Gastronomie & Négociation : l'alliance entre Carême et Talleyrand

-

Documents
31 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Gastronomie & Négociation : l'alliance entre Carême et Talleyrand

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 727
Langue Français
Signaler un problème
     
   
 
Gastronomie & Négociation :
l’alliance entre Carême et Talleyrand 
Lionel BOBOT  Professeur NEGOCIA (CCIP) Chercheur associé INRA (UMR SAD APT) 8, avenue de la Porte de Champerret 75838 Paris cedex 17 lbobot@advancia-negocia.fr 01.44.09.35.40  
1
Gastronomie & Négociation :l’alliance entre Carême et Talleyrand 
Résumé : La négociation diplomatique française a toujours été liée à la gastronomie. Ainsi, cette alliance reste encore une force pour la diplomatie française qui peut et doit en jouer lors des négociations internationalesparfaitement illustré par l’alliance de Carême et Talleyrand lors du Congrès de Vienne.L’utilisation de la gastronomie dans la négociation a de multiples intérêts : générateur d’émotions, expérience de consommation partagée, producteur d’expérience et de théâtralisation et accélérateur de la communication et de la relation Cette recherche permet ainsi d’envisager d’installer la négociation dans le paradigme de l’expérience comme cela a été fait pour la consommation, et d’ouvrir des perspectives extrêmement riches. Mots-clés :négociation, gastronomie, marketing expérentiel  Gastronomy & Negotiation: The alliance of Carême and Talleyrand Abstract: This alliance of negotiation and gastronomy was a real success in the Vienna Congress. This paper examines the alliance of Talleyrand and Carême, Talleyrand’s use of the gastronomic dinner as an influential context for negotiation, and dining as a metaphor for negotiation. In conclusion, the paper will examine the limits of this approach but also the interest to use gastronomy for negotiations in order to create a special kind of relationship and the possibility to built coalitions. Key-words:negotiation, gastronomy, experiential marketing   
 
2
Introduction 
Pour expliquer la place centrale que tient la gastronomie en France, Pitte (1991), dans
Gastronomie française, n'hésite pas à remonter jusqu'aux ancêtres des Français, les Gaulois : « en Gaule, la bonne chère est inséparable de la vie politique et sociale » et c'est sur cet axiome que va se bâtir la tradition gastronomique française. Reste que, selon Pitte (1991), « il n'est pas absurde de formuler l'hypothèse d'une filiation entre l'intérêt marqué des Gaulois pour la nourriture et la gourmandise française ». Amateurs de joyeuses libations, ils ont développé un
formidable appétit et légué aux Français cette tradition de convivialité à table qui traverse les
siècles jusqu'à nous. Les repas champêtres et les noces paysannes, qui s'étirent en longueur, ne sont sans doute pas sans lien avec les mœurs gauloises. Ce sens de la fête, qui a gagné en
raffinement au contact des mœurs romaines, plus policées, ne s'est pas altéré sous le haut
Moyen Âge et les invasions germaniques, qui débutent au Ve siècle de notre ère. Au contraire, selon Pitte (1991), « celles-ci ont accentué l'idée de liberté dans la préparation des
mets et le plaisir des libations s'est trouvé conforté ».
La négociation diplomatique française a toujours été liée à la gastronomie. Même si dès l’époque gauloise, les festins sont l’occasion de relations de pouvoir, les prémisses de
l’alliance de l’art de la table et de la négociation vont avoir lieu lors du camp du drap d’or
(1520).
Nous proposons dans une première partie de définir la gastronomie partie intégrante du
marketing expérentiel, et la négociation et ses liens avec le marketing mais aussi la gastronomie. Dans un deuxième temps, nous tenterons, à travers la méthode historique avec l’exploration détaillée de l’alliance de Carême et Talleyrand lors du Congrès de Vienne d’analyser l’intérêt d’utiliser la gastronomie en négociation. Enfin, nous montrerons que la
perspective expérentielle ouvre de nouvelles perspectives à la négociation.
 
3