Notes 1254765718
13 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Notes 1254765718

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
13 pages
Français

Informations

Publié par
Nombre de lectures 143
Langue Français

Exrait

Dom in ique M a i ngueneau Les te r mes clès de l'analyse du discou rs:
Acte de langage: (acte de parole ou acte de discours):
Notion essentielle de la pragmatique linguistique (Austin 1970 et Searle 1972) C'est la plus petite unit é r é alisant par le langage une action destin é e à modifier la situation des interlocuteurs.
Le co é nonciateur ne peut l'interpr é ter que s'il reconna î t le caract è re intentionel de l'acte de l' é nonciation. Tout acte de langage s'inscrit dans un cadre institutionnel qui d é finit un ensemble de droits et d'obligations pour ses participants, il doit satisfaire des conditions d'emploi.
Searle: typologie des conditions de r é ussite: elles portent sur les circonstances et le statut des participants, leurs intentions, les effets attendus. Acte de langage= contenu propositionnel + force illocutoire, celle-ci é tant marqu é e par des verbes ou la modalit é de la phrase m ê me si le plus souvent elle est reconnue dans le contexte.
Austin: acte de langage: -acte locutoire: on produit une s é quence de sons ayant une organisation syntaxique et r é f é rant à quelque chose. -acte illocutoire: on accmplit dans sa parole m ê me une action qui modofie les relations entre les interactants. -acte perlocutoire: acte illocutoire qui é chappe au domaine de la langue.
Analyse du discours:
D é finition large: Brown et Yule 1983 = l'analyse de l'usage de la langue.  Van Djik 1985 = l' é tude de l'usage r é el du langage par des locuteurs r é els dans des situations r é els. Elle vise à articuler son é nonciation sur un certain lieu social.Elle a ainsi affaire aux genres de discours dans l'espace social ou dans les champs discursifs.
Autorit é :
Les courants pragmatiques mettent l'accent sur le fait que le comportement des sujets à l' é gard d'un discours est fonction de l'autorit é de son é nonciateur, de la l é gitimit é attaach é e au statut qui lui est reconnu. Raisonnement par autorit é : raisonnement o ù la validit é d'une proposition d é coule de l'autorit é de son é nonciateur. A quelles conditions un discours est il autoris é ? Cela d é pend du contexte dans lequel il est tenu pour l é gitime (statut des partenaires, cadre spatio-temporel)
Cadre participatif: Participation homework: Goffman 1987: Les participants d'une interaction peuvent ê tre plus que deux et leur r ô le peut varier. Participants ratifi é s: Directement impliqu é s dans une intercation, le locuteur leurs donnent des indices pour dire qu'il s'adresse à eux. T é moins ou bystanders: entendent mais sont en dehors du jeu interlocutif. Ils sot identifi é s ou non par le locuteur.