Cours sur l

Cours sur l'histoire du droit de licence en droit 1ère année

-

Documents
132 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Découvrez ce cours de droit de licence 1ere année. Ce cours permet de voir l’évolution du droit depuis les romains jusqu'à Napoléon.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 7 539
Langue Français
Signaler un problème
                                    
Introduction historique au droit
Introduction historique au droit
1
Licence en droit ère 1 année
 
 
Table des matières  Introduction générale.........................................................................................7 I. Quels sont les instruments dont vous disposez ?....................................7 A. Le fascicule................................................................................... 7 B. Les enregistrements.......................................................................7 II. Quel est l'intérêt d'un cours d'histoire du droit ?................................... 7 III. Cette histoire, où faut-il la faire commencer ?..................................... 7  Partie 1...............................................................................................................9 Les soubassements de la culture juridique européenne .....................................9  Chapitre 1 L’apport romain............................................................................... 10  Section 1 : La naissance de l’autonomie du droit........................................ 11 §1 : Le droit isolé.......................................................................................... 12 I. Le droit isolé de la religion................................................................ 12 II. Le droit isolé de la morale................................................................ 12 III. Le droit isolé du fait....................................................................... 13 IV. Le droit isolé de la philosophie......................................................... 13 §2 : Le droit divulgué.................................................................................... 14 I. La publication des règles de droit....................................................... 14 II. La publication des formules judiciaires .............................................. 14 III. La divulgation du mode d'emploi ..................................................... 15 §3 : Des sources propres pour le droit : les sources du droit romain.................... 15 I. La loi.............................................................................................. 15 II. La jurisprudence............................................................................. 15 III. L’édit du préteur ........................................................................... 15 IV. Les sénatus-consultes .................................................................... 16 V. Les constitutions impériales.............................................................. 16 VI. La coutume................................................................................... 17 §4 : Un spécialiste propre : l'invention du juriste .............................................. 17 I. Un personnage autonome................................................................. 17 II. L’artisan du droit romain classique.................................................... 18  Section 2 : L’invention de la science du droit ............................................. 18 §1 : La naissance de la doctrine juridique ........................................................ 19 I. Les débuts modestes : l’explication de texte ....................................... 19 II. L’éclosion de la doctrine .................................................................. 20 §2 : Les grands outils de la science juridique.................................................... 21 I. Un langage ..................................................................................... 21 A. Le vocabulaire............................................................................. 21 B. Le style juridique......................................................................... 21 II. Une méthode de raisonnement......................................................... 22 §3 : L'enseignement du droit.......................................................................... 23  Section 3 : Un modèle de système juridique............................................... 24 §1 : La mutation du système juridique romain : l’accaparement des sources par l’autorité impériale........................................................................................ 24 §2 : La codification ....................................................................................... 26 I. Les instruments préparatoires de la codification................................... 26 A. L’invention du «codex »............................................................... 27
Introduction historique au droit
2
 
B. L’organisation d’un enseignement officiel de droit............................ 27 II. Les compilations officielles du Bas Empire.......................................... 27 A. Le Code théodosien...................................................................... 27 B. Les compilations de Justinien ........................................................ 28 1. Le Code de Justinien................................................................. 28 2. Le Digeste............................................................................... 28 3. Les Institutes........................................................................... 29 4. Les Novelles ............................................................................ 29  Chapitre 2IVe-XIe siècles : L’incubation d’une identité juridique originale.....30  Section 1 : Les fondations d’une identité juridique originale en Occident... 31 §1 : Une identité pour l’Occident..................................................................... 31 I. La rupture avec l’Orient.................................................................... 32 II. L'Occident, terre de migration.......................................................... 32 III. L'Occident, terre chrétienne............................................................ 35 §2 : Une identité pour l’Europe continentale..................................................... 37 I. Le maintien des différentes traditions juridiques : la personnalité des lois37 A. Les lois personnelles .................................................................... 38 1. La loi romaine.......................................................................... 38 2. Les lois barbares ...................................................................... 38 B. L’application du principe de la personnalité des lois.......................... 39 II. L'avant-garde de la famille romano-germanique : l'empire carolingien .. 40 A. Une culture commune .................................................................. 41 B. Une loi commune......................................................................... 41  Section 2 : Les handicaps de l’ordre juridique............................................ 42 §1 : L’absence de force structurante ............................................................... 43 I. La disparition du juriste laïc .............................................................. 43 II. L’impossibilité d'une jurisprudence.................................................... 44 II. L'effacement de la législation........................................................... 46 §2 : La confusion des genres.......................................................................... 47 I. Le recul de l’autonomie du droit......................................................... 47 Le droit dominé par le fait................................................................. 47 1. Le mode de création du droit ..................................................... 47 2. Le morcellement de la vie juridique ............................................ 48 B. L'emprise de la religion sur le droit ................................................ 51 II. La confusion entre droit public et droit privé ...................................... 52 A. La conception patrimoniale du pouvoir à l’époque franque ................ 52 B. L’emprise croissante du privé sur le public...................................... 54  Chapitre 3XIIe-XVe siècles : La révolution européenne des droits savants ....55  Section 1 : Le réveil de la science du droit ................................................. 57 §1 : La redécouverte du droit romain .............................................................. 57 §2 : L'autonomie du droit canonique ............................................................... 58 I. Des sources propres : le Corpus Juris canonici..................................... 58 II. Un objet propre.............................................................................. 59 A. L’autonomie vis-à-vis du droit laïc ................................................. 59 B. La distinction entre for interne et for externe .................................. 59 §3 : Un droit de professeurs........................................................................... 60 I. Le laboratoire universitaire ............................................................... 60 II. Une approche théorique du droit ...................................................... 61 A. Les classifications........................................................................ 62 B. Le perfectionnement des notions ................................................... 62 C. La théorie des sources du droit...................................................... 62 1. L’exaltation de la loi.................................................................. 63
Introduction historique au droit
3
 
2. La coutume ............................................................................. 63 3. La place du juge....................................................................... 63  Section 2 : Une doctrine d’utilité pratique.................................................. 64 §1 : L'expérience d'un droit cosmopolite.......................................................... 64 I. Le droit canonique ........................................................................... 64 II. Le jus commune............................................................................. 65 §2 : La promotion du droit public.................................................................... 65 I. Au service de causes différentes........................................................ 66 II. La construction du droit public ......................................................... 66  Partie 2 La formation du droit français............................................................. 68  Chapitre 1XIIe-XIVe siècles :l’exigence d’un équipement juridique .............70  Section 1 : L'invasion des règles écrites..................................................... 71 §1 : La limitation de l’arbitraire seigneurial : les chartes de franchise.................. 72 §2 : La sécurité des relations juridiques entre particuliers.................................. 72 I. Ambiguïté d’une définition de la coutume............................................ 73 II. Diversité des autorités concédantes.................................................. 73  Section 2 : Les conditions d’une jurisprudence .......................................... 73 §1 : L’organisation judiciaire .......................................................................... 74 §2 : Une procédure nouvelle .......................................................................... 74 §3 : La rationalisation des modes de preuve..................................................... 75  Section 3 : Les sources d’un droit propre ................................................... 75 §1 : L'affirmation du droit coutumier............................................................... 75 I. Le rôle de la jurisprudence................................................................ 76 II. L’action du roi................................................................................ 76 A. L’action indirecte ......................................................................... 76 B. L’action directe............................................................................ 76 III. L’apparition d’une démarcation entre le Nord et le Midi ...................... 77 §2 : La renaissance de la législation royale ...................................................... 77 II. Les fondements du pouvoir législatif ................................................. 79 II. Le contenu de la législation.............................................................. 79 A. Droit public................................................................................. 79 B. Réformation................................................................................ 79 III. Les conditions d’exercice du pouvoir législatif.................................... 80  Chapitre 2XVe-XVIIIe siècles :L’agencement d’un ordre juridique spécifique ......................................................................................................................... 81  Section 1 : La décantation d’une tradition juridique nationale ................... 82 §1 : Le recul des droits universels................................................................... 83 I. Le rejet du droit romain comme droit commun.................................... 83 A. Une nouvelle méthode d'enseignement du droit romain.................... 83 B. l'élaboration et l'évolution des règles.............................................. 84 II. Le recul du droit canonique.............................................................. 85 A. Le droit canonique naturalisé ........................................................ 85 B. Le droit canonique dépossédé ....................................................... 85 §2 : La promotion du«droit français »............................................................ 87 I. Le droit coutumier ........................................................................... 87 A. La rédaction officielle des coutumes............................................... 87 B. La réformation des coutumes........................................................ 88 C. La Naissance d'une doctrine du droit coutumier............................... 89 II. La législation royale........................................................................ 89 
Introduction historique au droit
4
 
A. L'exercice du pouvoir législatif....................................................... 89 B. Le contenu de la législation royale ................................................. 90 III. Le droit français consacré à l'Université............................................ 91 §3 : L'harmonisation du droit ......................................................................... 91 I. L’harmonisation linguistique : le droit en français ................................ 91 A. Au détriment du latin ................................................................... 92 B. Au détriment des langues régionales.............................................. 92 II. L'harmonisation doctrinale............................................................... 93 A. La formation d’un droit commun coutumier..................................... 93 B. Le rôle des professeurs de droit français......................................... 93  Section 2 : L’émergence de règles constitutionnelles................................. 94 §1 : La dévolution de la Couronne................................................................... 95 I. Une dévolution statutaire.................................................................. 95 A. Les règles de succession............................................................... 95 1. L'hérédité................................................................................ 96 2. La primogéniture...................................................................... 96 3. La masculinité.......................................................................... 96 4. La catholicité ........................................................................... 98 B. La théorie statutaire de la Couronne .............................................. 98 II. L'indisponibilité de la Couronne ........................................................ 99 §2 : Linaliénabilité du domaine de la Couronne...............................................100 I. Le principe d’inaliénabilité du domaine de la Couronne ........................101 II. Les exceptions ..............................................................................102 §3 : Les Lois fondamentales, des règles impératives ........................................102 I. Le roi, dans « l’heureuse impuissance » de les enfreindre....................102 II. Les Lois fondamentales, des règles dans l'intérêt de l'État ..................104 A. L’intégrité de l’Etat......................................................................104 B. La continuité de l’Etat..................................................................104  Chapitre 31789-1814 :Naissance de l’ordre juridique contemporain ..........106  Section 1 : Le renouvellement dans la conception du droit à la fin du XVIIIe siècle........................................................................................................ 107 §1 : L'individu au cœur du droit.....................................................................108 I. Des droits attachés par nature à l’individu .........................................108 II. Des droits déclarés : la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen .......................................................................................................109 1. La liberté................................................................................110 2. La propriété............................................................................110 3. La sûreté................................................................................110 4. La résistance à l'oppression ......................................................110 5. Légalité.................................................................................111 §2 : De nouvelles exigences formelles............................................................111 I. Une nouvelle méthode d'exposition du droit.......................................111 II. Le droit, ensemble des règles posées par l'État .................................112 III. Les sources du droit......................................................................112 A. La primauté de la loi ...................................................................112 1. La Constitution........................................................................113 a. La constitution écrite ............................................................113 b. La constitution, instrument de liberté......................................114 2. La loi ordinaire........................................................................115 a. Des précautions pour que la loi soit bonne...............................115 b. L’instrument de transformation de la société ...........................116 B. L'effacement des autres sources du droit.......................................117 1. La coutume ............................................................................117 2. La jurisprudence......................................................................117
Introduction historique au droit
5
 
3. La doctrine .............................................................................117 4. Le règlement ..........................................................................118  Section 2 : L’établissement d’un système juridique national en France.... 118 §1 : La codification ......................................................................................118 I. Les expériences révolutionnaires ......................................................119 A. La codification pénale.....................................................................119 1. Les incriminations....................................................................120 2. Les peines..............................................................................120 B. L'échec de la codification civile sous la Révolution...........................123 II. Le Code civil .................................................................................123 A. L'élaboration du Code civil ...........................................................124 B. Léquilibre du Code civil...............................................................125 III. Les codes impériaux .....................................................................125 A. Le Code de procédure civile de 1806.............................................126 B. Le Code de commerce de 1807.....................................................126 C. Le Code d'instruction criminelle de 1808........................................126 D. Le Code pénal de 1810................................................................126 §2 : L'autonomie du droit administratif...........................................................127 A. La loi des 16 et 24 août 1790 ...................................................127 B. Lorganisation napoléonienne....................................................128 II. Un droit jurisprudentiel ..................................................................128 A. Labsence de codification.............................................................128 B. Le rôle décisif de Conseil d’Etat ....................................................128  Conclusion ...................................................................................................... 130 I. La pérennité de la codification napoléonienne.....................................130 II. Lexportation du modèle français.....................................................130 III. La nationalisation de la science du droit ..........................................130 IV. La dévaluation de la loi aux XIXe et XXe siècles................................131 V. La revalorisation des autres sources du droit.....................................131 1. La revalorisation de la jurisprudence .............................................131 2. La revalorisation de la coutume....................................................132 
 
Introduction historique au droit
6
 
 
Introduction générale
L'introduction historique au droit est une des matières fondamentales du programme de la première année du DEUG mention droit.
I. Quels sont les instruments dont vous disposez ?
1 Ce cours fait l'objet d'enregistrementset d'un fascicule.
A. Le fascicule
Vous trouverez dans ce fascicule, un plan général du cours, un résumé succinct de chaque enregistrement, des textes pour illustrer les principaux thèmes que nous allons aborder. Vous y trouverez aussi des indications bibliographiques ainsi que des conseils en vue de l'examen.
B. Les enregistrements
Vous disposez aussi d'une série de 10 émissions d'environ une heure chacune. Ce cadre de 10 heures nous oblige pour aller à l'essentiel, à laisser de côté bien des détails mais aussi un certain nombre de points. C'est pourquoi l'écoute des émissions doit s'accompagner de l’étude d'un manuel. La référence de ce manuel vous est indiquée dans le fascicule.
II. Quel est l'intérêt d'un cours d'histoire du droit ?
Un cours d'histoire du droit présente pour un juriste deux intérêts principaux.
 Son premier intérêt est de révéler la relativité des phénomènes juridiques. Un juriste doit le savoir: le droit qu'il connaît n'est pas un modèle absolu. Le droit n'est pas le même partout: c'est une constatation que nous enseigne aussi le droit comparé et l'anthropologie juridique. Et le droit change dans le temps : c'est ce que nous enseigne l'histoire du droit.
 Le second intérêt de l'histoire du droit est de montrer l'héritage de notre droit. Un droit, n'importe quel droit, même les plus révolutionnaires, est le fruit d'une histoire. Notre droit n'échappe pas à cette règle. Ses techniques, sa forme, son fond portent l'empreinte de notre histoire. Notre conception du droit, tout notre système juridique sont le fruit de notre histoire. Chaque époque a apporté quelque chose de durable, quelque chose dont nous ressentons, aujourd'hui encore, les effets.
III. Cette histoire, où faut-il la faire commencer ?
 Nous la commencerons dans l'Antiquité et plus précisément à Rome. Le droit a évidemment existé bien avant Rome, mais Rome constitue un point de départ dans l'histoire du droit occidental. Avec ce point de départ, on a déjà l'accent sur un point
                       1  objets du présent polycopié 
Introduction historique au droit
7
 
capital. L'histoire dont nous allons commencer l'étude ne concerne pas seulement la France. C'est une histoire qui est partagée par d'autres pays d'Europe.
C'est pourquoi ce cours sera divisé en deux grandes parties.  
 partie, nous étudierons les soubassements de la cultureDans la première juridique européenne.
 Dans la deuxième partie, nous nous intéresserons à la formation du droit français.
 Pourquoi cette césure ?
XIIe siècle, de  s ensembles nationaux se sont formés en Europe. Ce sontA partir du des ensembles politiques et ces ensembles politiques ont alors commencé à organiser leur droit. Mais ils l'ont fait différemment les uns des autres.
Nous verrons donc, en deuxième partie, comment la France a construit un ordre juridique qui lui est propre. Nous nous arrêterons au moment de la codification, c'est-à-dire au début du XIXe siècle.
 
 
 
 
Introduction historique au droit
8
 
 
Partie 1
Les soubassements de la culture juridique européenne
Cette première partie sera subdivisée en trois chapitres.
Le premier chapitre concernera l'apport romain.  
 De nos jours, en Europe coexistent deux grands types de systèmes juridiques.
 Le premier type fixe le droit dans un corps fermé de normes écrites par voie d'autorité. Les parties les plus importantes du droit sont réglementées sous forme de codifications détaillées. Le second système conçoit le droit de façon bien différente. Il le conçoit comme une somme de solutions de cas d’espèce. Les règles sont révélées par les décisions judiciaires dans des cas individuels. C'est un système qui connaît peu de lois.
 Le premier type de système est appliqué dans les droits du continent européen dont la France fait partie. On appelle communément ce système, le système romano germanique, ou encore le système romaniste. Le second type, c'est le système dit de « common law ». Ce système est représenté par le droit anglais, et hors d'Europe par le système anglo-saxon d'une façon générale.
 Ces deux types de systèmes juridiques présentent donc de grandes différences. Mais au-delà de leurs différences, ils appartiennent à une famille de droit plus vaste, une famille de droit occidental. Cette famille a en commun une certaine conception du droit, et notamment l'idée d'un droit autonome.
C'est pourquoi la première section sera consacrée à la naissance de l'autonomie du droit, l’un des plus grands apports de Rome au droit occidental.
 La deuxième émission portera ensuite sur d'autres aspects de l'apport romain : l'invention dela science juridique et un modèle de système juridique,modèle qui intéresse cette fois la seule famille romano germanique.
Un deuxième chapitre portera sur la période qui court du IVe au XIe siècle.  
 Nous verrons se mettre en place les fondations d'une identité juridique originale en Occident. Cela se produit à partir du moment où l'Empire romain, très vaste, s'est scindé et où l'Occident a alors rompu avec l'empire d'Orient.
 Nous verrons également se dessiner les deux grands systèmes évoqués tout à l'heure. Mais nous les verrons se dessiner seulement. Car la vie juridique est restée bien frustre durant cette époque. L'ordre juridique est en effet entravé par des handicaps.
 Le troisième chapitre sera consacré à la révolution européenne des droits savants. À partir du XIIe siècle, en effet, l'Europe redécouvre l'héritage romain. L'Europe continentale va connaître l'expérience d'un droit commun, un droit cosmopolite forgé dans les universités. C'est alors que naît la famille romano germanique. Et c'est le droit commun de cette époque qui a fourni à chaque pays les instruments nécessaires pour construire scientifiquement son droit propre.
Introduction historique au droit
9