aussi très vivant. Jeune professeur de formation FLE, Arnaud
utilisait beaucoup l’humour avec les apprenants et cela créait une très bonne atmosphère dans
la classe. Les élèves n’avaient pas tous le même niveau et ils étaient assez nombreux (17
étudiants) mais ils aimaient le cours et le professeur. Bien que devant utiliser la méthode
tempo, Arnaud a préféré créer lui-même son matériel et il n‘utilisait la méthode TEMPO 1
Mémoire de stage Maîtrise PRO FLE 1
Stephanie Borghino (Morana)
Mai 2006
5 / 24que très rarement, c’est-à-dire que pour y puiser des exercices de grammaire, car il ne la
trouvait pas à son goût.
Ses cours étaient quand même beaucoup basés sur la grammaire et les exercices structuraux et
ne comprenait pas ou peu d’expression ou de compréhension orale. Pour pallier au manque de
compréhension orale, il consacrait la dernière demi-heure du cours à la projection d’un DVD
sur une région française choisie d’un commun accord avec les élèves. Après la projection, il
posait quelques questions pour vérifier si les apprenants avaient bien compris le thème de
chaque séquence. Cela leur donnait l’occasion de parler.
 Cours de conversation pour adultes du lundi et mercredi (18h00-20h00)
Professeur : Jérôme 25 ans (français, formation : maîtrise de philosophie,
assistant de français dans les écoles secondaires)
Le cours de conversation était assez irrégulier. Le professeur, jeune, prévoyait
plusieurs activités pour le cours. Il choisissait 3 documents pour un cours de deux heures. Très
souvent, ses documents étaient des caricatures et parfois des articles de presse. Le choix des
documents était donc peu varié. Le professeur était très bon en français et très calme de
caractère. Le niveau des apprenants était moyen. Ils pouvaient parler sur beaucoup de choses
mais ils faisaient beaucoup de fautes au niveau linguistique et pragmatique. Cela résultait
parfois en des incompréhensions pour le professeur et pour la classe. Certains élèves parfois
n’arrivaient pas à communiquer. Certains des apprenants ont tout de même exprimé le souhait
d’avoir moins de documents écrits et plus de jeux de rôle qui étaient presque inexistant. En
effet, ils avaient l’impression de perdre du temps à lire les textes et à réfléchir aux questions
du professeur ainsi qu’à écouter les réponses parfois longues et incompréhensibles de leurs
camarades. Le professeur a ainsi essayé de mettre en place quelques jeux de rôle reprenant le
Mémoire de stage Maîtrise PRO FLE 1
Stephanie Borghino (Morana)
Mai 2006
6 / 24thème d’un document écrit travaillé pendant le cours de conversation. Les apprenants étaient
parfois intéressés au cours et parfois moins. Cela dépendait du sujet et surtout du temps de
parole qui leur était accordé. Je pense que certains ont préféré les jeux de rôle plutôt que des
descriptions de caricatures ou de lecture d’articles car ils voulaient plus de discussion,
d’interaction entre prof/ apprenants, apprenants/ apprenants. Je pense aussi que les documents
n’étaient peut-être pas assez variés et les thèmes peut-être pas toujours choisis avec les
apprenants, ce qui entraînait parfois une certaine démotivation chez certains d’entre eux
malgré que le professeur soit très bon en français. Le professeur aurait peut-être pu avoir
recours à des documents visuels et/ou sonores, des chansons, afin d’éviter la monotonie et de
pouvoir plaire à tous les apprenants. Il aurait aussi pu discuter avec les apprenants et leur
demander quels thèmes ils souhaitaient aborder.
 Cours d’adolescents révision niveau 2 du lundi et mercredi (17h00-19h00)
Professeur : Johanna 22 ans (maltaise, formation : « B. education » spécialité
français, vient de finir ses études)
Le cours pour adolescents s’est révélé plus difficile. J’ai pu observer les faits suivants
dans les classes d’adolescents. Ils viennent en cours très souvent parce que leurs parents les y
obligent. Les élèves sont très souvent plus nombreux que dans les cours pour adultes. Il y a
donc un problème de place dans les classes qui sont assez étroites et la climatisation ne
marche pas toujours dans la classe. Il peut y faire très chaud. Le professeur, vient à peine de
finir ses études et elle est donc assez inexpérimentée. Elle essaie cependant de varier les
façons d’aborder les points de grammaire. La méthode préconisée par l’Alliance pour les
adolescents est Diabolo Menthe. N’ayant pas eu le guide pédagogique, l’enseignante m’a
avoué qu’elle n’était pas très à l’aise avec la méthode et ne la suivait pas régulièrement.
Mémoire de stage Maîtrise PRO FLE 1
Stephanie Borghino (Morana)
Mai 2006
7 / 24 Cours d’adolescents débutants (17h00-19h00)
Professeur : Marylin, 22 ans (maltaise, formation : PGCE, vient de finir ses
études)
Je pense que c’était un cours peu agréable pour cette jeune prof. Les élèves étaient peu
attentifs et se lassaient très vite. Ils ne semblaient pas comprendre ce que leur professeur
disait. La formation PGCE demande à ce que les professeurs s’adressent exclusivement en
français aux élèves. Or, ces derniers ne comprenant rien et ne semblant faire aucun effort pour
comprendre, la jeune prof a tout de même essayé de faire du mieux qu’elle pouvait pour
enseigner à ces jeunes élèves. Le cours avançait très lentement et sans participation des élèves
malgré une prof enthousiaste et patiente.
 Cours pour les futurs professeurs de français du mardi et jeudi (17h00-19h00)
Professeur : Joséphine 45 ans (maltaise, coordinatrice de l’Alliance, professeur de
français dans le secondaire)
Ce cours m’a beaucoup plu. J’ai assisté ici, à plusieurs cours destinés aux futurs
professeurs de français. Le professeur formait ses élèves à l’utilisation de divers supports pour
leurs cours de français : chanson, vidéo, littérature, articles de journaux. Elle demandait aux
élèves comment ils pensaient exploiter les divers supports et leur fournissait ensuite des pistes
intéressantes et revoyait avec eux les points de grammaire difficiles.
 Cours de phonétique
Je n’ai assisté qu’à une seule session où j’ai pu observer comment l’on procédait à
l’enseignement de la phonétique quand un laboratoire n’était pas disponible. La méthode
Mémoire de stage Maîtrise PRO FLE 1
Stephanie Borghino (Morana)
Mai 2006
8 / 241utilisée, « phonétique – 350 exercices » fournissait des exercices et le professeur faisait
répéter les élèves.
1.1.2. Stage d’enseignement
 Classe de CEFP1
Courant novembre, l’Alliance a connu le départ d’une jeune prof qui ne pouvait plus
assurer plusieurs de ses cours car elle a été recrutée en qualité de secrétaire à temps plein à
l’Alliance Française. J’ai donc assisté à son dernier cours et pris sa relève le premier
èmedécembre au sein d’une classe très intéressante. Avec huit élèves de niveau débutant (2
année), la classe de CEFP1 est un réel plaisir pour un enseignant. Composée de trois russes et
de 5 maltais, tous motivés et aimant le français, la culture française, les élèves m’ont tout de
suite accueillie. Ils aiment beaucoup plaisanter et font presque toujours leurs devoirs.
J’appréhendais un peu de devoir enseigner des adultes qui étaient tous plus vieux que moi et
dont certains, j’avais pu le remarquer, étaient très exigeants même si leur niveau était encore
faible. Pour me rassurer et pour rendre les cours agréables j’ai toujours fait en sorte que mes
cours soient bien préparés et j’ai pour cela utilisé, outre la méthode préconisée (tempo 1),
2 3plusieurs livres dont « la grammaire en contexte », « Le nouvel e space 1 », « libre-
4 5échange », « l’oral en contexte », etc… J’ai aussi essayé quand j’en avais le temps
d’introduire quelques documents que je créais moi-même dont des questionnaires sur la
culture générale ou un mini horoscope afin de familiariser les élèves à plusieurs thèmes du
CEFP1. J’ai beaucoup travaillé sur la compréhension orale car c’était le point faible de mes

1
ABRY D. CHALARON ML., « Phonétique, 350 exercices » Hachette FLE 1994
2
AKYUZ A., « exercices de grammaire en contexte, débutant » Hachette FLE 2000
3
CAPELLE G, GUIDON N., « le nouvel espace 1 » Hachette FLE 2002
4 COURTILLON J., DE SALINS GD., « libre-echange 1 » Hatier / didier 1995
5
AKYUZ A. et al. « l’oral en contexte niveau debutant » Hachette FLE 2001
Mémoire de stage Maîtrise PRO FLE 1
Stephanie Borghino (Morana)
Mai 2006
9 / 24élèves qui étaient plus à l’aise en compréhension écrite et j’ai aussi eu recours à de nombreux
jeux de rôle ou lectures afin de les faire parler sachant qu’ils ont des difficultés à s’exprimer
clairement. J’ai régulièrement donné des lettres ou des descriptions aux élèves afin qu’ils
puissent s’entraîner à la rédaction (une des épreuves de l’examen du CEFP1). Avec plus de
preparation, de temps et d expérience, j’aurai aussi introduit des documents authentiques
sonores ou visuels pour travailler la compréhension orale et pour diversifier les supports de
mon cours.
II. mémoire de stage.
2.1. Introduction
L’évaluation peut s’avérer très complexe et alors qu’elle portait sur les connaissances
de l’élève dans les méthodologies traditionnelles, elle porte aujourd’hui sur les savoir-faire de
l’apprenant. L’évaluation contemporaine se base sur des activités de production écrite et/ou
orale et met l’accent sur les stratégies mises en œuvre par les apprenants pour réaliser ces
activités. Elle s’avère ainsi d’autant plus difficile à effectuer étant donné la multitude de
productions et donc d’erreurs possibles.
J’ai voulu à travers mon mémoire de stage examiner comment peut être exploitée
l’évaluation, définie par Christine Tagliante « d’une part comme une aide à l’apprentissage et
par ailleurs comme un objet de mesure et d’appréciation de l’évolution de la compétence des
6élèves » , dans l’enseignement communicatif du FLE. Sans être une panacée, celle-ci s’est

6
TAGLIANTE C. (1993) : « L’évaluation », in Technique de classe – Paris, Clé International.
Mémoire de stage Maîtrise PRO FLE 1
Stephanie Borghino (Morana)
Mai 2006
10 / 24