Bruit   un impact désastreux sur la productivité
2 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Bruit un impact désastreux sur la productivité

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
2 pages
Français

Description

FICHE N°3 Comment limiter la gêne liée au bruit dans les espaces de travail ? Cette fiche a été réalisée en partenariat avec EASYBURO. erLe 1 octobre 2004 ------------------------------------------------------------------------------------------------------- Les espaces de travail sont devenus de plus en plus bruyants, cette augmentation du bruit se faisant au détriment de la productivité. Comment limiter le bruit dans des proportions raisonnables ? La recette idéale • une conception intelligente de l’organisation de l’espace, • le traitement acoustique des ou de certains espaces, • le respect par chacun de règles simples de savoir-vivre. D'après des études récentes effectuées auprès d'employés d'entreprises tertiaires : • plus des 2/3 des personnes considèrent le bruit comme la plus importante des gênes sur le lieu de travail, • plus de 75% pensent qu'un environnement plus calme leur permettrait d'être plus productif, • pour la majorité, le bruit de la voix arrive en premier parmi les sources de bruit les plus gênantes. Malheureusement, le management d'une entreprise a souvent tendance à sous-estimer ce phénomène. Toujours plus de bruit !

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 291
Langue Français

Exrait

FICHE N°3
Comment limiter la gêne
liée au bruit
dans les espaces de travail ?
Cette fiche a été réalisée en partenariat avec
EASYBURO.
Le 1
er
octobre 2004
-------------------------------------------------------------------------------------------------------
Les espaces de travail sont devenus de plus en plus bruyants, cette augmentation du bruit
se faisant au détriment de la productivité.
Comment limiter le bruit dans des proportions raisonnables ? La recette idéale
• une conception intelligente de l’organisation de l’espace,
• le traitement acoustique des ou de certains espaces,
• le respect par chacun de règles simples de savoir-vivre.
D'après des
études récentes
effectuées auprès d'employés d'entreprises tertiaires :
• plus des 2/3 des personnes considèrent le bruit comme la plus importante des gênes sur le
lieu de travail,
• plus de 75% pensent qu'un environnement plus calme leur permettrait d'être plus productif,
• pour la majorité, le bruit de la voix arrive en premier parmi les sources de bruit les plus
gênantes.
Malheureusement, le management d'une entreprise a souvent
tendance à sous-estimer ce
phénomène.
Î
Toujours plus de bruit !
Depuis ces dernières années, l’augmentation du bruit a pour
causes
:
• l’accroissement de la densité des postes de travail : davantage de personnes dans moins
d'espace disponible,
• la multiplication des espaces ouverts (open-space),
• l’augmentation du travail collaboratif et de la transversalité : davantage de réunions,
davantage de discussions de couloirs,
• l’utilisation plus fréquente des fonctions haut-parleur des téléphones fixes et mobiles,
• l’explosion du nombre de périphériques informatiques, de la bureautique qui provoque un
bruit de fond insistant.
Î
Comment limiter le bruit dans des proportions raisonnables ?
Il existe trois principaux leviers :
intervenir très en amont dans l’organisation de l’espace,
effectuer un traitement acoustique des surfaces
faire appliquer à tous des règles de comportement simples.
L'organisation de l'espace
Î
Des types d’espaces adaptés à l’activité
Au moment de la
définition des types d’espaces
(espace ouvert, bureaux individuels, espaces
de réunion …) il est important d’intégrer dans la réflexion :
le besoin de concentration des différentes populations de l'entreprise
le type et la culture de communication de l’entreprise (réunions formelles, réunions de
couloirs, réunions au poste de travail, …) et de chacun des services.