LONGITUDINALES DANS LES ÉLÉMENTS EXPOSÉS (BAEL Art. B. 5.3

LONGITUDINALES DANS LES ÉLÉMENTS EXPOSÉS (BAEL Art. B. 5.3

-

Documents
11 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

  • exposé
41 3. OSSATURES ET ÉLÉMENTS COURANTS 3.1. POURCENTAGES MINIMAUX D'ARMATURES LONGITUDINALES DANS LES ÉLÉMENTS EXPOSÉS (BAEL Art. B.5.3) • Pour des éléments en béton exposés sur plus d'une de leurs faces aux actions climatiques (balcons de largeur inférieure à 1,50 m, loggias, acrotères, etc..) il y a lieu de prévoir des joints « diapason ». • De plus, dans ces éléments, la section d'armatures longitudinales doit respecter le pourcentage B A =ρ , (A étant la section d'acier et B la section de béton) minimal défini par les figures 1.17 et 1.18 ci après :
  • lorsque des locaux commerciaux
  • cm d'épaisseur - plaques de plâtre
  • seigle blocs de liège bois
  • voligeage
  • sapin - voligeage sapin - support céramique
  • bois en copeaux en vrac bois en copeaux compact
  • cm - gravillon pour protection de l'étanchéité par cm d'épaisseur - protection de l'étanchéité
  • étanchéité multicouche en ciment volcanique
  • cm

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 941
Langue Français
Signaler un problème
3. OSSATURES
ET LMENTS COURANTS3.1. POURCENTAGES MINIMAUX DARMATURES LONGITUDINALES DANS LES LMENTS EXPOSS BAEL Art. B.5.3 • Pour des lments en bton ex oss sur lus dune de leurs faces aux actions climati ues balcons de lar eur infrieure  1,50 m, lo ias, acrotres, etc.. il a lieu de rvoir des oints « dia ason ». • De lus, dans ces lments, la section darmatures lon itudinales doit res ecter le A pourcentageρ =, (A tant la section d’acier et B la section de bton) minimal dfini par les B fi ures 1.17 et 1.18 ci a rs :
41
Lespacement st, des armatures dont la section minimale est fixe ci-avant doit vrifier : s min ( t25 cm ; 2,5 fois lpaisseur du bton).
Exem
42
les de treillis souds standard r ondant aux ourcenta es minimaux courants fi . 1.19
3.2. CHARGES PERMANENTES A titre de renseignements, nous donnons ci-aprs, les valeurs de charges permanentes extraites de la norme NF P 06-004 de mai 1977 [1.9] (1). Ces valeurs sappliquent  tous les calculs de construction et peuvent tre utilises en labsence dautres indications donnes aux Documents Particuliers du March. Poids Poids MATRIAUXMATRIAUXvolumiquevolumique3 3 kN / mkN / m MATRIAUX DIVERS (suite)BTONSBriquettes en vrac Bton non arm 22 8 Briquettes empiles Bton arm courant 25 13 Calcaire compact Bton de ranulats l ers 7,5  15,5 28 Calcaire de duret moyenne Bton bitumineux 22 22 Calcaire tendre  18 Cendres  8 Classeurs, armoires, bibliothques MA ONNERIESsans enduits 6 Coke Briques pleines 19 6,5 Farine en sacs Bri ues creuses 9 5 Farine en vrac Bri ues erfores 13,5 6 Foin et paille en vrac Par ain s leins 21 1 Foin et paille bottels Par ain s creux orteurs 13,5 1,5 Fonte Par ain s leins de ouzzolane 72,5 Fourrages  ou de laitier ex ans 15 10 Fumier en tas Par ain s creux de ouzzolane 12 Fumier empil  ou de laitier ex ans 9,2  9,5 18 Granit 28leins de bton cellulaire Par ain s Gravier  autoclav 8  8,2 17 Grs  25 Herbes et trfles  3,5 Houille sche ENDUITS 8 Houille humide Pltre 10 10 Mchefer Mortier aux liants h drauli ues 18 8 Malt  6 Marbre  28 Mtaux cuivreux MATRIAUX DIVERS 89 Minette Acier 78,5 20 Papier empil Aluminium 27 11 Papier en rouleaux Asphalte coul 18 16 Plomb Avoine en vrac 5,5 114 Pommes de terre Ballast concass 18 7 Raves Ballast roul 19 7 Sable Ballast pour voie de chemin de fer 18,5 17  19 Sel en vrac Bl, orge, seigle 8 12 Sel en sacs Blocs de lige 4 10 Sucre en vrac Bois en bches, conifres secs 4,5 9,5 Sucre en sacs Bois en bches, conifres humides 6,5 16 Terre sche Bois en bches feuillus sec 7 18 Terre humideBois en bches feuillus humide 10 21 VerreBois en copeaux en vrac 2 25 Bois en copeaux compact 3 Bois durs tropicaux10 (1) tou ours en vi ueur  la date de la ublication du rsent document.
43
PLANCHERS Pour une hauteur Poids Nature du plancher relle totale surfacique (*) 2 (cm)(kN/m )A. Dalles pleines en bton arm par cm 25 B. Planchers nervurs  poutrelles prfabriques ou nervures  coules en place, avec entrevous (corps creux) en bton,  entre axes : 60 cm. -2,50-2,6012 + 4 Montages avec table de compression  16 + 4 2,75-2,85  20 + 4 3,10-3,30  25 + 5 3,60-4,00 -16 2,20-2,30Montages sans table de compression  20 2,60-2,80  24 2,90-3,10 C. Dito avec entrevous en terre cuite -2,20-2,30Montages avec table de compression 12 + 4  16 + 4 2,50-2,60  20 + 4 2,80-3,00  25 + 5 3,20-3,60 -16 1,90-2,00Montage sans table de compression  20 2,20-2,40  24 2,50-2,70 D. Dito avec entrevous trs lgers (ex : polystyrne) ou  sans entrevous. -1,50-1,7012 + 5 Montages avec table de compression  16 + 5 1,70-2,00  20 + 5 1,80-2,10  25 + 5 2,40-2,80 E. Planchers prfabriqus  lments jointifs de dalles 12 2,00-2,50  alvoles,  alvoles de petites dimensions 16 2,40-2,90  20 2,80-3,30  24 3,20-3,70 REVETEMENTS DE PLANCHERSA. Chape en mortier de ciment par cm 0,20 B. Dalle flottante, y compris sous-couche  lastique par cm 0,22 C. Carrelages scells, y compris la couche de mortier  de pose de 2 cm -Grs crame mince (4,5 mm) format 5 x 5 et 2 x 2 0,50 -Grs crame (9,0 mm) format 10 x 10 0,60 -Dallage cramique ou pierre dure de 15  30 mm 0,70-1,00 D. Carrelages ou dallages colls par cm 0,20 E. Parquets de 23 mm y compris lambourdes 0,25 F. Sols minces textiles ou plastiques (colls ou tendus)  et parquets mosaque y compris ragrage du support 0,08 G. Chape flottante en asphalte 2  2,5 cm y compris couche  lastique, revtement de sol non compris 0,50
(*) La variation des poids moyens est due  la variation de la forme de la section
44
PLANCHERS Poids Nature de llmentsurfaci ue * 2 (kN/m )A. Su ort de la couverture  - lattis ou liteaux sa in 0,03  - voli ea e sa in0,10  - su ort crami ue 0,45 B. Couvertures mtalli ues - en zinc voli ea e et tasseaux com ris 0,25  - en alu 8/10 la ues ondules sans su ort 0,03  - en alu 8/10 voli ea e et tasseaux com ris0,17  - en acier inox voli ea e et tasseaux com ris0,25  - en tle ondule dacier alvanis 8/10 0,06 C. Couvertures en ardoises - ardoises naturelles ordinaires lattis et voli ea e com ris0,28  - ardoises modle en amiante-ciment lattis et voli ea e com ris 0,30 D. Couvertures en tuiles 0,35-0,45  - tuiles mcani ues  embotement liteaux com ris  - tuiles lates liteaux com ris0,55-0,75  - tuiles canal voli es com rises0,40-0,60  - tuiles bton su orts com ris0,45 E. Couvertures en lments auto- ortants non mtalli ues 0,17  - la ues ondules damiante-ciment  - la ues rofiles damiante-ciment sur su ort de tuiles canal  com ris les tuiles 0,40 F. Sous-toitures 0,05  - contre la us okoum, ar cm d aisseur 0,04  - anneaux de lin, ar cm d aisseur0,09  - la ues de ltre enre Placo ltre ou Pre an ar cm d aisseur  - anneaux de aille com resse, ar cm d aisseur 0,03  - plaques planes damiante-ciment en 6 cm dpaisseur 0,11 G. Terrasses - as halte coul en 0,5 cm d aisseur lus 1,5 cm das halte coul sabl0,50 - tanchit multicouche en ciment volcanique, enduit plastique ou feutre bitum, paisseur 2 cm0,12  - gravillon pour protection de ltanchit par cm dpaisseur0,20  - protection de ltanchit ralise par une couche dasphalte gravillonn  de 2 cm sur deux feuilles papier kraft 0,50
45
3.3. CHARGES DEXPLOITATION DES BTIMENTS NF P 06-001 de uin 1986
3.3,1. limites da lication de la norme La norme (voir [1.10]) traite des char es dex loitation des btiments, de leur mode dvaluation et des valeurs de ces char es  introduire dans les calculs. Elle ne traite pas des coefficients  leur appliquer dans les combinaisons dactions ou des autres valeurs de ces char es susce tibles d intervenir. 3.3,2. char es dex loitation dont la valeur minimale eut tre fixe de fa on nrale a - Char es uniformment r arties2 Les valeurs de base sont donnes our une surface de base  ale  15 m et our une utilisation normale effets d nami ues courants ris en com te mais non com ris les hnomnes dam lification d nami ue . a 1-Valeurs des char es en fonction de la nature des locaux Nature du local Valeur de la char e 2 en kN/m (1) - Hbergement en chambres, salles de jeux et repos des crches 1,5 ** - Hbergement collectif (dortoirs) 2,5 ** - Salles de restaurants, cafs, cantines (nombre de places assises < 100) 2,5 ** - Bureaux proprement dits 2,5 ** - Salles de runions avec tables de travail 2,5 ** - Halles diverses (gares, etc..) o le public se dplace 4,0 * - Salles dex osition de : 2  moins de 50 m 2,5 * 2  50 m ou plus 3,5 * - Salles de runions et lieux de culte avec assistance debout 5,0 - Salles, tribunes et radins des lieux de s ectacles et de s ort avec laces 6,0  debout - Salles de thtre, de confrences, amphithtre, tribunes avec siges 4,0
(1) Voir signification des astrisques page 49.
46
- Cuisines des collectivits, non compris gros matriel 2,5 - Salles de lecture des bibliothques 4,0 - Salles de danse 5,0 - Boutiques et annexes 5,0 - Garages et parcs de stationnement de voitures lgre 2,5 - Balcons 3,5 - Balcons de btiments recevant du public 6,0 - Loggias dito locaux contigus - Circulations intrieures des btiments Ditolocaux desservis ou 5,0 si public
a 2 - Valeurs des charges en fonction du type dutilisation
Btiments  usage d’habitation - logements y compris combles amnageables - balcons - escaliers  l’exclusion des marches isoles, halls d’entre - combles non amnageables dont l’utilisation n’est pas prvue a priori,  non accessibles normalement :  avec plancher  sans plancher  partie accessible pour l’entretien : 1 KN concentr en un point quelconque des  lments de structure ou de supports de plafond sur lesquels l’on peut se dplacer. - greniers proprement dits - Etages des caves Btiments de bureaux - bureaux proprement dits - bureaux paysagers - circulations et escaliers - halls de rception - halls  guichet 2 - salles de projections et de confrences  nombre de places limit (50 m ) - cantines - salles de runion avec tables - zones de dpts - salles d’ordinateurs et de reprographie
Valeur 2 KN/m 1,5* 3,5 2,5 1,0
2,5 2,5 2,5** 3,5** 2,5 2,5 4,0* 3,5 2,5  3,5 2,5 3,5 2,5
47
48
Btiments hospitaliers et dispensaires 1 Locaux hbergement- chambre - circulations internes 2 locaux mdico-techniques - salles d’oprations, salles de pltres, salles de travail (obsttrique) - pour les autres services, la charge peut tre prvue d’une faon gnrale gale  - en outre, dans les locaux de radiographie, les salles d’oprations et de pltres, il  y a lieu de prvoir des charges pour quipements suspendus en plafond. 3 autres locaux - halls - circulations gnrales - bureaux - poste de personnel et de soins - salle de cours - salle de runions, de confrences et de restauration gnrale :  local utilisable en tant que local de rception, de surface en principe suprieure 2   100 m  2 local de surface infrieure  50 m - sanitaires - cuisines - buanderies - locaux de rserves, dpts ou stockage Btiments scolaires et universitaires - salles de classe - amphithtres - ateliers, laboratoires, le matriel lourd tant  prendre en sus - circulations, escaliers - salles de runions  avec assistance debout - bibliothques - surfaces de regroupement, d’abri, de dtente et de jeu, salles polyvalentes - dortoir collectif - hbergement individuel - dpts, lingerie - cuisines collectives - dpts des cuisines collectives - salles  manger de petites dimensions - cantines - sanitaires collectifs, locaux mdicaux et sociaux
1,5** 2,5 3,5 2,5
4,0** 4,0 2,5** 2,5 2,5 4,0 2,5 1,5 5,0 3,5 3,5  6 2,5 3,5 2,5 4,0 4,0 4,0 4,0 2,5** 1,5** 4,0 5,0 6,0 2,5 3,5 2,5
a 3 - D ression horizontale Dans certains cas, la valeur de base est susce tible dun coefficient de d ression horizontal rduction our randes surfaces ou ma oration our faibles surfaces dont la valeur est dfinie selon ces cas :
Cas des charges signales par le signe ** dans les paragraphes 3.3.2 a 1 et a 2.
Cas des charges signales par le signe * dans les paragraphes 3.3.2 a 1 et a 2.
C a s d e s g a r a g e s e t p a r c s de stationnement de voitures lgres.
a 4-D ression verticale • La valeur de base est susce tible dun coefficient de d ression verticale dans le cas des btiments  usa e dhabitation ou dhber ement our les uels est a li ue la loi de d ression de base. • Cette d ression nest as cumulable avec les rductions our randes surfaces. • Lors ue des locaux commerciaux ou industriels occu ent certains niveaux, ces derniers ne sont as com ts dans le nombre dta es intervenant dans la loi de d ression, et les char es sur les lanchers corres ondants sont ris en com te sans abattement. • Pour les btiments de bureaux, on a li ue la loi de d ression de base  la fraction de la 2 charge dexploitation gale  cette dernire diminue de 1 kN/m .  49
• Dans les autres cas, les d ressions verticales sont fixes ar les documents articuliers du march D.P.M. . • Loi de d ression de base : Soit: Qovaleur de rfrence pour le toit ou la terrasse couvrant le btiment. la Qi la valeur de rfrence e « i », la numrotation tant effectu  artirour le lancher de lta du sommet. Qriression.as la loi de d la fraction de la char li ue uelle on na e « i »  la e de lta Sous les rserves rcdemment faites, on ado te our le calcul des lments orteurs intresss les valeurs ci-a rs : - sous le toit ou la terrasse : Qo- sous le premier tage  partir du sommet (i = 1) : Qo+ Q12 2 - sous le deuxime tage (i = 2) : Qo+ 0,95Σ(Qi– Qri) +ΣQri 1 1 3 3 - sous le troisime tage (i = 3) : Qo+ 0,90Σ(Qi- Qri) +ΣQri 1 1 4+4 - sous le quatrime tage (i = 4) : Qo+ 0,85Σ(Qi- Qri)ΣQri 1 1 5 5 - sous le cinquime tage (i = 5) : Qo+ 0,80Σ(Qi- Qri) +ΣQri 1 1 6 6 - sous le sixime tage (i = 6) : Qo+ 0,75Σ(Qi- Qri) +ΣQri 1 1 3+ii i - sous le septime tage et sous les suivants (iQ7) : o+Σ(Qi- Qri) +ΣQri 1 1 2i Lors ue la char e dex loitation de rfrence est la mme our tous les ta es, cette loi revient  prendre : - sous le toit ou la terrasse : Qo- sous le remier ta e  artir du haut : Qo+ Q1- sous le deuxime tage  partir du haut : Qo+ 1,9 Q + 0,1 Qr- sous le troisime tage  partir du haut : Qo+ 2,7 Q + 0,3 Qr- sous le uatrime ta e  artir du haut : Qo+ 3,4 Q + 0,6 Qr- sous le cin uime ta e  artir du haut : Qo+ 4,0 Q + 1,0 Qr- sous le sixime ta e  artir du haut Qo+ 4,5 Q + 1,5 Qr- sous le se time ta e  artir du haut  et sous tous les suivants : Qo+ 5 Q + 2 Qr
50
b- Char es concentresOn considre our tous les locaux une char e concentre sur un a ui de 25 ale  2mm,  kN. • Pour les ara es et arcs de stationnement de voitures l res, on considre une char e oin onnante  ale  8 kN sur un carr de 10 cm de ct. • Les valeurs et les surfaces da lication des char es concentres corres ondant  des matriels lourds ou  des en ins de manutention sont donnes dans les documents articuliers du march D..P.M. . c -Cloisons de distribution 2 • Elles sont assimilables  une char e r artie de 1 kN/m our les cloisons l res de oids infrieur  2,50 kN/m et our certains t es de btiments habitation, bureaux . 2 La valeur de la char e est ramene  0,50 kN/m our les btiments dhabitation  refends transversaux orteurs ra rochs. • Dans les autres cas, les cloisons sont  com ter telles ue rvues sur les lans ou telles ue dfinies dans les documents articuliers du march. Nota:II convient de se reporter  la norme pour dterminer les valeurs des charges dexploitation relatives aux toitures, terrasses, ardins rivatifs, arde-cor s, escaliers, asserelles et aux locaux o la valeur dutilisation des char es ne eut tre dfinie de fa on nrale.
51