les explorateurs du bureau de l
27 pages
Français

les explorateurs du bureau de l'image

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

  • cours - matière potentielle : l' école
Traces - ecole maTernelle des Tables claudiennes résidence eal 2009/2011 avec camille llobeT (plasTicenne) projeT en parTenariaT avec le service archeologique de la ville de lyon les explorateurs du bureau de l'image
  • appropriation de gestes et d'outils réel
  • traces - ecole maternelle des tables claudiennes
  • projet métiers dans le cadre des projets rrs
  • traces de pneus des traces d'anciennes couches de peintures sur le portail
  • gestes
  • geste
  • trace
  • traces
  • métier
  • métiers
  • outils
  • outil
  • projets
  • projet

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 26
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

les explorateurs du bureau de l’image
Traces - e cole ma Ternelle des Tables c laudiennes
r ésidence eal 2009/2011 avec c amille l lobe T (plas Ticenne)
proje T en par Tenaria T avec
le service archeologique de la ville de lyonLe projet a été développé par Camille Llobet (artiste) et Laurent Strippoli (archéologue) avec l’aide de
la coordinatrice RRS Catherine Hurtig-Delattre, de l’équipe pédagogique de l’école maternelle des Tables
Claudiennes, des Atsems, des archéologues du services archéologique de la ville de Lyon (Emilie Bene et
Etienne Hofmann). Ainsi que de nombreux collaborateurs : l’équipe RRS : Pierre Ronjon et Isabelle Loren-
zo, Jean Paul Filiod (socio-anthropologue, enseignant-chercheur), Christine Bolze et Julia Zakhartchouk
d’Enfance, art et langages. Les équipes d’Arles : Rencontres de la photographie, musée Arles Antique,
David Jaoui (archéologue) et Christian Peyraverney du stade de Gerland.Ce projet a été provoqué par la situation géogra- pour... et de joué à..., de s’approprier des manières
phique de l’école, située à côté de l’amphithéâtre de faire et d’inventer des manières de voir. Au fl des
des Trois Gaules et des bureaux du service archéo- ateliers, les enfants se sont appropriés les gestes
logique de la ville de Lyon et il s'est inscrit dans le et outils expérimentés avec l'artiste. Aujourd'hui les
travail en cours de l'école lors de l'arrivée de l'ar- boites à outils sont à disposition dans les classes
tiste. Les enseignantes travaillaient sur un projet et les enfants les utilisent quotidiennement pendant
métiers dans le cadre des projets RRS, notamment leur temps libre.
la découverte des métiers et de leurs outils, par des
visites (caserne des pompiers, artisans et commer- L'artiste utilise des méthodes de travail de la re-
çants du quartier...), présentation des parents, de cherche artistique et les adapte aux apprentissages
leurs métiers et outils aux différentes classes, tra- pédagogiques avec l'aide de l'équipe enseignante
vail sur albums, chants, etc. : appropriation de gestes et d'outils réel et fctif,
développement de la curiosité, du regard, travail
Le fl directeur a été de présenter aux enfants un quotidien de description et de commentaire sur
métier, un mode d'observation scientifque et de l'activité, collaboration des enfants dans un travail
développer en parallèle avec l'artiste une pratique collectif d'observation, production de dessins et de
quotidienne d'observation poétique. schémas : traces de nos observation, découverte
du monde, travail d'imagination, reproduire les ex-
Les archéologues, l'artiste et l'équipe pédago- périences dans différents cadres, dirigé par l'adulte
gique ont cherché des moyens de présenter aux ou de manière autonome, présentation du travail
enfants ce métier particulier et une manière de tra- aux parents par les enfants, à partir d'un classeur
vailler sur l'amphithéâtre adaptée à des enfants de d'image au quotidien et de la présentation en fn
moyenne et grande section. Les petits ont décou- d'année des dispositifs expérimentés.
vert et expérimenté de manière simplifé le travail
d’observation mis en place avec les plus grands La deuxième année les modes de travail mis en
sans participer au travail avec les archéologues. place dans une observation de l'école ont été re-
Les deux années ont été rythmées par des inter- joués dans des voyages d'exploration : à Arles pour
ventions des archéologues : les grandes sections et au stade de Gerland (am-
-présentation de leur métier, gestes et outils avec phithéâtre contemporain) pour les moyennes sec-
la présentation d'une fausse fouille tions. Les présentations acquises par les grands
-premier contact avec l'architecture de l'amphi- l'année précédente ont été proposées aux moyens
théâtre et de son histoire avec la présentation d'une en essayant de créer une continuité pédagogique,
maquette et de playmobils puis visites de l'amphi- un lien et un travail collectif entre les enfants. Les
théâtre des Trois Gaules archéologues sont revenus faire une fausse fouille
-découverte d'outils d'observation du métier d'ar- et présenter leur métier aux moyens, les ensei-
chéologues : la photo zénithale avec perche et le gnantes ont présentées elles même la maquette de
dessin de relevé. l'amphithéâtre aux enfants et les grands ont pré-
paré une visite guidée de l'amphithéâtre pour leur
Avec l'artiste les enfants ont petit à petit déve- camarades.
loppés des gestes et utilisation d'outils d'observa- Les voyages des moyens et grands ont été aussi
tion en explorant le territoire de l'école. Des outils l'occasion de partage d'expériences par un travail
d'observation basiques (loupe, carnet, stylo, appa- collectif à partir des images récoltés à Arles et à
reil photo, mètre ruban) fabriqués (cadreur, viseur) Gerland.
ou inventé (gant-rétroviseur) et des manières de les
utiliser. A la fois un apprentissage technique et l’ex-
périmentation d’une démarche poétique : les en-
fants et les artistes ont en commun de se prendre Camille est venue dans notre classe. On
a enflé nos gilets d’explorateurs et on est
partis à l’exploration de la classe...
On avait des boîtes à outils avec plein
d’outils pour regarder.
des viseurs
des boules miroirsExploration de l’école
des loupes
quand on regarde de près, ça grossit
quand on regarde de loin,
on voit à l’envers
on a observé les petits trous et les petites traces sur le solExploration de la Cour
fendu
cassé
craqué
gonfé
troué
nous avons regardé le mur rouge avec nos viseurs
nous avons regardé
l’escalier à la loupe on a trouvé une tache de cire
une bouche qui sourit
la trace d’une bêtedans chaque petit trou, il y a des herbes et de la mousse
ça fait des lignes vertes sur le sol
ce sont des petits trous pour mettre des plantes pour décorer
ce sont des minis jardins pour les fourmis et les limaces
une empreinte de gant
un arbre avec des bosses
un arbre avec des taches
une petite pancarte
c’est l’âge de l’arbreExploration de la Terrasse
certains groupes sont allés observer la
terrasse de l’école, on a vu beaucoup de
traces...
des traces d’anciennes couches de peintures sur le portail
des traces de pneus
peinture arrachée
peinture qui a coulé
un tapis abandonnétraces de barres de fer qui tournent
griffure
pansement de mur
des grafftiTrésors récoltés dans la cour
Une collection de petits bâtons
Un noeud de paille
Des petits cailloux
Des petites graines
Des petites graines avec une queue
Un bout de tissu
Une feuille
Un bout de capuchon de stylo
Un pare-chocs de petite voiture
Un bout de bois vert
Trésors récoltés sur la terrasse
Un petit bout de papier vert
Une cheville
2 agrafes géantes
Une visUn clou
Un fl rouge
Des petits trous blancs
Un bouton noir
Un bout de ferExploration du couloir
on a des gilets d’explorateurs et des boî-
tes à outils. dans nos boîtes à outils, on
transporte nos outils d’observation : des vi-
seurs, des cadreurs, des loupes des petits
papiers et des stylos pour dessiner ce que
l’on observe.
dans le couloir, nous avons observé et
dessiné les petits trous sur le sol. ils ont
des formes bizarres, il y en a un qui ressem-
ble à une tortue.