DETERMINATION DE LA SITUATION DE REFERENCE AU NIVEAU ...
36 pages

DETERMINATION DE LA SITUATION DE REFERENCE AU NIVEAU ...

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
36 pages
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

  • cours - matière potentielle : eau pérenne
2010 OTD CONSULT SITUATION DE REFERENCE AU NIVEAU BIOPHYSIQUE ET SOCIO ECONOMIQUE DU VILLAGE DE BELVEDRERE
  • date d'installation de l'école normale
  • sébi gare
  • importance de l'élevage dans les ménages
  • nep nep
  • historique du village de belvedere
  • adansonia digitata de la famille des bombacaceae
  • belvédère graphique
  • sud par kip-kip
  • zones
  • zone

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 106

Exrait


2010



OTD CONSULT

manthiou@refer.sn

SITUATION DE REFERENCE AU
NIVEAU BIOPHYSIQUE ET
SOCIO ECONOMIQUE DU
VILLAGE DE BELVEDRERE
Table des matières

LISTE DES ILLUSTRATIONS ........................................................................................................... 3
Carte : Présentation de Belvédère ......... 3
TABLEAUX ......................................... 3
GRAPHIQUES ...... 3

I/ PRESENTATION SOMMAIRE DU CONTEXTE GLOBAL DE BELVEDERE DANS
LES COMMUNES DE SEBIKOTANE ET DIAMNIADIO ............................................................... 5

1.1. HISTORIQUE DE LA COMMUNE DE SEBIKOTANE ............................ 5
1.2 HISTORIQUE DE LA CE DE DIAMNIADIO 6
1.3 HISTORIQU VILLAGE DE BELVEDERE ....................................................................... 7

II/ ENVIRONNEMENT BIOPHYSIQUE ............................................................ 8

2.1 SEBIKOTANE .............................................................................................. 8
2.2 COMMUNE DE DIAMNIADIO ................................ 11

3/ LA DYNAMIQUE DE LA POPULATION ................................................... 13

3.1 Caractéristiques démographiques des quartiers polarisés par Belvédère dans la commune
de Diamniadio ..................................................................................................................................... 13
3.2 Caractéristiques démographiques des quartiers polarisés par Belvédère dans la commune
de Sébikotane ...... 14
3.3 Caractéristiques démographiques à Belvédère ........... 14
3.4 Cadre de vie ................................................................................................................................. 17

4/ ACTIVITES SOCIO ECONOMIQUES ......................... 18

4.1 L’Agriculture ............................................................................................................................... 19
4.2 L’élevage ..................................... 22
4.3 Le commerce 23
4.3 AUTRES METIERS ................................................................................................................... 23
4.4 Analyse des niveaux de revenus Belvédère ................ 24

V. ACCES AUX EQUIPEMENTS ET AUX SERVICES SOCIAUX DE BASE ............................. 29

5.1 Infrastructures socio-éducatives .................................................................................................. 29
5.2 infrastructures hydrauliques ........ 29
5.3 Hydraulique agricole ................................................................................................................... 30
5.4 Les infrastructures de communication ........................ 30
5.5 les infrastructures de santé et d’hygiène...................... 31
5.6 Les infrastructures énergétiques .................................................................................................. 31

VI ORGANISATION VILLAGEOISE .............................. 31

7. ENVIRONNEMENT ...................................................................................................................... 35

2

LISTE DES ILLUSTRATIONS

Carte : Présentation de Belvédère


PLANCHES
Planche 1 : Anciens types d’habitat à sébi Gare
Planche 2. Euphorbia basalmifera à Belvédère
Planche 3. Bassin de rétention de Belvédère
Planche 4 : Aperçu des carrières entre sébi Gare et Belvédère
Planche 5 : Aperçu de Belvédère
Planche 5: Dépôt d’ordure à Sébi Gare

TABLEAUX

Tableau1 : Espèces présentes dans la zone d’étude
Tableau 2 : Quartier polarisés par Belvédère au niveau de la commune de
Diamniadio
Tableau 3: Quartier polarisés par Belvédère au niveau de la commune deSébikotane
Tableau 4 : Répartition du nombre de personnes en fonction de la taille des ménages
Tableau 5 : Répartition de l’agriculture et de l’élevage dans les ménages
Tableau 6 Importance de l’agriculture dans les ménages
Tableau 7: Niveau de revenus par spéculation
Tableau 8 : Répartition du cheptel dans les ménages
Tableau9 : résumé des Organisations villageoises dans le village de Beelvédère et
alentours

GRAPHIQUES

Graphique 1 Répartition de la population selon le genre
Graphique 2 : Part de la population active à Belvédère
Graphique 3 Niveau d’instruction des chefs de ménages
3
Graphique 4 : Nombre de pièces par type d’habitat
Graphique 5. Production en Kg des cultures sous pluies
Graphique 6 Ordre d’importance des cultures sous pluies dans les ménages

Graphique 7 : Production en Kg des cultures maraîchères
Graphique 8 : Fréquence absolue d’apparition des spéculations dans les ménages
Graphique 9 : Quantification de la production culturale en tonnes
Graphique 10 : Importance de l’élevage dans les ménages à Belvédère
Graphique 11 : Revenus annuels par ménage à Belvédère
Graphique 12:Revenus annuels par tête d’habitants à Belvédère
Graphique 13:Pourcentage des revenus mensuels en fonction des fourchettes à
belvédère
Graphique 14 : Pourcentage des revenus annuels dans les activités villageoises
Graphique 15 : Consommation journalière en eau à Belvédère


4
Village de Belvédère

I/ PRESENTATION SOMMAIRE DU CONTEXTE GLOBAL DE BELVEDERE
DANS LES COMMUNES DE SEBIKOTANE ET DIAMNIADIO

Carte situation de Belvédère




11.1. HISTORIQUE DE LA COMMUNE DE SEBIKOTANE

Situé à 45 km de Dakar sur la Nationale N°2 et à 15 km de Rufisque, chef lieu de
Département, Sébikotane est un village fondé par les sérères vers 1736
particulièrement par Lamane Ngagne. Son royaume servait de refuge aux
populations opprimées ou révoltées en provenance de Djolof, du Baol ou d’autres
contrées. En 1886, l’implantation de la Gare ferroviaire doté d’un grand quai
d’embarquement lui permit d’exercer une polarisation de toute la zone arachidière de
Diender au Dialaw et de devenir alors un pôle d’attraction économique important

1 PIC de Sébikotane, 1997
5
dans les années 1900. L’aménagement du chemin de fer Dakar – Niger engendra la
création de villages à dominance wolof tel que Sébi Gare, Keur Kao etc.
L’implantation en 1911 du Grand Séminaire Catholique et surtout de l’école normale
William Ponty en 1938 a accentué le développement de Sébikotane.
Ancien canton, Sébikotane devient progressivement arrondissement en 1960,
Communauté rurale en 1984 et enfin Commune en 1996.
Sébi Gare, situé à environ 2,15 km à vol d’oiseau de Sébikotane (Google earth),
s’est développé progressivement avec l’implantation de la gare. Les employés, venus
avec leurs familles, logés dans des cubes transformés aujourd’hui en quartier.

Planche 1

Il est limité
- à l’Est par par Sébi Fass, Sébi-Thiokho, Tanghor ;
- au Sud par Kip-Kip ;
- au Nord par Sébi-Escale (qui abrite l'Hôtel de Ville), Sébi-Garage, Darou
Salame, Keury-Kao, Ndiola, koutane sérère, Nguène Golo, Sorokhe,
Sébissou, Yéba I, Yéba II, Yéba-Inda, Ndoyéne rail ;
- à l’Ouest par Belvédère, Sébi Ponty, Déni Youssou, Ndoyène I.


1.2 HISTORIQUE DE LA COMMUNE DE DIAMNIADIO

6
L’installation des communautés humaines dans le terroir de Diamniadio relève d’un
long processus social, culturel et économique. Avant 1937, la zone était
essentiellement habitée par des lébous dans les Dènes, les sérères dans le Dougar
et les peulh dans le Ndoyène et Déni Youssou.
Les quartiers de Diamniadio et Sébi Ponty, les plus peuplés vont s’implanter plus
récemment après 1937, coïncidant avec la date d’installation de l’école normale
William Ponty.
L’implantation des populations dans la zone se justifie ainsi par des raisons
économiques :
- Transfert en 1937 de l'école normale William Ponty à Sébikhotane, près de
Rufisque, dans une ancienne caserne située le long de la ligne de chemin de
fer. Sébi William Ponty (ou Séby Ponty) est aujourd'hui le nom du village créé
par le personnel africain de l'École. Situé aujourd’hui dans la commune de
Diamniadio, il compte aujourd'hui près de 2031 habitants en 2010 et environ
1803 parcelles dont 184 carrées effectivement habitées ;
- Implantation des agroalimentaires au début des années 70, avec les
périmètres agricoles de l’ex société Sénégalo hollandaise Bud- sénégal ;
- Implantation des périmètres agricoles de la société Saaf à proximité de Bud et
exploitation arboricole de la famille Sharara entre Dougar, Mbouka et
Diamniadio ;
- La position stratégique de Diamniadio par rapport à Dakar, Thiès et Mbour
facilitant le développement des échanges commerciaux ;
- Récemment, accentuation du phénomène d’exode urbain vers la zone pour
des besoins d’habitation.
1.3 HISTORIQUE DU VILLAGE DE BELVEDERE

La création de ce petit hameau peulh sur une sorte de dune promontoire aurait été
suscitée, d’après la légende, par l’implantation également de l’école normale William
Ponty. Ce fût le lieu de retrait des Pontins à l’occasion des fêtes de fin d’année pour
le déroulement de certaines activités récréatives (course à cheval, etc.).
Ce hameau, présenté comme une excroissance du village de Sébi Ponty est
constitué de deux grands « gallé » du nom de Salène et Diaène séparés par le
7
bassin de rétention aménagé, est situé aux confins des deux Communes rurales que
sont Diamniadio et Sébikotane.
C’est cette situation qui l’intègre dans un espace agrosyvopastoral partagé constitutif
du terroir inter villageois, devenu inter communal au grès des mutations
administratives récentes.
Belvédère est situé à égal distance d’environ 1 km de Sébi Ponty et Sébikotane. Il
polarise les villages suivants : Sébi Ponty, Sébi Gare, Ndoyène, Déni Youssou, Sébi
Thiokho et Sébi Fass.
II/ ENVIRONNEMENT BIOPHYSIQUE
2.1 SEBIKOTANE
L’agglomération de Sébikotane qui recouvre une superficie de 1256 ha s’étend sur
une plaine et une chaîne de collines représentées par le massif de Diass dans sa
limite Est et Sud.

 Type de sol
On y rencontre une diversité de ressources pédologiques :
Les sols ferrugineux à l’est, caractérisés par une cuirasse latéritique
ce qui explique l’existence de carrières
Les sols deck dans les zones marécageuses
Les sols deck-dior propices à l’arboriculture
Les sols dior vers la zone d’implantation de l’entreprise Fili Fili
(Kirène)

 Le climat et végétation
Le climat est de type sub-canarien avec une saison des pluies caractérisée de
tardive. Celle-ci démarrent en effet à la deuxième décade du mois de juillet et s’étale
jusqu’au mois d’octobre avec des températures variant entre 20 à 35°. Entre
novembre et avril-mai, elles tournent autour de 18 à 25°. Par ailleurs, la zone est
comprise entre les isohyètes 300 et 400 mm.

La végétation de type soudano sahélienne est caractérisée par l’existence d’une
savane arborée et arbustive dominée par Adansonia digitata de la famille des
Bombacaceae et Euphorbia basalmifera de la famille des Euphorbiaceae.
8


Planche 2. Euphorbia basalmifera à Belvédère

Les principales espèces localisées sont présentées dans le tableau ci-dessous.

Tableau 1 : Espèces présentes dans la zone d’étude
NOMS SCIENTIFIQUES FAMILLE NOMS LOCAUX
Acacia nilotica subsp. adstringens Mimosaceae Nep nep
Adansonia digitata Bombacaceae Gouye
Azadirachta indica Meliaceae neem
Balanites aegyptiaca Balanitaceae Soumpou
Euphorbia basalmifera Euphorbiaceae Salane
Faidherbia albida Mimosaceae Kad
Guiera senegalensis Combretaceae Nger
Hibiscus esculentus Malvaceae Kandia
Hibuscus sabdariffa Malvaceae Bissap
Moringa oleifera Moringaceae Nebeday
Neocarya macrophylla Chrysobalanaceae New
Piliostigma reticulatum Caesalpiniaceae Nguiguiss
Sclerocarya birrea Anacardiaceae Beer
Tamarindus indica Caesalpiniaceae Dakhar
Ziziphus mauritiana Rhamnaceae Sidem
E. Mbaye, enquêtes de terrain, avril 2010

Elles sont toutes des espèces naturelles à part Hibiscus esculentus et Hibuscus
sabdariffa qui sont cultivées.

9
 Hydrographie
Il n’existe pas de cours d’eau pérenne à l’exception de zones marécageuses. Trois
barrages existent mais seul celui de Belvèdère nous intéresse car fait l’objet de site
test dans le cadre du projet d’aménagement d’écovillages. Ces barrages ont fait suite
à une étude réalisée par la Direction des Aménagements Hydrauliques (DAIH)
révélant la possibilité de stocker des eaux de pluie dans les sites appropriés.
3Le barrage de Ponty réalisé en 1937 d’une capacité de 273 000 m .
3Le barrage de Belvédère 300 000 m polarisé par plusieurs villages dont les plus
proches sont Belvédère, un petit hameau de moins de 100 hbts, Ponty (2031 hbts en
2010) et Gare (2115 hbts en 2010 par estimation).
3Enfin, le barrage de Dougar 60 000 m dont l’étude a été plus récente.


Planche 3. Bassin de rétention de Belvédère


10

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents