Sujet corrigé Sciences Po – La mondialisation, est-ce la fin des frontières ?

Documents
4 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Auteur : Laurence Hansen-Löve Corrigé sur le thème des frontières IEP 2011 Références : dossier Les frontières disponible sur http://lewebpedagogique.com/prepa-sciences-po/ Sujet corrigé – Prépa Sciences Po La mondialisation, est-ce la fin des frontières ? Introduction Au premier abord, la « mondialisation » entre en résonance avec la « fin de frontières ». Le dépassement des anciennes frontières serait à la fois sa définition (la mise en commun ou le partage désormais inéluctable d’un certain nombre de transactions, de données et même de biens) et sa conséquence : si certaines frontières, notamment nationales, subsistent, elles sont devenues poreuses. Cependant, nous allons voir que la réalité est extrêmement complexe, du fait des divers aspects de la mondialisation et des différentes formes de « frontières ». I. Définitions et état des lieux 1. Définitions En toute rigueur, le mot « mondialisation » désigne : « L’interdépendance économique croissante de l’ensemble des pays du monde, provoquée par l’augmentation du volume et de la variété des transactions transfrontières de biens et de services, ainsi que des flux internationaux de capitaux et […] la diffusion accélérée et généralisée des technologies » (définition du FMI, 2004).

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 24 mars 2011
Nombre de visites sur la page 142
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0022 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Auteur : Laurence Hansen-Löve Corrigé sur le thème des frontières IEP 2011 Références : dossierLes frontièresdisponible surhttp://lewebpedagogique.com/prepa-sciences-po/Sujet corrigé – Prépa Sciences Po La mondialisation, est-ce la fin des frontières ? I n t r o d u c t i o n Au premier abord, la mondialisation »entre en résonance avec la fin de frontières». Le dépassement des anciennes frontières serait à la fois sa définition (la mise en commun ou le partage désormais inéluctable dun certain nombre de transactions, de données et même de biens) et sa conséquence : si certaines frontières, notamment nationales, subsistent, elles sont devenues poreuses. Cependant, nous allons voir que la réalité est extrêmement complexe, du fait des divers aspects de la mondialisation et des différentes formes de  frontières ».
I. Définitions et état des lieux
1 .D é f i n i t i o n s
En toute rigueur, le mot  mondialisation » désigne :  Linterdépendance économique croissante de lensemble des pays du monde, provoquée par laugmentation du volume et de la variété des transactions transfrontières de biens et de services, ainsi que des flux internationaux de capitaux et […] la diffusion accélérée et généralisée des technologies » (définition du FMI, 2004). Léconomiste Sismondi définissait déjà en 1819 la mondialisation dune manière qui reste pertinente : Le genre humain ou toute cette partie du genre humain qui commerce ensemble et qui ne constitue en quelque sorte quun seul marché»(Nouveaux principes déconomie politique). Aujourdhui la mondialisation comporte plusieurs dimensions
La mondialisation économique et financière: la mondialisation touche les échanges internationaux de biens et de services mais concerne aussi les mouvements de capitaux et les transferts de technologie. Toutes ces interactions sont évidemment connectées les unes aux autres. La mondialisation politique qui est liée à la nécessité de traiter les problèmes politiques globalement. Désormais, laccent est mis sur lidée de gouvernance publique», en particulier pour gérer ou anticiper les crises économiques et les dérives financières. De plus les grandes crises - financières, mais aussi écologiques - impliquent des mécanismes de décision dordre mondial. La mondialisation culturelle : ce sont les sciences, lart et aussi la philosophie qui aujourdhui se transmettent à toutes les nations de la planète selon des rythmes presque instantanés. On observe également que la révolution n numérique touche désormais toutes les nations, avec les conséquences que lon sait (cf.  printemps arabe »).
1