Lettre ouverte aux présidentiables

Lettre ouverte aux présidentiables

Documents
8 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

  • cours - matière potentielle : des actions et sur leurs propres
  • mémoire
  • exposé
Lettre ouverte aux présidentiables Michel Volle 12 décembre 2011 Votre expérience de la politique est riche, vous vous préparez à exercer la plus haute fonction, mais comme vous n'avez jamais travaillé dans une grande entreprise vous ne pouvez pas savoir ce qui s'y passe. Les ingénieurs n'ont certes pas votre compétence en politique, ce- pendant ils vivent dans l'entreprise. Nous allons tenter ici de décrire, sans prétention, les enseignements qu'apporte cette expérience-là sur la crise économique et sur la façon d'en sortir.
  • emploi de masse
  • force productive
  • émergence économique
  • systèmes techniques
  • système technique
  • marché mondial
  • marchés mondiaux
  • prix
  • produit
  • produits
  • politiques
  • politique
  • emplois
  • emploi
  • marchés
  • marché

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 12 décembre 2011
Nombre de visites sur la page 38
Langue Français
Signaler un problème

parlen
étitiv
dans
qui
olue.
pages.
et
aillé
ballage
n
adopterai
la
longue,
matisé
v
nomène
souv
électronique,
est
o
de
othèse,
pr
e
é
ne
o
p

s'y
syst
condenser
treprises
v
n
usines
dimensions.
p
ne
rares
v
12
,
allons
t
grande
Si,
n
que
ous
délo
qu'app
anc
ous
même
crise
compter
plein
V
de
v
et
lettre
de
haute
des
pas
ducti
n'on
a
une
les
de
le
sut
our
en
ternet
oir
les
ez
partis
de
son
ls
son
en
médias
en
de
treprise.
du
un
seules
ter
quen
he,
pro
sans
h
tr
ous
les
pro
bre
t
ignemen
reviennen
se
F
cette
elles
ous
t
sur
automatisée.
e
donc
et
les
assurer
d'en
:
pas

trouv
était
la
la
être
déb
ce
pro
p
est
exp
le
il
1970
Les
me
ossible
s'est
mais
et
cela
les
certes
automatise
de
érations
V
On
*
t
comp

visiter
ce
n'a
t
our
une
olitique,
endan
son
grammes,
p
jets
t
o
t
t
ots.
t
tra
réseau)
que
l'on
v
(W
t
Ils
erte
jamai
l'en
c
dans
est
Nous
tème
ric
.
ten
treprises
e
év
ici
l'informati-
décem
des
décrire,
duits.
en
par
préte
yp
v
v
tion,
obteniez
e
les
e
ductions
tiables
on
se
été
i
calisées
ts
t
v
n
orte
r
v
e,
exp
y
2011
en
rience-là
cette
n
organisation
la
Il
préparez
faut
économique
pas
p
sur
sur
usines
our
façon
le
ez
emploi
sortir.
l'ép
exercer
que
ous
l'emploi
sa
masse
erez
à
otre
fois
eut-
condition
oir
le
cette
ouc
plus
d'une
un
duction
qui
masse
eu
rév
hel
Depuis
mais
milieu
passe.
années
n'est
le
fonction,
è
p
pro
ingénieurs
f
de
infor-
érience
,
tout
cela
t
conduit
en
en
comme
à
note
r
pas
op
deux
rép
présid
es.
*
utilise
otre
mo
Il

ous
umérique
de
p
étence
désigner
des
phé-
la
don
p
l'In
p
est
v
des
v
Cep
qu'elles
t
ce-
pro-
t
plans
olle
pro
en
des
endan
p
remplies
litiques
jamais
considèren
rob
que
i
amon
Les
(micro
olitique
logiciel,
emplois
et
viv
a
al
ouv
aux
Mic
V
à
ouv
la
p
y
eb,
rencon
etc.).
tre
ne
son
t
t
s
consacrés
son
à
÷ur
la
qui
sup
l'informatisation
ervision
sys-
et
pr
à
ductif
la
Les
main
en
tenance
don
des
ils
automates
o
ainsi
t
qu'à
1
l'em
Lettrede
mécanique,
tâc
Pléïade,
s'appuy
p
synon
treprise
garan
t
puis
passée
pro
s'appuie
h
e
le
La
réserv
es
duits
la
est
réaliseron
donne
des
1990
trouv
tec
en
la
treprise
micro
par
pas
la
la
dans
désormais
ts,
transformée.
parti
ue
il
asso
elles
,
réunion,
Histoir
p
le
l'écran-cla
hes
par
leur
un
Comme
1978,
quitté
1
qui,
d'un
l
l'autre
La
la
la
himie
terdisait
synergie
le
et
pas
l'énergie
dans
comme
Que
con
gne
économique.
ble
c
v
informatisation
cial
duits
Ouvrons
pro
a
elle
v
biens
ersonnes
v
v
nanciers,
dirigean
main
t
alertes
:
L'informatisation
v
chniques
ec
min
an
,
du
les
qui
étitiv
t
et
ès
ervision
tab
h
d'information.
t
Gille
an
Coriat
à
plusieurs

l'économie
W
ers
?
systèm
Mo

conception
alors
n'on
naguère
et
en
,
la
de
l'énergie,
en
sur
v
tre
le
le
extérieur,
ternet.
supp
c
l'essen
t
*
mais
R&D
au
tre,
elles
première
t
oit-on
de
qui
,
compris
de
tact
,
siège
yme
les
*
le
des
et
a
grande
l'automo-
es
em
PME
mécanisée
p
dev
Des
assemblage
de
de
de
À

son
sauf
des
des
conseil,
'
pièce
,
e
ts
tretien,
en
en
elles
cation
tra
Bertrand
elle
des
aillen
Gallimard,
don
;
dev
L'atelier
protégée
ob
t
Bourgois,
ourraien
t
vier
tâc
regard
rép
leur
es,
quelque
organiser
acc
outiller
un
sup
à
par
tire
êtres
système
umains.
ou
l'on
L'emploi
écrit
and
y
dès
blable
Benjamin
t
en
du
puis
l'usine,
auteurs
celui
,
se
est
qu'elles
v
e-t-il
1975
au

Dans
e
eb.
hnique
a
à
y
:
des
qu'elle
on
ait
duits
sur
Âge
synergie
dans
tre
grande
mécanique,
relation
c
in
et
l'en
elle
t
désormais
a
la
d'ouvrir
en
ec
la
treprise,
électronique,
monde
logiciel
corps
l'In-
donc
La
les
la
our
himie,
umain.
n'on
tiel
certes
con
disparu
la
tout
*
l'agriculture
et
XIX
encore
siècle

ne
v
tiennen
li
plus
sem
clé

l'ecacité
donc
L'industrialisation
assure
naguère
ose,
yme
con

le
anisation
a
est
être
synon
ec
d'
so
.
clien
*
le
nature
fournisseurs
pro
d'une
en
partenaires.
été
domaine
Considérez
c
bile,
en
duit
deux
blématique
son
l'industrie
hes
:
?
est
our
en
é
un
oir
de
p
et
quoi
servic
qu
.
s'agit.
la
qui,
oiture
Conce
t
ses
ciés
oir
services
quand
de
pro
une
v
tie

et
son
d'÷uvr
c'est
l'en
sation
t
t
condescendance,
r
sem
a
Bertr
aussi
des
concev
év
oir
tuelles,
la
lo
façon
etc.
de
1.
les
Gille,
pro
e
duire
te
:
,
il
La
faut
1978
dé-
Benja-
nir,
Coriat,
construire
et
et
r
programmer
ot
les
Christian
automates
1990.
qui
2répartie
à
hez
l'inno
esoins
dépan-
e
banque,
ingénierie
dépannages
mac
non
de
prise
système
l'in

souv
pro
d'information
gerez
titiv
outre
ca
biens,
d'÷uvr
le
d'un
duit
t
t
ec
2
situation

unic
euv
de
v
sa
comp
biens
t
f
et
etc.
trepreneur.
PME
ail
assem
inciden
raisonnemen
t
et
nd
services
2.
étition
duction.
du

seul,
dép
ondan
en
b
la
sur
est
énécier
t
est
(sauf
:

ation
n
le
des
déj
pratiquemen
qu'elle
du
r
blages
de
matérielle
pro
rien
partenaires
automobile
don
enseignemen
érabilité.
v
requièren
dev
culmine
v
tâc
pro
automatisées
photo
fo
ondéreux)
rép
le
le
qui
Ainsi,
ore
asso
le
d'÷uvr
dénition
un
services
délègue
l'informatisation
olle,
la
de
fait
e
ort
comp
duit
est
le
assem
haque
et
é
autan
aux
p
et
qualité
d'un
c
clien
a
l'en
mondial.
de
e
monop
par
L'en
rapidité
confron
à
risques
cla
un
tion.
l'inno
la
mieux
générale
estissemen
traitemen
massif
son
t
as
par
our
concurren
de
pas
rs
Il
qui
lui
tous
t
osan
toutes
services
nécessaires.
si
sera
t
tre
otre
se
san
risque
c
un
son
l'in
est
mon
transp
du
c
une
plus

marque
de
conception
l
et
rép
us
son
hangera
tra
englob
umain
si
su
coût
ation,
t
à
de
s
ts.
t
de
particuliers
économique
que
biens
mécani-
les
à
du
une
la
,
de
informatisée
des
erve
m
auquel
et
resp
oerts
hel
du
onomie
économie
cessus
comp
l
se
pro
selon

rapp
La
qualité/prix
marc
pro-
étitivité
et
s-
selon
tel
prix
mondial
c
blage
pro
dev
r
end
p
don
t
t
b
réduit
pratiques
la
sym
la
oliques
de
segmen
u
de
relation
tèle
ohésion
lequel
v
tre-
ort
s'eorce
l
b
assurée
d'un
clien
ole
Cette
.

treprise
un
alors
des
tée
on
des
nages,
extrêmes
d'informa-
sur
r
marc
est
mondialisé
de
v
Certai
la
comm
conçue,
p
v
ation,
t
s
plus
t
p
:
en
c
être
t
oués
particuliers
l'initiativ
presque
d'un
que
t
pu
n'aura
celle
vu
t
enir.
bien
se
assem
a
est
d'ailleurs
les
en
comp
dicile
de
réunir
te
les
les
étences
:
La
:
duction
c
donc
l'In
en
v
des
assurance,
qui
concessionnaire
partagen
duits
le
le
et
té,
t
he
système
les
assure
d'atelier
terop
t,
Le
désagréable
tage
t
l'animation
ous
partenariat
ort
t
han-

le
d'aaires
de

La
l'art
de
l'en
en
Lorsque
oiture,
es
du
hes
une
é
p
es
c
t
duit
le
de
v
des
h
copieuse
se
e,
calise
les
r
par
v
son
la
l'organisation
onse
trop
des
blages
t
n
imprévus,
l'atelier
traitemen
Un
des
:
s
t
etc.
élab
alors
don
l'industrie
sée
et
ternet
ailleurs
tran
arc
sur
pro
Economica,
l'exp
ciait
osé
la
serait
hine
trop
main
long
e
ici,
l'i
mais
ustrie
que
emploie
l'in
c
tuition
au
appréhende
e
ai
elle
sémen
des
t,
onsabilités.
mon
Mic
tre
V
que
e-c
dans
,
une
2000.
telle
3v
eets
nous
se
W
Un
leurs
te
se
en
Electric,
esult,
dans
de
temp
qu
partenariat.
de
cru
années
uer
la
tr
.
ne
shar
t
t
es,
en
des
l'
tations
men
la
cohésion
est
tirer
que
la
l'ecacité.
utiliser
à
pause
dirigean
et
duits,
ter,
p
ec
et
y
décisions
de
a
de
l'hôtel
a
hnique
the
relation
mai
tiel

de
Il
la
he
ri
des
oute
est
ne
giques
à
so
celle
stratégiques
e
esprits
l'on
s'aol
a
t,
ossi-
au
cette
la
s'il
l'a
de
depuis
hnique
incité
t
ahir
oir
la
our
la
ond
ts
quoi
a
le
le
*
sto
est
résulté
nom
présiden
:
elc
conformes
de
duit
lors
con
Y
d'a
nouv
Shar
services.
ide
usines
value
mo
ate
l'es-
ar
ose.
your
l'emploi
r
,
monde
conception
déstabilisé
re
l
ère
des
an
la
treprise
et
e
il
agen
de
i
op
d'information
tout

éc
fois
psyc
autoritaire
s,
l'assem
tc.).
sai
que
celle
és
eut
ères
v
t
des
stratégies
ez
l'atten
v
maturité,
de
ours
que
slogan
jusqu'i
création
cesse
p
ous

système
mo
une
début
e
a
v
eaucoup
temp
à
con
eprise
v
t
lecture
des
i
l'ecacité
ous
duction,
a
des
l'imagination,
des
ses
des
ble
p
pas
caliser
prise.
des
n
leurs
saute
k-options
main
en
qu'aujourd'h
faisceau
un
C'est
d'en
de
e
k
t
q
qui
la
sc
la
nouv
value
en
discours
assem
de
oraine
en
c
passage
par
et
:
système
value
e
dumb
en
in
de
Shar
son
a
outé
a
automatisées,
you
s'imp
c
sen
your
de
customers
de
o
L'
rancesco
réside
r
t
h
la
extérieur.
t
a
et
l'organisation
comm
institutions,
premi
'éc
p
lle
ligne,
degrés
on
légitimité,
en-
structure
s
priorités
éc
orien
de
:
ses
en
con
résulté
ts.
profonds
eau
anthr
système
olo
oraine
(c'est-à-dire
assure
à
t
fois
la
onomiques,
,
ciologiques,
la
hologi
p
e
de
moraux,
qui
e
blage
Il
que
naturel
t
les
t
priv
du
de
onner
rep
Si
habituels
parti
en
ous
et
a
les
v
soien
p
dans
eu
te
pas
la
patience
dénies
bilités
reb
lire
de
ait
Le
lettre
de
présen

ci,
de
un
aleur
v
our
le
ctionnaire
suggérons
,
d
la
faire
de
tec
le
courte
des
a
1980,
a
ainsi
con
b
an
de
v
ts
de
tr
orain
l'entr
tin
en
n'est
détournan
cette
de
qu
qualité
p
pro
utiliser
de
v
de
rép
pro
représen
de
ec
satisfaction
par
clien
à
et
à
com-
v
étences
ressem
s
con
lariés
cette
our
de
fo
tre-
sur
ai
cours
*
actions
la
sur
Il
propres
tes,
c
aux
3
cerv
Il
eux
est
donc
un
ui
de
d'÷uvre
3.
bre
le
réseau
t
treprises
General
é
Jac
son
W
partenaires
h,
pas
ui
un
lancé
au
mo
pro
de
héma

au
eholder
l'

des
d'un
treprise
à
eau
Pierre
temp
New
blages
ork

1981.
a
Le
hangé
biens
vis
au
l
yp
suite
eau

de
eholder
tec
is
le
he
a
est
Les
a
eet
world.
Comme
cerv
fonc
c
d'÷uvre
t
de
.
Il
transformé
eholder
les
is
conditions
r
ph
not
ysiques,
str
pratiques,
gy...
de
r
la
n
pro
onstituencies
duction
e
comme
employe
du
your
rapp
and
or
pr
t
ducts
de
(F
l'en
Gue
treprise
re
a
a,
v
elc
ec
rues
le
4és
pas
que
son
t
le
trôle
se
Les
coût
t
mondiale
t
conçoiv
services
:
l'écoute
marc
ec
cell
le
t
leur
que
v
souv
consommateurs,
gaz
sation
pro
ts,
p
de
t
un
ref
automate
t
accorde
re
tre
d'en
des
une
note
s
cru
t
les
égal.
les
t
exter-
le
leur
oll
prix
et
xiques,
,
la
des
serre.
oussée
les

la
math
mmen
algorithmes
la
On
tiel
m
des
une
ts
dev
t
sup
des
étrange
ermettrait
d'autorité
services
se
leur
les
économies
en
me
t
leurs
t
tal
duits
faudrait
aussi
stratégie,
le
leur
le
but
marc
ainsi
sans
Elles
les
trop
les
caliser
es
la
compromises.
ys
t
par
pro
é
le
ni
duits
les
négligen

par
orisé
ts
marc
eet
et
de
été
y
p
p
p
trouv
les
not
même
ule
maticiens
euv
t
de
n'est
celle
ses
sans
doit
faire
aux
ouv
hés
aux
t
ts,
olon
plutôt
nance
e
ue
certaines
haîné
agen
ne
ductif.
N'est-il
leur
que
c
an
le
des
a

onsabilités
t
Ell
États
t.
t
sous
la
s
et
t
qui
qui
tribué
il
en
logie
mei
hets
des
devrait
oisonnés
préfèren
olitiques,
de
on
soucier
er
se
c
d'égal
la
our
à
t,
:
réduire
nationaux
à
ouv
l'i
à
ble
orta-

d'éc
t
orten
n
et
oûteux
p
pro
app
v
t
des
consommateurs,
est
c
bas
salaires
oir
t
u
selon
les
non
par
a
qualité/prix.
pro
en
elles
généralemen
to
ni
sous-traitan
prot
l'atmosphère
Financial
t
mars
des
l'unication
le
du
à

qualité
actifs
de
l'automati-
qu'el-
a
N'a
p
leur
au
an
oin


pas
ersonne
duit,
ni
é
dirigean
p
ni
form
les
a
é
qui
qui
oten
en
ermet
les
t

distribuer
capable
en
maîtriser
légitimité
eets.
des
ne
compromettre
donc
t
attribuer
p

rendus
arc
oir

pressurer
jugemen
dirigean
ni
clien
v
elles

pro
la
us
est

en
n
un
que
déc
aux
qu'aucune
croien
ervision
ts
con
des
.
qui
pas
d'ailleurs
d'ailleurs
p
l'on
partenaires
t
d'assumer
t
es
à
s

Beaucoup
hés
sp
qui
parasitaires.
tournen
qu'elles
con
v
les
délèguen
qui
es
on
Alors
sauv
toutes,
de
le
faillite
débarrassen
2008,
ystè
à
lesquels
agences
d'information,
on
de
con
concrétise
à
treprises
e-ci
éco-
donnan
déc
la
men
lleure
leur
à
e,
pro
san
emp
être
?

p
levier
eux
se
déconcertés,
leur
t
parler
trouv
elles
dans
de
dé-
donnen
haînemen
t
de
p
concurrence
traitemen
remède
seul
tous
à
maux
de
les
qui
hés
le
se
prétexte
t
de
erts
sem
discrimination
nformatique.
toutes
S'épuisan
imp
p
tions,
toujours
économies
fèren
helle
a
comp
en-
t
c
réseaux
délo
les
dans
nalités
la
ositiv
:
qu'ils
duction
orten
dé-
on
ers
été
sol
Les
pa
de
concurrence
côté,
à
hoisissen
p
encore
en
qui,
conspiren
de
truire
des
prix,
des
p
p
les
our
duits
éviter
le
l'eort
et
que
selon
demande
r
l'automatisation.
p
Dans
ort
le
Ainsi
secteur
les
nancier,
treprises
par
plus
exemple,
t
l'i
institutions,
nformatique
les
et
short-term
l'In
'obsession'
ternet
,
on
Times
t
12
fa
2009).
v
5de
On
macro
îtrise
le
ar
t
é,
tendances
dit,
s'opp
que
duire
t
t
ou
tier
la
è-
sc
L'usine
en
pro
et
ons
coût
ersion
des
compte
en
t,
d'être
e

commercia
s'applique
ce
Considérons
ce
qui
des
en
ux
ats,
p
sait
con
tiel
selon
aussi
et
:
tation,
pro
qui
organisé.
l'automati
dép
pas
èreron
aussi
t
elle
des
économistes,
maltraiter
c
la
et
la
salarié
le
con
it
e
de
l'
en
ductif
biens
crises
services.
donc
n'est
:
la
u
our
en
merciale
l'État,
us.
le
treprise
olitiques
ou-
des
le
de
Ses
totalité
calisées
nous
en
cité
de
et
l'articulation
donc
part
deux
trôle
ne
à
pro
à
pas
d'÷uvre
la
i
tration
treprise
et
à
exigences

à
t
services

que
que
pro
de
et
tec
consiste
t
clie
les
emplois
utiles,
ligne

s
garderie
pro
consommateurs
étouée.
.
extérieur
t
du
tre
la
dos
on
plein
elopp
nérateur
les
système
rance
*
t
son
s'exp
orain.
non
c
oublier
c
imp
des
tan
se
commerciale
t
alanc
est
ansactions
de
,
ne
balance
mie,
des
signie
rev
s
enons
t,
de
partis
temp
ys
t
du
t
une
'
t
tec
utiliser
o-
ouvriers
automatisées,
div
être
l'emploi
le
sa
compromi
v
la
tirer
dép
la
d'une
e
exigences
première
tre
que
duction
dans
éri
son
ervision,
t
Ce
e
autan
la
délo
est
ductiv
mal
duire
ou,
la
Certes,
évitan
parv
a
mission
qu'à
c
l'en
te
ue
de
n'est
une
disen
te
de
la
l'équilibre,
t
créer
croire
système
les
emplois
son
longtemps
parasitaires,
:
seule
les
la
est
duction
les
biens
pro
que
en
réalisme
ecacemen
à
treprises,
le
des
n
un
les
hoses
de
institutions
première
non
seron
hnique
négligé
une
et
les
force
de
ductiv
déséquilibre
sera
s
Considérons
tourneron
commerce
P
.
olitiques
s'inquiète
con
déc
le
de
l'exigenc
balance

le,
du
préconise
à
dév
emploi
er
temp
rapatrier
au
usines
ecacité.
F
pro
car
de
son
dans
les
*
qui
en
orten
comm
et
:
les
le
C'est
'est
que
qui
qui
l'aaire
orte
hômage
pas
institutions
t
Il
balance
agissen
que
s'il
b
a
e
rép
tr
plan
c
élev
antes
la
somme
les
la
écono-
com-
cela
et
de
autres
teron
de
des
en
que
Rev
yndic
au
résulte
héma
des
l'en
pa
con
p
oraine,
sous
oin
et
d'ab
ne
tissemen
patronat.
des
t
qu
s'étan
implique
pas
système
vidée
hnique
formes
temp
ses
rain.
la
usines,
l'essen
doiv
ineca
t
de
lo
de
dans
réside,
monde
erses,
un
l'a
s
force
tre
ons
ma
sa
des
dans
enses
ductiv
logistique,
conception
part,
longtemps
les
la
de
et
en
ligne
R&D
massiv
pro
c'est
d'autre
que
(exp
ces
men
l'économie
sup
fonc
con
système
etc.).
i
compromis
parti
ose
que
t
ductif
une
force
calisation
sera
vise
ré-
ni
p
v
du
comme
en
de
co
e
le
doit
de
p
main
ouv
en
oir
t
se
s
manifester.
t
Mais
on,
tan
une
t
n
que
en
les
indiéren
en
aux
treprises,
enses
tan
logistique
t
qu'à
que
disp
les
indiéren
p
aux
olitiques
de
p
conception.
ersév
6La
p
nanceme
une
plus
des
des
oraine
:
racines
le
l'Angleterre
le
donc
eut
daux
son
at
conçu
t
au
etc.
risque
oien
le
cone
en
ric
2
l'in
t
déjà
ouv
par
une
p
sources
droit
priv
himen
blanc
recettes
hommes
le
et
e
IV,
temp
oléon
pro
les
tretien
l'informatisation
en
en
à
faire,
è
le
industrie
l'in
1933,
n
ses
déni
et
ce
erfor-
pa
une
v
t
que
maeuses
complicité
comme
son
utilise
les
t
a
par

t
dans
our
pro-
d'activités
t
été
mais
o
la
les
essen
leur
la
de
l'en
de
Cep
XIX
ternationale
vu
en
Quels
Dès
ui,
:
priorité
ec
de
d'aaires,
e
que
l
n
On
e
qui
but
détourneron
tal
elle
e
ux
e
tage
Mémoir
et
2,
érabilité
tan
eron
L'économie
de
o
ys.
oten
nancière.
plus
se
te,
con
tée
ui
de
qui
prédateurs
l'encouragemen
économique
en
des
et
s
onserv
T
certains
grands
treprise
t
auxquel
des
et
éc
scaux,
con
partage
à
aussi
des
la
mondiaux
du
r
an
que

uler
con
le
t
*
ric
rance
t
par
donc
qui
Ainsi
ai
pro
men
p
train
de
ossibilités
S'adressan
o
dép
XI,

He
en
helieu,
c
Mendès-F
de
début
est
siècle
t
v
si
la
des
4
t
t,
présen
olitiques
elle
qui
et
que
a
de
le
pa
pa
4.
les
qui
rapp
de
p
bre
grands
ereur
le
Caulaincourt
o
b
l'op-
c'est
la
créé
rance.
p
du
t
con
t
de
par-
rance

Allemagne
assure
l'aranc
de
celle
hanges
.(Caulai
hesse
,
terop
ol
e
215
est
rance,
priv
tôt
et
ennemis.
t
la
end
m
pa
derne,
termédiation
p
C'est
tiellemen
et
la
qui
p
Un
man
passe
est
biens
confron
aujourd'h
à
ys
résurgence
a
p
trôlé
oirs
ec
don
v
l'émergence
t
et
la
olitique
banques
structures
c
e
la
t
l'en
illustration.
de
out
er
les
partis
féo
du
on
olitiques
su
inuence
r
s
res-
qui,
qui
paradis
happaien
son
au
qui
trôle
fai
États,
t
commencer
à
l'or,
des
réseaux
y
és
paradis
utilisen
parole
l'info
blanc
m
des
i
t
p
l'économie
dissim
,
et
t
hir
curen
résultat
temp
délictueuses.
un
*
ux
F
n
a
doit
bâtie
illicite
des
le
d'État
discret.
v
susciter
y
apparaît
en
et
claire-
problème
t
formation
con
olitique
tes
duit,
p
tiel.
de
t
ép
t
que
moins
Louis
marc
Catherine
lles
Médicis,
mondial,
nri
façon
Ric
treprise
Mazarin,
treprises.
Gaulle,
on
rance
enses
Au
oraine
du
endan
e
in
Nap
le
a
même
ait
un
dans
ses
mécanisation
hesse
priorité
son
.
se
son
nationales.
parmi
duire
p
lors
d'aujourd'h
te
ceux
en
v
tre
t
t
la
si
est
v
réussir
l'ingénierie
du
le
ys,
s
son
ys
Dans
é
traîneau
même
l
treprises
ramène
ort
Russie
anime
décem
les
1812
ratique
'Emp
seigneurs
se
partenaires.
à
l'ép

t
a
qu
eau
partenariat
dit-il,
de
moi
timisation
ai
F
l'industrie
F
:
Le
elles
syst
Le
de
dép
c
Ce
don
scale,
ronde
en
our
me
promouv
tinen
oir
est
leurs
créer
in
F
térêts
et
et
n
am
une
bitions
qui
un
hiss
T
de
urenne,
de
un

Condé
ncourt,
etc.
es
on
Plon,
t
v
servi
.
tan
p.
tôt
et
la
61).
F
7faut
ou
son
quées
ous
temp
ouv
diplo
mations
treprises
hnique,
acco
système
t
res-
etc.).
prot
de
qui
c
v
qu'a
la
t
les
evoir
les
économique
se
le
élu,
hnique
publique
d'hommes
?
tourner
our
de
r
pa
sorte,
v
v
ort
les
comme
throp
les
v
c
c
con
système
p
er
tout
p
comme
l'équilibre
qui
utiliser
t.
du
e
esoin
une
tec
le
s
la
con
un
a
Louis
orain,
*
sources
P
au
p
d'État
oi
du
agir
la
la
ys
il
?
a
rapp
oir
matie
ompris
a
transfor-
sa
an
ec
ologiques
de
pro
en
o
ons
le
et
hangemen
force
de
tenir
tec
hen
p
prédateurs
c
our
les
en
ossibilités
ouvre
t
risques
économie
Nous
b
t
instaurer
tenan
qu'il
co
les
mpt
mpagnen
e
Qui
de
r
l'action
z-v
des
donc
autres
fois
pa
Monsieur
ys
présiden
et
de
des
Ré-
institutions
:
in
Mazarin
ter-
un
nationales
XV
(Europ
*
e,
*
ONU
8