La Sainte Bible - Le livre de Josué
141 pages
Français

La Sainte Bible - Le livre de Josué

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
141 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

  • exposé
LA TEXTE DE, M WLGATE, TRADUCTION FRANÇAISE EN REGARD A V E C C O M M E N T A I R E S THÉO LOGIQUES, MORAUX, PHILOLOGIQUES, HISTORIQUES, ETC., INDICÉS d'APMKS LES MEILLEURS TRAVAUX ANCIENS F.T CONTEMPORAINS. E T A T L A S G É O G R A P H I Q U E E T A R C H É O L O G I Q U E LE LIVRE DE JOSUÉ INTRODUCTION CRITIQUE ET COMMENTAIRES Par M. l'abbé CLAIR, prftlre du diocèse d'Autun TRADUCTION FRANÇAISE Par M. l ' a b b é RAYLE Docteur en Théologie et professeur d'
  • josué
  • livre de josué introduction
  • tune consacrée au récit de la conquête
  • dieu renouvelant le miracle de la mer rouge
  • tribus de siméon, de zabulon, d'issachar, d'aser, de ncphthali et de dan
  • dieu
  • dieux
  • pays
  • ville
  • villes

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 37
Langue Français
Poids de l'ouvrage 5 Mo

Extrait

LA
TEXTE DE, M WLGATE, TRADUCTION FRANÇAISE EN REGARD
AVE C COMMENTAIRES
THÉO LOGIQUES, MORAUX, PHILOLOGIQUES, HISTORIQUES, ETC., INDICÉS d'APMKS LES MEILLEURS
TRAVAUX ANCIENS F.T CONTEMPORAINS.
E T ATLAS GÉOGRAPHIQUE ET ARCHÉOLOGIQUE
LE LIVRE DE JOSUÉ
INTRODUCTION CRITIQUE ET COMMENTAIRES
Par M. l'abbé CLAIR, prftlre du diocèse d'Autun
TRADUCTION FRANÇAISE
Par M. l'abbé RAYLE
Docteur en Théologie et professeur d'Éloquence sacrée à la Faculté de Théologie rt'Àix.
PARIS
P . LETHTELLEUX, LIBRAIRE-ÉDITEUR
ÎO , r*\xe Oansetts, ÎO
189 6
[Tous droits réserves) LA
SAINT E BIBL
LE LIVRE DE JOSUÉ IMPRIMATUR
f J. Hipp. archiepiscopus ParisiensU.
Parisiis, die 20* Nov. 1377
Pour donflsr une idée de l'esprit dans lequel notre travail
il été conçu et exécute, nous ne croyon* pas pouvoir mieux
faire que d'emprunter a saint Bernard (Ép. CLXMV, n. 9 , lu
protestation suivante :
* Romance prœsei'tim Ecclcsiœ auctoritati atqite exa-
mini, totum hoc sicut et calera quœ ejusmodi simt, t
nniversa reservo, ipsius, si quid aliter sapio, parai u*
judicto emendare, »
PROPRIET E DE L'EDITEUR LE LIVRE DE JOSUE
PRÉFAC E
i
CONTENU DO LIVRE ET BUT DE L'AUTEUR.
L e livre de Josué renferme le récit des événements qui se sont passés
depuis la mort de Moïse jusqu'à celle de Josué, pendant un laps de temps
qu il est difficile de connaître avec exactitude, mais qui, dans les opinions
extrêmes, n'est ni inférieur à sept ans, ni supérieur à trente-sept, comme
nous le verrons plus loin. L'ouvrage forme deux parties à peu près égales,
chacune de douze chapitres : Tune consacrée au récit de la conquête,
l'autre au partage du pays. Chaque partie peut, en outre, se subdiviser en
plusieurs autres. Ainsi, dans la première, nous comprendrons, sous le titre
d'entrée dans la terre promise, les cinq premiers chapitres où le pas­
sage du Jourdain est 1 événement capital; cinq autres chapitres sont
ensuite consacrés à faire l'historique de ce que nous appellerons la cam­
pagne du Sud, tandis que la campagne du Nord est racontée en un seul
chapitre, le onzième. Enfin, le douzième forme, pour ainsi dire, une sorte
d'épilogue ou de conclusion, La seconde partie peut admettre les subdivi­
sions suivantes : Description de la Palestine (xiu) ; premier partage (xiv-
xvn); second partage (xvm-xix); les villes de refuge (xx); les villes
lévitiques (xxi); retour des tribus transjordaniques (xxn); adieux de
Josué (XXIIÏ-XXIV). Quelques chapitres mériteront en outre d'avoir un
titre spécial.
Le chapitre premier commence par une espèce d'introduction où l'au­
teur rappelle les recommandations que Dieu fit à Josué en lui confiant la
conduite de son peuple (1-9). Suit l'ordre donné anx Israélites de se pré­
parer à passer le Jo i rdam (10-18). Mais, avant de tenter l'entreprise et de
pénétrer sur le ter toire ennemi, Josué, en capitaine prudent et expéri­
:menté, envoie des es~ " s pour étudier le terrain et lui rendre compte de
S. Bible. Josué. — 1 S LE LIVRE DE JOSUÉ
l'état des esprits (n). Leur mission terminée, Josué s'avance vers le Jour­
dain, et, Dieu renouvelant le miracle de la mer Rouge, tout le peupla
traverse le fleuve en une seule journée (ni). Le passage terminé, l'érection
d'un monument, au camp de Galgala, consacre le souvenir de cet événe­
ment mémorable (iv). À la nouvelle de l'entrée des Hébreux dans leur
pays, et des prodiges qui accompagnent leur marche, les Chananéens sont
remplis d'effroi; mais, cependant, avant de pousser plus loin et de com­
mencer les hostilités, Josué, sur l'ordre exprès de Dieu, fait circoncir le
peuple et célébrer la Pâque (v). La conquête commence par la prise de la
forte place de Jéricho dont les murs s'écroulent au son des trompettes;
vouée à l'anathème elle est brûlée et détruite et tous les habitants sont
massacrés, à l'exception de Rahab, qui avait protégé les espions, et de sa
famille (vi). Mais un crime a été commis; Àchan a transgressé la loi de
l'anathèmé.-Aussi une première attaque contre la ville de Haï est repous­
sée et la colère divine ne s'apaise que par le châtiment du coupable (vu).
Josué reprend alors les hostilités, et, grâce à ses habiles dispositions, la
ville de Haï est emportée et subit le sort de Jéricho; mais on épargne les
animaux et le butin est mis à part. A la suite de ces deux victoires, Josué
élève un autel sur le mont Hébal et fait graver le Deutéronome sur des
pierres, après l'avoir fait lire aux enfants d'Israël (vin). Le sort de Jéricho
et de Haï a jeté l'épouvante dans la contrée, et cependant les Gabaonites
seuls demandent la paix et réussissent à l'obtenir, grâce à un habile stra­
tagème, mais à la condition pourtant d'être les serviteurs du peuple Is­
raélite (IX). La défection des Gabaonites alarme les rois des villes voisines
nui se liguent contre eux pour en faire un exemple ; mais Josué, à l'appel
cie ses nouveaux alliés, marche à leur secours, surprend les ennemis, les
taille en pièces et en achève la destruction en ce jour mémorable *
après avoir obtenu du Seigneur que le soleil s'arrêtât dans sa course.
II poursuit ensuite le cours de ses succès et soumet toute la partie méri­
dionale de la contrée (x). Après avoir achevé la conquête du Sud, Josué
entreprend celle du Nord. Les rois de cette région, ligués contre lui,
sont vaincus près des eaux de Mérom, puis il s'empare de la ville
d'Asor et successivement de toutes les places fortes de la contrée (xi).
Après avoir fait l'historique de la prise de possession du pays de Chanaan,
l'auteur, sous forme de résumé ou de conclusion, énumère les rois vaincus
par Moïse et par Josué (xn). La conquête terminée, Dieu ordonne de parta­
ger le pays de Chanaan entre les trions qu'il reste à pourvoir, de la même
manière que le pays de Galaad a été distribué entre les tribus de Ruben.
de Gad et la demi-tribu de Manassé, et, à cette occasion, l'auteur décrit les
limites et énumère les villes de ces dernières tribus (xm). Le partage
commence par l'attribution de la ville d'Hébron et de son territoire à Caleb
et à sa descendance (xiv). L'auteur décrit ensuite les limites de la tribu
de Juda et en énumère les villes (xv). Après Juda vient le tour d'Ephraïm,,
puis celui de la demi-tribu de Manasse; mais les enfants de Joseph ré­
clament une augmentation de territoire que Josué refuse de leur accorder
(xvi, xvn) . Le partage, un moment interrompu, est repris, et la tribu de
Benjamin est la première que le sort désigne (xvm). Les tribus de Siméon,
de Zabulon, d'Issachar, d'Aser, de Ncphthali et de Dan reçoivent ensuite
leur part; enfin Josué lui-même obtient pour lui la ville de Thamnath-
Baraa (xix). On procède alors à la désignation des villes de refuge, selon 3 PRÉFACE
l'ordre qu'en avait donné le Seigneur (xx). Il reste encore à pourvoir la
tribu de Lévi, qui a été exclue du partage, et, en conséquence, on lui
cède 48 villes, mais dispersées sur tout le territoire (xxi). Vers la môme
époque Josué renvoyait chez eux les guerriers des tribus transjorda-
niques qui étaient venus aider leurs frères dans la conquête du pays
de Ghanaan. En se retirant ils avaient élevé, sur les bords du Jourdain, un
autel qui faillit attirer sur eux la colère des autres tribus (xxn). L'œuvre
de Josué était achevée; mais avant de mourir il convoque d'abord les chefs
du peuple pour leur donner ses instructions (xxm); puis il réunit toute la
nation àSichem et lui fait renouveler l'alliance contractée avec le Seigneur.
Peu après il meurt et est enseveli à Thamnath-Saraa. Enfin la mort d'E-
léazar termine ce que l'on pourrait appeler l'époque de Josué, ou plutôt le
cycle mosaïque.
C'est maintenant le moment de rechercher quelle a été la durée de la
période dont nous venons d'esquisser à grands traits les

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents