ArcView
27 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

ArcView

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
27 pages
Français

Description

  • cours - matière potentielle : arcview
Cours ArcView GIS Tébourbi Riadh, 2000 Présentation générale du logiciel ArcView ArcView est un logiciel permettant de rassembler, gérer, analyser, combiner, élaborer et présenter des informations géographiques. Il est composé, pour cela, de 5 modules ayant chacun ses propres menus : VUES (VIEWS) Pour créer, visualiser, interroger et modifier des données géographiques sous forme de couches qui peuvent être superposées. TABLES Pour créer, visualiser, interroger et modifier des données descriptives sous forme de tables DBF.
  • données attributaires aux données relatives aux ventes du produit contenues dans sales
  • file æ
  • table sales
  • données sur les ventes
  • données de ventes
  • données descriptives
  • enregistrements
  • enregistrement
  • table
  • tables
  • cliquez
  • points
  • point
  • thèmes
  • thème

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 65
Langue Français

Exrait

Cours ArcView GIS Tébourbi Riadh, 2000

Présentation générale du logiciel ArcView




ArcView est un logiciel permettant de rassembler, gérer, analyser, combiner, élaborer et
présenter des informations géographiques.
Il est composé, pour cela, de 5 modules ayant chacun ses propres menus :

VUES (VIEWS)

Pour créer, visualiser, interroger et modifier des données géographiques sous forme de
couches qui peuvent être superposées.

TABLES

Pour créer, visualiser, interroger et modifier des données descriptives sous forme de tables
DBF.

DIAGRAMMES (CHARTS)

Pour présenter les données descriptives sous forme de diagrammes.

MISE EN PAGE ET RESTITUTION (LAYOUTS)

Pour restituer sous forme de dessins, prêts à être imprimés, des données géographiques et
descriptives.

SCRIPTS

Vous permettent d’écrire des programmes (des scripts ) en langage orienté objet, AVENUE ,
permettant d’automatiser des traitements de données géographiques.

Tous ces modules sont regroupés dans un module qu’on appelle « PROJECT » qui a aussi ses
menus.
Fenêtre PROJECT

Æ
Cours ArcView GIS Tébourbi Riadh, 2000
Affichage des données



THEME = ensemble de données géographiques a visualiser sous forme de carte.



Création et affichage d’une carte

Pour créer et afficher une nouvelle carte on utilise le module VIEWS .
Sélectionnez le module VIEWS et cliquez sur NEW.
Dans la barre des menus sélectionnez : VIEW ADD THEME
Ou cliquez sur :

Une boite de dialogue s’ouvre vous demandant ou se trouve le fichier du thème que vous
voulez visualiser.

- Choisissez le fichier : c:\esri\av_gis30\avtutor\arcview\qstart\world94.shp . Le fichier est
alors ajouter à la vue avec une couleur par défaut mais il n’est pas visible. Vous pouvez le
rendre visible en cliquant sur le carré à gauche nom du thème world94.shp. Ce fichier contient
des données géographiques sur les pays du monde.
Nous proposons de créer une carte des populations des pays en l’an 2000 avec 6 classes.

- Double-cliquez sur le nom du thème world94.shp sur la légende de la vue. Une boite de
dialogue s’ouvre vous permettant de modifier la légende du thème.

- Dans la partie « Legend Type » choisissez « Graduated Color ». Vous pouvez alors choisir
le champ « Pr_pop2000 » dans la partie « Classification Field ». La zone « Normalized by »
de la boite de dialogue permet de normaliser les valeurs du champ choisi par ceux d’un autre
champ (nombre d’habitants par rapport à la surface du pays par exemple).Par défaut ArcView
a choisi 5 classes.
La première contient des valeurs négatives (-99). Cette valeur indique que dans cette région
du monde la population n’est pas définie (valeur Nodata ou Pas de valeur).

- Pour modifier le nombre des classes cliquez sur « classify » et choisissez 6 classes.

- Modifiez les bornes de la première classe pour les rendre [-99 – 0] (dans la colonne
« Value »). Puis choisissez les 5 autres classes.
Vous pouvez modifier les couleurs de votre légende dans la partie « Color Ramps ». Vous
pouvez les personnaliser pour chaque classe en double-cliquant sur la couleur a modifier dans
la colonne Symbol.
Dans la boite de dialogue cliquez sur « Apply », votre carte de la population des pays en l’an
2000 est alors affichée.

- Pour modifier les propriétés du thème vous sélectionnez THEME PROPERTIES de la
barre des menus. Une boite de dialogue s’ouvre. Cette boite de dialogue contient plusieurs
rubriques contenant des caractéristiques concernant le thème qui peuvent être changées .

Æ
Æ
Cours ArcView GIS Tébourbi Riadh, 2000
Vous pouvez modifier le nom du thème dans la légende de « world94.shp » a « Populations
2000 » par exemple.

- Par défaut votre vue s’appelle « VIEW1 » vous pouvez changer son nom en « Population
des pays en l’an 2000 » par exemple, en sélectionnant WINDOW PROJ1.APR puis
PROJECT RENAME VIEW1. Cliquez sur OPEN pour revenir à la vue.

- Sauvegarder votre travail en sélectionnant FILE SAVE PROJECT et en choisissant un
nom pour le fichier (.apr) dans lequel vous voulez faire la sauvegarde.

3Cours ArcView GIS Tébourbi Riadh, 2000
Formats des données spatiales utilisées sur ArcView



Quand vous avez enregistrer votre travail vous avez choisi un nom de fichier (avec
l’extension .apr) . Ce fichier contient toutes les informations concernant votre projet ( cartes ,
diagrammes, mises en page, scripts..etc.). Vous avez utilisé le fichier « World94.shp » (fichier
« SHAPE ») pour créer la carte de la population des pays en l’an 2000. Ce type de fichier est
propre a ArcView. Quand vous créer des données géographiques sous ArcView elles sont
sauvegardées dans fichier ayant cette extension.

- Fichiers ARC/INFO :

Ce logiciel est aussi un logiciel très puissant de SIG. ARC/INFO utilise ce qu’on appelle des
couvertures (coverage) qui constituent un ensemble de couches et attribues de vos données
géographiques. Ces couvertures sont sauvegardées en plusieurs fichiers sous un répertoire.
ArcView reconnaît les couvertures d’ARC/INFO et permet de les intégrer dans votre projet.

- Données tabulaires

Ce sont des données descriptives des données géographiques. Vous pouvez intégrer des
données stockées dans des tables « .DBF » ou simplement dans un fichier texte « .txt ».

- Grids de ARC/INFO

Les GRIDS sont des données RASTER. C’est le format utilisé dans ARC/INFO pour les
données RASTER.

- Données images

Vous pouvez intégrer des images sous plusieurs formats (TIF, BMP, GIF) et aussi des images
provenant de IMAGINE (fichiers .IMG) le logiciel de traitement d’images de télédétection.

- Données Map/Info

C’est un autre logiciel SIG, il a ces propres formats de fichiers, .TAB, et vous pouvez les
importer sous ArcView.

- DAO

ArcView supporte deux types de formats de fichiers DAO, « .DWG » et « .DXF ».

- SDE

Spatial Database Engine ou moteur de base de données spatiales. Pour les « grosses »
bases de données, ESRI a prévu les SDE pour mieux les gérer . Il s’agit d’un outil
puissant permettant le stockage continu de données spatiales et descriptives dans un
environnement relationnel et fournissant des outils pour interroger et analyser cette base
de donnée. Vous pouvez intégrer dans ArcView des données provenant de ce moteur.


Æ
Æ
Æ
Æ
)
)
Æ
Cours ArcView GIS Tébourbi Riadh, 2000

Traitements des données tabulaires


Une table contient des données descriptives d’un thème. Cette table est généralement un
fichier ayant l’extension « .DBF ».

Pour créer une nouvelle Table

- Dans la fenêtre « PROJECT », cliquez sur l’icône du module « TABLES ». Cliquer sur
« NEW »

- Dans la boite de dialogue qui apparaît choisissez un nom et un emplacement pour le fichier
« .DBF » de la table à créer. Une nouvelle table vide est alors ouverte.

- Pour créer un nouveau champ : « EDIT » « ADD FIELD » ( « ADD RECORD » n’est
pas encore active).

- Pour ajouter un enregistrement : « EDIT » « ADD RECORD ».
- Pour modifier la valeur d’un enregistrement cliquez sur le bouton :

puis sur l’enregistrement a modifier.

- Quand vous avez fini la saisie des valeurs des enregistrements de la table sauvegarder les
modifications en cliquant sur « TABLE » « STOP EDITING » et répondez oui à la
question : « SAVE EDITS ? ».

Pour modifier une Table

Vous pouvez modifier la table que vous venez de créer en double-cliquant sur celle ci dans la
fenêtre projet. La table est alors affichée.
Pour la modifier il suffit de cliquer sur « TABLE » « START EDITING » . Vous pouvez
alors créer d’autres champs ou rajouter des enregistrements ou modifier leurs valeurs.
Pour supprimer un champ sélectionnez le et cliquez sur « TABLE » « DELETE FIELD » er un enregistrement sélectionnez le et cliquez sur « TABLE « DELETE
RECORDS ».

Remarque sur la sélection :

Pour sélectionnez un objet dans ArcView vous devez d’abord cliquez sur le bouton sélection :
Ensuite sur l’objet lui-même, ou sur l’objet lui-même seulement si ce bouton est déjà
enfoncé.
Dans le menu « EDIT » du module « TABLES » :
- « SELECT ALL » vous permet de sélectionnez tous les enregistrements.
- « SELECT NONE » pour annuler la sélection des enregistrements.
- « SWITCH SELECTION » pour inverser la sélection des enregistrements.

5)
)
)
Cours ArcView GIS Tébourbi Riadh, 2000
Pour ajouter une Table existante

Nous allons rajouter la table sales.dbf qui se trouve dans le répertoire
c:\esri\av_gis30\avtutor\arcview\qstart\
Pour cela, dans la fenêtre « PROJECT », cliquez sur « ADD » après avoir cliquer sur le
module « TABLES ».
Sélectionnez alors le fichier « sales.dbf » qui contient des données sur les ventes d’un produit
dans les différents états des USA.


Jointure de deux tables (JOIN)

Vous allez d’abord ajouter un thème ou couverture des différents états des USA dans une
nouvelle vue.
Dans la fenêtre « PROJECT » cliquez sur « VIEWS » puis sur « NEW », une vue vide est
affichée. Ajoutez le thème c:\esri\av_gis30\avtutor\arcview\qstart\states.shp et affichez la
carte des USA.
Cette couverture contient des polygones qui représentent les différents états des USA. Vous
pouvez visualisez la table des attribues de ces différents états c’est à dire les données
descriptives de ces entités géographiques en cliquant sur le bouton « Table »:

Nous vous proposons de lier ces données attributaires aux données relatives aux ventes du
produit contenues dans sales.dbf. Le but est de réaliser une carte sur les ventes de ce produit
dans les différents états.

- Ouvrez la table sales.dbf

- Sélectionnez le champ « State »
- Allez dans la vue contenant la carte des Etats Unis et cliquez sur le bouton :

- Sélectionnez le champ « State_abbr »
- Cliquez sur le bouton de jointure de tables :

Les données de sales.dbf sont alors ajoutées à la table des attribues de la couverture states.shp.

- Créez une carte des ventes du produit dans les différents états en choisissant 10 classes.


Résumer des tables (SUMMARIZE)

Cet outil vous permet d’effectuer des regroupements d’enregistrements et de réaliser des
statistiques dans une table. Le résultat est une nouvelle table.
Nous disposons de données démographiques sur les différentes régions (counties) qui
composent les états des USA (un état est composé de « counties »). Ces données sont stockées
dans une table : codemog.dbf qui se trouve dans le répertoire :

)
Cours ArcView GIS Tébourbi Riadh, 2000
C:\Esri\ESRIDATA\USA\TABLES. Cette table contient un champ « Pop1990 » qui donne la
population de chaque « county » ainsi qu’un champ « State_Name » qui donne le nom de
l’état auquel ce « county » appartient. Nous vous proposons de créer une table qui contient la
population de chaque Etat en 1990. Nous devons alors pour chaque état faire la somme des
populations de ses « counties » qui le composent.

- Ouvrez la table codemog.dbf.
- Sélectionnez le champ « State-Name » et cliquez sur le bouton « SAMMARIZE » :

- Choisissez un nom et un emplacement pour sauvegarder la nouvelle table.

- Sous la rubrique « FIELD » (champ) sélectionnez « Pop1990 ».

- Sous la rubrique « SUMMARIZE BY» choisissez « SUM » (somme).

- Cliquez sur « ADD » et « OK ». Une nouvelle table est alors crée et affichée, elle contient
pour chaque état sa population en 1990. Vous pouvez joindre cette table à la table des
attributs du thème states.shp.

Lier deux tables (LINK)

Joindre deux tables consiste à réaliser une relation « un à un » ou « plusieurs à un ». Faire un
lien entre deux tables dans ArcView est réaliser une relation « un à plusieurs ». Par exemple
nous pouvons réaliser ce type de lien entre la table attribues de states.shp et codemog.dbf :

- Ouvrez la table «codemog.dbf » et sélectionnez le champ « Sate_Name ».

- Ouvrez la table des attribuent du thème « states.shp » et sélectionnez le champ « State-
Name ».

- Dans la barre des menus sélectionnez « TABLE » « LINK ». Le lien entre les deux
tables est alors réalisé.

Il suffit ensuite de sélectionnez un enregistrement, par exemple « California », dans la table
des attribuent de states.shp pour que tous les enregistrements de la californie dans la table
« codemog.dbf » soient sélectionnés (en jaune).



Æ
)
)
Cours ArcView GIS Tébourbi Riadh, 2000
Addition des adresses et autres locations à une carte




Ajout des points définis par une liste de coordonnées X,Y

Dans plusieurs cas on a besoins d’introduire sur une carte des points dont la localisation est
donnée par leurs coordonnées X,Y. Par exemple en utilisant un GPS nous avons enregistré les
coordonnées de points et on veut les visualiser sur une carte.
Créez une table DBF qui contient un champs X et un autre champs Y représentants les
coordonnées de points. Saisissez (au hasard) quelques coordonnées dans cette table.

Pour visualiser ces points sur une carte ouvrez une nouvelle vue.
- Dans la barre des menus de la vue sélectionnez « VIEW » « PROPERTIES ». Une boite
de dialogue est affichée grâce à laquelle vous pouvez changer les propriétés de la vue :
Name : pour changer le nom de la vue.
Map Units : pour définir l’unité des coordonnées carte, ici c’est le mètre.
Distance units : pour définir l’unité de mesure de distances. Vous pouvez choisir le mètre.
Projection : pour définir le système de coordonnées UTM, Lambert, Lat/Long..etc.

- Si vous avez fini de définir les paramètres de la vue cliquez sur « OK ». Vous allez
maintenant créer des points sur votre carte en utilisant les coordonnées X,Y de exemple.dbf.
Sélectionnez « VIEW » « ADD EVENT THEME ».
Dans « TABLE » sélectionnez la table qui contient la liste de coordonnées, exemple.dbf.
Définir le champ dans la table qui contient l’ordonné X, ici « X ». i contient l’ordonné Y ici « Y ».
Cliquez sur « OK » votre thème de points est alors crée et affiché.

Géocodage des adresses

C’est un processus de création de points sur une carte en se servant d’une liste d’adresse. Par
exemple Vous avez un thème qui contient les rues (thème lignes) avec leurs noms et une table
qui contient une liste de clients avec leurs adresses. Vous pouvez créer un nouveau thème de
points superposé sur le thème des rues pour localiser vos clients sur la carte.



8—
)
Cours ArcView GIS Tébourbi Riadh, 2000
Cartographie thématique




Utilisation de l’éditeur de légendes pour symboliser les données


Dans une vue que vous nommerez « USA » mettez les thèmes « counties.shp » et
« states.shp » qui se trouvent dans le répertoire « c:\esri\esridata\usa ».

Nous allons changer la légende du thème « counties.shp ».
- Double-cliquez sur le thème « counties.shp » pour afficher l’éditeur de légende. Cet
éditeur nous montre comment le thème est affiché sur la carte, actuellement le type de la
légende (« LEGEND TYPE ») est « symbole unique » ( « SINGLE SYMBOL ») cela
veut dire que tous les éléments de ce thème (polygones) sont dessinés avec le même
symbole. Pour changer le symbole de dessin (couleur, remplissage,forme…etc) il suffit de
double-cliquer sur celui-ci.
- Les types de légende qu’on peut avoir sont : symbole unique, valeur unique (« UNIQUE
VALUE ») , couleur graduée (« GRADUATED COLOR »), symbole gradué
(« GRADUATED SYMBOL »), point (« DOT »), graphique (« CHART »).

Couleur graduée

- Sélectionnez « GRADUATED COLOR » pour réaliser une classification représentée par
des couleurs graduées.
- Le champ de classification (« CLASSIFICATION FIELD ») vous permet de définir
l’attribut de la table du thème (ou le champ) selon lequel vous allez faire votre
classification. Choisissez « Pop1990 ».
- Par défaut ArcView défini 5 classes, vous pouvez changer le nombre de classes en
cliquant sur « CLASSIFY », une boite de dialogue « CLASSIFICATION » est alors
affichée. Elle contient les champs suivants:

« TYPE » : Pour définir le type de la classification qui sont :

« NATURAL BREAKS » : C'est la méthode de classification par défaut dans
ArcView. Cette méthode identifie des limites entre des classes utilisant une formule
statistique (optimisation de Jenk's). Cette méthode est plutôt complexe, mais
fondamentalement la méthode minimise la variance dans chaque classe.

« QUANTILE » : Chaque classe contient le même nombre d’individus.

« EQUAL AREA » : Utilisée quand vous classifiez des attribues d’un thème de
polygones de telle façon que la somme des superficies des polygones de chaque classe
reste inchangé.

« EQUAL INTERVAL » : Cette classification divise l’intervalle des valeurs de
l’attribut en plusieurs intervalles égaux.

9)
)


Cours ArcView GIS Tébourbi Riadh, 2000
« STANDARD DEVIATIONS » : Une classification qui calcule la moyenne est place
des intervalles de longueur ½ , ¼ ou 1 fois l’Ecart-Type autour de cette moyenne.

« NUMBER OF CLASSES » : pour choisir le nombre de classes.
« ROUND VALUES AT » : pour définir le format d’arrondissement des valeurs
numériques.

Choisissez 5 classes avec une classification « natural breaks ». Cliquez sur « OK ».
Pour modifier la couleur d’une classe double-cliquez sur celle ci, vous pouvez alors choisir
une couleur ou une texture de remplissage ainsi que modifier la taille du contour
(« OUTLINE »). Vous pouvez aussi choisir une couleur pour la première classe et une autre
pour la dernière et cliquez sur le bouton :

Dans la case « VALUE » vous pouvez visualiser les intervalles des différentes classes. Vous
pouvez les définir manuellement. LABEL » vous pouvez modifier la légende avec laquelle seront affichées les
classes. Vous pouvez les modifier en choisissant les labels « Très faible » pour la première
classe jusqu’à « Très grande » pour la dernière en passant par « Faible », « Moyenne » et
« Grande ».

Valeur unique

Ce type de représentation des données cartographiques permet de symboliser avec des
couleurs et symboles différents chaque valeur d’un attribut, par exemple pour réaliser une
carte d’occupation du sol .

- Dans la vue précédente ajouter le thème « ushigh.shp » qui se trouve dans
« c:\esri\av_gis30\avtutor\arcview\qstart ». Ce thème représente les grandes autoroutes des
Etats Unis.

- Double cliques sur ce thème pour réaliser une classification a valeurs uniques selon le
champ « TYPE »

Symbole gradué

C’est le même principe que pour la classification « couleur graduée » sauf qu’ici la variation
est dans la taille d’un point ou l’épaisseur d’une ligne. Par exemple on peut réaliser ce type de
classification dans le cas ou on veut représenter le volume d’achats selon la position des
clients ou visualiser la taille du trafic routier sur un réseau routier par variation des épaisseurs
des routes.

- Ajoutez à la vue précédente le thème « uscities.shp » qui se trouve dans le répertoire
«« c:\esri\av_gis30\avtutor\arcview\qstart ». Ce thème représente les villes des Etats Unis.
Nous allons visualiser la concentration de la population Espanique dans les villes des Etats
Unis.
- Double cliquez sur ce thème. Et choisissez « GRADUATED SYMBOL » comme type de
classification et sélectionnez le champ « Ameri-es » dans « CLASSIFICATION FIELD ».

10

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents