7 pages
Français

cours 1 - Organisation du cours : L'idée du cours est d'apprendre ...

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

cours 1 - Organisation du cours : L'idée du cours est d'apprendre ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 134
Langue Français
Pratiques Argumentatives Cours de Méthodologie philosophie à destination des L1 Séance 1
- Présentation/organisation -
Organisation du cours : L'idée du cours est d'apprendre à faire de la philosophie. Qu'est-ce que la philosophie ? C'est avant tout l'exercice de la rationalité pour interroger tous les objets possibles. Le discours philosophique vise essentiellement à être rationnel (à vivre de manière plus rationnelle, pour vivre « en harmonie avec ses idées ») et à rendre autrui plus rationnel. Il le fait en défendant des thèses ou des idées (qui vont, le cas échéant, inFuer sur la façon dont vous mènerez votre vie – des idées pour savoir comment vivre, ou, pour retrouver une dénition platonicienne, pour vivrebien) – et pour ce faire, il utilise une certaine argumentation qui permettra, le cas échéant, de trouver le vrai (c'est-à-dire encore chez Platon, les principes de la vie bonne).Argumenter, c'est-à-dire à raisonner avec desarguments. Car, si vous savez généralement raisonner, de manière informelle, dans la vie de tous les jours (plus ou moins vaguement, plus ou moins adroitement), vous ne maîtrisez pas nécessairement totalement les principes qui permettent à un raisonnement d'être argumenté. Qu'est-ce qu'être argumenté ? C'est le fait d'apporter une preuve, ladite preuve venant contrôler la validité de votre discours (sa vérité ou sa fausseté pour le dire vite – disons son admission au titre du discours valable). En sciences, il est assez facile apporter des preuves de son discours : il suft de se confronter aux faits, ou sinon d'être cohérent avec l'ensemble de la théorie admise. Pour le dire grossièrement, une hypothèse scientique va être dite vraie lorsque ce qu'elle dit/ou prédit est validé par ce qui se passe. Or certaines disciplines scientiques procèdent néanmoins avec des preuves d'un autre type ; ainsi les mathématiques ne s'appuient pas sur des faits concrets (ou des faits d'observation – sauf à comprendre d'une manière très
1