AUTOMEDICATION ET IATROGENIE
8 pages
Français

AUTOMEDICATION ET IATROGENIE

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
8 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

  • cours - matière potentielle : la maladie
  • exposé
AUTOMEDICATION ET IATROGENIE : ATTENTION A NE PAS PRENDRE DES RISQUES INCONSIDERES L' « automédication » est l'utilisation, hors prescription médicale, par des personnes, pour elles-mêmes ou pour leurs proches et de leur propre initiative, de médicaments considérés comme tels et ayant reçu l'AMM, avec la possibilité d'assistance et de conseils de la part des pharmaciens. La « iatrogénie médicamenteuse » se définit comme l'ensemble des effets indésirables directement liés à l'effet pharmacologique d'un médicament lors de son utilisation.
  • prescription médicamenteuse
  • automédication
  • respect indispensable de la discrétion, de la confidentialité et du respect du secret professionnel
  • respect des contre-indications
  • médicaments
  • médicament
  • patient
  • patients
  • patiente
  • patientes
  • risque
  • risques
  • responsabilités
  • responsabilité

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 190
Langue Français

Exrait

AUTOMEDICATION ET IATROGENIE : ATTENTION A NE PAS PRENDRE DES RISQUES INCONSIDERES L’ «automédication» est l’utilisation, hors prescription médicale, par des personnes, pour elles-mêmes ou pour leurs proches et de leur propre initiative, de médicaments considérés comme tels et ayant reçu l’AMM, avec la possibilité d’assistance et de conseils de la part des pharmaciens. La «iatrogénie médicamenteuse» se définit comme l’ensemble des effets indésirables directement liés à l’effet pharmacologique d’un médicament lors de son utilisation. Parmi les pathologies iatrogènes, certaines sont inhérentes à l’usage des médicaments dans les conditions normales d’emploi et donc inévitables. D’autres sont, en revanche, évitables, car elles résultent d’une utilisation des médicaments non conforme aux indications et recommandations ; par définition, les conséquences d’une éventuelle surconsommation se rapportent à cette seconde catégorie d’effets indésirables. Il ne faut pas ignorer qu’il existe une part inévitable d’effets indésirables pour chaque médicament et qu’un patient surtout s’il est âgé et soumis à un traitement associant plusieurs médicaments, est particulièrement exposé aux pathologies iatrogènes. Il est très probable, d’ailleurs, que la mortalité en rapport avec une telle pathologie soit sous-estimée. De son côté, le patient fait preuve d’une certaine ambivalence dans son approche du médicament : part, il pense que tout symptôme anormal peut donner lieu à une prescription D’une médicamenteuse efficace et sans risque et reconnait au médecin ce pouvoir de tout prescrire, à tout instant. Ce dernier ne saurait l’ignorer ce qui explique probablement qu’il prescrit beaucoup trop de médicaments dans ces situations.  D’autre part, il n’hésite pas à déclarer qu’il a des effets secondaires d’un médicament sans que, pour autant, il tienne ce dernier pour responsable, préférant penser que le médecin a plutôt fait une mauvaise indication et un mauvais diagnostic. Le médecin, pour se défendre, peut avoir tendance à penser que le patient ressent des effets secondaires qui en fait n’existent pas et se montrer réticent à l’arrêt du médicament incriminé, surtout s’il est le prescripteur. Au final, le patient conserve le choix d’arrêter spontanément son médicament, ce qui est certainement le meilleur traitement d’une pathologie iatrogène mais qui n’est pas sans mettre en difficulté son médecin traitant lorsque ce traitement a été prescrit par un spécialiste dans une pathologie complexe.
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents