De l'accueil jusqu'à la rétention: quelques leçons à tirer d'une étude sur les médecins immigrants en régions éloignées

-

Français
16 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

De l'accueil jusqu'à la rétention : quelques leçons à tirer d'une étude sur les médecins immigrants en régions éloignées Laurie Guimond et Myriam Simard Institut national de la recherche scientifique (INRS) URQ 2009 Atelier « Portes ouvertes sur le lac » Roberval, 17 septembre 2009
  • politique québécoise de régionalisation de l'immig
  • enracinement durable des immigrants en régions québécoises
  • milieu de travail - stabilité de l'équipe
  • statut d'étranger → urbain
  • md d'origine urbaine
  • contexte de pénurie ◊
  • médecins immigrants
  • professionnelle ¶
  • professionnel ¶
  • professionnels ¶
  • professionnelles ¶
  • régions
  • région

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 45
Langue Français
Signaler un problème

De l’accueil jusqu’à la rétention : quelques
leçons à tirer d’une étude sur les médecins
immigrants en régions éloignées
Laurie Guimond et Myriam Simard
Institut national de la recherche scientifique (INRS)
URQ 2009
Atelier « Portes ouvertes sur le lac »
Roberval, 17 septembre 2009 Plan de la présentation
1. Mise en contexte
2. Facteurs de rétention et de départ
a. Professionnels
b. Socioculturels et communautaires
c. Familiaux
d. Personnels
e. Financiers
f. Environnementaux
3. Conclusion1. Mise en contexte…
a) Contexte général de l’étude
◊ Politique québécoise de régionalisation de l’immig. (1992)
◊ Visée : meilleure distribution spatiale de l’immigration &
enracinement durable des immigrants en régions
québécoises ( ♥ : facteurs d’attraction et de rétention)
◊ Résultats et autres initiatives = pas encore concluants, car
en 2006, 87% des immigrants au Qc vivaient à Montréal
b) Objectifs de la communication
◊ Dégager les conditions de base pour enraciner de façon
durable les médecins immigrants et leur famille en région
◊ Cf. autres types d’immig. choisissant de s’établir en région1. Mise en contexte
c) Survol de la recherche
◊ Financement: ministère de la Santé et des services sociaux
◊ Direction scientifique: Myriam Simard, INRS
◊ Étude qualitative visant à mettre en lumière la répartition
territoriale des effectifs médicaux et de leur rétention dans un
contexte de pénurie
◊ Méthodologie: 45 entrevues semi-dirigées menées auprès de
médecins immigrants et boursiers qui sont restés en régions
éloignées après leur contrat initial ou qui sont partis vers les
grands centres2a. Professionnels…
er
Facteur au 1 rang des motifs de rester ou de partir (cf. littérature)
i) La pratique médicale en régions est appréciée des
médecins immigrants et boursiers par ce qu’elle permet…
◊ rapport continu et étroit avec les patients
◊ autonomie, débrouillardise et polyvalence, diversité des soins
prodigués et élargissement des compétences (cardiologie,
obstétrique, chirurgie…)
◊ rôle plus actif, global et valorisant correspondant à leur
conception d’un « vrai médecin de famille généraliste », ce
qui est moins le cas en contexte urbain2a. Professionnels
ii) Conditions de travail
◊ Maintien d’un « équilibre » pour la rétention
- charge de travail raisonnable
- bon esprit d’équipe, entraide et soutien des collègues, collégialité qui
déborde du milieu de travail
- stabilité de l’équipe et recrutement d’une relève médicale potentielle
◊ Lorsque les conditions de travail sont détériorées par une pénurie
chronique de médecins → facteur déterminant de départ car une
surcharge de travail mène à une dégradation de la qualité de vie
iii) Possibilité de transfert
◊ Liberté de faire des choix professionnels et de bénéficier de mobilités
et transfert éventuels dans une trajectoire de vie fluctuante
◊ Garder les portes ouvertes pour opportunités person. ou familiales2b. Socioculturels & communautaires
e
Facteurs au 2 rang des motifs de rester ou de partir
i) Avantages de la vie sociale et communautaire contribuant à la
rétention des médecins → la qualité de l’intégration
◊ relations sociales faciles et satisfaisantes avec pop. locale
◊ accueil chaleureux et solidarité dans le voisinage
◊ respect et reconnaissance sociale de leur apport comme md et citoyens
◊ sentiment d’appartenance à la communauté
ii) Aspects de la vie sociale et communautaire ayant poussé les
médecins à quitter
◊ champs d’intérêts et systèmes de valeurs différents
◊ distance sociale et culturelle ressentie avec pop. locale (surtout immigrants)
◊ manque d’intimité
◊ discrimination et racisme (double statut d’étranger → urbain non natif du
milieu et immigrant d’un pays étranger)
◊ isolement et solitude2c. Familiaux…
i) Réalisation professionnelle de la conjointe
◊ 40% des conjointes n’ont pas obtenu d’emploi convenable & valorisant
◊ ce qui devient un facteur de départ décisif: « ennui », « dépression »,
« se déclarer vaincue », « faire le sacrifice de sa carrière »…
ii) Éducation adéquate pour les enfants
◊ éducation postsecondaire → étape critique dans décision de rester
ou partir
◊ limites du système scolaire en région au Québec
- absence d’écoles privées
- faible diversité des systèmes pédagogiques (choix de cours, de
programmes ou d’activités parascolaires…)2c. Familiaux
iii) Accueil personnalisé et soutien à l’intégration sociale
et communautaire de la conjointe et des enfants
◊ accueil chaleureux est crucial pour la rétention des familles:
- aide à surmonter les difficultés des premiers mois d’adaptation (info
sur les ressources locales, recherche de maison, inscription des
enfants à l’école, isolement, …)
- compense l’éloignement du réseau parental
- importance d’une attitude d’ouverture par rapport aux étrangers
◊ rôle des leaders de la communauté et asso. locales est crucial
pour faciliter l’intégration des familles des médecins → act.
communautaires et sociocult. variées pour qualité de vie globale2d. Personnels
i) Origine rurale du médecin ou une certaine
familiarité ou affinité avec le milieu rural → rétention
◊ 60 % des md d’origine rurale demeureront ds régions éloignées au terme
er
de leur 1 contrat
◊ 66 % des md d’origine urbaine → plus enclins à quitter pour gr. villes
◊ importance de l’origine rurale du conjoint
◊ intérêt partagé par les conjoints p/r au rythme de vie rural…
◊ médecins immigrants plus âgés → intention de s’installer définitivement
en région pour mettre un terme à leurs migrations régulières
ii) Désir du médecin à relever des défis liés à l’autonomie
qu’offre la pratique médicale en région
◊ cibler les médecins souhaitant un mode de vie rural → garant d’une plus
longue rétention