Biologie cellulaire
23 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Biologie cellulaire

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
23 pages
Français

Description

  • cours - matière potentielle : l' évolution
  • cours - matière potentielle : du temps
  • mémoire - matière potentielle : sous
Biologie cellulaire Introduction 1 Origine et évolution des cellules - On estime l'apparition de la vie à 3,5 - 3,8 Ga soit environ 1Ga après la formation de la Terre. - Cette vie aurait commencé avec LUCA Il s'agit de la cellule qui a donné l'ensemble des organismes vivants Eucaryotes Eubactéries Archéobactéries - On suggère que des composées simples comme le CO2, le diazote (N2) en présence de gaz comme l'hydrogène (H), ou le H2S, ou le monoxyde de carbone (CO) auraient formé des molécules organiques simples et plus particulièrement des acides (aspartate, alanine, acétate …) dans des
  • apparition de la vie
  • épithélium pour les animaux ¶
  • dégradation de molécules organiques
  • apparition de mécanisme de production de l'énergie
  • formation de luca ¶
  • noyaux
  • noyau
  • ga
  • cellule
  • cellules
  • théorie cellulaire
  • production d'énergie

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 56
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Exrait

  • cours - matière potentielle : du temps
  • mémoire - matière potentielle : sous
  • Biologie cellulaire Introduction 1 Origine et évolution des cellules - On estime l'apparition de la vie à 3,5 - 3,8 Ga soit environ 1Ga après la formation de la Terre. - Cette vie aurait commencé avec LUCA Il s'agit de la cellule qui a donné l'ensemble des organismes vivants Eucaryotes Eubactéries Archéobactéries - On suggère que des composées simples comme le CO2, le diazote (N2) en présence de gaz comme l'hydrogène (H), ou le H2S, ou le monoxyde de carbone (CO) auraient formé des molécules organiques simples et plus particulièrement des acides (aspartate, alanine, acétate …) dans des
    • apparition de la vie
    • épithélium pour les animaux ¶
    • dégradation de molécules organiques
    • apparition de mécanisme de production de l'énergie
    • formation de luca ¶
    • noyaux
    • noyau
    • ga
    • cellule
    • cellules
    • théorie cellulaire
    • production d'énergie
    ' />

    Biologie cellulaire

    Introduction
    1 Origine et évolution des cellules
    - On estime l’apparition de la vie à 3,5 - 3,8 Ga soit environ 1Ga après la formation de la
    Terre.
    - Cette vie aurait commencé avec LUCA


    Il s’agit de la cellule qui a donné l’ensemble des organismes vivants
    Eucaryotes
    Eubactéries
    Archéobactéries
    - On suggère que des composées simples comme le CO , le diazote (N ) en présence de 2 2
    gaz comme l’hydrogène (H), ou le H S, ou le monoxyde de carbone (CO) auraient formé 2
    des molécules organiques simples et plus particulièrement des acides (aspartate,
    alanine, acétate …) dans des conditions extrêmes (Température élevée, pression élevée
    et pH acide ou basique).
    Grâce à ses conditions, les molécules simples se sont associées, polymérisées pour
    former des macros molécules (complexe et de grande taille) : les acides nucléiques
    (ADN, ARN, protéines, phospholipides) formation de LUCA - On pense que la cellule primordiale est née de l’emprisonnement d’un acide nucléique
    et d’une macromolécule dans un espace clos formé d’une membrane composée de
    phospholipides.
    erOn estime que le 1 acide nucléique est un ARN qui s’est retrouvé prisonnier dans cette
    structure.
    Cette cellule une fois constituée va être capable de mettre en place un système de
    stockage de sa mémoire sous forme d’ADN. Elle va aussi mettre en place toute une
    machinerie lui permettant d’élaborer ses propres molécules et en particulier les
    protéines.
    A ce stade, ces cellules ne peuvent pas produire leur propre énergie. Elles puisent
    l’énergie dont elles ont besoin dans le milieu extérieur.

    - Au cours de l’évolution, il y a l’apparition de mécanisme de production de l’énergie :

    Glycolyse : correspond à la dégradation de molécules organiques formation d’ATP
    Photosynthèse : permet la production d’énergie (capture de l’énergie solaire et
    utilisation de cette énergie pour produire des molécules organiques.)
    Métabolisme oxydant : dégradation de molécules organiques. Elle se fait en présence
    d’oxygène production d’ATP Au cours du temps, cette production d’ATP est de plus en plus efficace avec l’apparition
    de la respiration cellulaire grâce aux mitochondries.
    ers- Il y a 2 Ga apparaissent les 1 organismes eucaryotes
    Association au cours de l’évolution de ces organismes pour former les organismes pluri
    cellulaires (plantes, insectes, animaux)
    2 La théorie cellulaire


    ère En 1665, par hasard, Robert Hooke annonce pour la 1 fois la théorie cellulaire.
    Au microscope il observe une structure cloisonné sur une mince couche de liège.
    Il invente alors le mot cellule (petit espace clos)
    En 1938 le cellule revient et est définitivement adopté avec les travaux de Théodore
    Schwann. Il démontre que tous les organismes végétaux et animaux sont constitués de
    cellules et de produits de ces cellules.
    La théorie cellulaire
    • La cellule est une unité vivante, c'est l'unité de base du vivant.
    • Individualité cellulaire grâce à une membrane plasmique qui règle les échanges entre
    la cellule et l’environnement.
    • Tous les êtres vivants sont faits de cellules (au moins une cellule).
    • Toute cellule provient d'une autre cellule.
    • La cellule renferme l'information (ADN) nécessaire à son fonctionnement et sa
    reproduction. L'ADN est libre ou stocké dans un noyau.
    • Cellules avec noyau = Eucaryotes (1,5 milliards d'années).
    Cellules sans noyau = Procaryotes (3,5 milliards d'années).

    Chaque type de cellules remplit une fonction précise. Elles s’organisent en tissus :
    - l’épithélium pour les animaux

    - le parenchyme pour les végétaux

    On reconnait 2 grands types de cellules :
    Cellules procaryotes : - archéobactérie (bactéries les plus primitives, on les trouve
    dans des milieux hostiles)
    - eubactéries (forme commune de bactéries actuelles)

    Cellules eucaryotes :





    Cytosol : Liquide intracellulaire
    Cytoplasme : liquide intracellulaire + tous les organites sauf le noyau.

    3 Les molécules de la vie
    Eléments essentiels à la vie :
    Pour échafauder une structure cellulaire, la vie utilise 25 des 92 éléments chimiques
    présents à l’état naturel.
    Parmi ces 25, 4 sont très important :
    Carbone (C) : peut former 4 liaisons chimiques
    Hydrogène (H) : ne forme qu’une liaison
    Oxygène (O) : peut former 2 liaisons
    Azote (N) : peut former 3 liaisons

    Ils correspondent aux éléments majoritairement utilisés. Avec ces éléments on peut
    former un nombre très important de molécules différentes, des plus simples aux plus
    complexes.


    Presque toutes les molécules des êtres vivants contiennent des atomes de carbone
    reliés les uns aux autres.

    L’ensemble de ces formes génèrent des acides aminés, des acides nucléiques, des
    protéines, des glucides et des lipides.

    4 Membrane plasmique et compartimentation
    - La membrane plasmique est une frontière entre l’intérieur et l’extérieur. Elle permet l’union des
    cellules entre elles surtout dans le cas des cellules animales. Elle permet aussi l’échange entre le
    cytosol et le liquide interstitiel (liquide se trouvant entre 2 cellules).










    Compartimentation interne de la cellule délimitant les organites qui ont chacune des
    fonctions spécifiques.

    5 Membrane et compartimentation cellulaire


    Une membrane est constituée de 2 couches lipidiques appelées bicouche ainsi que de
    protéines. Chaque couche est constituée de molécules lipidiques.
    Ces molécules lipidiques sont des phospholipides.
    On distingue 2 régions :
    En raison de la partie hydrophobe, la membrane est imperméable aux macromolécules.
    Elle présente une perméabilité sélective aux ions. Il s’agit donc d’une barrière entre les
    composants. Malgré cette imperméabilité, les molécules peuvent traverser la
    membrane en empruntant les protéines transmembranaires (canaux ioniques, pont, …)

    • Accueil Accueil
    • Univers Univers
    • Ebooks Ebooks
    • Livres audio Livres audio
    • Presse Presse
    • BD BD
    • Documents Documents