RAPPORT OBSERVATOIRE DES FORMATIONS

-

Documents
70 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Niveau: Secondaire, Lycée, Première

  • cours - matière potentielle : la formation


RAPPORT OBSERVATOIRE DES FORMATIONS Evaluation des formations par les stagiaires du 1er et du 2nd degré Année 2003-2004 Stéphane Brau-Antony Christine Jourdain

  • connaissance du processus de validation

  • connaissance du plan de formation par dispositifs

  • retour sur le questionnaire

  • formation dans les centres

  • modèle du professionnel

  • année de stage

  • expérience antérieure

  • bilan général

  • stage en responsabilité

  • répartition par centre et par dominante


Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 95
Langue Français
Signaler un problème
       
      RAPPORT OBSERVATOIRE DES FORMATIONS    Evaluation des formations par les stagiaires du 1eret du 2nddegré  Année 2003-2004  
Stéphane Brau-Antony Christine Jourdain
  SOMMAIRE
   I. INTRODUCTION ....................................................................................................... 5 II. UNE ENQUETE PAR QUESTIONNAIRE............................................................. 9 1. Le choix d’un questionnaire .................................................................................... 9 2. La logique de construction du questionnaire........................................................ 10 2.1. Le choix d’une entrée par les compétences professionnelles.............................. 11 2.1.1. La notion de compétence......................................................................... 11 2.1.2. Le modèle du professionnel .................................................................... 13 2.1.3. Quels domaines de compétences professionnelles ? ............................... 16 2.1.4. Une diversité au niveau des lieux et des acteurs de la formation............ 22 III. PRESENTATION DES RESULTATS ................................................................. 23 1. Passation et retour des questionnaires .................................................................. 23 2. Résultats des stagiaires du Second degré .............................................................. 23 2.1. PLC/PLP ........................................................................................................... 23 2.1.1. Caractéristiques ....................................................................................... 23 2.1.1.1.Age et sexe ........................................................................................ 23 2.1.1.2.Diplôme le plus élevé ........................................................................ 24 2.1.1.3.Discipline du diplôme ....................................................................... 24 2.1.2. Lieux de formation .................................................................................. 25 2.1.2.1.Formation dans les centres ................................................................ 25 2.1.2.2.Lieu du stage en responsabilité ......................................................... 25 2.1.3. Expériences antérieures à l’année de stage ............................................. 25 2.1.3.1.Préparation au concours en IUFM ................................................... 26
 
1
 
2.1.3.2.Pré-professionnalisation ................................................................... 26 2.1.3.3.Expérience d’enseignement .............................................................. 26 2.1.3.4.Encadrement de jeunes ..................................................................... 26 2.1.4. Connaissance du plan de formation ........................................................ 27 2.1.4.1.Modalités d’information ................................................................... 27 2.1.4.2.Qualité de l’information .................................................................... 27 2.1.4.3.Justifications apportées ..................................................................... 27 2.1.4.4.Connaissance du plan de formation par dispositifs .......................... 28 2.1.4.5.Connaissance du processus de validation ......................................... 29 2.1.5. Construction des compétences professionnelles au cours de la formation initiale ......................................................................................................... 29 2.1.6. Bilan général ........................................................................................... 33 2.1.6.1.Charge de travail .............................................................................. 33 2.1.6.2.Appréciation générale ....................................................................... 34 2.1.6.3.Commentaires et suggestions ........................................................... 34 2.1.6.4.Formation transversale ...................................................................... 35 2.1.6.5.Formation didactique......................................................................... 36 2.1.6.6.Organisation pédagogique et matérielle ............................................ 36 2.1.6.7.Suggestions........................................................................................ 37 2.2. CPE.................................................................................................................... 38 2.2.1. Caractéristiques ....................................................................................... 38 2.2.1.1.Age/sexe ............................................................................................ 38 2.2.1.2.Diplôme le plus élevé ........................................................................ 38 2.2.1.3.Discipline du diplôme le plus élevé .................................................. 39 2.2.2. Lieux de formation .................................................................................. 39
2
2.2.2.1.1. Formation transversale .......................................................... 39 2.2.2.1.2. Stage en responsabilité .......................................................... 39 2.2.3. Expérience antérieure à l’année de stage ................................................ 40 2.2.3.1.1. Préparation au concours en IUFM ........................................ 40 2.2.3.1.2. Pré-professionnalisation ....................................................... 40 2.2.3.1.3. Expérience d’enseignement préalable ................................... 40 2.2.3.1.4. Encadrement de jeunes.......................................................... 40 2.2.4. Connaissance du plan de formation ........................................................ 41 2.2.4.1.Modalités d’information.................................................................... 41 2.2.4.2.Qualité de l’information .................................................................... 41 2.2.4.3.Connaissance du plan de formation par dispositifs ........................... 42 2.2.4.4.Connaissance du processus de validation.......................................... 42 2.2.5. Construction des compétences professionnelles au cours de la formation initiale ......................................................................................................... 43 2.2.6. Bilan général ........................................................................................... 44 3. Résultats des stagiaires du Premier Degré............................................................ 45 3.1. Caractéristiques de la population ................................................................... 45 3.1.1. Age et sexe .............................................................................................. 45 3.1.2. Diplôme le plus élevé .............................................................................. 45 3.1.3. Discipline du diplôme.............................................................................46 3.2. Répartition par centre et par dominante ....................................................... 47 3.3. Expériences antérieures à l’année de stage.................................................... 47 3.3.1. Préparation au concours en IUFM ......................................................... 47 3.3.2. Pré-professionnalisation ......................................................................... 47 3.3.3. Expérience d’enseignement préalable ..................................................... 47
 
3
3.3.4. Encadrement de jeunes............................................................................ 48 3.4. Connaissance du plan de formation ............................................................... 48 3.4.1. Modalités d’information.......................................................................... 48 3.4.2. Qualité de l’information .......................................................................... 48 3.4.3. Connaissance du processus de validation ............................................... 49 3.4.4. Connaissance du plan de formation par dispositifs ................................ 50 3.5. Construction des compétences professionnelles au cours de la formation initiale ............................................................................................................... 51 3.6. Bilan général ..................................................................................................... 58 3.6.1. Charge de travail .................................................................................... 58 3.6.2. Appréciation générale ............................................................................ 58 3.6.3. Commentaires et suggestions ................................................................. 59 3.6.3.1.Organisation pédagogique................................................................. 59 3.6.3.2.Stages ................................................................................................ 60 3.6.3.3.Intervenants ....................................................................................... 61 3.6.3.4.Remarques générales......................................................................... 62 3.6.3.5.Suggestions........................................................................................ 62 IV. CONCLUSION ....................................................................................................... 64 1. Retour sur le questionnaire .................................................................................... 64 2. Commentaires succincts sur quelques résultats ................................................... 65 3. L’observatoire des formations et son devenir....................................................... 66  Bibliographie.................................................................................................................. 67  
 
4
L’IUFM de Champagne Ardenne, dans son projet de contrat quadriennal 2004-2007, a mis en avant sa volonté de « développer une culture de l’évaluation dans tous les secteurs d’activités de l’institut », notamment en ce qui concerne les contenus et les pratiques de formation. L’objectif au terme du contrat est d’aboutir à une évaluation régulière de l’ensemble du processus de formation. Pour atteindre cet objectif, unobservatoire des formations1 été constitué en décembre  a2003. Sa première mission a été la mise en place d’une évaluation de la formation par l’ensemble des stagiaires des 1er 2 etnd degré. L’outil utilisé pour évaluer la formation est un questionnaire quimet principalement l’accent sur les compétences professionnelles que chaque stagiaire est amené à construire au cours de sa formation initiale.  Ce rapport présente les résultats obtenus pour l’année universitaire 2003-04 mais aussi le processus d’élaboration de cette évaluation.  I. INTRODUCTION  La création d’un observatoire des formations à la rentrée universitaire 2003 marque la volonté de mieux évaluer la formation dispensée à l’IUFM en donnant la possibilité aux bénéficiaires de cette formation de juger la « qualité » de cette dernière. Instaurer une véritable culture de l’évaluation (Thélot, 1993) constitue un défi pour l’IUFM de Champagne-Ardenne et ouvre des perspectives nouvelles en rupture avec les pratiques habituelles de l’université française qui n’évalue que très rarement ses formations. En effet, les études sur les pratiques d’évaluation à l’université montrent que l’évaluation est essentiellement normative, elle s’attache principalement à classer les étudiants les uns par rapport aux autres : « le système des examens universitaires fonctionne la plupart du temps en l’absence de définition, même locale, des connaissances et compétences qui sont attendues en fin de formation » (Romainville, 2003), l’évaluation surtout en premier cycle étant essentiellement                                                      1 Membres de l’observatoire en 2004: Sylvie Hofmann (Directrice de cabinet), Christine Jourdain (DA Recherche et Développement), Martine Maissin (DA 1er degré), Marc Laplace (DA 2nd degré), Marie-Pierre Larvor (Chargée de mission pour le pilotage pédagogique), Jean-Claude Duperret (Responsable du centre de Troyes), Frédéric Ladent (Centre Ressources Informatiques), Stéphane Brau-Antony (MCF en sciences de l’éducation), Vincent Grosstephan (Formateur centre de Reims), Claire Mieusset (Formatrice centre de Chaumont), Florian Benardeau et Ingrid Mirbelle (Représentants élus des usagers au CSP).  
 
5
centrée sur la restitution de connaissances. Les étudiants sont d’ailleurs très critiques vis-à-vis de ce mode d’évaluation conçu pour certifier l’acquisition de connaissances factuelles et de savoirs formels. Ces pratiques d’évaluation les poussent à n’étudier que très superficiellement car il s’agit de rendre compte de connaissances mémorisées le plus souvent à court terme. Rompre avec ces pratiques d’évaluation nous semble indispensable en posant d’emblée comme principe que le processus évaluatif ne peut se passer d’une explicitation des objectifs de formation. Ainsi, « si l’on souhaite développer une évaluation de type professionnel, à propos d’une action de formation, il est nécessaire de repérer au préalable le processus de transformation des profils professionnels auxquels correspond cette action de formation » (Barbier, 1985).  En effet, on ne peut se poser la question de l’évaluation de la formation sans relever un certain nombre d’enjeux qu’il nous faut dans un premier temps identifier. Bien souvent les évaluations d’actions de formation fournissent une production foisonnante d’informations et de savoirs sur le déroulement de ces actions sans qu’il y ait intervention explicite des objectifs (Barbier, 1985). Permettre aux enseignants stagiaires - professeur des écoles (PE), professeur de lycée et collège (PLC), professeur de lycée professionnel (PLP) - et aux conseillers principaux d’éducation stagiaires (CPE) de donner leur point de vue sur ce qu’ils ont appris et construit sur le plan professionnel au cours de leur formation initiale nous semble constituer une préoccupation légitime à condition que le jugement de valeur porté par les destinataires de la formation soit référé à des objectifs en fonction desquels évaluer. Il est donc impératif que les objectifs de formation soient clairement définis de manière à ce que ceux qui évaluent puissent signifier s’ils ont ou pas été atteints. Dire par exemple que l’IUFM prépare bien ou mal au métier d’enseignant suppose que le référent de l’évaluation soit le plus explicite possible c’est-à-dire qu’il doit nommer la cible à atteindre, les critères ou les normes à partir desquels il est possible d’évaluer (Hadji, 1989). Ce parti pris a son importance car de nombreuses enquêtes trop vite menées (cf les multiples articles de presse ou émissions télévisées remettant en cause de manière plus ou moins caricaturale le caractère formateur des IUFM) ne posent jamais véritablement les questions essentielles qui devraient orienter toute tentative visant à évaluer la formation des enseignants et CPE : à quels métiers forme-t-on ? Quelles sont les compétences qui sont mises en jeu dans l’exercice de ces métiers ? Est-il possible de favoriser l’acquisition de l’ensemble de ces compétences professionnelles dans un temps de formation très court qui est celui de la deuxième année ? Ces trois questions ont pour but de définir quels sont les savoirs, savoir-faire et savoir-être indispensables pour
 
6