conjoncture sept Oct 2011
66 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

conjoncture sept Oct 2011

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
66 pages
Français

Description

  • cours - matière potentielle : des matières premières
  • cours - matière potentielle : des matières premières et du pétrole
Conjonctures octobre 2012
  • plans de relance
  • panne de croissance
  • affaiblissement des gains de productivité dans les pays occidentaux
  • etats-unis avec risque de contagion mondiale
  • récession
  • retour
  • retours
  • pays émergents
  • pays émergent
  • crise
  • crises

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 45
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Exrait

Conjonctures
octobre 2012Introduction
L’été meurtrier avec
La crise des dettes souveraines à la crise de gouvernance
La crise de la gouvernance à la panne de croissance
L’automne chancelant avec
La menace du cercle vicieux de l’assainissement
Le non règlement de la crise européenne
L’absence de perspectives
L’économie mondiale plusieurs vitesses ou passation de pouvoirs ?
oct/nov : la croisée des chemins G20, règlement de la crise grecque…
panne de croissance en Europe, aux Etats-Unis avec risque de contagion mondiale
Les scenarii
Récession
Stagnation
Reprise après un W
2 I Titre de la présentation I 10 octobre 2011Retour sur la chronologie
2008/2009 : récession la plus sévère depuis la grande dépression
2009/2010 : mise en œuvre de plans de relance et de sauvetage des banques
2010/2011 : retour de la croissance et report des réformes de structure
2011 : fin de l’effet « cocaïne » des plans de relance et retour des créanciers,
crise de gouvernance, plans de rigueur
2012/2013 : années électorales
3 I Titre de la présentation I 10 octobre 2011La séquence 2008 – 2011
La crise des subprimes matérialisée par la faillite de Lehmann Brothers entraine
Le blocage de l’ensemble du système bancaire
La Méfiance généralisée avec obligation pour les banques centrales et les Etats de suppléer les banques afin
d’éviter un blocage de l’économie
La récession de 2008/2009 est tout à la fois mondiale et violente. Pour la première fois, le commerce
mondial recule depuis 1945 (voire graphique page suivante)
Dans les faits, la crise est avant tout la conséquence de
La bulle immobilière nourrie par une politique monétaire accommodante (Etats-Unis, Espagne)
La propagation de la crise par la titrisation et l’effet de levier
L’affaiblissement des gains de productivité dans les pays occidentaux
La multiplication des déséquilibres commerciaux (cf page suivante)
L’inflation générée par la hausse des cours des matières premières
Le G 20 décide en 2008/09 de stopper l’hémorragie
Le soutien au secteur financier (plus de 700 milliards de dollars aux Etats-Unis)
Les plans de relance (Etats-Unis : plan de plus de 700 milliards de dollars)
Les injections de liquidités par les Banques centrales (achats de titres publics, quantitative easing) et
maintien de taux d’intérêt bas)
4 I Titre de la présentation I 10 octobre 2011Déséquilibres commerciaux
5 I Titre de la présentation I 10 octobre 2011Décrochage du commerce extérieur ?
6 I Titre de la présentation I 10 octobre 2011Réussite en demi-teinte des plans de
relance
Réussites
Sortie de la récession : à partir du second semestre 2009
Fin des faillites bancaires et fonctionnement plus régulier du marché interbancaire
Echecs, divergences et interrogations
Les Etats-Unis s’européanisent : faible croissance, fort taux de chômage, doutes et
crise politique
L’Allemagne redevient un dragon : forte croissance, forts excédents, baisse du
chômage
L’Europe du Sud ne renoue pas avec la croissance, début de la crise grecque en
2009 suivie par la crise en Irlande, au Portugal
Les pays émergents et les pays producteurs d’énergie tentent de s’affranchir de la
dépendance occidentale
Incapacité à retrouver le chemin d’une croissance auto-alimentée
7 I Titre de la présentation I 10 octobre 2011La crise de 2011
La crise intervient avec
L’arrêt des plans de relance (fin 2010)
La hausse des cours des matières premières et du pétrole
Le tremblement de terre et accident nucléaire au Japon qui freine la production
mondiale
Les annonces des plans d’assainissement des comptes publics
er
Le ralentissement économique est très marquée entre le 1 trimestre et le second
trimestre 2011
Doutes sur la faculté des Etats à rembourser
Perte du triple A américain et tergiversations européennes
Absence de visibilité
Spirale récessive s’installe sur fond d’indécision politique, anticipation de
récession
Retour de la crise bancaire
8 I Titre de la présentation I 10 octobre 2011De l’indécision politique à la croissance
en W
L’indécision politique
Absence de consensus entre les nations
Absence de consensus au sein des nations et des grands ensembles comme l’UE
Calendrier électoral compliqué : Espagne/France/Etats-Unis/Allemagne/Italie
Temps politique n’est plus en phase avec le temps économique
Persistance des facteurs de crise
Assainissement du marché immobilier aux Etats-Unis inachevé
Faiblesse des gains de productivité
Déséquilibres commerciaux et monétaires persistants
Marges de manœuvre réduites
Disparition de l’instrument budgétaire
Possibilité d’utilisation des outils monétaires mais avec des risques et avec une
efficacité relative (quantitative easing aux Etats-Unis mais aussi de manière déguisée
par la BCE)
9 I Titre de la présentation I 10 octobre 2011La croissance en question
10 I Titre de la présentation I 10 octobre 2011