LE PROTECTIONNISME EN TEMPS  DE CRISE ÉCONOMIQUE
1 page
Français

LE PROTECTIONNISME EN TEMPS DE CRISE ÉCONOMIQUE

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

LE PROTECTIONNISME EN TEMPS DE CRISE ÉCONOMIQUE

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 220
Langue Français
LEPROTECTIONNISMEENTEMPSDECRISEÉCONOMIQUENoteCIRANOpréparéeparMathieuLaberge,directeurdeprojet,mars2009
Leprotectionnismeaméricaindurantlacrisede1929Lorsdel’électionprésidentiellede1928,lecandidatrépublicain,HerbertHoover,aplaidépourunsupporttarifaireàl’industrieagricoleaméricainedurementtouchéeparlasurproductiond’aprèsguerre.LeprincipalgesteprotectionnistedelaGrandeDépressiondécouledesonaccessionàlaprésidenceaméricaine.Ils’agitdel’adoptionduSmootHawleyTariffparle1 Congrèsaméricain,enjuin1930 .Aprèsdiscussion,uneaugmentationdestarifsdeplusdedixpointsdepourcentageaétévotée,notammentdanslesindustriesagricole,dutabacetdelanourriture,desproduitschimiquesetdutextile.Letarifadvaloremmoyenestpasséde2 34,61%en1922à42,48%en1930 .Levolumedesimportationsaméricainesnereviendraàsonniveaude1929qu’àpartirde1941,soit11ansaprèsl’adoptionduSmootHawleyTariff.Bienqu’onnepuisseattribuerl’entièretédelabaissedesimportationsaméricainesàl’augmentationdestarifs,onconsidèregénéralementqu’elleacontribuéàrendreladépressionpluslongueetplusrigoureuse.L’effetisolédel’augmentationdestarifssurlesimportations3 américainesseseraittraduitparunebaissede4%à8% .L’impactdelabaissedesexportationsaméricainessurlecommerceinternationalaétéimportant.AuCanada,lesexportationsdesciagesontdiminuéde34%entre1929et1931.Lemêmephénomèneaétéobservédansplusieursautresindustries:blé(3%),produitsdelamer(12%),lainages(624 %),produitslaitiers(65%)etbétail(84%) .L’adoptiondemesuresprotectionnistesparlesÉtatsUnisaétéunfacteurimportantfavorisantlapropagationdecesmesuresdanslemondeaprès1930.Seulementcetteannéelà,sixtarifsgénérauxontétérévisésenEurope.DesrévisionsonteucoursenAmériqueduSud,dansleCommonwealth(Australie,5 NouvelleZélandeetCanadaprincipalement) .En1931,lesrévisionstarifairessesontsuccédéparcentaines.Lagrandemajoritédesrévisionsde19301931étaientàlahausse.Analysedelasituationactuelleetdessimilitudesavec1929Lescraintesdel’adoptiondemesuresprotectionnistesparlesÉtatsUnisen2009sontfondéessurl’inclusiondelaclausedite1 U.S Department of State,SmootǦHawleyTariff[http://www.future.state.gov] accédé le 6 février 20092 Irwin, D.A., The Smoot‐Hawley Tariff : A quantitative assessment in The Review of Economics and Statistics, (80:2) 1998. Eichengreen, B., Eichengreen, B., The Political Economy of the Smoot‐ 3 Hawley Tariff, Cambridge (US) : National Bureau of Economic Research, section IV. 4 McDonald J.A. et al.,TradeWars:Canada’sreactiontotheSmootǦHawleyTariffin The Journal of Economic History, (57:4), 1997. 5 Bidwell, P.W., Trade, Tariffs, the Depression in Foreign Affairs, (10:3), 1932.
«BuyAmerican»dansleplanderelanceduprésidentObama.Cetteclausesembleentrerencontradictionavecl’ALENAetlesrèglesducommerceinternationaldel’OMC.Lesdémarchespourrenversercesmesuresouobtenirréparationsrisquenttoutefoisdeprendreplusieursannées,cequiimpliqueraituntortconsidérableauxproducteursétrangersenpleinepériodederalentissementéconomique.CertainessimilitudesentreleplanderelanceduPrésidentObamaetlesmesuresprotectionnistesadoptéesparlesaméricainsen1929méritentd’êtresoulignées:(1)Enfévrier2008,lesdeuxcandidatsdémocratesàlaprésidenceavaientévoquél’ouverturedutraitédel’ALENAenpleinprocessusélectoral.L’adoptiondemesuresprotectionnistespourraitdoncrépondreàunimpératifélectoralcheznosvoisinsduSud.(2)Lecoursdesressourcesnaturellesetdesmétauxachutérécemment,cequiapumotiverl’inclusiond’uneclausedeprotectiondel’industriedel’acieretdufer.(3)Lesprotestationsinternationaleslaissentpenserquedesmesuresderétorsionstemporairespourraientêtreadoptéesenattendantunjugementquisuivraitunecontestationofficielledelaclause«BuyAmerican».ImplicationspourleQuébecetconclusiongénéraleSilesentravesaucommerceinternationalatteignaientlemêmeniveauqu’en1929,celaimpliqueraitunediminutiondesexportationsquébécoisesverslesÉtatsUnisdel’ordrede2à46 milliards$ .Cetteréductionrisqueraitd’êtreconcentréedansquelquesindustriesdéjàaffaibliesparleralentissementéconomique.Lorsdel’impositiond’untarifoud’unepolitiqued’achatlocal,onfaitbénéficierunnombrerestreintdeproducteurslocauxtoutenimposantuncoûtdiffusàl’ensembledesconsommateurs.Pourlespetiteséconomiesouvertes ‐commeleQuébec ‐l’effetnetdel’impositiond’untarifsurlesimportationsesttoujoursnégatif.Danscescirconstances,lecoûtsocialàl’augmentationgénéraleduprixdesproduitsprotégéssupportéparlasociétéestsupérieuraubénéficeobtenuparlesproducteursnationaux.LeQuébec,commeleCanadadanssonensemble,doiventéviterlesapprochesprotectionnistes,tarifairesounon,mêmecommemesurederétorsion.L’impositiondetarifsparlespetiteséconomiesouvertessetraduittoujoursparunepertenette,sanscompteruneescaladepossibledesmesuresderétorsionquipourraientêtreadoptéesparlespartenairescommerciaux.
6 Fondé sur une diminution de 4 à 8 % des importations américaines et sur la valeur des exportations québécoises à destination des États‐Unis en 2007 : http://www.stat.gouv.qc.ca
2020,rueUniversity,bureau2500,Montréal(Québec)H3A2A5;Tél.:(514)9854000;Téléc.(514)9854039;cirano@cirano.qc.ca;www.cirano.qc.ca