Histoire de la sociologie des sciences

-

Documents
11 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 608
Langue Français
Signaler un problème
Histoire de la sociologie des sciences
1/11
HISTOIRE DE LA SOCIOLOGIE DES SCIENCES Sources : cours de Benoît Lelong, DEA, oct.-nov.2003  Martin O.,La sociologie des sciences, Nathan, Cahiers 128, 2000  Licoppe C., « Dans le jardin secret des scientifiques : les ethnographies de laboratoire »,Revue M., février 1995, p. 25-30 Bibliographie :  Shapin S., « Une pompe de circonstance. La technologie littéraire de Boyle »,Culture technique, juin 1985, p. 71-87 Introduction - sociologie des sciences : . interface contenus scientifiques / sociétés où sont produits . histoire des techniques (demande sociale), enseignement scientifique, politique scientifique + économie + droit - naissance sociologie : A. COMTE (physique sociale) - naissance sociologie des sciences : R. MERTON - science (s) ? : sg : anglo-saxon, but apparemment unique = « scientificité » ; pl : français, spécialités, pratiques et démarches cognitives diverses - objet histoire des sciences : œuvres scientifiques + traditions scientifiquesI-Le rapport science/société au XIXème siècle A-Les hypothèses discontinuistes - déf : frontière imperméable entre sociétés possédant science et autres - A. COMTE : la loi des trois états . trois états . histoire humaine : état théologique -> métaphysique -> scientifique . correspondance avec 3 types de sociétés : société théologique -> militaire -> industrielle . société industrielle : travail organisé en vue d’un rendemt max, richesses en augmentation cste, ouvriers regroupés ds fabriques et usines -> organisée scientifiquement -> passage d’une forme de société à autre = révolution sociale et intellectuelle -LEVY-BRUHL : . pas d’identité universelle et atemporelle de l’esprit humain : . société occidentale : système positif et rationnel . populations archaïques : . système mystique etprélogique= non respect du principe de non contradiction . conception en même tps et ss les séparer naturel/surnaturel, matériel/spirituel, technique/magie -> pas jugement de valeur ms sciences possibles uniquement ds système de pensée logique B-Autres conceptions -MARX :. conditionnement par classe : . conditionne esprit et mode de pensée -> frein à accession de la connaissance rationnelle par tous (des Lumières) . connaissance ou utilisation de la connaissance de natureidéologique. science = ressource pr bourgeoisie qui utilise savoir pr transformer réel -> dvt capitalisme - > systèmes de pensée pas seulement liés aux sociétés ms aux classes -DURKHEIM : origine religieuse de la science. « cadres de pensée » issus de la société : . varient selon société : ex. principe de contradiction n’est pas partout le même : un/plusieur, matériel/spirituel en même tps ds certaines sociétés . religions et mythes fournissentcosmologies: . schémas, catégories et instruments d’appréhension du mde « Qu’on essaie de se représenter ce que serait la notion du temps, abstraction faite des procédés par lesquels nous le divisons […] ! Ce serait quelque chose d’à peu près impensable. » (Les formes élémentaires de la vie religieuse, 1960 [1912], p. 14)aucune incompatibilité science / religion :