Interventions atelier printemps arabes RDV expertise 2011
13 pages
Français

Interventions atelier printemps arabes RDV expertise 2011

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
13 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

  • cours - matière potentielle : la décennie passée
  • fiche - matière potentielle : identité
  • cours - matière potentielle : élaboration
France Expertise Internationale 45, rue Linois 75015 Paris- FRANCE Tél : + 33 (0) 1.43.17.63.61 email: - Web : 1 11ème édition des Rendez-vous de l'expertise Paris, 24 novembre 2011 « La réponse de l'expertise internationale aux enjeux globaux » ATELIER 3 : «Les perspectives et enjeux du « printemps arabe » pour l'expertise française» INTERVENTIONS «Mise en œuvre du Partenariat de Deauville à la veille du passage de présidence du G8 aux Etats-Unis » Paul-Bertrand BARETS, Sous-directeur des Affaires économiques internationales Qu'
  • participation démocratique de la population
  • structures de gouvernance et de gestion de la décision publique d'investissement
  • appui aux politiques d'alphabétisation
  • agences publiques
  • plan économique
  • printemps arabe
  • printemps arabes
  • investissements
  • investissement
  • développements
  • développement
  • projet
  • projets
  • pays

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 50
Langue Français

Extrait




11ème édition des Rendez-vous de l’expertise
Paris, 24 novembre 2011

« La réponse de l’expertise internationale aux enjeux globaux »

ATELIER 3 :
«Les perspectives et enjeux du « printemps arabe » pour l’expertise française»
INTERVENTIONS
«Mise en œuvre du Partenariat de Deauville à la veille du passage de présidence du G8 aux Etats-Unis »
Paul-Bertrand BARETS, Sous-directeur des Affaires économiques internationales
Qu’est ce que le partenariat de Deauville ?
La fiche d’identité du Partenariat de Deauville en quelques mots :
1. Naissance fin mai 2011 au G8 de Deauville ; il constitue la « signature de Deauville ».
2. Il constitue la réponse de la communauté internationale aux défis des printemps arabes ; son
objectif est d’accompagner les transitions démocratiques, tant sur le plan économique que politique,
deux dimensions étroitement liées : en évitant des déceptions économiques, on évitera un déraillement
du processus démocratique, on s’assurera que, pour les populations, il y a un « dividende » de la
démocratisation.
A noter que ça n’est pas un hasard si le G8 en prend l’initiative et non pas le G20. Au début 2011, lorsque le
printemps arabe débute, la réponse internationale se cherche. Lors d’une ministérielle G20, nous proposons
que le communiqué salue les réformes en cours. Mais nous nous heurtons à l’opposition de certains pays
qui – au sein du G20 – refusent un tel encouragement à la démocratisation au motif que le G20 ne devrait se
concentrer que les sujets économiques. Le G8, dont certains s’interrogent alors sur l’utilité, offre à l’inverse
un cadre adéquat pour lancer une initiative d’envergure, ayant à la fois une dimension économique et une
dimension politique. Cette capacité à combiner les deux reste un trait distinctif du G8 par rapport au G20.
3. A ces fins, le Partenariat de Deauville associe au G8 les premiers pays entrés en transition (Egypte,
Tunisie), les pays du Golfe, la Turquie et les Organisations Internationales telles que le FMI, la Banque
Mondiale, la Banque Européenne de Reconstruction et Développement (BERD), la Banque Européenne
d’Investissement (BEI) et les fonds arabes de développement.
4. Rapidement le Partenariat s’élargit, dès l’été 2011, signe de son succès, au Maroc, à la Jordanie puis à
la Lybie et enfin à deux nouvelles organisations internationales (Organisation Internationale de la
Francophonie, Programme des Nations-Unies pour le Développement) lors de la réunion du Partenariat
de Deauville à Koweït.
En résumé, il s’agit d’une nouvelle initiative multilatérale, lancée en réponse aux défis du printemps arabe, parmi
d’autres initiatives déjà existantes qui s’intéressent à la région telles que le processus de Barcelone, l’Union pour
la Méditerranée (UpM), la nouvelle Politique Européenne de Voisinage (PEV) de l’Union européenne… Mais c’est
la seule qui soit exclusivement concentrée sur le printemps arabe. C’est la seule qui soit uniquement dédiée aux
pays entrés en transition, que cela soit à travers des réformes ou des révolutions.
France Expertise Internationale 1
45, rue Linois 75015 Paris- FRANCE
Tél : + 33 (0) 1.43.17.63.61
email: Contact.fei@diplomatie.gouv.fr - Web : www.fei.gouv.fr

Elle a vocation à catalyser les énergies, à maintenir cet enjeu économique et stratégique majeur au cœur de
l’agenda international, sans pour autant se substituer aux organisations ou initiatives déjà existantes.
A noter que le Président de la République a demandé à Edouard Balladur d’être son Envoyé spécial pour la mise
en œuvre du Partenariat de Deauville depuis le mois de mai et jusqu’à la fin de la présidence française du G8.
- Six mois après son lancement quel est le premier bilan, avant le passage de témoin aux Etats-
Unis ?
Le Ministre d’Etat a réuni tous les participants au Partenariat de Deauville cette semaine, à Koweït, pour un
premier bilan :
• Volet économique :
1. Bilan des besoins de soutien économique par l’élaboration de plans d’action et la tenue de réunions
de coordination dans les pays concernés. Trois réunions dans les cinq pays ont déjà eu lieu à la mi-
novembre pour affiner le diagnostic des besoins et l’identification des priorités et des projets
importants pour le développement de ces pays. Par exemple, en Tunisie l’accent est mis, entre
autres, sur un projet d’établissement d’une Caisse des dépôts et consignations, en Egypte sur la
création de logements sociaux, en Jordanie sur les liaisons ferroviaires, etc. Ce sont des projets
prioritaires en termes de développement, susceptibles d’intéresser notre coopération et notre
expertise.
2. Les engagements financiers et les décaissements : 70 milliards de dollars de contributions
bilatérales et multilatérales dont 38 milliards au titre de la mobilisation des Institutions Financières
Internationales et 30-35 milliards de l’Union européenne, des pays du G8 et du Golfe, sont
annoncés. Dès 2011, 3,6 milliards de dollars ont été décaissés, principalement sous forme de dons.
3. L’élargissement du champ d’opération de la BERD dans les pays arabes en transition : sans
attendre l’élargissement du mandat de la BERD qui prendra au moins deux ans, quatre pays du
Partenariat de Deauville (Maroc, Jordanie, Egypte et Tunisie) seront éligibles dès la fin 2011 au
fonds pour l’assistance technique, qui sera abondé à hauteur de plusieurs dizaines de millions
d’euros.
4. L’intégration régionale : actuellement, elle est faible, c’est une des raisons du retard économique de
la zone. Les enjeux liés cette question font l’objet d’une étude du Centre de Marseille pour
l’Intégration (CMI), dont les résultats seront disponibles au début de l’année prochaine.

• Volet politique :
Sur le plan politique les réformes sont en cours (élections en Tunisie, au Maroc en Egypte, libération de la Lybie)
mais le Partenariat de Deauville est bien un partenariat, il ne s’agit pas pour le G8 d’imposer un modèle ou de
distribuer des « notes ». La réforme prendra des chemins inattendus, comme on le voit déjà, et c’est normal ; ce
qui compte c’est qu’elle ait lieu, au rythme où les peuples concernés le décideront, souverainement.
Les bailleurs nationaux et multinationaux, dans le cadre du Partenariat de Deauville se sont engagés à rendre
disponible leur expertise en matière de gouvernance démocratique (appui à l’Etat de droit, Réforme des
Systèmes de Sécurité (RSS), processus constitutionnel, etc.). Une plateforme des Organisations Internationales
a été créée en ce sens dont l’OCDE assure le secrétariat. Elle coordonne les OI actives dans ce domaine :
Nations-Unies, Ligue Arabe, Union pour la Méditerranée, OCDE.

France Expertise Internationale 2
45, rue Linois 75015 Paris- FRANCE
Tél : + 33 (0) 1.43.17.63.61
email: Contact.fei@diplomatie.gouv.fr - Web : www.fei.gouv.fr

Un accent particulier est mis sur la jeunesse et l’éducation, thème sur lequel interviendra M. Pierre Buhler.
Enfin, la revitalisation du dialogue entre sociétés civiles des pays arabes et entre ces sociétés et celles des pays
du G8 a paru un enjeu important. Nous avons ainsi entrepris de renouveler l’exercice du Forum de l’Avenir, en y
faisant entrer de nouveaux représentants des sociétés civiles (ONG, associations professionnelles) mais aussi en
leur donnant l’occasion, pour la première fois, de présenter leur recommandation directement aux Ministres et
d’instaurer un dialogue avec eux.
En conclusion, le Partenariat de Deauville est un instrument diplomatique, dont la France a eu l’idée et l’initiative.
Ses bases économiques et politiques sont désormais solidement fondées. Nous continuerons à en suivre le
développement à l’avenir, mais il revient désormais aux Etats-Unis d’en assurer la conduite, notamment lors du
prochain G8 de Chicago en mai 2012. Au-delà, il revient aussi aux acteurs de la coopération de s’en saisir et d’en
tirer le meilleur profit.


















France Expertise Internationale 3
45, rue Linois 75015 Paris- FRANCE
Tél : + 33 (0) 1.43.17.63.61
email: Contact.fei@diplomatie.gouv.fr - Web : www.fei.gouv.fr

«La jeunesse arabe : un défi à transformer en atout»
Pierre Buhler, Chargé de mission volet jeunesse-formation du par

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents