//img.uscri.be/pth/d0e3e0b240cc65d060fb66120906baec1706db68
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

CHAPITRE SOINS ET SERVICES A L'HORIZON

De
8 pages
CHAPITRE 9 SOINS ET SERVICES A L'HORIZON 2025 L'offre de soins s'inscrit dans une situation d'inégalité de la Région Nord-Pas-de- Calais vis-à-vis des autres régions, de même que celle plus générale de l'espérance de vie pour les deux sexes. Ces inégalités régionales contribuent à la confusion dans les esprits entre offre et demande de soins. L'offre de soins draine les besoins de toute la population. Si la demande de soins augmente avec le grand âge, elle vient augmenter la demande générale, mais il faut en mesurer l'impact pour examiner comment ajuster l'offre à cette augmentation de la demande de soins. Les éléments généraux concernant la santé sont importants à rappeler, sans ignorer les spécificités de la santé des personnes âgées. Ils complètent les inégalités selon les territoires que l'on peut retenir avant de souligner les éléments concernant les soins pour la constitution de scénarios généraux sur le vieillissement. PROBLEMATIQUE SOINS ET VIEILLISSEMENT : ELEMENTS GENERAUX L'augmentation de l'espérance de vie et de la longévité est la conséquence de l'amélioration de l'état de santé de nos concitoyens essentiellement grâce à la protection sociale mise en place avec la création de la Sécurité Sociale qui a rendu la santé accessible à tous et dont la création de la Contribution Maladie Universelle (CMU) est le dernier exemple. C'est aussi la preuve que le système de santé a bien fonctionné même s'il est loin d'être parfait.

  • mobilisation d'aidants

  • offre de soins

  • relations entre hôpital

  • professionnel

  • personne âgée

  • matière de santé


Voir plus Voir moins
CHAPITRE 9
SOINS ET SERVICES A L’HORIZON 2025
L’offre de soins s’inscrit dans une situation d’inégalité de la Région Nord-Pas-de-
Calais vis-à-vis des autres régions, de même que celle plus générale de l’espérance
de vie pour les deux sexes. Ces inégalités régionales contribuent à la confusion dans
les esprits entre offre et demande de soins. L’offre de soins draine les besoins de
toute la population. Si la demande de soins augmente avec le grand âge, elle vient
augmenter la demande générale, mais il faut en mesurer l’impact pour examiner
comment ajuster l’offre à cette augmentation de la demande de soins. Les éléments
généraux concernant la santé sont importants à rappeler, sans ignorer les spécificités
de la santé des personnes âgées. Ils complètent les inégalités selon les territoires que
l’on peut retenir avant de souligner les éléments concernant les soins pour la
constitution de scénarios généraux sur le vieillissement.
PROBLEMATIQUE SOINS ET VIEILLISSEMENT : ELEMENTS GENERAUX
L’augmentation de l’espérance de vie et de la longévité est la conséquence de
l’amélioration de l’état de santé de nos concitoyens essentiellement grâce à la
protection sociale mise en place avec la création de la Sécurité Sociale qui a rendu la
santé accessible à tous et dont la création de la Contribution Maladie Universelle
(CMU) est le dernier exemple. C’est aussi la preuve que le système de santé a bien
fonctionné même s’il est loin d’être parfait. Il est vrai que ce progrès ne va pas sans
contrepartie, mais l’augmentation des soins dans le grand âge et l’apparition de
maladies hier rares et peu connues ne peuvent être invoquées pour atténuer son
efficacité. La demande de soins liée au vieillissement ne va pas bouleverser l’offre de
soins existante, dont la fonction n’est pas de répondre aux demandes des seules
personnes âgées mais à celles de toute la population parce que l’on a allongé
l’espérance de vie de chacun en soignant toute la population. Ceci dit on peut
énumérer les conditions d’une politique de soins pour répondre aux exigences du
vieillissement de la population.
Forte solidarité pour des services de qualité en matière de santé
Pour un système de soins désireux d’une grande exigence de qualité, la solidarité
entre les classes sociales est une condition essentielle. On observe dans certains pays
aussi développés que le nôtre une différence forte entre les classes sociales : en GB,
ou aux USA les classes les plus fortunées ont des moyens pour se soigner mieux que
les milieux populaires qui, moins aisés, disposent d’une médecine officielle moins
performante. Cette segmentation ne favorise pas une reconnaissance des droits de
chaque citoyen dans une perspective de justice sociale ni une amélioration générale
des soins dans la société. L’exigence de qualité dans l’offre de soins s’accompagne
d’une exigence d’équité. L’organisation du système de santé doit tenir compte de ces
deux exigences, celle de la qualité et celle de la répartition sur l’ensemble du territoire.
A ce titre, les inégalités entre les régions ne sont pas acceptables, tout comme on doit
contester les inégalités entre les territoires d’une même région.
Rapport final –
Vieillissement démographique et territoires en Nord-Pas de Calais à l’horizon 2025
1