catalogue salon 2011

catalogue salon 2011

-

Documents
8 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

  • exposé
MAISON DU BATIMENT 344 Bd MICHELET 13009 MARSEILLE Le Vieux Port de Marseille
  • lumière des révolutions du printemps arabe et de l'intervention de mahmoud abbas
  • droit de retour des juifs dans les pays arabes
  • shmuel trigano
  • judaïsme
  • printemps arabe
  • printemps arabes
  • israël

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 37
Langue Français
Signaler un problème
Le Vieux Port de Marseille
MAISON DU BATIMENT344 Bd MICHELET 13009 MARSEILLE
LES AUTEURS PRESENTS BELTRAMO J. Claude ; BRAMI Elizabeth ; CHOURAKI Frédéric ; COHEN Monique ; DARBOUSSET Anne ; D'ARRIGO José ; FIDLER Cathie ; FRYDMAN Régine ; GIACOMETTI Rolande ; GOLDBERG Lili ; GUEDJ Colette ; GUEDJ Joël ; GUICHARD D’ARENC ; GURFINKIEL Michel ; HAYMOVICI Maud ; IANCU Danielle ; IANCU Michaël ; KAKON Pol Serge ; MALKA Victor ; MAMIE FE ; MAZEL Michèle ; NAOURI Aldo ; ROMERA J Claude ; ROZIER Gilles ; SCEMAMA AMMAR Céline : SCHNEIDER Jean. Marie : SLAMOVICZ Jean : SOTCHA ; TRIGANO Shmuel ; VINCENOT Alain :
LA FÊTE DU LIVRE DE LA WIZO MARSEILLE
23 OCTOBRE 2011
C’est dans une ambiance chaleureuse et conviviale, au sein de la Maison du Bâtiment à Marseille, que s’est déroulée ce dimanche 23 Octobre la Fête du Livre. Ces locaux offrent une topographie très adaptée aux différentes activités de ce qui peut être considéré comme un Salon du livre à Marseille: une salle en U où étaient disposées les œuvres des 35 écrivains présents, avec également mise à disposition, une salle indépendante destinée aux conférences.
Cette manifestation prestigieuse qui s’inscrit depuis de nombreuses années, treize à ce jour, dans les actions de la WIZO, au profit de ses crèches, a le mérite d’attirer tous les amoureux de la lecture, et de permettre des échanges passionnants avec des écrivains venus présenter leurs œuvres. Cette année encore, la Fête du livre fut un beau succès et répondit aux attentes des quelques trois cents visiteurs et des 35 auteurs, grâce à une organisation minutieuse et sans faille, et grâce au dévouement des wizéennes, de leur présidente, Josette GUIGUI, aidée de son comité directeur.
Les auteurs, accueillis et accompagnés tout au long de la journée par leurs hôtesses wizéennes, ont présenté des œuvres d’une grande richesse. Une large variété de thèmes a été proposée: romans policiers, essais et documents sur le judaïsme, littérature israélienne, peintures de société, mais aussi bandes dessinées et littérature pour la jeunesse.
Au gré de notre promenade, nous nous sommes attardés sur le livre de M. Guichard d'Arenc sur l'histoire de Marseille pendant la dernière guerre mondiale, évoquant la destruction de la vieille ville.
Puis un bref ouvrage qui nous parut indispensable dans une bibliothèque aujourd’hui, "Détrompez-vous!" proposé par Jean Szlamowicz en réponse point par point au sulfureux livre de Stéphane Hessel "Indignez-vous » et à son imposture argumentaire.
Vint ensuite celui de Maud HAYMOVICI, professeur agrégée d'Histoire qui fait remonter du refoulé familial de cette période cataclysmique pour les juifs que fut la Shoah, la terrible histoire
de sa famille et le nom juif caché de son père qu'elle arbore désormais, retrouvant ainsi son identité et sa fierté.
Rencontre avec Aldo Naouri et écoute attentive de l'échange qui eut lieu entre une lectrice admirative, maman, grand-mère et belle-mère moderne et le "disséqueur" averti des relations interfamiliales souvent houleuses au sein de la famille d'hier et d’aujourd'hui
Détour pour le plaisir en Corse par la Castagniccia, avec Rolande Giacometti...
Interview accordé par l'auteure israélienne, venue spécialement de Jérusalem, Michèle Mazel, pour présenter son livre "La Prostituée de Jéricho". Notre question portait sur l'état de la littérature israélienne aujourd'hui : selon elle, une énorme productivité dans tous les domaines littéraires, essais politiques , romans, romans policiers ou d'espionnage, documentaires, ouvrages qui éclairent l'histoire tout à fait récente d'Israël, énorme productivité due à la politique très agressive de commercialisation des livres à partir de deux ou trois grandes librairies qui proposent des offres promotionnelles très alléchantes, tout ceci répondant à une soif de lire de la population israélienne, si bien que les éditeurs encouragent et publient de façon tout à fait exceptionnelle...... et ce malgré les problèmes actuels rencontrés par Israël !! Très rassurant n'est-ce pas? Quid de la publication de livres israéliens en France? Il est évident que seuls les livres «politiquement corrects" au regard de la politique française au Moyen-Orient, sont publiés...mais cela nous le savions déjà!!
Il eût fallu vous rapporter plus encore, mais, un conseil, venez flâner autour des stands de ces auteurs, et d’autres encore, l'an prochain pour repartir comme beaucoup l'ont fait, les bras chargés de livres et le cœur empli de témoignages passionnants......
Nourriture de l'esprit certes mais également nourritures terrestres: deux délicieux buffets, salés et sucrés, confectionnés en grande partie par les Wizéennes, ont permis à tous de se restaurer autour de tables rondes en tout convivialité.
Enfin, des évènements remarquables et très attendus ont émaillé cette belle journée:
Ainsi, la fascinante conteuse Josette SEBAH, agitant, telle une baguette magique, une énorme plume rouge, a entraîné les enfants dans son monde imaginaire où les sapins et les cigales parlent ; émerveillés les enfants sont entrés dans ce jeu interactif devenant eux-mêmes acteurs de ses histoires étranges et fantastiques
Ils ont ensuite eu droit à des gourmandises offertes par la Wizo.
.
 Les Messieurs se sont dévoués aussi pour l’accueil des écrivains à la Gare et pour la caisse des livres tandis que des wizéennes dévoués ont affronté le mistral pour accueillir tous les visiteurs
Deux conférences très attendues ont été données par :
Shmuel TRIGANO qui a présenté en compagnie de Jean Pierre Bensimon «une approche inédite du judaïsme», nous introduisant au thème central de son dernier livre paru chez Grasset: «Le Judaïsme et l'esprit du Monde"
Michel GURFINKIEL, venu présenter son livre «Israël peut-il survivre», a répondu aux questions d’Elsa Charbit, éclairant ses constats et actualisant ses analyses à la lumière des révolutions du Printemps Arabe et de l'intervention de Mahmoud Abbas à l'ONU.
(Vous trouverez à la fin du compte rendu un résumé de ces deux interventions remarquables)
Pour conclure, laissons la parole à la présidente de la Wizo Marseille, Josette GUIGUI qui affichait sa satisfaction devant la réussite, cette année encore, de cette Fête du Livre qui lui tient tant à cœur et ce malgré la finale de la coupe du monde de Rugby , de la concomitance avec les vacances scolaires et , malheureusement, de la manifestation sur les Juifs d'Algérie, organisée le même jour par le Centre Fleg, elle déplore ce manque d'harmonie communautaire mais précise que la Wizo a accueilli les écrivains présents au centre Fleg pour continuer leurs ventes. Elle se félicite également de la présence parmi les visiteurs de nombreux élus et de personnalité de la société civile, preuve de l’intérêt que suscite désormais cette manifestation.
Félicitations et remerciements à toutes les Wizéennes pour leur bonne volonté, leur compétence et leur dévouement pour ce moment fort de la saison 2011/2012
Compte-rendu de la conférence deShmuel TRIGANOProfesseur de sociologie à l’Université Paris X,directeur-fondateur du Collège des Etudes Juives de l’Alliance Universelle, directeur des éditions PARDES, et fondateur avec entre autre Jean- Pierre Bensimon et Raphaël DRAI de la remarquable revueCONTROVERSES, Shmuel Trigano a publié18 ouvragesdont «le Judaïsme et l’Esprit du Monde», son dernier livre qu’il est venu nous présenter aujourd’hui, et dont il nous livre au cours de sa conférence, intitulée , « une approche inédite du Judaïsme » les idées forces. L’écriture de ce livre est une aventure intellectuelle, contemplative et spirituelle, c’est une expérience personnelle Ce livre, ces 1046 pages, comporte 4 livres, c’est le résultat d’un cheminement d’une quarantaine d’années, C’est la résultante d’une fulgurance : le judaïsme c’est un continent ou plusieurs continents en même temps. Il procède d’un projet ambitieux, une volonté d’aborder de façon inédite le judaïsme, il existe en effet des dizaines d’introductions au judaïsme mais à travers elles, on ne comprend pasquelle est la clé architecturale de cet ensembleconsidérable, et surtoutle principe qui le fonde, c’est-à-direson âme. Ce n’est pas un entassement hasardeux, maissa construction est cohérente, il procède d’un but. Le judaïsme serait une orthopraxie : un ensemble d’actes rituels et religieux, comme si cela suffisait à l’expliquer, en mettant de côté sa profondeur intellectuelle… Or il y a un grand récit qui le fonde et qui porte une conception du cosmos et du monde dans sa globalité. Le récit de la création. Ilest nécessaire de retrouver l’envergure du sujet juif, d’intégrer toutes ses dimensions dansune cohérence: d’où la nécessité d’apprendre à distinguer « les juifs » et « le judaïsme », et pour cela il faut accepter l’idée que le comportement des juifs n’est pas forcément le judaïsme D’oùla nécessité de restaurer la vision du monde qu’il y a dans le judaïsme, non seulement en se référant à l’histoire antique mais également dans sa dimension politique contemporaine et dans son rapport à l’extérieur Il est nécessaire d’aborder le phénomène juif dans toutes ses expressions : un phénomène typiquement juif, en cela nous interpelle, celuide la haine de soiqui anime certains juifs , nommés les «Alter juifsTrigano( a fait l’objet d’un numéro de la revue Controverses),»par S. parmi ces juifs des hommes juifs ou d’origine juive, l’apôtrePaulde Trace, ouMarx, ou Spinoza, ouFreud, qu’il étudie dans son livre et qui nous oblige à poser cette question : «Qu’est-ce qui dans le judaïsme, rend possible cette attitude ?» Comment faire coexister ces dimensions contradictoires ? C’est cela qui constitua le fil d’Ariane pour remonter dans le judaïsme. Remonter dans le judaïsme : une aventure intellectuelle .Le judaïsme, vision de l’univers et du cosmos, dans le récit de la Création et du jardin d’Eden Enfin, l’univers de la langue hébraïque, un monde en soi A suivi un exposé extrêmement brillant d’idées signifiantes contenues dans le judaïsme: nom divin et le concept du divin, présence et absence Le
 Le sens du shabbat : une fois que D. a accompli son œuvre, le 7ème jour, il se retire, il laisse la place à l’homme, l’homme est alors appelé à créer, D. invite l’homme à achever la création. L’image de la création est la clé de voûte de l’humanité  La dimension double dans le judaïsme n’est pas antinomique avec la doctrine de l’unité divine question de la féminité est centrale dans le judaïsme La de la clémence et de la rigueur : nécessité de la Justice. Convergence système de la Terre toujours mis en balance avec l’exil …. Le
Une heure et demie de pur bonheur, il ne vous reste plus qu’à acheter ce livre.
Compte-rendu de la conférence deMichel GURFINKIELMichel GURFINKIEL, venu présenter son livre « Israël peut-il survivre », a répondu aux questions d’Elsa Charbit, de façon claire et avec une grande précision : *sur la question du droit au retour des palestiniens, le paragraphe 11 de la résolution de l’ONU ne fait pas apparaître de droit de retour des palestiniens, pas plus que de droit de retour des juifs dans les pays arabes d’où ils ont été chassés ! *en ce qui concerne les procès faits à Israël, Michel GURFINKIEL distingue deux types de procès :  - le procès des avocats comme par exemple celui qui a été fait à propos de l’affaire de la flottille de Gaza dite humanitaire, au cours de laquelle des militants turcs ont été tués : La Turquie a parlé de piratage et de crime de guerre, l’ONU a rendu son verdict : Israël avait le droit d’attaquer….cependant Montebourg affirme qu’Israël avait tort !  - le procès des fantasmes, qui pose Israël en coupable à priori : il s’agit d’un fantasme ancien qui provient d’une difficulté à accepter le judaïsme comme étant à l’origine des deux autres religions monothéistes : christianisme et islam. La théorie de Marcion qui présente le dieu de l’ancien testament comme le diable a conduit au marcionisme qui considère que Jésus Christ a libéré l’humanité des juifs. Même si les églises chrétiennes ont écarté officiellement la doctrine de Marcion, elles se sont parfois comportées comme si Marcion avait raison. En Islam cette interprétation existe aussi. On peut donc dire que derrière le discours anti israélien passionnel se dessine l’anti judaïsme *Que peut-on penser du printemps arabe ? Pour l’instant rien ne permet d’être optimiste : ainsi le débat politique en Tunisie montre qu’aucun des partis en présence ne permettrait la normalisation des relations avec Israël. Les évènements d’Egypte ne conduisent pas à plus d’optimisme, et l’on peut peut-être penser « après le printemps arabe, l’hiver islamique » *Existe-t-il des sympathies pour Israël ? Actuellement 63% des américains sont favorables à Israël et le président OBAMA se suiciderait politiquement s’il revenait à son anti israélisme affiché lors du discours du Caire, et à son projet politique initial mortel à terme pour Israël et pour l’Amérique. *La survie d’Israël ne tient-elle qu’à sa suprématie militaire ? Non, Israël a beaucoup plus de chances de survie que beaucoup d’autres pays dans le monde. Israël a d’autres atouts : sa puissance économique, son entrée à l’OCDE par un vote à l’unanimité. Il faut rappeler la proximité symbolique d’Israël avec les Etats Unis, et noter que les arabes sondés ont répondu majoritairement préférer être rattachés à Israël plutôt qu’à l’état palestinien. La conférence s’est terminée sur cette note optimiste sous les applaudissements d’une assistance attentive et convaincue.
Ce document a été conçu par
Gisèle BETTAN MARTEAU et Claude ARFI
Pour le compte-rendu
Josette GUIGUI
Pour la mise en page et les photos