Etude - Actiris

Etude - Actiris

Documents
62 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

  • cours - matière potentielle : du premier semestre
  • répartition des placements
  • qualifications du travailleur
  • population bruxelloise au chômage
  • dispersion du profil de la manutention
  • inscrits bruxellois
  • demandeur d'emploi
  • demandeurs d'emploi
  • offre
  • offres
  • travail
  • travaux
  • entreprises
  • entreprise

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 45
Langue Français
Signaler un problème

TABLE DES MATIERES
INTRODUCTION
PRELIMINAIRES............................................................................................................................................................ 1
CHAPITRE 1 : Caractéristiques des offres satisfaites ................................................................................................. 3
Offres satisfaites selon le type d'offre et la catégorie professionnelle ........................................................................... 3
Offres satisfaites selon le niveau d'étude exigé et la catégorie professionnelle ............................................................. 4
Offres satisfaites selon le lieu de travail et la catégorie professionnelle ....................................................................... 4
Offres satisfaites selon l'âge exigé par l'offre et la catégorie professionnelle................ 5
Offres satisfaites selon le régime de travail et la catégorie professionnelle .................................................. 5
Offres satisfaites selon le secteur d'activité et la catégorie professionnelle .................................................................. 6
Offres satisfaites selon le type de convocation et la catégorie professionnelle.............................................................. 7
CHAPITRE 2 : Caractéristiques des demandeurs d'emploi placés ............................................................................ 9
Répartition par classes d'âge et par sexe des demandeurs d'emploi placés et présentés............................................... 9
Répartition par niveau d'études et par sexe des demandeurs d'emploi placés et présentés.........................................10
Répartition par catégorie professionnelle et par sexe des demandeurs d'emploi placés et présentés ......................... 11
Répartition par niveau d'études et par sexe des demandeurs d'emploi placés et présentés ayant terminé une
formation professionnelle............................................................................................................................................. 11
Répartition par nationalité et par sexe des demandeurs d'emploi placés et présentés ................................................ 12
CHAPITRE 3 : Croisements des caractéristiques de la demande avec celles de l'offre .......................................... 14
Répartition des engagements selon le sexe des demandeurs engagés et le type d'offres satisfaites............................. 14agements selon la classe d'âge des demandeurs, leur sexe et les types d'offres satisfaites........... 14
Répartition des engagements selon le niveau d'études des demandeurs recrutés, leur sexe, et le niveau d'études
exigé par l'offre ............................................................................................................................................................ 15
Répartition des engagements selon que les personnes recrutées aient terminé une F.P.ou non, leur sexe, et le
niveau d'études exigé par l'offre................................................................................................................................... 17
Répartition des engagements selon la nationalité des personnes recrutées, leur sexe, et le secteur d'activité de
l'offre ............................................................................................................................................................................ 18
Répartition des engagements selon le niveau d'études et le sexe des personnes recrutées et la catégorie
professionnelle exigée par l'offre satisfaite.................................................................................................................. 20
CHAPITRE 4 : Correspondances entre les codes professionnels exigés par l'employeur avant le contrat
d'engagement et les codes professionnels recrutés........................................................................... 22
Répartition des placements selon que l'on ait une correspondance parfaite ou aucune correspondance entre le
code prof. de l'offre satisfaite et le code prof. des personnes engagées (code de l’offre à 1 indice)............................ 24
Répartition des selon que l'on a une correspondance parfaite ou aucune correspondance entre le code
prof. de l'offre satisof. des personnes engagées (désagrégation à 3 chiffres) .................................. 25
Profil de la profession de vendeurs ......................................................................................................................... 28
Dispersion du profil de la vente.......................................................................................................................... 29
Dispersion du profil de la vente lorsqu'on élimine les personnes n'ayant aucune expérience professionnelle
valorisable .......................................................................................................................................................... 30
Analyse qualitative du profil des offres de la vente............................................................................................ 31
Fréquences.......................................................................................................................................................... 33
Profil de la profession de manutention/logistique ................................................................................................... 35
Dispersion du profil de la manutention ......................................................................................... 36
Dispersion du profil de la manutention lorsqu'on élimine les personnes n'ayant aucune expérience
professionnelle valorisable ................................................................................................................................. 38
Analyse qualitative du profil des offres de la manutention ................................................................................ 39
Fréquences..................................... 40
Profil de la profession d'employé aux transactions financières............................................................................... 42
Dispersion du profil d'employé aux transactions financières ............................................................................. 43
Dispersion du profil d'employé aux transactions financières lorsqu'on élimine les personnes n'ayant aucune
expérience professionnelle valorisable...................... 44
Analyse qualitative du profil des offres d'employés aux transactions financières.............................................. 45
Fréquences..................................... 46
CONCLUSION .................................................................................................................................................. 49
ANNEXES
BIBLIOGRAPHIEINTRODUCTION
Ce travail s'inscrit dans la droite ligne de l'étude des offres d'emploi insatisfaites réalisée en 1996
par l'Observatoire. Cette étude avait laissé apparaître nombre de pistes d'exploitation possibles. Si
les offres d'emploi reçues à l'ORBEM sont aujourd'hui mieux connues, il nous a semblé intéressant
et nécessaire de prolonger ce champ d'investigation par une analyse comparative de l'offre et la
demande d'emploi en explorant certains profils socio-professionnels. Contrairement à la précédente,
la présente étude ne porte pas sur l'ensemble de postes vacants durant une période donnée, mais
uniquement sur les offres satisfaites et - nouveauté - sur les demandeurs d'emploi qui y ont pourvu.
La démarche se veut essentiellement empirique, elle vise à identifier les caractéristiques de l'offre et
de la demande au terme du processus sélectif. L'analyse de l'ajustement s'établira à partir de
l'hypothèse qu'il procède le plus souvent d'un travail de recomposition des profils, tant du point de
vue de l'offre que de la demande. L'ORBEM, en vertu de sa compétence d'organisme régional de
placement et par son rôle d'intermédiation entre l'offre et la demande, se révèle être un lieu
privilégié d'observation de la négociation d'identités professionnelles. Nous sommes conscients que
l'étendue du champ couvert par l'Office n'est pas parfaitement représentative du marché bruxellois
du travail. La différence essentielle réside probablement dans la surreprésentation d'offres d'emploi
faiblement qualifiées, mais également largement satisfaites par les travailleurs en quête d'emplois
inscrits à l'ORBEM. Ce déficit d'exhaustivité se compense, nous semble-t-il par l'intérêt que
représente ce segment des structures de qualifications particulièrement exposées en regard de
l'évolution des structures d'occupation en région bruxelloise.
Nous avons donc tenté d'approfondir la relation complexe, erratique entre emplois pourvus et
travailleurs recrutés en visant à dépasser la correspondance mécanique entre qualifications du poste
de travail et qualifications du travailleur. La vision adéquationniste qui postule une relation
harmonieuse et prévisible entre l'offre et la demande de qualifications résiste-t-elle aux pressions du
marché?
Le matériel de base auquel nous avons recouru se compose des bases de données des demandeurs
d'emploi, des offres d'emploi et des employeurs que l'Office gère dans le cadre de ses activités. Le
croisement des variables à notre disposition n'épuise pas, loin s'en faut, l'ensemble des dimensions
qui participent aux processus de négociation d'embauche. Le salaire n'est par exemple que très
rarement spécifié a priori.
Des enquêtes récentes (UPEDI, HIVA - 1996) mettaient en évidence que parmi le nombre des
critères déterminants pour l'engagement arrivait largement en tête l'exigence de flexibilité, suivie de
critères toujours flous de personnalité et d'adaptation à la culture de l'entreprise. Autant de
paramètres qui, soit nous échappent, soit ne sont approchés qu'indirectement au travers
d'informations relatives à la différenciation des conditions de travail. On constatera également qu'au
terme de ce processus qui conduit à l'engagement s'opèrent dans nombre de cas une redéfinition et
une objectivation des besoins et aspirations des acteurs en fonction de la situation du marché. Les
mécanismes de recrutement proprement dits ne sont pas analysés dans le cadre qui nous occupe.
Le rapport est structuré en quatre chapitres. Les deux premiers portent sur une description des
caractéristiques observables de l'offre et de la demande. Le troisième s'intéresse aux croisements et
aux formes d'ajustement de celles-ci. Quant au dernier, il prolonge le précédent sous un angle plus
qualitatif. En conclusion de ce travail, nous avons tenté d'estimer la proportion des travailleurs de
l'échantillon qui maximum un an plus tard par rapport à leur engagement étaient à nouveau inscrits
comme demandeurs d'emploi inoccupés.PRELIMINAIRES
Dans la continuité et la complémentarité de l'étude réalisée en 1996 sur une approche descriptive de
l'offre insatisfaite, l'Observatoire s'est penché dans ce travail sur les composantes intrinsèques de la
satisfaction d'une offre d'emploi. Nous avons, pour ce faire, procédé à une extraction de notre base
de données des offres d'emploi qui ont été concrétisées par un engagement au cours du premier
semestre 1997, soit un total de 5.262 offres satisfaites. De ce stock nous devons cependant déduire
les recrutements qui ont eu lieu par l'intermédiaire du service média de l'Office, et dont nous ne
disposons pas toujours dans ce cas précis des dossiers des personnes engagées (soit 1.453
personnes), ainsi que les recrutements auxquels l'ORBEM a lui même procédé (soit 21 personnes).
Ceci nous mène à un total de 3.788 offres satisfaites analysables. Par ailleurs, parmi les 3.788 offres
satisfaites dont le dossier est connu, nous comptabilisons 3.580 personnes différentes, étant donné
que sur la période, un demandeur d'emploi peut avoir été placé plusieurs fois. Au total, nous avons
3.367 unités qui ont été placées une seule fois, 198 unités qui ont été placées deux fois, 14 unités
qui ont été placées trois fois, et enfin 1 unité placée à 4 reprises. Nous recensons pour l'ensemble
des engagements 1.885 hommes et 1.903 femmes. Nous comptons enfin 2.414 employeurs
différents qui ont recruté.
Rappelons cependant rapidement le contexte quantitatif des activités de l'Office et les grandes
caractéristiques de ses clients, d'une part les demandeurs d'emploi, d'autre part les employeurs.
Sur l'ensemble de l'année 1996, l'Office a géré un total de 14.162 offres reçues (offres européennes
comprises) dont le taux de satisfaction s'élèvait à 73% (10.345 offres satisfaites). Comme nous le
citions dans le rapport sur les offres de l'année dernière, près de la moitié des offres supplémentaires
enregistrées par l'ORBEM depuis le début des années 1990 exigeaient un niveau de qualification
correspondant à un diplôme de l'enseignement supérieur. Cette tendance a cependant pu être
soutenue par un élèvement du niveau de qualification des réserves de main d'oeuvre disponible,
malgré le fait qu'à peu près les deux tiers des inscrits au chômage de la Région soient touchés par
l'infraqualification.
En ce qui concerne la demande d'emploi, ces phénomènes n'ont malheureusement pas favorisé la
décroissance du nombre d'inscriptions au chômage, puisque depuis 5 ans, la Région a vu sa
population de chômeurs s'accroître de plus de 30%. Le nombre de demandeurs d'emploi inscrits à
l'ORBEM se chiffrait en 96 à 85.488 unités, dont 76.198 inoccupés. Pour brosser en quelques
grands traits les particularismes de la demande d'emploi à Bruxelles, nous pouvons avancer que le
chômage bruxellois contient des proportions équivalentes d'hommes et de femmes, contrairement à
la surreprésentation du sexe féminin dans les deux autres régions. La tendance à l'enlisement dans le
chômage de longue durée est sans doute, avec la proportion importante de chômeurs d'origine
étrangère, l'une des caractéristiques principales du chômage en RBC. Près de 60% de la population
bruxelloise au chômage relève d'une profession "ouvrière" (à rapprocher de la classe des
"travailleurs manuels" de l'ONSS), malgré un accroissement assez conséquent de la catégorie des
professions libérales au chômage. Ceci correspond à ce que nous avancions plus haut en termes
d'élévation des niveaux de qualification des populations au chômage en région bruxelloise.
Pour dresser une image des employeurs qui s'adressent à l'Office, nous nous référons à l'étude de
l'année précédente dont le premier chapitre portait sur l'identification instantanée des entreprises
clientes, relativement aux caractéristiques des offres qu'elles avaient communiquées. Par l'analyse
1d'un échantillon d'entreprises ayant introduit au moins une offre pendant la période de référence,
nous constations que , si ce n'est la légère sous-représentation des PME par rapport à la part prise
par ces dernières à l'échelle régionale bruxelloise, nos entreprises clientes reflétaient bien dans ses

1 Voir description en annexe.
1grandes lignes la répartition sectorielle de la population globale des entreprises de la Région. En
effet, 19% de nos employeurs clients font partie de l'industrie, tandis que 81% appartiennent au
secteur tertiaire. 75% occupent entre 1 et 50 personnes dont près de la moitié sont des entreprises de
1 à 4 personnes, et 25% occupent plus de 50 personnes, dont plus ou moins la moitié sont des
grandes entreprises (>200 personnes). On affirmait également que parmi les entreprises faisant
appel aux activités de placement, les entreprises de l'industrie ont une taille plus importante que
celles des services et que a contrario, les PME sont relativement plus nombreuses dans le secteur
tertiaire. Enfin, un dernier facteur à souligner est le fait que le nombre d'offres émises par entreprise
de l'industrie est sensiblement identique à celui des entreprises de services.
2CHAPITRE 1 : Caractéristiques des offres satisfaites
Précisons d'emblée que la catégorie socio-professionnelle des professions libérales et intellectuelles
est un groupe hétérogène qui ne se limite pas aux professions libérales dans le sens courant du
terme. Elles recouvrent essentiellement des statuts salariés dont le dénominateur commun est qu'ils
s'adressent à des titulaires d'un diplôme de l'enseignement supérieur (personnel soignant,
enseignants, techniciens comptables, informaticiens, ingénieurs, …).
Offres satisfaites selon le type d'offre et la catégorie professionnelle
Catégorie professionnelle de l'offre d'emploi
Professions
Employés de
Type d'offre Cadres Ouvriers libérales et Vendeurs Total
bureau
intellectuelles
Offres normales 39 56% 548 46% 1.264 57% 497 36% 346 81% 2.694 51%
Offres normales à durée déterminée 5 7% 82 7% 162 7% 530 39% 22 5% 801 15%
Offres du secteur HORECA 1 1% 21 2% 225 10% 0 0% 2 0% 249 5%
2
Offres Stages 23 33% 397 34% 439 20% 161 12% 47 11% 1.067 20%
3
Offres de résorption 0 0% 65 6% 71 3% 124 9% 0 0% 260 5%
4
Offres de mesures administratives 23% 666% 542% 594% 9 2% 190 4%
Total 70 100% 1.179 100% 2.215 100% 1.371 100% 426 100% 5.261 100%
% en ligne du total général 1% 22% 42% 26% 8% 100%
La comparaison des offres satisfaites selon leur catégorie professionnelle montre la prédominance
des offres destinées aux ouvriers (42%).
Les autres offres se répartissent à raison de 26% d'offres destinées aux professions libérales, 22%
aux employés de bureau, 8% aux vendeurs et 1% aux cadres. La prédominance des offres à
destination des ouvriers, ainsi que leur taux de satisfaction important (voir tableau en annexe) avait
déjà été mis en lumière dans la première étude "analyse des offres d'emploi à l'ORBEM".
Une offre sur deux est une offre "normale". La répartition au sein des catégories professionnelles
des offres normales est loin de se présenter de manière homogène puisqu'à peine un peu plus d'un
1/3 des offres destinées aux professions libérales se situent dans ce cas (36%) tandis que plus de 2/3
des offres adressées aux vendeurs s'y situent (81%). Quant aux catégories employés de bureau et
ouvriers, elles voient près d'une offre sur deux des offres qui leur sont destinées s'établir dans la
catégorie des offres normales, soit respectivement 46% et 57%.
5Les offres à durée déterminée représentent 15 % du total des offres satisfaites . On les retrouve en
grande majorité dans les professions libérales et intellectuelles. L'ensemble des autres catégories
professionnelles ne sont en conséquence que très faiblement concernées par les emplois à durée
déterminée (7% des offres cadres, ouvriers, employés et 5% des offres vendeurs).
77% des offres stage se concentrent au sein des catégories professionnelles "employés de bureau" et
"ouvriers". Les offres liées à la vente sont par contre très faiblement touchées par ce type de mesure
(11%).

2 Les offres stages reprennent deux types de mesures : d'une part, le stage des jeunes (A.R. 230) et d'autre part, les contrats de
première expérience professionnelle.
3 Par offres de résorption, nous entendons les offres pour les postes de TCT (Troisième Circuit du Travail), ACS (Agent
Contractuel Subventionné) et FBI (Fonds Budgétaire Interdépartemental).
4 Les offres de mesures administratives reprennent les offres emploi-formation (A.R. 495), les remplacements de prépension
(C17), les interruptions de carrière des secteurs privé et public (IPR, IPU), et les offres emploi-tremplin (TRI).
5 On trouvera une analyse détaillée des raisons qui poussent les employés à avoir recours au contrats à durée déterminée et aux
offres de stages dans l'étude de C. DE Brier, Gestion des compétences dans les entreprises bruxelloises, ICHEC 1996.
3Offres satisfaites selon le niveau d'étude exigé et la catégorie professionnelle
Catégorie professionnelle de l'offre d'emploi
Professions
Niveau d'étude exigé par Employés de
Cadres Ouvriers libérales et Vendeurs Total
l'offre bureau
intellectuelles
Apprentissage 0% 3 0% 16 1% 0% 4 1% 23 0%
Primaire 0% 78 7% 1.463 66% 30 2% 266 62% 1.837 35%
Sec. inférieur 0% 90 8% 339 15% 18 1% 21 5% 468 9%
Sec. supérieur 2 3% 757 64% 385 17% 411 30% 77 18% 1.632 31%
Supérieur 45 64% 238 20% 12 1% 706 51% 54 13% 1.055 20%
Universitaire 23 33% 13 1% 0% 206 15% 4 1% 246 5%
Total 70 100% 1.179 100% 2.215 100% 1.371 100% 426 100% 5.261 100%
% en ligne du total général 1% 22% 42% 26% 8% 100%
La répartition selon les niveaux d'études est assez tranchée. Les libellés "études de niveau élevé" se
situent dans les offres destinées aux cadres et aux professions libérales, soit respectivement 97% et
66% tandis que les libellés "primaire" et "secondaire inférieur" affectent à 81% les offres destinées
aux ouvriers.
Au sein de la catégorie des professions libérales, la part des offres dont le niveau scolaire requis
atteint l'enseignement supérieur non universitaire est bien plus importante (51%) que la part des
offres universitaires (15%).
La part la plus importante des offres destinées aux employés se situe dans les niveaux allant du
secondaire supérieur au supérieur non universitaire (84% dont 64% de secondaire supérieur et 20%
du supérieur non universitaire).
Il est à noter qu'une proportion importante des offres destinées aux vendeurs ne requiert pas plus
que le niveau du secondaire inférieur (67% dont 65% d'études primaires) et qu'au total plus d'un
tiers des offres satisfaites par l'Office concernent le niveau primaire (35%).
Offres satisfaites selon le lieu de travail et la catégorie professionnelle
Catégorie professionnelle de l'offre d'emploi
ProfessionsLieu de travail de Employés de
Cadres Ouvriers libérales et Vendeurs Total
l'offre bureau intellectuelles
BXL 66 94% 1.135 96% 2.107 95% 1.336 97% 415 97% 5.059 96%
Hors-BXL 4 6% 44 4% 108 5% 35 3% 11 3% 202 4%
Total 70 100% 1.179 100% 2.215 100% 1.371 100% 426 100% 5.261 100%
% du total général 1% 22% 42% 26% 8% 100%
Les offres destinées aux inscrits bruxellois ne requièrent pas dans l'ensemble une mobilité
géographique importante. Les lieux de travail sont situés à 96% dans les 19 communes. On notera
néanmoins que la moitié des offres qui proposent un travail "hors bruxelles" le sont pour des
ouvriers. Ces observations suffisent à montrer l'existence d'un marché de l'emploi bruxellois pour
les moins qualifiés, si on postule que les offres les "plus qualifiées" échappent à l'Office.
4Offres satisfaites selon l'âge exigé par l'offre et la catégorie professionnelle
Pour ce tableau, nous ne travaillerons exceptionnellement pas sur la même base : nous avons en
effet retiré les offres stages, étant donné qu’elles contiennent une condition discriminante du point
de vue de l’âge maximum de la personne engagée et qu’elles importent par voie de conséquence un
biais dans cette répartition. C'est la raison pour laquelle nous ne disposons plus que d'un total de
4.194 offres satisfaites.
Catégorie professionnelle de l'offre d'emploi
ProfessionsClasse d'âge de Employés de
Cadres Ouvriers libérales et Vendeurs Totall'offre bureau
intellectuelles
25 max 2 4% 36 5% 74 4% 7 1% 31 8% 150 4%
30 max 10 21% 154 20% 214 12% 60 5% 81 21% 519 12%
40 max 16 34% 266 34% 447 25% 128 11% 118 31% 975 23%
50 max 15 32% 204 26% 623 35% 427 35% 61 16% 1.330 32%
60 max 1 2% 72 9% 104 6% 63 5% 5 1% 245 6%
Indéterminé 3 6% 50 6% 314 18% 525 43% 83 22% 975 23%
Total 47 100% 782 100% 1.776 100% 1.210 100% 379 100% 4.194 100%
% du total général 1% 19% 42% 29% 9% 100%
La lecture du tableau repris ci-dessus montre que pour près d'un quart (23%) des offres satisfaites,
l'employeur n'avait posé aucune condition d'âge maximum pour le recrutement. Cette
caractéristique des offres concerne en grosse majorité des offres à destination des professions
libérales, et dans une moindre mesure celles destinées aux ouvriers.
La répartition au sein des catégories professionnelles montre que les vendeurs et les employés sont
affectés d'un seuil d'âge relativement bas puisque respectivement 29% et 25% des offres qui leur
sont destinées plafonnent les âges souhaités à 30 ans.
Quant aux offres adressées aux professions libérales et aux ouvriers, leur seuil d'âge est supérieur à
l'ensemble des autres catégories professionnelles.
Offres satisfaites selon le régime de travail et la catégorie professionnelle
Catégorie professionnelle de l'offre d'emploi
Professions
Régime de travail Employés deCadres Ouvriers libérales et Vendeurs Total
exigé par l'offre bureau intellectuelles
Normal 70 100% 1.036 88% 1.823 82% 1.109 81% 326 77% 4.364 83%
Travail à temps partiel 0% 143 12% 392 18% 262 19% 100 23% 897 17%
Total 70 100% 1.179 100% 2.215 100% 1.371 100% 426 100% 5.261 100%
% du total général 1% 22% 42% 26% 8% 100%
83% des offres comportent des horaires de travail à temps plein tandis que 17 % proposent des
horaires à temps partiel. Les catégories professionnelles les plus touchées par le temps partiel sont
les vendeurs (23%), les professions libérales (19%) et les offres destinées aux ouvriers (18%).
5Offres satisfaites selon le secteur d'activité et la catégorie professionnelle
Catégorie professionnelle de l'offre d'emploi
ProfessionsSecteur d'activité de Employés de
Cadres Ouvriers libérales et Vendeurs Total
l'employeur bureau intellectuelles
A 0% 0% 11 0% 1 0% 0% 12 0%
Total I 0% 0% 11 0% 1 0% 0% 12 0%
B 1 1% 2 0% 0% 2 0% 0% 5 0%
C 3 4% 30 3% 275 12% 28 2% 5 1% 341 6%
D 2 3% 31 3% 26 1% 26 2% 2 0% 87 2%
E 0% 21 2% 24 1% 9 1% 0% 54 1%
F 2 3% 38 3% 339 15% 76 6% 8 2% 463 9%
G 2 3% 81% 3 0% 91% 0% 220%
Total II 10 14% 130 11% 667 30% 150 11% 15 4% 972 19%
H 3 4% 139 12% 139 6% 14 1% 331 78% 626 12%
I 7 10% 208 18% 40 2% 22 2% 10 2% 287 5%
J 2 3% 32 3% 246 11% 18 1% 0% 298 6%
K 36 51% 365 31% 531 24% 202 15% 60 14% 1.194 23%
L 1 1% 34 3% 306 14% 2 0% 6 1% 349 7%
M 3 4% 98 8% 80 4% 97 7% 1 0% 279 5%
N 1 1% 28 2% 27 1% 457 33% 3 1% 516 10%
O 0%44 4%30 1%45 3% 0% 119 2%
P 6 9% 96 8% 132 6% 359 26% 0% 593 11%
Q 1 1% 0% 1 0% 3 0% 0% 5 0%
R 0% 5 0% 5 0% 1 0% 0% 11 0%
Total III 60 86% 1.049 89% 1.537 69% 1.220 89% 411 96% 4.277 81%
Total 70 100% 1.179 100% 2.215 100% 1.371 100% 426 100% 5.261 100%
% du total général 1% 22% 42% 26% 8% 100%
Légende
A = Agriculture, sylviculture et pêche
B = Industries extractives
C = Industries alimentaires, textile, bois, papier, carton, cuir
D = Caoutchouc, chimie, verre, pétrole, charbon
E = Fabrications métalliques, Diamant
F = Construction
G =Electricité, gaz, eau
H = Commerce de gros et de détail
I = Banques, assurances, immobilier
J = Transports et communications
K = Services aux entreprises et services personnels
L = Horeca
M =Services publics (défense nationale, ...)
N = Enseignement, Recherche
O =Médecine et Services sanitaires
P = Associations professionnelles, religieuses, art et littérature +autres services non-marchands
Q =Organismes internationaux
R = cat. de DE et activités mal désignées
La manière dont les catégories professionnelles se répartissent dans les secteurs est très disparate.
19% des employeurs qui ont engagé relevaient des secteurs d'activité du secondaire. On ne sera pas
étonné de constater que 70% des postes offerts dans le secondaire étaient destinés aux ouvriers.
On remarque par ailleurs que d'une façon générale 70% des ouvriers sont engagés dans le tertiaire,
principalement dans les secteurs des services fournis aux entreprises, et dans l'HORECA.
78% des offres liées à la vente se situent dans le commerce de gros et de détail.
74% des offres destinées aux professions libérales et intellectuelles se répartissent dans 3 secteurs,
l'enseignement et la recherche (33%), les organismes internationaux (26%) et les services aux
entreprises et aux personnes (15%).
6Les offres destinées aux employés de bureau se répartissent quant à elles de manière plus dispersée.
Dans l'ordre de grandeur de cette dispersion, le secteur des services fournis aux entreprises
concentre de manière significative 31% de ce type d'offres et le secteur des banques et autres
établissements financiers, 18%.
Offres satisfaites selon le type de convocation et la catégorie professionnelle
Catégorie professionnelle de l'offre d'emploi
ProfessionsTypes de démarches associées à Employés de
Cadres Ouvriers libérales et Vendeurs Totall'offre d'emploi bureau
intellectuelles
Démarche volontariste des D.E. 46 66% 598 51% 1.149 52% 757 55% 181 42% 2.731 52%
Démarche des serv. de placement 24 34% 581 49% 1.066 48% 614 45% 245 58% 2.530 48%
Total 70 100% 1.179 100% 2.215 100% 1.371 100% 426 100% 5.261 100%
% du total général 1% 22% 42% 26% 8% 100%
Par démarche volontariste, nous entendons toute consultation des offres d'emploi par un candidat
sans pour autant qu'il y ait eu convocation préalable du placeur.
Globalement, les deux types de démarches s'équilibrent. Cependant, au sein des catégories
professionnelles, on recense que pour les offres liées à la vente il y a surdétermination des
convocations des services de placement tandis que les professions libérales et intellectuelles ont
plutôt tendance à se présenter spontanément.
7