1 Acteurs et partenaires de la MRC Brome-Missisquoi
5 pages
Français

1 Acteurs et partenaires de la MRC Brome-Missisquoi

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
5 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

  • cours - matière potentielle : lieux de mobilisation en cours table
  • cours - matière potentielle : organisation des rencontres
  • cours - matière potentielle : qef
1 Acteurs et partenaires de la MRC Brome-Missisquoi Municipal local Municipal supralocal Scolaire Commission scolaire Eastern Township / Val des Cerfs Santé CSSS Associatif MRC / municipalité Poteaux CLSME Élus Permanents Préfet Permanents CLD Élus Permanents Directeur d'école Élus Permanent DSP Loisir Sport MRC Robert Desmarais NA NA Arthur Fauteux Robert Desmarais Mario Thibeault CS Eastern Townships Michael Murray CS du Val-des- Cerfs Guy Vincent CS Eastern Townships Ronald Canuel CS du Val-des- Cerfs Alain Lecours Christine Tougas christine.
  • portrait des dynamiques de développement local
  • municipalités sur le territoire de la mrc
  • scolaire commission scolaire
  • moyenne cre
  • ième taux
  • mrc
  • municipalité
  • municipalités
  • santé
  • loisir
  • loisirs

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 75
Langue Français

Exrait

MRC / municipalité MRC
Abercorn Bedford (municipalité) Bedford (canton) BoltonOuest Brigham Brome Bromont Cowansville Dunham East Farnham Farnham
Frelishburg LacBrome ND Stranbridge
SaintArmand SainteSabine SaintIgnacede Stanbridge SPV PikeRiver Stanbridge East Stanbridge Station Sutton.
Poteaux
Robert Desmarais
Alain Dion Marie Claude Viaux
Nathalie Mireault
CLSME
Élus
NA
JeanCharles Bissonnette Claude Dubois
Gilles StJean
Donald Badger
Steven Neil
Léon Thomas Selby Pauline Quinlan
Arthur Fauteux
Municipal local
JeanGuy Demers
Sylvie D.Raymond
Josef Hüsler
Roland Lemire
Gilles Decelles
Ginette Simard Gendreault Réal Pelletier
Laurent Phoenix
Albert Santerre
Martin Bellefroid
Gregory Vaughan
Gilles Rioux
Pierre Pelland
Permanents
NA
Sébastien Audet Ronald Caron Alain Dion
M.C Viaux Johanne Morin
Nathalie Mireault
Acteurs et partenaires de la MRC BromeMissisquoi Municipal CLDScolaire SantéAssociatif supralocal Commissionscolaire CSSS Eastern Township / Val des Cerfs Préfet PermanentsÉlus PermanentsDirecteur ÉlusPermanent Loisir d’école DSPSport Arthur FauteuxRobert DesmaraisMario ThibeaultCS EasternCS EasternChristine Tougas Townships TownshipsRonaldchristine.tougas@rr Michael MurrayCanuelsss16.gouv.qc.caCS du ValdesCS du Valdes Cerfs Cerfs Guy VincentAlain Lecours
1
Portrait des indicateurs de développement MRC BromeMissisquoi % de la population de 15 ans et lusFré uence Variation Taux Tauxde n'aant dufaible de lad'em loichôma eaucun revenu Code CodeCode oulation des15 des15 certificat,Transferts avantRevenu IndiceIndice Indice éo raPoliti uede dePo ,de 2001 àans etans etdi lômeouvernementaux imôt enmo endu dedév. dedév. dedév.  phiqueNom géographiqueR/U/N MRCrégion 20062006 plus plusou grade(%) 2005(%) ménage$ 2006 2001 1996 MRC BromeMissisquoi565 2446005Abercorn R46 16366 10,9153,97 10,5319,05 9,60 12,3072 855,005,03 5,55 5,19 566 2446010Frelighsburg R46 161 0304,72 57,65 0,0027,81 17,00 11,4054 608,002,05 0,8 2,78 567 2446017SaintArmand R46 161 1667,68 61,62 4,7234,34 15,80 16,0051 761,000,08 2,03 1,77 568 2446025SaintPierredeVéronneàPikeRiver R46 16542 9,6754,17 7,2742,71 23,008,50 40762,00 2,451,04 0,68 569 2446030Stanbridge StationR 4616 30913,69 62,506,45 52,1714,00 0,0050 487,000,78 5 0,45 570 2446035Bedford R46 162 6122,06 56,76 3,6937,05 15,90 16,9047 250,000,58 0,290,3 571 2446040Bedford R46 16736 9,4763,49 2,4132,54 13,905,60 56200,00 3,033,95 5,23 572 2446045Stanbridge EastR 4616 8338,26 60,90 5,8836,84 16,706,00 48406,00 0,932,38 0,38 573 2446050Dunham R46 163 3965,63 67,515,08 22,7413,20 7,6060 292,005,31 4,81 4,39 574 2446058Sutton R46 163 8057,97 58,095,51 21,3011,00 8,7064 920,005,27 4,6 5,35 575 2446065BoltonOuest R46 16723 6,1765,57 3,5718,03 12,007,70 61878,00 6,083,89 0,51 576 2446070Brome R46 16278 2,8054,00 12,9018,00 17,207,30 39365,00 0,505,01 1,06 577 2446075LacBrome R46 165 6293,40 56,485,55 19,3810,40 10,4074 194,005,55 3,27 3,47 578 2446080Cowansville R46 1612 1821,25 59,374,70 29,6215,30 12,1049 959,001,64 0,91,5 579 2446085East FarnhamR 4616 4847,98 62,03 9,2631,17 14,109,30 52726,00 1,326,97 2,83 580 2446090Brigham R46 162 4087,02 68,465,34 30,7711,30 7,9059 787,004,91 3,07 4,14 581 2446095SaintIgnacedeStanbridge R46 16631 7,0768,93 7,7925,96 13,604,10 60170,00 4,314,51 4,85 582 2446100NotreDamedeStanbridge R46 16728 2,2573,87 2,3829,73 9,708,10 53675,00 5,063,81 4,08 583 2446105SainteSabine R46 161 0530,38 77,852,40 29,7511,70 7,1078 265,007,42 5,412,8 584 2446112Farnham R46 167 8090,80 57,106,19 39,1817,30 10,9047 866,000,12 0,11,71 Moyenne MRC3,26 2,452 3368,90 56271,30 2,821,38 62,02 5,5829,91 14,14 Moyenne CRE Montérégie Est3,205 42557 575,3414,28 9,705,30 31,122,35 64,09Moyenne CRE Montérégie Est rurale2 1630,85 63,975,28 32,4714,87 8,8655 916,112,86 Moyenne CRE Montérégie Est urbaine19 4098,76 64,585,37 25,3511,76 13,3064 686,294,63 Moyenne Montérégie13,94 9,755,32 29,773,6959 402,564,35 64,067 541Moyenne Montérégie rurale2 2282,79 63,595,35 31,9915,04 9,0455 753,722,97 Moyenne Montérégie urbaine24 5939,38 65,555,20 22,6310,46 11,9871 027,956,02
2
Population MRC (2001 – 2006)
Portrait En matière de population, nous retenons que la MRC BromeMissisquoi se caractérise ainsi :  en termes de nombre, la population a connu une croissance de 1,2 % de 2001 à 2006 ;  la répartition de la population selon l’âge démontre des proportions plus élevés chez les cohortes les plus âgées alors qu’on constate une décroissance chez les cohortes de moins de 45 ans ;  l’âge médian se situe nettement audessus de celui observé chez les comparables ;  au chapitre familial, on remarque plus de couples mariés et moins de familles monoparentales que les moyennes observées ailleurs ;  la majorité des ménage compte un couple sans enfants et près de trois ménages sur dix sont formés d’une personne vivant seule ;  la population est en majorité francophone mais on note une présence importante d’anglophones;  les immigrants représentent 5% de la population et 80% de ces personnes sont arrivées avant 1991 ;  le profil de scolarité de la MRC est légèrement plus faible que chez les comparables;  les propriétaires occupants représentent près de 70 % des logements occupés ;  les taux d’activité et d’emploi sont plus faibles que chez les comparables mais le taux de chômage est également plus faible ;  les revenus médians des individus, des familles et des ménages se situent audessous des moyennes de la CRÉ, de la région et du Québec mais le taux de faibles revenus est également moins élevé ;  la valeur des logements est plus élevée que la moyenne de la CRÉ et de l’ensemble de la province;  les indices de défavorisation des écoles démontrent une certaine diversité socio économique sur l’ensemble du territoire, mais une concentration de la défavorisation dans les municipalités plus importantes, à l’exception de LacBrome.
Portrait de dynamiques locales – supra locale MRC BromeMissiquoi Portrait des dynamiques de développement localDynamique loisir et santé financière des municipalités sur le territoire de la MRCDéveloppement local (2008)Portrait des municipalités et des territoires de MRC (http://www.statcan.ca/start_f.html)  Définir et supporter auprès des jeunes, l’image deLe territoire de la MRC comprend 20 municipalités. Le nombre de municipalités équivaut à 19% du nombre total de municipalités sur le territoire de la l’entrepreneuriat comme un choix de carrièreCRÉ de la Montérégie Est.Ces dernières se répartissent comme suit :  Promouvoir et rendre les outils accessibles en50% (10) ont entre 1 – 999 habitants français et en anglais25% (5) ont entre 1 000 et 2 999 habitants  Améliorer les connaissances de l’histoire locale et10% (2) ont entre 3 000 et 4 999 habitants des différents éléments du patrimoine qu’il soit10% (2) ont entre 5 000 et 9 999 habitants immobilier, mobilier, naturel ou vivant5% (1) a entre 10 000 et 24 999 habitants  Favoriser l’amélioration des conditions de création La population de la MRC d’Acton équivaut à 8% de la population totale sur le territoire de la Montérégie Est. et de diffusion des artistes et des organismes  Favoriser la consolidation des lieux et desPortrait de l’investissement et de l’organisation locale du loisir municipale par territoire de MRC (source MAMER et SIG loisir municipal 2001  2004 organismes culturelswww.loisir.qc.ca) Favoriser le financement des organismes et des La moyenne des dépenses de fonctionnement du poste budgétaire loisir et culture des municipalités de la MRC représente 10,6% du budget total, projets culturelscomparativement la médiane pour les autres MRC du territoire de la CRE de la Montérégie Est s’établit à 14,30%  Faciliter l’accès aux arts La somme des dépenses de fonctionnement loisir et culture du territoire de la MRC de BromeMissisquoi équivaut à 6% du total des dépenses loisir  Encourager les efforts de sensibilisation aux arts etde la CRE pour une population représentant 8% du territoire de la CRE de la Montérégie Est. au patrimoine au primaire et au secondaire La moyenne des dépenses loisir et culture per capita des municipalités de la MRC est de 93,40$, comparativement à une médiane 111,60$ pour les  Soutenir l’intégration d’activités culturelles sur laautres MRC du territoire de la CRE de la Montérégie Est. Route des vins La proportion des dépenses récréatives des municipalités de la MRC représente en moyenne 82% du budget total. Majoritairement, les dépenses  Favoriser les communications intégrées avec lerécréatives s’effectuent pour les postes budgétaires suivants : patinoires intérieures et extérieures, parcs et terrains de jeux, centres communautaires, positionnement distinctif : Les arts dans la régionpiscine  plages et ports. La proportion des dépenses culturelles des municipalités de la MRC représente en moyenne 18% du budget total. viticole Majoritairement,les dépenses culturelles s’effectuent pour le poste budgétaire suivant : bibliothèques.  Coordonner l’offre du plein air quatre saisons Un total de 5 municipalités sur 20 possèdent une (des) ressource(s) permanentes en loisir. Parallèlement, 11 municipalités sur 20 ont un comité des  Soutenir l’événement Panoramaduodlacôte commeloisirs composés de bénévoles. Finalement, 4 municipalités sur 20 ne possèdent ni de ressource permanente en loisir ni de comité des loisir bénévole. lancement des activités plein air quatre saisons dans B.M. Indicede santé financière des municipalités par territoire de municipalité (source MAMER et SIG loisir municipal 2001  2004www.loisir.qc.ca) Réaliser unplan de développement et de La proportion moyenne des frais de financement (endettement vs le budget global) des municipalités sur le territoire de la MRC, représente 4.1% du ième commercialisation Pleinairproportion la moins élevée de tous les territoires de MRC de la Montérégie Est, la médiane se situant à 7,63%.budget global, soit la 3quatre saisons et faire une réflexion au niveau de la commercialisation du La richesse foncière des municipalités sur le territoire de la MRC, selon la proportion des sources, provient à : Chemin des Cantons50,6% du secteur résidentiel,  Promotion des circuits vélo de B.M10,8% industriels  Promouvoir leChemin des Cantons28,8% du agricole et forestier  Faire unecampagne de commercialisation du9.8% autres provenances plein air79 526$, soit la richesse foncière la plus élevée de tous lesdes municipalités sur le territoire de la MRC est de  La moyenne de la RFU per capita,quatre saisons et commercialiser la randonnée pédestre (hiver et été), ski deterritoires de MRC de la Montérégie Est, la médiane se situant à 69 111 ième fond/raquette, vélo et ski alpin Le taux global de taxation uniformisé, des municipalités sur le territoire de la MRC, équivaut 1,08$ du 100$ d’évaluation, soit le 2taux le moins  élevéde tous les territoires de MRC de la Montérégie Est, la médiane se situant à 1,28$. Indices défavorables de santé (1996, 2001, 2006)  Faible taux de croissance projeté, âge médian deLe portrait loisir inter municipal 44 ans Entente inter municipale avec Cowansville… Indice de vieillissement (2001) (65 ans et + / 0 – 14 ans) %Préoccupations 2008  Population vivant seule (1996) % (CLSC et CSSS) Le manque d’accès à des loisirs et à des sports (infrastructures, programmes et activités) auprès des populations qui habitent dans des municipalités  Population de 65 ans et plus vivant en ménagerurales. privé (CSSS) L’intervention auprès des adolescents afin de favoriser leur participation en loisir et en sport.  Population ne parlant pas le français à la maison La faible caacité des municialités / écoles à réinvestir dans les infrastructuresmise aux normes, adaptation ou entretien) de loisirs et de sports (CSSS) L’intervention aurès des aînés afin de favoriser leurartici ationen matière de loisir et de sort  Alcool : 5 épisodes de consommation élevée Le manque dediversitéet programmes offerts en loisir et en sport par les différents acteurs locaux et supralocaux.des services (2000) % (CLSC et CSSS) Vieillissement de la population et les impacts sur l’organisation de l’offre de loisir et de sport  Un taux élevé d’excès de poids (CSSS) La pauvreté économique (capacité de payer) de notre population  Population de 65 ans et plus en institution de santé La faible capacité de dépenser du milieu municipal / scolaire (disponibilité et de moyens financiers) 3
Lieux de mobilisation en cours
 Limitation d’activités à long terme (CLSC et CSSS)  Espérance de vie en bonnesanté  Indice comparatif de mortalité par suicide  Santé mentale perçue moyenne ou mauvaise (CLSC et CSSS)  Taux de mortalité pat tabagisme  Indice de défavorisation matérielle et sociale fort à Cowansville, Farnham et Frelishburg  Indice de défavorisation matérielle forte et sociale moyenne à Brigham,Stanbridge East, lac Brome, Frelishburg et Pike River.  Un indice de défavorisation sociale forte et défavorisation matérielle moyenne à Cowansville et Farnham. Scolaire Lieux de mobilisation en cours Table pauvreté (…) ative (…Table (réussite éduc)
 La baisse / décroissance démora hi ueet les imacts sur l’oranisation de l’offre de loisir et de sort  L’indifférence des citoyens envers les questions qui touchent le développement de notre milieu (municipalité ou scolaire) Concernant les améliorations à apporter pour favoriser l’accessibilité et le développement du loisir et du sport, d’une part, 45% des recommandations concernent des améliorations au niveau des ressources organisationnelles; entre autres; les communications et relations, les programmations, la concertation entre les acteurs du territoire et la mobilisation des citoyens. D’autre part, 31% des recommandations concernent des améliorations au niveau des ressources en infrastructures, entre autres, les infrastructures en général, les parcs et jeux / jeux d’eau et les patinoires. Aussi, 18% des recommandations concernent des améliorations au niveau des ressources financières, entre autres, l’accès à des subventions publiques. Finalement, 6% des recommandations concernent des améliorations au niveau des ressources humaines.
Lieux de mobilisation en cours QEF
4
Portrait spécifique des dynamiques loisirs sur le territoire de la MRC BromeMissiquoi La MRC de BromeMissisquoi présente ceci de particulier qu’elle ne compte pas de capitale régionale d’importance comparable à ce que l’on trouve généralement dans une MRC. Cowansville, avec plus de 12 000 résidents, constitue la plus grande municipalité du territoire. Au chapitre de l’offre en loisir, la configuration du territoire et de la démographie impose donc une dispersion des installations et des services, que l’on retrouve néanmoins autour des cinq pôles que sont Cowansville, Farnham, Bedford, LacBrome et Sutton. Afin d’accroître les possibilités de pratique pour la population, plusieurs municipalités de la MRC de BromeMissiquoi ont conclu des ententes intermunicipales permettant à leurs citoyens de participer aux activités offertes au niveau local. Cette pratique n’est toutefois pas systématique et porte parfois sur des volets spécifiques de la programmation. Les municipalités plus populeuses disposent d’équipements de base : bibliothèque, salle ou centre communautaire, parcs et terrains sportifs. On trouve, au sein du territoire de la MRC, quelques arénas ainsi que des installations culturelles. De plus, la proximité de nombreux plans d’eau naturels a permis l’aménagement de plages et facilite la pratique d’activités nautiques. Cowansville compte par ailleurs une piscine intérieure. Presque toutes les municipalités de la MRC offre également des camps de jour pour les enfants, les événements, des cours, ateliers et activités souvent organisés par le comité des loisirs ou les associations locales. La MRC de BromeMissisquoi n’intervient pas directement en matière de loisir. À l’instar des autres MRC, le tourisme fait l’objet d’une intervention plus importante. À cet égard, soulignons que la MRC de BromeMissisquoi relève de la région touristique des Cantonsdel’Est alors qu’elle fait partie de la région administrative de la Montérégie. La MRC est réputée pour plusieurs attraits touristiques, notamment sa villégiature quatre saisons, les centres de ski et de plein air, le nautisme, le golf, l’agrotourisme, le réseau de pistes cyclables, les sites patrimoniaux et culturels et le pittoresque de ses villages et routes panoramiques. Le Maping Leadership et mobilisation(participation, utilité de la stratégie,condition à respecter, leadership,État des lieux et mobilisation en cours,Recommandations et plan de match communication)et organisation des rencontres planification Participation Lieuxet tables en coursLa stratégie de communication, de mobilisation, l’animation de la démarche, les soutiens et l’échéancier 3/6 Leadershipet volonté politique : Crédibilité de la démarcheMécanique de résolution :  Nombrede rencontres prévus : ière Utilité et conformité aux besoinsrencontre d’organisation de la démarche 1 Organisation des rencontres Animationdes rencontres Conditions à respecter Besoinsen soutien : Opération et déploiementLa suite des choses(quoi, qui, quand, comment):Beaucoup de temps à investir, il y a des points qui sont de responsabilités CSSS, CLD, CS.Aviser les élus de la stratégie (MRC, dg, CLD) Ex : Mandat de CSSSFaire l’inventaire des structures en place qui traite déjà les dossiers en place) et approcher ses instances Qui devrait prioriser? Consensus entre les acteurs pas évident.Priorisation par les élus et les permanents (sensibilisation des problématiques) afin d’obtenir des orientations Le porteur de dossier?Communication suite à ces démarches afin de définir la mécanique Duplication des sujets sur le terrain, plusieurs tables en cours (CSS, QEF)Éviter le dédoublement Des réalités et priorités différentes d’une municipalité à l’autre à l’échelle du CSSS. Il faut voir avec les élus et les autres agences de développement, comment ça peut s’harmoniser. Le secteur du loisir est partenaire et non pas leader du développement social. La démarche pourrait permettre de mobiliser d’autres acteurs et secteurs (associatif, intervenants municipaux, milieux ruraux, président de comités de loisir) La rencontre auprès de la table des maires est loin. Approche territoires : Locale, regroupement de municipalités rurales Acteurs et secteurs partenaires à informer à court terme en vue de l’élargissement (communication et information) du Caucus : MRC dg, table des maires Acteurs et secteurs régionaux à influencer :
5
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents