Le livret - Secours Catholique
72 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Le livret - Secours Catholique

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
72 pages
Français

Description

  • cours - matière potentielle : catholique
  • revision - matière potentielle : des lois
  • champs de l'action caritative
  • échanges d'expériences entre caritas
  • année européenne pour la promotion du bénévolat, du volon- tariat et de la citoyenneté active
  • base aux échanges
  • engagement solidaire
  • dimensions européennes
  • dimension européenne
  • caritas
  • bénévolat
  • exclusions sociales
  • exclusion sociale
  • union européenne

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 24
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Exrait

SOMMAIRE
01 LE FESTIVAL DE L’ENGAGEMENT SOLIDAIRE
1.1 : Introduction d’Erny GILLEN, Président de Caritas Europa, et de François SOULAGE, Président du Secours Catholique 4
1.2 : Accueil de Mgr Jean-Pierre GRALLET, Archevêque de Strasbourg 6
1.3 : Un événement porteur d’espoir 7
1.4 : Des résultats à long terme 8
02 UN ÉVÈNEMENT-CLÉ DE L’ANNÉE EUROPÉENNE DU BÉNÉVOLAT ET DU VOLONTARIAT
2.1 : 2011, « Année européenne » : une initiative majeure de l’Union européenne… 12
2.2 : … en lien avec la Grande Cause nationale 2011 : la solitude en France 12
2.3 : … et soutenue par le réseau Caritas et ses nombreux partenaires 13
2.4 : Résultats du questionnaire envoyé aux Caritas d’Europe 14
2.5 : Document de positionnement de Caritas Europa sur l’Année européenne 2011 du bénévolat et du volontariat 17
2.6 : Prise de position d’EAPN sur le volontariat 18
03 VENDREDI 2 DÉCEMBRE : À LA CROISÉE DES PROJETS SOLIDAIRES EN EUROPE
3.1 : Les « visites d’initiative solidaire » en Allemagne, Belgique, France et au Luxembourg 22
3.2 : Grille de travail pour les visites d’initiatives solidaires 22
3.2.1 : Grille de travail pour préparer la visite des projets 22
3.2.2 : Guide d’animation pour échanger au cours ou après la visite des projets 23
3.3 : Présentation des différents pôles 25
04 SAMEDI 3 DÉCEMBRE : DU PLAIDOYER AU PARLEMENT EUROPÉEN, À LA MOBILISATION CITOYENNE
4.1 : Les ateliers thématiques 44
4.2 : Les institutions européennes et le bénévolat et le volontariat 51
4.2.1 : Présentation des institutions européennes : 51
4.2.2 : La politique sociale de l’Union 52
4.2.3 : Communication de la Commission sur les politiques de l’UE, le volontariat et le bénévolat 53
4.2.4 : Un temps institutionnel au Parlement européen 59
4.3 : Mobilisation citoyenne et soirée festive, ou comment allier loisir et responsabilité 60
4.3.1 : Mobilisation citoyenne sur la place Kleber 60
4.3.2 : Flashmob, Freeze et soirée festive 60
05 DIMANCHE 4 DÉCEMBRE : TRADITIONS LOCALES, INNOVATIONS SOLIDAIRES ET CONVIVIALITÉ
5.1 : Des associations présentent leurs actions au Marché de Noël 63
5.2 : Visite d’une l’exposition créée pour l’occasion, sur l’engagement solidaire 63
5.2.1 : Introduction par Mgr Jean-Pierre GRALLET 63
5.2.2 : Visite d’une exposition à dimension européenne 63
5.3 : Une célébration eucharistique
63
06 LUNDI 5 DÉCEMBRE : JOURNÉE INTERNATIONALE DU BÉNÉVOLAT ET DU VOLONTARIAT
6.1 : Introduction de Michel ROY, Secrétaire général de Caritas Internationalis 65
e6.2 : Le X anniversaire de l’Année internationale des bénévoles et des volontaires 66
6.3 : Un second temps institutionnel : les propositions au Conseil de l’Europe 67
6.3.1 : Présentation du Conseil de l’Europe 6701
LE FESTIVAL
DE L’ENGAGEMENT SOLIDAIRE
3
GAËL KERBAOL / S.C.1.1 : INTRODUCTION D’ERNY GILLEN,
PRÉSIDENT DE CARITAS EUROPA,
ET DE FRANÇOIS SOULAGE,
PRÉSIDENT DU SECOURS CATHOLIQUE
Tout au long de l’année, avec Caritas, des centaines de milliers de personnes agissent gratuitement pour
lutter contre la pauvreté et mettre en question les structures qui la génèrent.
2011 a été décrétée, par l’Union Européenne, « Année européenne pour la promotion du bénévolat, du volon-
tariat et de la citoyenneté active ». A cette occasion, et à la suite de l’Année européenne de lutte contre la
pauvreté et l’exclusion, qui a permis aux Caritas en Europe de mettre en valeur la participation des personnes en
En effet, pour Caritas, cette année est l‘occasion d’inviter chacun à témoigner de son action pour sensibiliser
la société.
Dans le cadre de cette année 2011, Caritas Europa appelle l’Union européenne et le Conseil de l’Europe à
inciter les décideurs politiques européens et nationaux à reconnaître et à soutenir l’importance du bénévolat,
formateur de sociétés plus humaines et plus solidaires. Le volontariat rejoint les valeurs et l’identité du réseau
Caritas à travers l’engagement personnel des chrétiens et des citoyens envers leurs voisins en situation de
pauvreté ou d’exclusion. Les bénévoles et volontaires représentent une part importante du réseau Caritas et
Pour cela, le rôle du réseau Caritas se concentre sur différents objectifs, dont les deux principaux sont :
> Être attentif aux initiatives de bénévolat et de volontariat:
– qui permettent aux personnes exclues et aux plus pauvres de s’engager dans la société et de leur donner
l’opportunité de participer activement;
– qui favorisent de nouvelles formes de bénévolat et volontariat et d’échanges d’expériences pour des
bénévoles et volontaires, tant dans une dimension européenne que mondiale.
> Agir pour que les institutions européennes avec leurs les organes politiques restent vigilants pour que le
bénévolat et le volontariat :
– ne soient pas instrumentalisés et utilisés comme moyen d’obtenir une main d’œuvre à bas coût ou de
remplacer un emploi ;
– ne se substituent pas aux responsabilités des gouvernements ou des autorités locales dans les secteurs
de la santé et des services sociaux ou de la coopération internationale.
En termes d’action institutionnelle, il apparaît nécessaire pour Caritas, et ce dans tous les pays européens,
de procéder à la révision des lois ou à l’élaboration de législations nouvelles pour encourager le bénévolat,
mieux protéger les bénévoles et supprimer les obstacles juridiques à leur engagement.
Il s’agit ainsi pour le réseau Caritas de porter des recommandations servant à mieux encadrer le rôle d’un
bénévolat complémentaire du travail de salariés.
Partant de ce constat, plusieurs questions se posent, relatives au remboursement des dépenses des béné-
voles, au régime de protection juridique durant leurs activités.
En effet, comment éviter que le bénévolat ait un effet négatif sur le droit aux indemnités et aides sociales ?
Comment proposer des systèmes de soutien additionnels aux bénévoles ? Comment favoriser un bénévolat
international ?
4
S?PSSL\YWLYTL[LJVUUHPZZHUJLL[K?\ULTLPJOHJ\UL]PZPIPSP[tKVP]LU[ItUt?JPLYK?\ULWS\ZNYHUKLYJ?LZ[ZPNUP?JH[PVUTWSPJH[PVUt]VS\LYMHPYZ\YLSHKLX\PS?LUNHNLTLU[!KLS?PTWVY[HUJLL[KL
HU[ S?LUNHNLTLU[ ZVSPKHPY L ZV\Z [V\[LZ ZLZ MVYTLZ KPM?J\S[t SL YtZLH\ *HYP[HZ H ]V\S\ HSSLY WS\Z SVPU LU WY VTV\]Toutes ces questions sont encore aujourd’hui en suspens et méritent d’être traitées et résolues au niveau
européen.
Le Festival de l’Engagement Solidaire, prévu du 2 au 5 décembre 2011 à Strasbourg, est un événement à
dimension européenne qui vise à promouvoir la participation et l’engagement de tous à lutter contre la pauvreté
et l’exclusion sociale. Il permet ainsi, grâce à des visites d’initiatives solidaires, la participation à des ateliers
thématiques et des rencontres institutionnelles, de favoriser le dialogue et les échanges de bonnes pratiques
entre les personnes qui s’engagent au quotidien dans la lutte contre la pauvreté et l’exclusion, mais aussi de
faire entendre les messages portés par le réseau Caritas aux instances européennes. Ces messages sont
nombreux et la valorisation et la protection des statuts des différents acteurs de solidarité constituent un
enjeu majeur à promouvoir.
Bien cordialement,
Erny Gillen François Soulage
Président de Caritas Europa Président du Secours Catholique
5
ELODIE PERRIOT / S.C.
ELODIE PERRIOT / S.C.1.2 : ACCUEIL DE MGR JEAN-PIERRE GRALLET,
ARCHEVÊQUE DE STRASBOURG
Les Caritas d’Europe, à l’invitation du Se-
cours Catholique, ont choisi Strasbourg
pour accueillir le Festival de l’engagement
solidaire en clôture de l’Année européenne
du bénévolat. L’Église d’Alsace s’est mobi-
lisée autour de sa Caritas diocésaine et
c’est avec une grande joie que je salue les
festivaliers, tous acteurs de solidarité dans
leurs diocèses, les Caritas, associations et
institutions où ils s’engagent au quotidien.
Se rassembler, c’est faire partie d’une même dynamique et d’un réseau porteur d’ini-
tiatives convergentes. Celles-ci participent aux efforts des États et des Collectivités en
faveur de la justice, seule condition d’un monde meilleur.
Il est urgent que chacun réponde avec enthousiasme à l’appel du Christ : « Aimez-vous
les uns les autres ! ». Cet engagement solidaire dépasse heureusement le cercle des
chrétiens, il concerne les hommes et les femmes de bonne volonté et constitue une
démarche citoyenne particulièrement précieuse pour la société. Face à un tel enjeu,
la question est double : Comment reconnaître la valeur de ce don gratuit ? Comment
permettre à chacun d’exprimer sa générosité ?
Nous saluons l’effort de Caritas Europa qui offre des propositions, en lien avec le Conseil
de l’Europe et l’Union européenne, pour un véritable statut du volontaire européen. Les
QV\Y UtLZ n :[YHZIV\YN WLYTL[[LU[ K?HM?ULY JLZ VWVZP[PVUZ WY L[ K L JVTT\UPX\LY Z\Y
comme l’affaire de tous ; chacun peut y contribuer. Nos Caritas coordonnent et accom-
pagnent l’action des bénévoles en faveur des plus pauvres, en veillant à associer ces
personnes à leur propre développement. Aujourd’hui, elles souhaitent aller plus loin en
Comme le dit saint Paul (1 Co 12, 22-27), «Tous les membres sont nécessaires, même
les plus faibles. Tous les membres doivent se témoigner une mutuelle sollicitude» car
tous sont membres les uns des autres et tous ne forment qu’un seul corps.
Chers amis, permettez-moi de remercier chaleureusement tous ceux qui ont répondu
à l’appel du Secours Catholique et de Caritas Alsace pour participer à l’organisation de
ce rassemblement. Je pense notamment aux familles qui ont accepté d’accueillir chez
elles le millier de participants venus de toute l’Europe. Ce festival me donne également
l’occasion de saluer et de remercier tous ceux qui se donnent pour que chacun vive
dans la dignité. La charité est vraie chaque fois que le pain est partagé et chaque fois,
qu’en paroles et en actes, tous s’accueillent dans la fraternité !
Jean-Pierre GRALLET,
Archevêque de Strasbourg
6
KPNUP[tJVU?HU[LZWVUZHIPSP[tZ<USL\YJOHJ\UYKLYZHVUULnVIQLJ[PMKL]tYP[HISLZ[LS
D.R.
[V\Z SLZ JHKY LZ L[ Z?HM?YTLY JLSSLZJP 4HPZ SH JOHYP[t ZL KVP[ K?HSSLY H\KLSn KL KtWHZZLY1.3 : UN ÉVÉNEMENT PORTEUR D’ESPOIR
Les visites d’initiatives solidaires du ven-
dredi 2 décembre en Belgique, Allemagne,
Luxembourg, ainsi qu’en Alsace et Lorraine,
permettront également de partager divers
engagements, d’échanger des bonnes pra-
tiques et de découvrir de nouvelles méthodes
de travail, de nouvelles approches
Les ateliers thématiques du samedi 3 dé-
cembre permettront de nombreux échanges
sur les motivations des différents acteurs de
solidarité et leurs sources d’engagement pour
faire évoluer la société, en s’appuyant sur les
actions de citoyens engagés.
Une mobilisation citoyenne sera également
solidaire auprès du grand public par le biais
UN CHANTIER EUROPEEN formes d’engagement solidaire. de différents supports de communication. Un
En déclarant 2011 « Année européenne En effet, le Festival de l’Engagement Solidaire tract et un bracelet serviront à interpeller le
du bénévolat et du volontariat », la Com- est un évènement à dimension européenne grand public pour rappeler à chacun la valeur
mission Européenne, le Conseil de l’Union qui vise à promouvoir la participation et l’enga- et l’importance de l’engagement solidaire
Européenne (ci-après UE) et le Parlement ont gement de tous pour lutter ensemble contre la dans notre société. Cette journée se conclura
voulu encourager les activités de bénévolat pauvreté et l’exclusion sociale. Bien évidem- par un moment de fête et de célébration à
et de volontariat, et les promouvoir en tra- ment, il concerne tous ceux qui s’engagent l’occasion d’une soirée interculturelle.
vaillant à l’instauration de conditions propices dans cette lutte, tels les bénévoles, les volon-
à leur développement dans les pays de l’UE. taires, les consultants « à titre gratuit », mais Enfin, des rencontres institutionnelles
aussi les personnes en situation de pauvreté, auront lieu pour interpeller les différentes
En effet, dans la dynamique d’une Europe devenus à leur tour acteurs de solidarité et les institutions européennes, et notamment le
plus axée sur la citoyenneté et la démo- salariés agissant à leurs côtés. Parlement Européen et le Conseil de l’Eu-
cratie amorcée par le traité de Lisbonne, rope sur la vision politique des différentes
le bénévolat demeure un très bon exemple Ce festival, outre sa dimension festive, doit ONG sociales présentes, sur la nécessité
de promotion de la citoyenneté active. Ce avoir un impact prégnant et durable au d’encourager des initiatives promouvant
sont ainsi des millions de citoyens de tous niveau européen. En effet, les initiatives toutes les formes d’engagement solidaire.
âges qui apportent une contribution à leur prises dans différents pays d’Europe au-
communauté en consacrant un peu de UN ENJEU POUR L’AVENIR
leur temps libre à des organisations de la les pouvoirs publics au niveau local et na- Plus qu’un évènement, le Festival de
société civile (associations de jeunesse, tional, les institutions européennes et inter- l’Engagement Solidaire propose une dé-
hôpitaux, écoles, aide aux personnes en nationales, sur les freins à l’engagement
etc.). solidaire. Ces initiatives seront également permettre à tous les acteurs de solidarité
renforcées par les temps institutionnels de présents de partager leurs expériences
Selon la Commission européenne, le béné- plaidoyer du samedi 2 décembre après- et leurs compétences, leurs savoir-être et
volat serait ainsi «l’expression active d’une midi et du lundi 5 décembre, Journée inter- leurs savoir-vivre, mais aussi en créant des
participation civique qui vient consolider les nationale du bénévolat et du volontariat. contacts entre les participants, ce qui per-
valeurs européennes communes, telles la soli- Sur le long terme, les échanges d’expé- mettra de favoriser la mise en réseaux des
darité ou la cohésion sociale». Le bénévolat rience entre les différentes Caritas et leurs actions et des personnes et de s’enrichir
permet en effet à celui qui l’exerce d’acqué- partenaires auront permis l’ouverture des des visites des initiatives solidaires et des
rir des connaissances et des compétences, réseaux à la dimension européenne, favo- discussions lors des ateliers thématiques.
voire d’améliorer ses capacités d’insertion risée par la reconnaissance des institutions
sociale et professionnelle. Il favorise la création européennes des idées défendues par Le livret a pour but d’accompagner cha-
de liens sociaux et constitue également une Caritas Europa et l’ensemble de la société cun dans sa démarche de préparation
façon d’exercer sa citoyenneté au quotidien. civile dans la lutte contre la pauvreté. H\ -LZ[P]HS LU JSHYP?HU[ ZLZ VIQLJ[PMZ L[
la démarche proposée, en précisant le
UNE AMBITION Le festival en lui-même constituera un temps déroulement des différents temps forts et
Dans le cadre de cette année 2011, le ré- fort d’échange entre les bénévoles du réseau en présentant les différents participants et
seau Caritas a voulu dépasser cet objectif Caritas et d’autres associations de solidarité, partenaires du festival (institutions euro-
en promouvant à la fois le bénévolat et du champ social et des personnes en situa- -
le volontariat, mais également toutes les tion de pauvreté directement concernées. tion, réseau et autres associations…).
7
LU[YKPM?J\S[tL[JS\IZZWVY[PMZ?UHUJL\YZWtLUULZK?PUZLYLWYPZLZ
LIONNEL CHARRIER / MYOP - S.C.
THY JOL WHY[PJPWH[P]L KHUZ SH K\YtL H?U KL
Y VU[ WLYTPZ LU JL[[L ?U K?HUUtL K?HSLY[LY
WY VWVZtL H?U KLWY VTV\]VPY S?LUNHNLTLU[1.4 : DES RÉSULTATS À LONG TERME
différents pays européens auront permis d’alerter les pouvoirs publics aux niveaux local et
national, les institutions européennes et internationales sur les freins à l’engagement de tous
et l’exclusion en s’appuyant sur l’engagement du plus grand nombre et sur la place de tous
les acteurs (citoyens, société civile, gouvernements, institutions…).
A plus long terme, les échanges d’expériences entre Caritas et ses partenaires vont permettre
une ouverture des réseaux à une approche plus européenne et favoriser ainsi une reconnais-
sance par les institutions européennes des idées défendues par Caritas et l’ensemble de la
société civile dans la lutte contre la pauvreté.
Dans le domaine du bénévolat et de l’engagement solidaire :
> Un enrichissement des démarches de chacun : 1 000 personnes vivant en Europe
et au–delà, qu’elles soient bénévoles, volontaires en situation de pauvreté ou d’exclusion
(personnes à la rue, familles, personnes migrantes, Roms, jeunes, personnes âgées isolées,
pendant et à la suite de cet événement sur des problématiques communes.
> Le renforcement des partenariats transnationaux et des bases pour de nouveaux
partenariats : Cela favorisera le croisement des différentes approches des Caritas d’Europe
en matière de bénévolat, en vue de les enrichir et de les renouveler à travers l’ensemble
du réseau.
> La valorisation à long terme du travail des bénévoles et des acteurs de l’engage-
ment solidaire : une exposition de photos à disposition des réseaux en français, anglais et
allemand valorisera le bénévolat et son importance dans la lutte contre la pauvreté.
> Un état des lieux de la situation de l’engagement solidaire sous ses différentes
formes en Europe (problématiques locales et problématiques communes au niveau
européen) : ce travail commun à Strasbourg complètera l’enquête sur le bénévolat et le
volontariat dans les Caritas d’Europe qui sera présentée lors de cet événement.
>
en complémentarité de l’action publique et non en tant que substitut : -
tion favorisera la reconnaissance et la promotion de l’action de ceux qui s’engagent avec
différents champs de l’action caritative et sociale, notamment auprès des plus pauvres.
>
l’élaboration des politiques publiques de lutte contre la pauvreté et l’exclusion. Le festival
de l’engagement solidaire, qui intègre lui-même une démarche participative, a pour but de
de son statut et selon ses possibilités, ses compétences, dans cette lutte qui concerne
l’ensemble de la société.
> La présentation de recommandations communes pertinentes au niveau européen
auprès des instances européennes. Celles-ci permettront d’enrichir les actions de plai-
doyer locales et nationales sur ces questions grâce à cette dimension européenne.
cela pourra servir de base à la mise en place d’une université Caritas, ouverte à des publics
variés sur un thème différent chaque année.
Jorge Nuno Mayer Bernard Thibaud
Secrétaire Général de Caritas Europa Secrétaire Général du Secours Catholique
8
L\YZ KL *HYP[HZ ! <UL Tt[OVKVSVNPL KL Yt?L_PVU% KL JVUZ[Y\J[PVU H]LJ [V\Z SLZ HJ[
HJ[PVUZ KL JOHJ\U H\KLSn WY VTV\]VPY SH Yt?L_PVU Z\Y S?PTWVY[HUJL KL S?LUNHNLTLU[ L[ KLZ
HJ[PVUZ KHUZ <ULTLPSSL\YWHY[PJPWH[PVUL KLZWLYZVUULZ LUKPM?J\S[t KHUZ UVZ
ULZ LUKPM?J\S[t KHUZ SLZ Y LZWLJ[PMZ L[JVTWStTLU[HPY LZKLZ ZHSHYPtZ ItUt]VSLZ L[WLYZVU
JPZLY SLZ WVZP[PVUULTLU[Z SLZ WLYZVUULZ LUKPM?J\S[t *LSSLJP WLYTL[[YH tNHSLTLU[ KLWYt
JL[[LKt?UP
L KVTHPUL ZVJPHS <UL Kt?UP[PVU KLZ ZWtJP?JP[tZ KLZ LUNHNLTLU[Z ZVSPKHPY LZ KHUZ S
PSSLY VU[LUZLTISLH]HU[ MLTTLZWLYZVUULZKt[LU\LZLU?UKLWLPUL?V\ZHSHYPtLZ[YH]H
tLZ WV\Y S\[[LY JVU[Y L SH WH\]Y L[t SLZ HJ[L\YZ KL ZVSPKHYP[t +LZ WPZ[LZ KL Yt?L_PVU ZLY VU[ WY VWVZ
SLZ PUP[PH[P]LZ WYPZLZ KHUZ ,UJL[[L ?UK?(UUtL L\Y VWtLUUL K\ItUt]VSH[ L[K\]VSVU[HYPH[VENDREDI 2 DÉCEMBRE 2011
EN FRANCE, EN ALLEMAGNE, AU LUXEMBOURG, EN BELGIQUE
> Visites d’initiatives solidaires et rencontre d’acteurs engagés pour lutter contre la pau-
vreté et l’exclusion en s’appuyant sur la participation des personnes les plus concernées
Certains participants visitent des initiatives solidaires, pour partager des engage-
ments divers et bonnes pratiques dans différents domaines : prison/justice, Roms/
migrants, handicap et santé… D’autres participent à des activités « jeunes », spor-
tives, culturelles et festives dans l’Est de la France, en Belgique, en Allemagne ou au
Strasbourg, focalisés sur des initiatives solidaires menées dans différents pays euro-
péens et conduits par les personnes concernées.
Une grande variété d’initiatives autour de la rue, du handicap et de la santé, du
vieillissement, des familles, des minorités, des personnes migrantes, de l’emploi et
de l’insertion, des jeunes, du monde rural, de la prison, des loisirs et de la culture, de
la prison et de la justice, … servent de base aux échanges.
Dans chaque lieu, la journée se termine par un temps d’analyse et de propo-
sitions :
« Qu’est-ce qui nous permet de nous engager « ensemble » contre la pauvreté et
l’exclusion ? Quels impacts ont nos initiatives solidaires au niveau local, national, eu-
ropéen dans la lutte contre un type de pauvreté et contre la pauvreté en général ? ».
> Dîner et nuit dans des familles et lieux d’accueil
Dans les environs de Strasbourg ou bien sur le chemin pour venir à Strasbourg.
SAMEDI 3 DÉCEMBRE 2011
AVEC DES INSTITUTIONS FRANCAISES, EUROPÉENNES (AU PARLEMENT EUROPÉEN), PUIS AVEC LA
SOCIETE CIVILE À TRAVERS LE MARCHÉ DE NOËL VERS LA PLACE KLEBER, PUIS À LA SALLE DE LA
ROTONDE DE STRASBOURG
Propositions aux instances européennes et association avec le grand public : rôle et
limites de l’engagement solidaire pour combattre durablement la pauvreté et l’exclusion et
promouvoir l’inclusion sociale
Petit déjeuner dans des familles et lieux d’accueil
Avant 9h30 : Arrivée des groupes
10h00 – 12h00 : Échanges autour des sources d’engagements pour faire évoluer la so-
ciété à travers douze ateliers thématiques : Engagement solidaire et…
le territoire de proximité / les partenaires éloignés / les milieux sociaux
différents / les convictions et religions différentes / les statuts différents
/ les échanges milieu urbain-milieu rural / la paix et la réconciliation /
les solidarités intergénérationnelles / les compétences et expériences
/ la solitude et l’exclusion sociale / les risques d’instrumentalisation et
de désengagement des États
Dans 12 salles du Parlement européen
12h00 – 14h00 : Déjeuner sur place
Au Parlement européen
14h00 – 16h00 : Temps institutionnel tous ensemble : rôle et limites de l’engagement
solidaire pour combattre durablement la pauvreté et l’exclusion et pro-
mouvoir l’inclusion sociale. Interpellation de la Commission européenne.
Dans l’hémicycle du Parlement européen
9
LZZLYMtY KL]PLKPM3\_LTIV\YN,U?UK?H\[YLU[LZSHWHY[PJPWH[PVUKLZWLYZVUULZLUNYHUKLKLUKLU[nKLZH[LSPLYZ?WHY[HNLK?L_WtYPLUJLZ?nPM?J\S[t16h00 – 18h00 : Mobilisation citoyenne
Dans les rues de Strasbourg
18h00 – 18h15 : « Flashmob » et « Freeze » (performances artistiques collectives pour
promouvoir l’engagement solidaire).
Sur la Place Kléber, à Strasbourg
A partir de 20h : Soirée festive interculturelle (repas partagé, musique, danse et
paroles, spectacle interactif multilingue).
Dans la salle de la Rotonde à Strasbourg
Nuit dans des familles et lieux d’accueil dans un rayon de 50 kilomètres autour de
Strasbourg.
DIMANCHE 4 DÉCEMBRE 2011
AU MARCHE DE NOEL A LA CATHEDRALE DE STRASBOURG, PUIS A L’EGLISE SAINT PIERRE LE JEUNE
FACE A CARITAS ALSACE
Rencontres, Exposition, Célébration
Petit-déjeuner dans des familles et lieux d’accueil
Matin : Découverte du village du Partage dans le Marché de Noël
Au centre de Strasbourg
Exposition de photos sur l’engagement solidaire :
Dans la Cathédrale de Strasbourg, où l’exposition restera pendant un mois.
11h30 puis 12h00 : Choucroute alsacienne
Au Foyer de l’Étudiant Catholique - FEC
14h00 : En route vers l’Église Saint Pierre le Jeune
15h00 – 16h00 : Célébration eucharistique internationale
À l’église Saint Pierre le Jeune
16h00 : Bredele et vin chaud de la convivialité.
Près de Caritas Alsace
Départ pour ceux qui quittent le rassemblement dimanche soir
Nuit dans des familles et lieux d’accueil autour de Strasbourg.
LUNDI 5 DÉCEMBRE 2011
JOURNÉE MONDIALE DU BÉNÉVOLAT, AU CONSEIL DE L’EUROPE
Interpellation du Conseil de l’Europe avec des représentants de tous les pays, dans
l’hémicycle de l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe
Petit déjeuner dans des familles et lieux d’accueil
9h30 – 12h30 : Propositions aux Instances européennes
Dans l’hémicycle du Conseil de l’Europe
12h30 – 14h00 : Cocktail « déjeunatoire »
Au Conseil de l’Europe
10

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents