de langue française
16 pages
Français

de langue française

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

  • cours - matière potentielle : ffm3o
  • revision - matière potentielle : pédagogique
  • cours - matière potentielle : suivant
  • revision - matière potentielle : linguistique
GUIDE PÉDAGOGIQUE Programme-cadre de Français Cours FFM3O 11e année Textes à l'étude : Le forum de discussion Le publireportage Outil de construction identitaire Lutte pour Les écoLes de langue française
  • salle de conférence du conseil scolaire et des membres de la communauté francophone
  • documentaire par segment
  • extraits du documentaire
  • oral des productions média- tiques de textes littéraires
  • variété de communications orales
  • écoles de langue
  • école des langues
  • école de langue
  • langues maternelles
  • langue maternelle
  • conseils
  • conseil

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 46
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

GUIDE PÉDAGOGIQUE
Programme-cadre de Français
Cours FFM3O
e11 année
Lutte pour
Les éco Les
de langue
française
Textes à l’étude : L e forum de discussion
Le publireportage
Outil de construction identitaireLe guide
Ce guide propose des méthodes d’exploitation de l’émission La lutte pour les
écoles de langues françaises (760334), un documentaire retraçant l’histoire du
combat pour les écoles secondaires francophones dans les communautés de
Sturgeon Falls, de Cornwall, de Windsor et de Penetanguishene. Les stratégies
d’enseignement proposées dans ce guide visent les attentes et contenus d’appren-
etissage du cours de 11 année FFM3O du programme-cadre de Français en Ontario.
Auteures du guide : Julie Bourgoin et Mélissa Pétrin
Révision pédagogique : Annette Lalonde
Révision linguistique : Joseph M. Badié
reRéalisation du projet facilitée par la collaboration de la D Claire Beauchemin de
l’École des sciences de l’éducation, Université Laurentienne.
Pour visionner cette émission :
• Vous pouvez l’enregistrer lors de sa diffusion sur les ondes de TFO.
• Consultez le site www.tfo.org/diffusion pour connaître la date de la prochaine
diffusion ou téléphonez au 1.800.387.8435, poste 2388 pour une diffusion
spéciale.
• Les écoles de langue française de l’Ontario peuvent visionner ces émissions
directement sur le site web www.tfo.org/ressources. Les écoles des conseils
scolaires abonnés au service d’accès en ligne de TFO peuvent aussi accéder
aux émissions de cette façon.
Pour obtenir des exemplaires supplémentaires de ce guide :
• Vous pouvez l’imprimer à partir du site web www.tfo.org/guides en faisant une
recherche avec la lettre L.
• Vous avez le droit d’en faire des photocopies à volonté.
• Vous pouvez l’acheter auprès du Centre franco-ontarien de ressources péda-
gogiques à Ottawa, en appelant au 1.877.742.3677, poste 228 (Ontario), ou au
1.877.747.8003, poste 228 (reste du Canada).
Renseignements : tfoliaison@tfo.org
L’Offce des télécommunications éducatives de langue française de l’Ontario,
juin 2010cours FFM3O 3
Introduction
Le présent guide pédagogique a pour but d’amener les élèves à se pencher sur
la question des écoles secondaires de langue française en Ontario tout en tou-
chant aux attentes du cours FFM3O, en particulier celles qui visent la commu-
nication orale spontanée et préparée (le forum de discussion) et la production
écrite (le publireportage).
r ésumé de l’émission
La lutte pour les écoles de langues françaises (760334) est un documentaire retra-
çant l’histoire du combat pour les écoles secondaires francophones dans les
communautés de Sturgeon Falls, de Cornwall, de Windsor et de Penetanguishene.
Ce documentaire s’appuie sur des témoignages de première main ainsi que sur
les faits et les rebondissements produits pour montrer l’ardeur du combat de
l’époque, et pour projeter la légitimité du combat pour l’éducation en langue
française en Ontario à l’heure actuelle.Lutte pour Les éco Les de Langue frança Ise4
c oordonnées des écoles
présentées dans le documentaire :
École secondaire École secondaire
Franco-Cité l’Essor
90 rue Main 13605, chemin St. Gregory
Sturgeon Falls, Ontario P2B 2Z7 Tecumseh, Ontario N8N 3E4
Téléphone : 705.753.1510 Téléphone : 519.735.4115
Télécopieur : 705.753.5370 Télécopieur : 519.735.5577
École secondaire catholique École secondaire
La Citadelle Le Caron
510, avenue McConnell 22, rue John
Cornwall, Ontario K6H 4M1 Penetanguishene, Ontario L9M 1N8
Téléphone : 613.933.0172 Téléphone : 705.549.3202
Télécopieur : 613.933.3886 Télécopieur : 705.549.4818cours FFM3O 5
Liens au programme-cadre de français
c ours de français des médias,
e11 année
FFM30
• C2.2  : relever l’information exprimée de Communication orale
façon explicite (p. ex., thèmes abordés dans
Attente A1 
un message publicitaire) et implicite (p. ex.,
• S’exprimer spontanément, en temps oppor- valeurs véhiculées).
tun, dans le contexte de diverses situations
• C2.3  : reconnaître les causes des bris de
de communication.
compréhension (p. ex., manque de connais-
Contenus d’apprentissage sances préalables sur le sujet des dramatiques)
et les stratégies à appliquer pour corriger la • C1.1  : prendre la parole spontanément
situation (p. ex., se documenter avant l’écoute dans divers contextes pour interagir, infor-
ou le visionnement, poser des questions de cla-mer et s’informer, présenter et défendre ses
rifcation ).prises de position, préciser sa pensée, susci-
ter une réaction (p. ex., à l’occasion d’un tra- • C2.4  : comparer des référents culturels
vail d’équipe, d’un remue-méninges, d’une dans diverses communications orales pour
discussion au sujet d’une émission de télévi- se donner des repères culturels (p. ex., diffé-
sion ou de radio). rences et ressemblances entre les différentes
productions médiatiques d’un même genre; • C1.2 : échanger avec ses pairs dans divers
différences et rdans les messages contextes pour mieux se connaître, faire
publicitaires).connaître ses valeurs et apprendre à res-
pecter celles des autres (p. ex., goûts person- • C2.5 : ordre lexical, syntaxique, morpho-
nels, engagement communautaire). logique et prosodique et à des connaissan-
ces textuelles (p. ex., reconnaître la reprise de • C1.3 : prendre la parole dans divers contex-
l’information) pour analyser des communi-tes pour manifester son engagement envers
cations orales.la langue et la culture d’expression fran-
çaise (p. ex., réagir à la suite de la présenta- • C2.6 réagir avec un esprit critique à diver-
tion d’une dramatique, à la suite de l’écoute ses présentations orales, par rapport
d’un message publicitaire). notamment :
– au contenu (p. ex., pertinence de l’infor-Attente A2 
mation, respect des caractéristiques des
• Interpréter à l’oral des productions média- textes à l’étude);
tiques de textes littéraires ou courants pour – aux référents culturels (p. ex., manifesta-
en construire le sens, y réagir de façon cri- tion artistique, mode de pensée);
tique et se donner des repères culturels. – aux valeurs (p. ex., éthique profession-
nelle, engagement social);Contenus d’apprentissage
– aux perceptions véhiculées par le narra-
• C2.1 : recourir au processus de communi- teur ou le locuteur (p. ex., préjugés, partis
cation orale pour interpréter une variété
pris).
de communications orales.Lutte pour Les éco Les de Langue frança Ise6
• C2.8 : interpréter des émissions présen- • les techniques de communication pour
tées à la radio ou à la télévision ou s’adresser à l’auditoire (p. ex., vouvoiement,
sur Internet en tenant compte, entre techniques d’écoute active);
autres, des éléments suivants :
• les éléments extralinguistiques (p. ex.,
intonation adaptée au sujet, contact avec
DAn S LE CAS D’Un E ÉMISSIOn DE RADIO OU
l’auditoire);
DE TÉLÉVISIOn :
• les aspects techniques (p. ex., montage visuel,
• le thème et son contenu (p. ex., environne-
sonore).
ment, droits de la personne);
• les renseignements :
Écriture– idées principales et secondaires,faits et
opinions, Attente A1 
– conseils, suggestions, actions à poser;
• Produire une variété de produits médiati-
• la structure : ques de type littéraire et courant en s’ap-
– introduction, développement et conclu- puyant sur ses repères culturels et en
sion selon le genre (p. ex., bulletin de nou- tenant compte des caractéristiques appro-
velles, entrevue, tribune téléphonique, débat), priées à chaque texte.
– principe d’organisation des renseigne-
Contenus d’apprentissage
ments,
– ordre de présentation des renseignements • C1.9 produire des publireportages en
tenant compte, entre autres, des éléments en fonction de leur importance relative et
des effets recherchés; suivants :
– les composantes de la situation de com-
• le traitement de l’information en fonction
munication (p. ex., émetteur, destinataire,
des besoins de l’auditoire (p. ex., consom-
message, intention);
mateurs, amateurs, professionnels, jeunes);
– les faits et les opinions;
• les procédés de mise en relief pour faire – le point de vue et le ton (p. ex., engagé
ressortir les éléments importants de pour convaincre, neutre pour informer ou
l’émission (p. ex., support musical, intona- décrire);
tion, effets sonores); – le format employé et la mise en page;
– les procédés descriptifs, explicatifs et • les valeurs véhiculées;
incitatifs (p. ex., slogans, fgures de style,
• les éléments linguistiques; temps et modes des verbes);
– les appuis visuels et les conventions d’écri-• le point de vue et le ton (p. ex., objectivité,
ture (p. ex., design, couleur, typographie);partis pris);
– la mise en page (p. ex., choix des photos
• les procédés descriptifs, explicatifs et argu- et des illustrations).
mentatifs (p. ex., défnitions, comparaisons );cours FFM3O 7
le visionnement aVant
Un jour ou deux avant le visionnement :
• Demander aux élèves de sonder des gens de leur entourage âgés de 50 ans et
plus au sujet de quelles écoles secondaires ils et elles ont fréquentées. Dire
aux élèves d’interroger ces gens au sujet de :
– Leur langue maternelle
– Les Langues parlées aujourd’hui
– La ville et le nom de l’école secondaire
– L’accès à l’école secondaire de langue française (par exemple : auraient-
ils préféré aller à l’école secondaire en français? Devaient-ils voyager?)
Le jour avant la présentation du documentaire :
• Expliquer aux élèves qu’il était un temps où il n’y avait pas d’écoles secon-
daires de langue française en Ontario. Par la suite, faire ressortir les informa-
tions données par les personnes sondées dans le but de leur faire comprendre
à quel point les choses différaient il y a plus de 40 ans.
• Ensuite, placer les élèves en 4 groupes et faire effectuer aux élèves une mini-
recherche (Annexe 1) sur l’avènement des écoles secondaires de langue
française. Pour la question 5, assigner à chaque groupe une des 4 écoles en
question dans le reportage.
Le jour même de la présentation du documentaire :
• Faire la correction avec tout le groupe en demandant aux élèves de partager
leurs réponses oralement.
• Retracer brièvement l’histoire de l’éducation secondaire en français en Ontario.
Les écoles secondaires de langue française n’ont pas été données aux franco-
phones de l’Ontario. Ceux-ci ont dû mener une lutte diffcile à la fn des
années 60 et dans les années 70 pour leur obtention. C’est grâce à ces gens que
nous avons accès aujourd’hui à l’éducation secondaire de langue françaiseLutte pour Les éco Les de Langue frança Ise8
le visionnement pendant
Visionner le documentaire par segment, une école à la fois. Il serait plus eff-
cace de voir l’introduction, le segment sur Sturgeon Falls et celui sur Cornwall
un jour et de voir le reste du documentaire au cours suivant. Il est suggéré de
faire les pauses suivantes pendant le visionnement :
Après la courte introduction
• Aborder le problème et les causes du décrochage élevé chez les Franco-
Ontariens dans les années 60 et 70. Discuter des effets de l’adoption du
projet de loi 141 en 1968.
Suite au segment sur Sturgeon Falls
• Discuter de la nomenclature utilisée par M. Gagné (décidé, branleux, ven-
dus, à 6 :42) pour classer les Francophones. Demander aux élèves de remplir
le formulaire à l’Annexe 2 qui les invite à réféchir de quel camp ils et elles
auraient été si demain l’accès au secondaire de langue française était brimé.
• Recueillir le formulaire et compiler les réponses (anonymes), les affcher et
discuter des résultats ainsi que des conséquences de chaque position (sans
porter jugement sur les réponses).
Suite au segment sur Cornwall
• Animer une discussion en demandant aux élèves quels étaient les problèmes
avec l’éducation secondaire de langue française à Cornwall avant l’obtention
de leur propre école. Discuter du système de relais.
Suite au segment sur Windsor
• Improviser un court débat. Faire la mise en scène : la classe se transforme en
salle de conférence du conseil scolaire et des membres de la communauté
francophone viennent à une rencontre pour se faire entendre. Former des
groupes qui représentent ceux qui sont favorables à la cause, et ceux qui ne
le sont pas.
– Que voudront les Francophones et comment défendront-ils leur cause?
– Comment répondront les membres du conseil selon leur position?
• Demander aux élèves d’être créatifs et originaux dans leurs arguments, peu
importe de quel côté ils se rangent.cours FFM3O 9
Suite au segment sur Penetanguishene
• Animer une discussion sur la formation de l’École de la Huronie, école illé-
gale, en tant que stratégie de contestation.
À la toute fn du documentaire
• À l’aide du questionnaire à l’Annexe 3, animer une discussion sur la légiti-
mité de la lutte pour les écoles de langue française en Ontario. En quoi cette
lutte est-elle légitime? Pourquoi les écoles de langue française et non celle de lan-
gue chinoise ou italienne?
• Poursuivre la discussion en demandant aux élèves en quoi leur vie serait
différente (éducation, employabilité, avenir de la francophonie) s’ils
n’avaient pas accès au secondaire en français. Pour les deux discussions,
permettre aux élèves de se regrouper en petits groupes pour échanger et
discuter avant d’animer la discussion avec toute la classe (Annexe 3)Lutte pour Les éco Les de Langue frança Ise10
le visionnement a pr èes
• Si le temps le permet, visionnez une seconde fois certains segments perti-
nents (par exemple, celui qui porte sur l’école la plus près des élèves).
• Faire remplir la grille d’interprétation (Annexe 4) aux élèves. Répartir les
élèves en 6 groupes et demander à chaque groupe de remplir une grille d’in-
terprétation en fonction d’une des 6 parties suivantes :
– l’introduction
– le segment sur l’École secondaire Franco-Cité
– le segment sur l’École secondaire catholique La Citadelle
– le segment sur l’École secondaire l’Essor
– le segment sur l’École secondaire Le Caron
– la conclusion
• Diriger ensuite les élèves dans la mise en commun.
• Organiser une simulation en salle de classe, une minimanifestation en quel-
que sorte, où les élèves seraient invités à produire des affches, des slogans
et des cris de rassemblement afn de défendre leur cause. Ils devront vanter,
de façon originale, les qualités et les avantages de l’éducation secondaire de
langue française. Revoir, s’il le faut, des extraits du documentaire pour s’ins-
pirer des techniques utilisées.
• À partir des slogans et des affches créés lors de la minimanifestation,
demander aux élèves de produire des publireportages qui chercheront à
convaincre les élèves de l’élémentaire à poursuivre
leurs études à l’école secondaire de langue française
(Annexe 5).