La déstabilisation des relations internationales

-

Documents
6 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Niveau: Secondaire, Lycée, Première
La déstabilisation des relations internationales (1973-1991) Les accords de Paris (janvier 1973) mettent fin à la guerre du Viêt-Nam. Il n'empêche que la guerre froide entre les deux supergrands est ravivée, de l'Asie à l'Amérique latine, de l'Afrique au Proche-Orient. C'est toutefois cette dernière qui occupe désormais le devant de la scène. En décembre 1991, deux ans après la chute du mur de Berlin et l'effondrement des régimes politiques d'Europe de l'Est, l'URSS disparaît. Les blocs antagonistes cessent alors d'exister. Comment est-on passé d'une reprise de la guerre froide à la disparition des blocs antagonistes ? Comment expliquer la succession d'affrontements durant les années 1970 et 1980 ? CHRONOLOGIE : 1973: guerre du Kippour / 1er choc pétrolier 1975: accords d'Helsinki / victoire communiste au Sud Viêt-Nam et au Cambodge 1975-79: dictature des Khmers rouges 1978: accords de Camp David 1979: révolution islamique en Iran / 2ème choc pétrolier 1979-89: guerre d'Afghanistan 1980: Reagan: « America is back » 1980-89: guerre Iran / Irak 1983: projet IDS (« guerre des étoiles ») et crise des fusées en Europe 1987: accords de Washington 1. Guerre du Kippour A.

  • etats arabes de la région

  • région riche en pétrole

  • exportations de pétrole

  • nouvelle hausse des prix

  • discours de paix devant

  • accords de camp david

  • etats arabes

  • prix du pétrole subit

  • hausse brutale


Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 96
Langue Français
Signaler un problème
La déstabilisation des relations internationales (1973-1991)
Les accords de Paris (janvier 1973) mettent fin à la guerre du Viêt-Nam. Il n’empêche
que la guerre froide entre les deux supergrands est ravivée, de l’Asie à l’Amérique latine, de
l’Afrique au Proche-Orient. C’est toutefois cette dernière qui occupe désormais le devant de
la scène. En décembre 1991, deux ans après la chute du mur de Berlin et l’effondrement des
régimes politiques d’Europe de l’Est, l’URSS disparaît. Les blocs antagonistes cessent alors
d’exister.
Comment est-on passé d’une reprise de la guerre froide à la disparition des blocs
antagonistes ? Comment expliquer la succession d’affrontements durant les années 1970 et
1980 ?
CHRONOLOGIE :
1973: guerre du Kippour / 1
er
choc pétrolier
1975: accords d’Helsinki / victoire communiste au Sud Viêt-Nam et au Cambodge
1975-79: dictature des Khmers rouges
1978: accords de Camp David
1979: révolution islamique en Iran / 2
ème
choc pétrolier
1979-89: guerre d’Afghanistan
1980: Reagan: «
America is back »
1980-89: guerre Iran / Irak
1983: projet IDS (« guerre des étoiles ») et crise des fusées en Europe
1987: accords de Washington
1. Guerre du Kippour
A. Le déclenchement de la guerre
De tous les évènements qui ont marqué l’année 1973, le plus important par ses
conséquences est la guerre de Kippour qui oppose l’Egypte et la Syrie à l’Etat d’Israël. Le 6
octobre 1973,
le jour du Grand Pardon
(Yom Kippour), la date la plus sacrée du calendrier
juif, les Egyptiens franchissent le canal de Suez et attaquent l’armée israélienne dans le
Sinaï, tandis que les Syriens lancent une offensive sur le plateau du Golan. Surpris,
bousculés, les Israéliens tentent de repousser l’adversaire sur les deux fronts. Le 9 octobre,
l’aviation irakienne apporte son concours à l’Egypte et à la Syrie. Les Palestiniens du Fatah
et des unités jordaniennes participent au combat.
Contre cette puissante coalition des forces arabes,
les Israéliens organisent leur
résistance. Au nord, les Syriens et leurs alliés sont repoussés. Au sud, les Egyptiens sont
contenus. Après 10 jours de combats, les Israéliens maitrisent la situation. Ils franchissent à
leur tour le canal de Suez et pénètrent dans les faubourgs du Caire. Les Soviétiques, les