HINDOUISMES CROLES. MASCAREIGNES, ANTILLES

HINDOUISMES CROLES. MASCAREIGNES, ANTILLES

-

Documents
397 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

  • leçon - matière potentielle : inaugurale
  • leçon - matière potentielle : inaugurales
Jean Benoist Médecin et anthropologue Laboratoire d'Écologie humaine, Université d'Aix-Marseille III, France. (1998) HINDOUISMES CRÉOLES MASCAREIGNES, ANTILLES Un document produit en version numérique par Jean-Marie Tremblay, bénévole, professeur de sociologie au Cégep de Chicoutimi Courriel: Site web pédagogique : Dans le cadre de: Les classiques des sciences sociales Une bibliothèque numérique fondée et dirigée par Jean-Marie Tremblay, professeur de sociologie au Cégep de Chicoutimi Site web: Une collection développée en collaboration avec la Bibliothèque Paul-Émile-Boulet de l'Université du Québec à Chicoutimi Site web:
  • index index des noms
  • temps du sacré
  • temps sacré
  • courant de l'his- toire sociale et dans les équilibres délicats des sociétés créoles
  • centre d'études et de recher- ches sur les sociétés de l'océan
  • classiques des sciences sociales
  • chapitre
  • chapitres
  • terre
  • terres
  • société
  • sociétés

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 67
Langue Français
Signaler un problème



Jean Benoist
Médecin et anthropologue
Laboratoire d’Écologie humaine, Université d’Aix-Marseille III, France.

(1998)



HINDOUISMES CRÉOLES

MASCAREIGNES, ANTILLES






Un document produit en version numérique par Jean-Marie Tremblay, bénévole,
professeur de sociologie au Cégep de Chicoutimi
Courriel: jean-marie_tremblay@uqac.ca
Site web pédagogique : http://www.uqac.ca/jmt-sociologue/

Dans le cadre de: "Les classiques des sciences sociales"
Une bibliothèque numérique fondée et dirigée par Jean-Marie Tremblay,
professeur de sociologie au Cégep de Chicoutimi
Site web: http://classiques.uqac.ca/

Une collection développée en collaboration avec la Bibliothèque
Paul-Émile-Boulet de l'Université du Québec à Chicoutimi
Site web: http://bibliotheque.uqac.ca/


Jean Benoist, Hindouismes créoles. Mascareignes. Antilles. (1998) 2



Politique d'utilisation
de la bibliothèque des Classiques


Toute reproduction et rediffusion de nos fichiers est interdite,
même avec la mention de leur provenance, sans l’autorisation for-
melle, écrite, du fondateur des Classiques des sciences sociales,
Jean-Marie Tremblay, sociologue.

Les fichiers des Classiques des sciences sociales ne peuvent
sans autorisation formelle:

- être hébergés (en fichier ou page web, en totalité ou en partie)
sur un serveur autre que celui des Classiques.
- servir de base de travail à un autre fichier modifié ensuite par
tout autre moyen (couleur, police, mise en page, extraits, support,
etc...),

Les fichiers (.html, .doc, .pdf., .rtf, .jpg, .gif) disponibles sur le site
Les Classiques des sciences sociales sont la propriété des Classi-
ques des sciences sociales, un organisme à but non lucratif com-
posé exclusivement de bénévoles.

Ils sont disponibles pour une utilisation intellectuelle et personnel-
le et, en aucun cas, commerciale. Toute utilisation à des fins com-
merciales des fichiers sur ce site est strictement interdite et toute
rediffusion est également strictement interdite.

L'accès à notre travail est libre et gratuit à tous les utilisa-
teurs. C'est notre mission.

Jean-Marie Tremblay, sociologue
Fondateur et Président-directeur général,
LES CLASSIQUES DES SCIENCES SOCIALES. Jean Benoist, Hindouismes créoles. Mascareignes. Antilles. (1998) 3

Cette édition électronique a été réalisée par Jean-Marie Tremblay, bé-
névole, professeur de sociologie au Cégep de Chicoutimi à partir de :

Jean Benoist, anthropologue

HINDOUISMES CRÉOLES. MASCAREIGNES, ANTILLES.

Paris : Les Éditions du C.T.H.S. (Comité des travaux historiques et scientifiques,
Ministère de l’Éducation nationale, de la recherche et de la technologie, 1998,
303 pp.


M Jean Benoist, anthropologue, nous a accordé le 28 janvier 2011 son autorisa-
tion de diffuser ce livre dans Les Classiques des sciences sociales.

Courriel : oj.benoist@wanadoo.fr


Polices de caractères utilisée :

Pour le texte: Comic Sans, 10 points.

Édition électronique réalisée avec le traitement de textes Microsoft Word 2008
pour Macintosh.

Mise en page sur papier format : LETTRE US, 8.5’’ x 11’’)

Édition numérique réalisée le 12 février 2011 à Chicoutimi, Ville
de Saguenay, Québec.

Jean Benoist, Hindouismes créoles. Mascareignes. Antilles. (1998) 4


Jean Benoist

HINDOUISME CRÉOLES.
Mascareignes, Antilles.



Paris : Les Éditions du C.T.H.S. (Comité des travaux historiques et scientifiques,
Ministère de l’Éducation nationale, de la recherche et de la technologie, 1998,
303 pp. Jean Benoist, Hindouismes créoles. Mascareignes. Antilles. (1998) 5



Du même auteur



KIRDI AU BORD DU MONDE. Paris: René Julliard, Éditeur, 1957 225 pp.

Les Martiniquais, anthropologie d’une population métissée. Paris : Masson.

Esquisse d’une biologie de l’homme social. (1968) Leçon inaugurale
faite à l’Université de Montréal le mardi 21 février 1968. Montréal: Les Pres-
ses de l'Université de Montréal, 1968, 59 pp. Collection: Leçons inaugurales
de l'Université de Montréal, no 2.

L'ARCHIPEL INACHEVÉ. Culture et société aux Antilles françaises.
Montréal: Les Presses de l'Université de Montréal, 1972, 354 pp. Collection:
Recherches Caraïbes. [Travaux du Centre de recherches caraïbes de
l’Université de Montréal.

Regards sur les villages mauriciens. Port-Louis : ENDA.

Un développement ambigu. Structure et changement de la société
réunionnaise. St-Denis, Île de la Réunion: FRDOI, Fondation pour la recher-
che et le développement dans l’océan indien, 1983, 200 pp. Collection: docu-
ments et recherches, no 10.

PAYSANS DE LA RÉUNION. Extrait de L'Annuaire des pays de
l'Océan indien, vol. VIII, 1981, pp. 145-240. Centre d'Études et de Recher-
ches sur les sociétés de l'Océan Indien. Fondation Pour la Recherche et le
Développement dans l'Océan Indien. Presses Universitaires d'Aix-Marseille,
1984.

Anthropologie médicale en société créole. Paris: Les Presses universi-
taires de France, 1993, 286 pp. Collection: Les champs de la santé.

Anthropologie et sida. (Édité avec A. Desclaux). Paris : Karthala.

SOIGNER AU PLURIEL. Essais sur le pluralisme médical. Paris: Les
Éditions KARTHALA, 1996, 520 pp. Collection: Médecines du monde. Jean Benoist, Hindouismes créoles. Mascareignes. Antilles. (1998) 6



Table des matières


Quatrième de couverture
Introduction

Chapitre 1. Présences indiennes
Ch 2. Arborescences du divin
Chapitre 3. Temps et lieux du sacré dans l'hindouisme réunionnais

Temps du sacré
Les temples
Les officiants
L’univers végétal
Les Saclons

Chapitre 4. Dieux des temples et hors des temples

Les Dieux des grands templess temples de plantation
Les Dieux hors du temple
Démons et mauvais esprits

Chapitre 5. Cultes et cérémonies hindoues à la Réunion

Les cérémonies marquées par une ascèse personnelle : la fête de Mourouga et
la marche dans le feu
Pratiques de la famille et du quotidien
Offrandes périodiques
Autour de la mort
Vers les ancêtres
Un hindouisme non-indien ?

Chapitre 6. Hindouisme et indianité aux Antilles
Ch 7. Des dieux, des esprits, des malades
Chapitre 8. Hindouisme et société

Cultes, groupes, territoires
Indianité et christianisation
Dynamique sociale et évolutions religieuses
Nouveaux visages des hindouismes créoles Jean Benoist, Hindouismes créoles. Mascareignes. Antilles. (1998) 7


Annexe. L'histoire de Mardevirin

Bibliographie

Index

Index des noms cités
Index thématique
Jean Benoist, Hindouismes créoles. Mascareignes. Antilles. (1998) 8




Hindouismes créoles. Mascareignes. Antilles.

QUATRIÈME DE COUVERTURE












Retour à la table des matières
Les Dieux de l'Inde ont suivi les émigrants vers les îles où ils sont venus, travail-
leurs engagés pour le travail de la canne. Que devient l'hindouisme dans des sociétés
où il est en exil ? Et que devient-il à mesure que ces sociétés changent ? Pour répon-
dre à ces questions, cet ouvrage combine la description minutieuse de réalités reli-
gieuses très complexes et le souci constant de les insérer dans le courant de l'his-
toire sociale et dans les équilibres délicats des sociétés créoles.
Par-delà le cas de l'hindouisme à la Réunion, aux Antilles françaises et à l'île
Maurice, l'auteur pose un problème général de notre temps : comment passe-t-on
des anciennes croyances aux nouvelles prières, et comment le religieux s'enchâsse-t-
il dans le social ? Si le langage du sacré ne meurt pas, les rites et les mythes se
transforment. Après de longs cheminements souterrains, ils resurgissent en trou-
vant de nouvelles significations. En réponse aux angoisses devant un monde incertain,
ils sont le point d'amarrage de l'identité, et souvent lieu d'une nouvelle création
esthétique, religieuse et philosophique.
Dans les sociétés créoles, la part indienne, longtemps occultée, apporte le souf-
fle de sa profondeur historique et de sa richesse culturelle. Les nouvelles généra-
tions ne s'y trompent pas : les hindouismes créoles font partie de leur patrimoine et
participent de l'élargissement des îles vers le « Tout-Monde ». Jean Benoist, Hindouismes créoles. Mascareignes. Antilles. (1998) 9

Jean Benoist, est actuellement professeur d'anthropologie à l'université d'Aix-
Marseille après avoir été longtemps professeur à l'université de Montréal dont il a
dirigé le Centre de Recherches Caraïbes. Il a effectué de nombreux travaux dans les
sociétés créoles des Antilles et de l'Océan Indien, portant successivement sur le
métissage, les sociétés de plantation, l'anthropologie médicale et les religions. Cet
ouvrage est le résultat d'une longue fréquentation des cultes hindous des îles créo-
les et de leur comparaison avec l'Inde du sud. Jean Benoist, Hindouismes créoles. Mascareignes. Antilles. (1998) 10

[7]


Hindouismes créoles. Mascareignes. Antilles.

INTRODUCTION









Retour à la table des matières
"Mother India". Même pour celui qui n'est pas son fils, l'Inde offre avant tout un
visage maternel, celui d'une terre au centre de la terre. Peu de pays sont comme elle
d'abord un être, plutôt qu'un lieu ou un paysage. Et l'on adresse des cultes à Bharat
Mata, car elle est en même temps une déesse.
L'Inde est aussi une grande civilisation classique, aux étages enchevêtrés. La pa-
tine qui polit ailleurs les formes les a ici enrichies, comme cela se passe dans ces
grottes où le temps surajoute d'autres stalactites à celles qui déjà s'y enlacent. Ce
ne sont pas seulement les temples du Sud qui sont ciselés de statues accumulées,
mais les foules, les regards, les pensées. L'architecture simple et claire, porteuse
d'une vision limpide du monde y est enchâssée dans un décor qui masque la pureté de
ses lignes. Des livres sacrés aux peuples des forêts, des sagesses immatérielles aux
sacrifices, les contradictions sont devenues autant d'ornements. Pouvoir majeur de
l'Inde : résoudre la contradiction, l'effacer en l'incluant dans la diversité. Pouvoir
d'être multiple sans devenir hétérogène. Il n'y a pas de corps étranger en Inde, ou
alors, s'il est étranger, il n'est pas en Inde
Qu'en est-il quand l'Inde quitte sa terre ? Quand ses morceaux sont dispersés,
meurent-ils ou gardent-ils la vie, et dans quelles germinations font-ils apparaître
d'autres Indes, et lesquelles ?
* * *