T ST2S méthodo LPO SCHWILGUE SELESTAT

-

Documents
21 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Niveau: Secondaire, Lycée
T ST2S - méthodo LPO SCHWILGUE - SELESTAT MISE EN OEUVRE DE METHODES ET D'OUTILS 1. ANALYSE DE LA SITUATION DE DEPART ET DIAGNOSTIC Tout projet nait de la perception d'un besoin ou d'un problème. L'analyse de la situation permet de repérer le bien fondé de la perception première. 1.1. La démarche ETAPES METHODES ACTIONS POSSIBLES enquête sur le terrain (par questionnaire, interview ou observation directe) ou sur documents. Faire du recueil de données (Cf cours de première) Recherche documentaire : Consultation de ressources écrites ou visuelles voire orales. Organisation de réunions, débats... Consulter sur le terrain Rencontres informelles Analyser les informations recueillies Constats Mise en forme Cerner le problème ou le besoin Valider ou faire évoluer la perception première Reformuler plus précisément le problème ou besoin Rechercher les causes du problème ou besoin Définir des réponses possibles (= priorités) Consulter les professionnels et usagers concernés, les partenaires potentiels Réunions, rencontres informelles, enquêtes 1.2. Les outils a) recueil de données et recherche documentaire (cf cours de première) b) statistiques : indicateurs, représentations statistiques, analyses et commentaires (cf cours de première et terminale) c) réunions avec déballage d'idées • Le remue-méninge (ou brainstorming) est une technique de travail de groupe qui permet de produire le maximum d'idées en temps limité, sur un thème donné.

  • vie sociale

  • programmes de distribution de fruits et de légumes

  • nutrition optimale du fœtus

  • centre de dépistage anonyme

  • personnes vivant avec le vih

  • élaboration de programmes scolaires en matière de nutrition et de sécurité sanitaire des aliments


Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 3 044
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
T ST2S - méthodo LPO SCHWILGUE - SELESTAT MISE EN OEUVRE DE METHODES ET D'OUTILS  1. ANALYSE DE LA SITUATION DE DEPART ET DIAGNOSTIC  Tout projet nait de la perception d'un besoin ou d'un problème. L'analyse de la situation permet de repérer le bien fondé de la perception première.  1.1. La démarche  ETAPES
Cerner le problème ou le besoin        
METHODES
Faire du recueil de données (Cf cours de première)
ACTIONS POSSIBLES enquête sur le terrain (par questionnaire, interview ou observation directe) ou sur documents. Recherche documentaire : Consultation de ressources écrites ou visuelles voire orales. Organisation de réunions, Consulter sur le terrain débats... Rencontres informelles Analyser les informations Constats recueillies Mise en forme  Valider ou faire évoluer la Reformuler plus précisément le perception première problème ou besoin Rechercher lese scoaiuses du Consulter les professionnels et problème ou b n  Définir des réponses possibles puasratgeenrasi rceos npcoetrennétise, llse s iRnféournmioenllse,s r, eenncqounêtrteess  (= priorités )  1.2. Les outils  a) recueil de données et recherche documentaire (cf cours de première)  b) statistiques  : indicateurs, représentations statistiques, analyses et commentaires (cf cours de première et terminale)  c) réunions avec déballage d'idées  ·  Le remue-méninge (ou brainstorming) est une technique de travail de groupe qui permet de produire le maximum d'idées en temps limité, sur un thème donné. Cf Nathan p. 283 ·  Le groupe focalisé (ou focus group) rassemble un nombre restreint de personnes qui ont un intérêt commun ou sont concernées par le sujet à débattre (homogénéité culturelle ou professionnelle). Chaque participant peut rebondir sur les commentaires des autres. (pb si émergence d'un leader...)  d) la schématisation Cf TP  ·  Le diagramme causes-effet (ou diagramme d'Ihikawa) permet de classer par familles et sous familles toutes les causes identifiées pour un effet observé. On l'appelle aussi le diagramme des 5M (main-d'œuvre, matières, milieu, méthodes et matériels). Cf Nathan p. 280 et 284 ·  Le schéma d'analyse des champs de force est plutôt utilisé pour faire ressortir les forces motrices (positives) et les forces restrictives (négatives) agissant sur un phénomène constaté. Cf Nathan p.281 ·  Le schéma récapitulatif causes- solutions permet de visualiser les causes par familles et d'y associer les solutions trouvées. Cf Natha p 28  n 2  l'arbre des causes permet de hiérarchiser celles-ci  ·
 LPO SCHWILGUE - SELESTAT
T ST2S - méthodo  2. CONDUITE DU PROJET  Un problème ou besoin a été formulé, des solutions ont été proposées. Le projet peut vraiment démarrer.  2.1. Choix d'orientations et étude de faisabilité  Parmi toutes les pistes envisagées, il faut créer des priorités : mettre en place de préférence les solutions qui agiront le plus sur les causes (notion d'efficacité). Mais il faut aussi tenir compte des contraintes de temps, de compétences, de moyens alloués (personnel, budget) (notion d'efficience) Cf Nathan p. 288  2.2. Définition des objectifs  L'objectif, c'est le résultat que l'on veut atteindre. Il s'exprime sous forme d'un verbe à l'infinitif  différents niveaux de formulation  OBJECTIFS EXPLICATIONS EXEMPLE Voyage à Paris Ex2 ce que l'on veut sur du long Redonner une dynamique avant l'examen, généraux terme, la formulation est très favoriser la réussite large Faire un voyage de plusieurs jours cdief fqéuen lt'so nd ovemuati noebts eoniur  dans vAuxees  peénd acgoourgsi q ue : illustrer des notions (sopué cifiques fgixéénsér repaol. u rL aat tfeoirnmdrulea lt'ioobnj aerxcétepifso  nd sAexnes  pdeerss ornenseplo :n dséavbieliltoépsp er l'autonomie, le straté iques) à la question " dans quels Axe vie sociale : favoriser la cohésion de la g classe, l'apprentissage du respect des domaines agir ?" autres  Axe financier : permettre à tous de venir Trouver des financements  Opérationnels Idlsé tsaoillnet nptl luess  porbajtieqcutifess , Visiter différents lieux er à (ou d'actions) e Apprendre à s'orienter et se déplac dpréédcuéirdee lnetss . ailcsti opners mà etmteennte dr. Emxéptréori menter la vie collective   
ACTIONS A METTRE EN PLACE - Informer les élèves et trouver les accompagnateurs - Planifier et réserver transports, hébergement, visites, déplacements Faire les différentes démarches administratives inhérentes à l'institution et - aussi en direction des parents - organiser une tombola et une vente en cafétéria - prévoir documents explicatifs et d'évaluation finale
 Remarque : On peut rencontrer le terme de "finalités" qui correspond dans le tableau aux objectifs généraux.  «La finalité du projet énonce ce qui est poursuivi à long terme. [...] Les finalités sont qualitatives, larges, elles facilitent le consensus, la mobilisation collective. Les objectifs sont les résultats visés à court terme. Ils relèven t d'une logique d'efficacité. Ils sont mesurables et donnent des in dicateurs d'évaluation [...]. Ils sont rédigés en termes d'action. »  Bernadette Blanc, Actions collectives et travail social, ESF, 1987 (repris dans le rapport annuel 2005 de l'IGAS  La hiérarchie des objectifs et les liens entre eux peuvent être visualisés dans un schéma appelé l'arbre des objectifs.