Dossier de presse MATERIAUX DU FUTUR ET PERFORMANCES ...
14 pages
Français

Dossier de presse MATERIAUX DU FUTUR ET PERFORMANCES ...

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

0 Dossier de presse 20 octobre 2011 MATERIAUX DU FUTUR ET PERFORMANCES SPORTIVES Table ronde organisée par le Comité Ambition Chimie à l'occasion de l'exposition CNRS « Entrée en Matière » 20 octobre 2011 - 9h Jardins du Trocadéro (Paris 16ème) Programme Table ronde - débats Progra e Table ronde - débats
  • formation supérieure dans le cadre de l'ecole normale
  • approches théoriques de la physico-chimie moléculaire
  • fibre de carbone
  • perche
  • laboratoire de recherche
  • laboratoires de recherche
  • sport automobile
  • sports
  • sport
  • matériaux
  • chimie
  • sportives
  • sportive
  • sportif
  • sportifs

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 103
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo


Dossier de presse
20 octobre 2011





MATERIAUX DU FUTUR ET
PERFORMANCES SPORTIVES



Table ronde organisée par le Comité Ambition Chimie
à l’occasion de l’exposition CNRS « Entrée en Matière »

20 octobre 2011 - 9h
èmeJardins du Trocadéro (Paris 16 )




Programme Programme

Table ronde - débats Table ronde - dts




0
Le programme





A l’heure où le sport de haut niveau exige de plus en plus de performances, la
technologie, et notamment les nouveaux matériaux, jouent un rôle majeur en
contribuant à l’amélioration du matériel sportif. Comment les matériaux
transforment-ils la pratique du sport et améliorent-ils les performances ? Quels ont
été les grands progrès réalisés au cours de ces dernières années ? Quel est l’impact
de ces progrès d’un sport à l’autre ? Quelles sont leurs perspectives d’avenir ?...

Autant de questions auxquelles trois experts venus d’horizons différents viennent
répondre, pour ouvrir ensuite le débat avec la salle :
 Michel Glotin, Directeur de la Division Matériaux,
Arkema

 Alain Junqua, Président du CRITT Sport Loisirs (Centre
régional d’innovation et de transfert de technologie)

 Claude Lory, Directeur du Département Incubateur de
l'Agence pour la Valorisation de la Recherche
Universitaire du Limousin à ESTER Technopole,
spécialiste des revêtements pour composants moteurs
automobiles

Gilberte Chambaud, Professeur de chimie à l’Université Paris-Est Marne la Vallée et
porte-parole du Comité Ambition Chimie, clôtura les débats.



Les débats sont animés par Paul de Brem, journaliste scientifique, en présence
d’universitaires et d’industriels du secteur de la chimie.



1

Les intervenants



Alain Junqua
Président du CRITT Sport Loisirs (Centre régional d’innovation et de
transfert de technologie)
Physicien de formation, spécialisé en physique du solide, Alain Junqua s’intéresse
très tôt au matériel sportif. A l’origine de la création d’une équipe de recherche sur
les « Matériaux et matériels à usage sportif » au laboratoire de métallurgie physique
du CNRS en 1978, il est chargé 4 ans plus tard d’une mission ministérielle : « Sport-
recherche-Industrie ». En 1988, il participe à la fondation du CRITT Sport et Loisirs (centre régional
d’innovation et de transfert de technologie) en Poitou-Charentes, une structure unique en France
dans ce domaine. En 2005, il devient membre de l’Académie Nationale Olympique Française, et en
2010, membre de la commission spécialisée de terminologie et de néologie des sports du Ministère
des Sports. Ex-professeur émérite de l’Université de Poitiers, et directeur de plus de 30 thèses
universitaires dans le domaine du sport et de ses conditions de pratique, il est Président du CRITT
Sport Loisirs depuis avril 2011.
Alain Junqua est l’auteur et le co-auteur de nombreuses publications, notamment de la collection
Essais de réponse, dans la Revue EP.S, avec la collaboration de différentes fédérations sportives, et
du chapitre « le corps en action » de La grande encyclopédie de la science (co-édition Fleurus/cité des
Sciences et de l’Industrie). Il a également participé à de nombreux colloques et conférences et a
organisé plusieurs colloques internationaux.


Claude Lory
Directeur du Département Incubateur de l'Agence pour la Valorisation de la
Recherche Universitaire du Limousin à ESTER Technopole
Titulaire d’un DEA de physique ionique, et d’un doctorat en « Science des Matériaux
Céramiques et Traitements de surface », Claude Lory crée SOREVI SA en 1989, une
start-up spécialisée dans les revêtements anti-usure et anti-friction de pièces
mécaniques. Sous sa présidence, SOREVI devient leader mondial des composants moteurs pour la
compétition automobile (F1, NASCAR, WRC, Moto GP…) En 2008, Claude Lory quitte SOREVI pour
l’Agence pour la valorisation de la recherche universitaire du Limousin. Il est actuellement directeur
du Département Incubateur pour la Valorisation de la Recherche Universitaire du Limousin à ESTER
Technopole et aide les entreprises naissantes à développer leurs activités.

2

Michel Glotin
Directeur de la Division Matériaux, Arkema

Titulaire d’un PhD de physique-chimie à l’Université de Southampton en Grande
Bretagne, Michel Glotin entre chez Arkema en 1982 (alors Ato Chimie) au sein du
centre de recherche de Serquigny. Il y occupe différents postes de recherche et
développement, jusqu’en 2000. Depuis 2001, il est Directeur Scientifique de la
division matériaux à la Direction de la Recherche (Atofina puis Arkema).



Gilberte Chambaud
Professeur de chimie à l’Université Paris-Est Marne la Vallée
Gilberte Chambaud effectue sa formation supérieure dans le cadre de l’Ecole Normale
Supérieure de Fontenay aux Roses d’où elle sort en 1972 diplômée en chimie-physique
de la Faculté des sciences d’Orsay. Titulaire d’un doctorat soutenu devant l’Université
Pierre et Marie Curie en 1980, elle y devient Professeur en 1987. Elle rejoint en 1992 la
nouvelle Université de Marne la Vallée où elle est nommée Professeur de Chimie.
Gilberte Chambaud a également été directeur-adjoint pour la chimie dans la Mission
Scientifique et Technique du Ministère de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur de 2003 à 2005.
De février 2006 à Mai 2011 elle a été Directrice de l’Institut de Chimie du CNRS. Elle est actuellement
Déléguée Scientifique à l’AERES pour l’évaluation des Laboratoires de chimie.
Ses recherches concernent essentiellement les approches théoriques de la physico-chimie moléculaire.
Elle a publié à ce sujet plus de 120 articles dans des journaux scientifiques ainsi que 8 ouvrages dont
elle est auteur ou co-auteur. Elle a participé à de très nombreuses conférences et congrès
internationaux et à elle-même organisé 5 conférences internationales.





3
Dossier : le rôle de la chimie dans les
matériaux destinés au sport



Les matériaux, la clé des performances
sportives de demain !

Comment assurer le maximum de flexibilité à la perche du sauteur sans qu’elle se brise ? nt faire pour que les kimonos ne se déforment et ne se déchirent pas lors des
combats ? Par quel moyen est-il possible d’améliorer la prise en main des agrès par les
gymnastes ? Autant de défis auxquels la chimie répond au quotidien grâce à des solutions
techniques toujours plus poussées et des matériaux toujours plus innovants. La table ronde
« Matériaux du futur et performances sportives » du jeudi 20 octobre est l’occasion de se
pencher sur ces matériaux appelés à jouer un rôle prépondérant dans l’amélioration des
performances sportives de demain.

Nouveaux matériaux, nouvelles performances
Depuis la fin du XIXe siècle et la naissance des PISTE DE COURSE
sports modernes, les sportifs ont Dès les années 60, la piste synthétique a
remplacé la piste en cendres. systématiquement cherché à aller toujours
En 100 ans, le record du 100 mètres est plus vite, toujours plus loin, toujours plus
ainsi passé de 10''80 à 9''58.
haut. Cette quête, soutenue par des
entraînements physiques intensifs, s’est rapidement appuyée sur le développement de
nouveaux matériaux, toujours plus résistants, toujours plus précis, toujours plus
performants.
La chimie, au travers du développement de matériaux innovants présents dans les
équipements et les infrastructures sportives, a ainsi très largement transformé les pratiques
sportives. Polyamide, polyester, fibre de carbone, matériaux composites… la part du
matériel sportif revêt aujourd’hui une importance déterminante dans les performances
sportives.
La pratique de certains sports a même été considérablement modifiée par la technologie.
C’est par exemple le cas pour le saut à la perche : les fibres et les résines synthétiques des
perches actuelles ne demandent plus les même qualités que celles dont faisaient preuve les
sauteurs à la perche du début du siècle, lorsque la perche était en bois. La technique de saut
a été totalement modifiée du fait de l’élasticité de la perche.
4
PERCHE
- Avant 1900 : perche en bois
- 1900 : bambou - Saut à 4,77 m (1942)

- 1943 : aluminium
- 1960 : Fibres de carbone – Saut à 5,08 m (1963)
- 1964 : Fibres de verre et polyester – Saut à 5,28 m (1964)
- Développement de perches en fibres de verre et
de carbone et résines synthétiques - Saut à 6,14 m (1994) 1904 - 2011


Dans certaines disciplines, les matériaux sportifs peuvent désormais faire la différence entre
deux athlètes de haut niveau, comme c’est le cas pour la voile, le sport automobile ou
motocycliste ou encore le cyclisme.

VELO

Depuis le premier Tour de France en 1903, la vitesse moyenne des vainqueurs n'a cessé de croître :
- de 25 Km/h pour Maurice Garin en 1903 sur un vélo de 20 Kg,
- à 42 Km/h pour Lance Armstrong en 2003 sur un vélo de 7,7 Kg.
Le poids minimum des vélos de course est aujourd’hui fixé à 6,8 kg par l’Union Cycliste Internationale,
alors que les constructeurs sont capables de construire des vélos qui ne pèsent que quelques

centaines de grammes.














Les matériaux d'aujourd'hui :
- cadre, jante : aluminium, fibre de carbone, titane
- selle : kevlar
- casque : polystyrène, polyéthylène, polycarbonate
- textiles : stretch, fils d'élasthanne, fibres en polypropylène ou polyéthylène
- cuissards : gels thermorégulants en fibres enduites de microcapsules de paraffine

www.societechimiquedefrance.fr/produit-du-jour/cyclisme-et-materiaux.html

5
Assurer la protection et le confort de l’athlète
Ces nouveaux matériaux permettent au sportif de repousser ses limites, mais lui
garantissent également une pratique plus sûre et plus confortable. Dans le cas de sports « à
risque », comme la Formule 1, le ski, la luge, etc. il est primordial de protéger l’athlète.
Son confort est également un élément important, car davantage de confort signifie souvent
plus de performance.
VELO
Les guidons de triathlètes, sortes de « prolongateurs » ajoutés aux
guidons des vélos de course, largement utilisés aujourd’hui, ont permis
de soulager le dos des athlètes, de favoriser l’effort prolongé et
l’aérodynamisme, et donc de gagner quelques précieuses secondes.


Quelques exemples de matériaux qui composent les équipements sportifs

KITESURF SKI
Finies les planches de bois Inventé dans les années 1990, le
ou de métal.... Pour kitesurf permet d'exécuter des
fabriquer des skis, on figures accrobatiques sur une
préfère désormais des planche de surf reliée à un cerf-

matériaux de base volant (kite). Ce sport de glisse synthétiques, légers, durables et fiables, exige la mise en œuvre de matériaux
comme la mousse de polyuréthane, la fibre sophistiqués : fibres de polyester, nylon ou
de verre et les plastiques époxy. Sur la aramides pour le kite, mousse haute densité,
semelle, le polyéthylène assure une meilleure résine ABS, fibre de verre et de carbone pour la
glisse. planche et les ailerons...

CHAUSSURES DE SPORT ROLLERS EN LIGNE
Véritables objets "high tech", Les rollers en ligne sont peut-
les chaussures de sport être l'un des meilleurs
concilient confort, légèreté et exemples de l'impact de la
design. Leurs semelles chimie sur le sport. Leur
représentent un concentré de conception évolue avec les
technologies et de matériaux modernes. matériaux plastiques qui les constituent
Certaines sont désormais conçues pour muscler presque en totalité - ils intègrent par exemple

les jambes, d’autres pour reproduire la marche une nouvelle génération de polyamide dont
pieds nus. A base de PVC (chlorure de les performances peuvent atteindre celles
polyvinyle), de mousse de polyuréthane, de des métaux.
caoutchouc butyle, de polyester, etc., elles
résistent aux chocs et assurent une répartition
optimale de la pression du pied.


6
Les matériaux dans le sport de compétition : un « laboratoire de recherche » pour de
futures applications grand public
Les sports de compétition constituent aujourd’hui un véritable « laboratoire de recherche »
pour le développement de nouveaux matériaux, qui sont sont d’abord utilisés et testés par
les sportifs, avant de toucher le grand public. Les tissus synthétiques en sont un bon
exemple. Plus légers, plus résistants, plus respirant, ils ont envahi le marché. Le grand public
connaît les vêtements de sport en élasthanne, polyester, polyamide, désormais communs. Il
se familiarise aussi à ceux en polypropylène, qui restent sec au contact de la peau même en
plein effort. Bientôt ce seront les vêtements dits « rafraîchissants », qui ont récemment fait
leur apparition sur les terrains de compétition, qui devraient trouver un large usage grand
public.




















7
Focus : l’exposition « Entrée en matière »



« Entrée en matière » : l’événement scientifique
grand public de l’automne
Explorez la matière sous toutes ses formes !

La matière, une substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible ?
Mais que de mondes divers et variés à explorer ! Des atomes aux galaxies, des
cellules aux neutrinos, une évidence s'impose : la matière recouvre des
formes, des états et des échelles multiples.
Venez la découvrir avec "Entrée en matière", un événement grand public et gratuit organisé
par le CNRS, avec le concours de ses partenaires et qui rassemble dans les Jardins du
Trocadéro à Paris du 19 au 30 octobre 2011 une exposition, des animations, des projections
de films et des conférences. Une invitation à explorer la matière sous toutes ses formes,
parfois inédites, inattendues, de l'infiniment grand à l'infiniment petit. Une belle entrée en
matière pour la sonder sous tous ses aspects !

De quels instruments disposons-nous pour explorer la
matière et la comprendre ? Comment pouvons-nous
agir sur elle ? L'homme façonne la matière pour son
usage, la transforme en matériaux pour bâtir, se vêtir,
se soigner... mais de nombreux défis sont encore à
relever pour améliorer notre quotidien de demain.
Aussi loin que la science nous emmène, la matière
nous réserve encore bien des surprises : propriétés
étonnantes et inattendues, mystères inexpliqués. La
matière nous permet encore de rêver !

Des animations et des démonstrations seront
proposées en continu aux visiteurs qui pourront voir
notamment : un des aimants géants (35 tonnes et 14,3
m de long) du LHC, le plus puissant accélérateur de
8
particules au monde, des détecteurs de rayons cosmiques, des prototypes d'isolants pour
l'habitat ou de batteries de nouvelle génération, des pneumatiques qui se réparent tout
seul, une trottinette à hydrogène, une sacoche pour ordinateur avec panneau solaire
intégré... des avancées scientifiques et technologiques qui changeront la vie quotidienne de
demain.
Chaque après-midi, des conférences seront données par des scientifiques sur différentes
thématiques : les nouveaux matériaux pour l'automobile, la microscopie à force atomique
pour toucher des nanoparticules d'or, le rayonnement cosmique, le monde vivant à l'échelle
nano, la matière noire, l'énergie renouvelable, la chimie verte… l'occasion de découvrir leurs
disciplines et leurs métiers. Au programme également : une expérience de tour Eiffel en
lévitation sur un supraconducteur, trois journées thématiques sur la chimie et les matériaux,
le LHC, la microscopie et nanoscopie ainsi qu'une table ronde sur les transferts
technologiques et les relations entre le CNRS et les industriels... comme BASF, THALES,
l'Union des Industries Chimiques, partenaires de l'événement avec la Mairie de Paris, le
Syctom, l'agence métropolitaine des déchets ménagers, le CEA, le CERN et la CASDEN.


« Entrée en matière » est un événement labellisé « Année internationale de la chimie ».

Depuis 6 ans, le CNRS organise une exposition scientifique grand public dans les Jardins du Trocadéro.
« Entrée en matière » fait suite à « Grains de Science, voyage aux confins des déserts », « Explorateurs
des mers », « Couleurs sur corps », « Les mystères de l'Univers » et « Biodiversités ». Cet événement
grand public et gratuit attire chaque année 25 000 visiteurs en moyenne.


Exposition ouverte du 19 au 30 octobre 2011
Paris – Jardins du Trocadéro
Métro lignes 6 et 9, station Trocadéro – Bus 82 : station Varsovie, Bus 72 : station Pont d'Iéna
Horaires d'ouverture : du lundi au vendredi de 10h à 18h, samedi et dimanche de 10h à 19h






9