Introduction à la morphosyntaxe du russe

Introduction à la morphosyntaxe du russe

-

Documents
27 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

B. Lafite Mardi 9h Grammaire textuelle Support du cours 2011-12
  • ton visage
  • vocabulaire grammatical de base
  • principes de l'analyse grammaticale
  • exercice d'identification des gérondifs et des participes
  • propositions subordonnées
  • formes
  • noyau
  • noyaux
  • support
  • supports
  • attributs
  • attribut
  • propositions
  • proposition

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 75
Langue Français
Signaler un problème



B. Lafite Mardi 9h


















Grammaire textuelle




Support du cours






















2011-12
2
Université de Paris-8



Sommaire





Principes de l’analyse logique ...................................................................................................... 3

Définition de la proposition .................................................................................................. 3
Statut syntaxique de la proposition
(les différents types syntaxiques de propositions) ............................................................................. 4
Structure de la proposition
(proposition personnelle vs proposition impersonnelle) ................................................................. 5


Principes de l’analyse grammaticale ........................................................................................... 6

1. Nature des mots ................................................................................................................. 6
2. Forme des mots .................................................................................................................. 6
Tableau des formes du verbe .......................................................................................... 7
Exercice d’identification des gérondifs et des participes ......................................... 8
3. Inventaire succinct des fonctions grammaticales.................................................................. 9

Rapports entre forme et fonction : valeurs fonctionnelles des cas .......................................... 12
Classement fonctionnel des unités et formes linguistiques du russe ....................................... 15
Critères d’identification de la nature, la forme et la fonction
des types principaux d’unités linguistiques.................................................................................... 17

Vocabulaire grammatical de base............................................................................................................... 18


L’impersonnel ............................................................................................................................... 19
Liste d’énoncés ..................................................................................................................... 19
Récapitulation ...................................................................................................................... 21


Les modes ...................................................................................................................................... 25
Liste d’énoncés 25
Récapitulation 25
B. Lafite
Université de Paris-8 3




Principes de l’analyse logique




On appelle traditionnellement analyse logique le découpage d’un énoncé en propositions, dont
on identifie la nature et, éventuellement, la fonction.


Définition de la proposition

Un énoncé (высказывание) contient autant de propositions (предложения) qu’il contient de
prédicats (ou syntagmes prédicatifs).

Etant entendu que constitue dans la proposition le prédicat (сказуемое, предикат) le mot (ou
groupe de mots) qui est susceptible de varier grammaticalement en temps :

Ex : Подходит сын. Светало. Мне будет скучно. Молодой человек поднимается по
лестнице, и.т.д.

Remarque : Un énoncé qui ne contient pas de syntagme prédicatif (de prédicat) est un simple syntagme
nominatif : à savoir un groupe de mots (словосочетание) par lequel l’énonciateur nomme un objet de pensée,
sans le situer temporellement.

ПРЕДИКАЦИЯ англ. predication. Отнесение данного содержания , данного предмета мысли к действительности, осуществляемое в
предложении (в отличие от словосочетания ). Русск. Мальчик будет (мог бы быть , является) трудолюбивым в отличие от трудолюбивый
мальчик. (Словарь лингвистических терминов, О.С. Ахманова, Москва, 1966)


À noter que peuvent, en russe, servir de support au noyau prédicatif de la proposition:

— soit des verbes :
Ex : Подходит сын. Светало. Молодой человек поднимается по лестнице ;

Pd— soit l’être-prédicatif (E ), de forme zéro au présent, было au passé, будет au futur, qui peut se
présenter :

· seul (valeur de copule) : Ex : Он ее дедушка. Она очень больна. Трава в саду была белой
от росы.

· associé à un prédicatif (можно, надо, пора, стыдно, etc.): Ex : Мне скучно. Надо было
идти.

· associé à un verbe à l’infinitif. Ex : Кому было читать?
Université de Paris-8 4


Statut syntaxique de la proposition



Propositions

________________________________________
â â â
indépendantes principales subordonnées

___________________________________
â â
conjonctives relatives

__________________________
â â
complétives circonstancielles



On dit :
1· indépendante une proposition qui ne dépend syntaxiquement d’aucune autre proposition, et dont
aucune proposition ne dépend : Ex : Козы плачут || и плавают в водах, || ревом смерти трубят
козлы.
NB. ici 3 proposition indépendantes : les 2 premières sont coordonnées (à l’aide de la conjonction de coordination
èmeи, la 3 est simplement juxtaposée).

· principale une proposition dont une autre proposition dépend :
Ex : Теперь я понимаю, || что для нее вообще жизнь была нереальной.

· subordonnée une proposition qui dépend d’une autre proposition (principale par rapport à elle) :
Ex : Анфису как по голове ударило, когда она узнала, что будет разлука.
ème ère èmeNB. le fait que la 2 proposition est à la fois subordonnée à la 1 et principale relativement à la 3 .

La notion de subordination (пдчинение) ne doit pas s’entendre logiquement, mais grammaticalement.
2Une proposition est dite subordonnée si elle s’enchâsse syntaxiquement dans une autre .


Parmi les propositions subordonnées on distingue :

· les propositions subordonnées dites relatives (относительные), dont le propre est d’étendre la valeur
d’un élément de la principale autre que son noyau (elles sont épithètes de cet élément) :
Ex : Комнаты домика, || в котором жили старики, || были маленькие, низкие, но очень
уютные.
NB. Le pronom relatif, qui est l’instrument de mise en relation des deux propositions, a pour antécédent
l’élément de la principale dont la relative sert à étendre la valeur.


1 Tous les éléments qui composent un énoncé sont sémantiquement interdépendants. Il n’y a dépendance syntaxique que s’il y
a hiérarchisation (emboîtement d’un élément dans un autre, principal relativement à lui) – cf. note 2 ci-dessous..
2 Enchâsser : Encastrer, fixer un objet dans une entaille, un support, un châssis. La lourde porte (...) vint s'enchâsser entre les deux montants
de granit (VILLIERS DE L'I.-A., Contes cruels, 1883, p. 174). Un portrait d'ancêtre enchâssé dans la boiserie (FEYDEAU, Dame Maxim's, 1914, II,
1, p. 28). (TLF) Université de Paris-8 5

3· les propositions subordonnées dites conjonctives (придаточные), dont le propre est d’étendre la
valeur de la principale tout entière (et d’être en ce sens compléments du noyau de la principale) :
Ex : Анфису как по голове ударило, || когда она узнала, || что будет разлука / Для того,
чтобы они поняли нашу правду скорей, || мы должны идти вперед.

NB. Une conjonction (ou une locution conjonctive) servent le plus souvent à relier la subordonnée à la
principale (cf. ci-dessus когда, что, для того, чтобы). Mais les propositions dites interrogatives, qui ont
pourtant bien le statut de propositions subordonnées conjonctives, se passent de ce type de relais (Ex : Я не
знаю, || о чём он думает.)

A noter la structure particulière des propositions subordonnées de comparaison (Ex : Вот растет на первом
плане тонюсенькое дерев, о коленчатое, с ветвями только у самой вершины, такое, какое теперь
никогда не встретишь на улицах Алма-Аты.)


Parmi les propositions subordonnées conjonctives on distingue :

· les propositions subordonnées complétives (дополнительные), qui sont complément essentiel de la
principale
(= la valeur de la principale est liée de façon nécessaire à la manifestation du sens de la subordonnée) :
Ex : Теперь я понимаю, || что для нее вообще жизнь была нереальной.
Les propositions interrogatives, dont il est question ci-dessus, par lesquelles l’énonciateur formule au style
indirect le contenu de la question qui constitue l’objet logique de la principale, ont le statut de propositions
complétives. Ex.: Не знаю, собираюсь ли я к вам..

· les propositions subordonnées circonstancielles (обстоятельственные), qui sont complément
inessentiel (circonstanciel) de la principale (= elles complètent ou nuancent le signifié de la
principale, mais ne sont pas nécessaires pour l’actualisation de leur valeur). Ex : Для того, чтобы они
поняли нашу правду скорей, мы должны идти вперед.



Structure de la proposition : proposition personnelle vs proposition
impersonnelle


· On dit personnelle (личное ou двусоставное) une proposition dont le noyau est
grammaticalement accordé à un syntagme sujet (подлежащее) qui, s’il le peut, est au nominatif :

Ex : Молодой человек поднимается по лестниц. еЕму казалась жизнь хороше. й
Нужен телефон. Мне нравится читать. Ты мне нравишся, etc.

Dans une telle proposition, le syntagme sujet, qui peut ne pas être exprimé, désigne ce à propos
de quoi est dit ce qui est dit. Le syntagme prédicatif : ce qui est dit à propos du sujet (S ↔ P).

· On dit impersonnelle (безличное ou односоставное) une proposition dont le noyau n’admet
pas son association à un syntagme au nominatif remplissant la fonction de sujet :

Ex : Было жарко. Ему жалко их. Человека убило молнией. Светало, etc.





3
Qu’il vaudrait mieux appeler subjonctives. Université de Paris-8 6





Principes de l’analyse grammaticale




On appelle traditionnellement analyse grammaticale l’exercice consistant à identifier la nature, la
forme¸ et la fonction de chaque unité linguistique constitutive de l’énoncé.



1. Nature des mots

Chaque unité linguistique du russe peut être :

— un nom (существительное) Ex : рыбак, Павел, наслаждение, etc.
— un verbe (глагол) Ex : сказала, затягиваясь, затянулся, выпустил, берёт,
поработаю, etc.

— un adjectif (прилагательное) Ex : тонкий, невидимый, счастливый, тиха, однотонна, etc.
— un adverbe (наречие) Ex : завтра, нынче, тепло, очень, уже, etc.
— un pronom (местоимение) Ex : я, ты, он, она …. / мой, твой, наш …. / тот, то, та … /
тот, то, та … / кто, что … / каждый, всякий, любой … /
который, чей, etc.

— un prédicatif (предикатив) Ex : надо, можно, тепло, etc.
— une préposition (предлог) Ex : с, в, под, etc.
— une conjonction (союз) Ex : а, и, но, что, чтобы ...
— une particule (частица) Ex : Да уж к Новому-то году...
— une interjection (междометие) Ex : Ау !

REMARQUE : Les critères d’identification de la nature des mots étant à la fois formels et fonctionnels, une
nomenclature fiable des unités linguistiques du russe (cf. p.15) doit être fondée sur l’association de ces deux
types de critères.



2. Forme des mots

Certains mots se présentent toujours sous une même forme (ex : завтра, за, etc.). Ils sont dits
invariables.

D’autres – la majorité – peuvent se présenter sous diverses formes ; les principes de leur
variabilité pouvant être de nature relativement diverse :

— ils peuvent se décliner (склонение) : c’est la variation en cas – падежи (голова, голову, головы...) Université de Paris-8 7

— ils peuvent se conjuguer (спряжение) : c’est la variation en personne et en nombre (читаю,
читаешь...);
— ils peuvent aussi attester une marque de nombre et/ou de genre (phénomène le plus souvent
d’accord : согласование) (занят, занята, занято, заняты).

Dans de très nombreux cas les mots présentent des variations formelles qui renvoient à plusieurs des
critères évoqués ci-dessus (Ex : голова / головами – variation en cas et en nombre).

Tableau des formes du verbe

Les verbes (seules unités conjugables du russe) peuvent se présenter sous 6 formes ou types de
formes différents :

· formes conjuguées (souvent dites formes de présent et/ou de futur)
· forme impérative
· forme infinitive
· formes de passé
· forme gérondivale (gérondif)
· formes participiales (participes) :
– p. présent actif (PpA)
– p. présent passif (PpP
– p. passé actif (PPA)
– p.passé passif (PPP)





{acheter}
IMPF PF
покупаю, -ешь... Formes conjuguées куплю, купишь...
ф.настоящего (будущего) времени
покупай Forme impérative купи
ф. императива
покупать Forme infinitive купить
ф. инфинитива
покупал (о,а,и) Formes de passé купил (о,а,и)
ф. прошедшего времени
покупая Forme gérondivale купив
деепричастие
Formes participiales :
причастия
покупающий... P. présent actif (PpA) Ø
покупаемый... P. présent passif (PpP) Ø
покупавший... P. passé actif (PPA) купивший...
Ø P.passé passif (PPP) купленный...

Université de Paris-8 8

Exercice d’identification des gérondifs et des participes

1 Брезгуя опуститься в кресло, обитое черной, верно чертовски холодящей клеенкой, Векшин
подошел к скрытому за занавеской ок, нокуазавшемуся балконной дверь, юза ней синело
множество снежных крыш и дымоходов.
Répugnant à se laisser tomber dans le fauteuil recouvert d’une toile gommée noire qui promettait un
contact sans doute horriblement froid, Vekchine s’approcha d’une fenêtre que masquait un rideau, et
qui (se révéler) être une porte donnant sur un balcon d’où l’on pouvait deviner la silhouette sombre et
bleutée d’une multitude de toits et de conduits de cheminées couverts de neige.


2 Никогда во время бодрствован, ия– плакал ты или смеялся или смотрел молча на
разноцветные погремушки, повешенные над твоей кроваткой, – не было у тебя такого выражения ,
какое поразило меня, когда ты спал, а я, затаив дыхание, думал, что же с тобой происходит.
Jamais, éveillé, que tu pleures ou que tu ries, ou que tu considères en silence les figurines multicolores
suspendues au dessus de ton lit, je n’avais vu sur ton visage une expression comme celle qui me
frappa tandis que tu dormais et que, (retenir) ma respiration, je cherchais à comprendre ce qui se
passait.

3 Увидев, что мы собрались в дорогу, за нами немедленно увязался Чиф.
(Voir) que nous étions prêts à nous mettre en route Tchif, aussitôt, nous emboîta le pas.

4 Сразу ли сел и снял башмак? Или всю ночь простоял, прижавшись лбом к стеклу, и стекло
запотевало от слез.
S’était-il aussitôt assis pour retirer sa chaussure ? Ou bien était-il resté là debout toute la nuit (coller)
le front à la vitre embuée par ses larmes.

5 Я пошел его провожать. Он вдруг заплакал, отворачиваясь.
Je me levai pour l’accompagner. Brusquement, (détourner) son visage, il se mit à pleurer.

6 Вот и теперь, сидя над ежиком, на мой вопрос ответил ты неясной своей улыбкой.
Et c’est alors que (être accroupi) au dessus du hérisson tu me répondis de ton sourire incertain.

7 Выйдя через калитку в лес, мы повернули направо, в сторону ротонды, которую когда-то
начал строить наш сосед.
(Franchir) le portillon pour entrer dans la forêt nous tournâmes à droite, en direction de la rotonde
que notre voisin naguère avait entrepris de construire.

8 Она открыла дверь не постучавшись, ступила за порог неслышно, не здороваясь остановилась
у печурки, постояла немного и прошла вперед, села.
(Frapper) elle ouvrit la porte, avança doucement sur le seuil et, ne saluant pas, s’arrêta près du poêle,
y resta un instant, puis fit un pas en avant et s’assit.

9 Мы сидели с тобой на темном бере, гвоу зле невидимого во тьме прибо, яслушали
влажный щелкающий треск гальки, скатывавшейся назад, вслед за убегающей волной.
Toi et moi nous étions assis sur le rivage sombre où venaient mourir dans l’obscurité les vagues qui
dans un cliquetis emportaient à leur suite les galets dont nous écoutions le bruissement liquide.

10 И пропало для меня море, пропали ночные горы, угадываемые только по высоко
светящимся огонькам редкие домики, – я шел по булыжной, покрытой первым снегом дороге, и
когда оглядывался, то на пепельно-светлом снегу видел свои отчетливые черные следы.
Alors la mer disparut, puis s’évanouirent dans la nuit les montagnes et les maisons, dont seules de
petites lueurs brillant dans les hauteurs permettaient de deviner l’existence ; je marchais sur la route
pavée que couvraient les premières neiges et, lorsque je me retournais, je voyais sur la mince couche
claire comme de la cendre la trace nette et sombre de mes pas. Université de Paris-8 9


11 Что такое теперь хороший или плохой человек? А ничего. Устаревшие слова,
оставшиеся в языке как воспоминание о дедовских временах.
Qu’est-ce que de nos jours quelqu’un de bien ou quelqu’un de pas bien ? Rien. Ce sont des mots
(vieillir), (rester) dans la langue comme une trace de l’époque de nos ancêtres.

12 Когда Екатерина Павловна Пешкова весно й1935 года поехала во Францию , Горький
поручил ей побывать у болевшего тогда Шаляпина.
Lorsque Ekaterina Pavlovna Pechkova au printemps de l’année 1935 fit un voyage en France, Gorki
lui demanda d’aller rendre visite à Chaliapine, (être souffrant) alors.

13 И сейчас он стоит перед моими глазам [...], и и смотрит устремленными вдаль
сияющими глазами на белые облака, гонимые ветром над горами.
Et il est là maintenant devant mes yeux, debout, scrutant dans le lointain d’un regard qui brille la
masse blanche des nuages, (chasser) par le vent au dessus des montagnes.


3. Inventaire succinct des fonctions grammaticales

Au centre de la proposition (et à son principe), il y a le prédicat (сказуемое, предикат), qui remplit
à la fois la fonction prédicative et la fonction de noyau de la proposition (= fonction nucléo-prédicative).

Tous les autres syntagmes (ou autres unités) qui composent la proposition remplissent une
fonction que détermine la relation qu’ils (ou elles) entretiennent avec le noyau de la proposition.

Les principales fonctions, outre la fonction nucléo-prédicative, sont les suivantes :

· sujet (подлежащее)
· attribut (именное сказуемое)
· complément (дополнение)
· épithète (определение)

à quoi s’ajoutent les fonctions de commentaire énonciatif, détermination logique, et détermination
grammaticale.


Fonction prédicative et fonction nucléale

Il y a prédication (cf. ci-dessus) lorsqu’il y a, par des voies autres que lexicales, repérage
chronologique de ce qui est dit relativement à la situation dans laquelle cela est dit (autrement dit :
lorsqu’il y a temporalisation de l’énoncé par des moyens grammaticaux).
D’où la définition du prédicat (предикат, сказуемое) comme mot ou syntagme qui, par ses
propriétés intrinsèques ou sa forme, supporte cette fonction.
À noter que, dans une proposition, le syntagme qui remplit la fonction prédicative remplit aussi,
conjointement, celle de noyau : c’est relativement à lui que se définit, en dernière instance, la fonction
de chacun des syntagmes qui composent la proposition.
Comme test de cette fonction nucléale: le fait que si l’on supprime le syntagme nucléal,
l’ensemble de la proposition soit perd tout sens, soit est réduit au statut nominatif (Анфису как по
голове ударило à *Анфису как по голове ; Комнаты домика были маленькие à Комнаты домика).

Le noyau prédicatif d’une proposition est constitué soit par une forme verbale prédicative
(forme conjuguée, dite forme de présent ou de futur; forme de passé; ou forme impérative), soit par Université de Paris-8 10

l’être-prédicatif, seul (Он — учтитель), ou associé à un prédicatif (Скучно !), ou associé à une
forme infinitive du verbe (Кому было читать ?).

PdL’être-prédicatif (E ), c’est le verbe être en tant qu’il remplit la fonction prédicative (de forme zéro
au présent, буд(у, -ешь...) au futur, был(о,а,и) au passé.


Fonction sujet

La fonction sujet est celle que remplit, dans une proposition personnelle, le syntagme
4nominatif que l’on trouve nécessairement conjoint au noyau dans pareille proposition :

Ex. : Соня, всеми забытая, несчастная, с красными пятнами на щеках, | вышла в сени .
Íåñëèñü â òåìíîòó | пронзительные звуки гармошки, крики и топот ног.
Íóæåí | телефон.
Ìíå íðàâèòñÿ | читать.
NB. Le syntagme sujet, s’il le peut, est au cas nominatif ; le syntagme nucléal, s’il le peut, lui est grammaticalement
accordé.

La valeur logique du syntagme sujet est de nommer l’objet relativement auquel est dit ce que le reste
de la proposition sert à dire.


Fonction attribut

La fonction attribut est celle qu’assume un syntagme non verbal qu’un verbe ou une copule
conjoignent à un autre syntagme non verbal, aux fins de suggérer l’existence entre eux d’un rapport
d’égalité ou d’identité (d’où la valeur définitoire de tout syntagme attribut).

L’attribut est à ce titre composant nécessaire du syntagme nucléal :
Ex. : Ñ íàìè øóòêè ïëîõè. | (attribut du sujet)
Òðàâà êàçàëàñü ðûæåé. | sujet)
Åå â èíñòèòóòå çâàëè êîçîé | complément)


Fonction complément

Il y a complémentation lorsqu’il y a additionnement d’un syntagme à un autre, principal
relativement à lui.

Peuvent ainsi voir leur valeur étendue par complémentation :
— soit des unités non verbales : on parle alors de complément de nom
(ïðîíçèòåëüíûå çâóêè ãàðìîøêè), complément d’adjectif (ïîëíûé âîäîé), ou
complément d’adverbe (äàëåêî îò äîìà) ;

— soit des unités verbales :
Ex. : Ñâåò ïÿòíàìè ïàäàë íà òðàâó ;

— soit des prédicatifs :
Ex. : Åé áûëî ñòûäíî ðûäàíèé.


4
Nécessité logique : le sujet, qui peut être sous-entendu (Ex.: Ñëóøàþ !), ne peut en revanche être virtuellement inexistant.