POL XXXX – (Titre
10 pages
Français

POL XXXX – (Titre

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
10 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

  • cours - matière potentielle : du premier cycle
  • cours - matière potentielle : séance
  • cours magistral
  • cours - matière potentielle : indications bibliographiques
  • cours - matière potentielle : modalités de fonctionnement évaluation
Faculté des arts et des sciences Département de science politique POL 3600 : Théories de politique étrangère comparée Automne 2011 Local B-3210 (Pav. 3200, J-B) Horaire: Jeudi, 16 h Professeur : Najib Lairini, PhD Bureau : C-5146 Disponibilité : Lundi 14 h à 15 h 30 Courriel : Approche et objectifs Approches et concepts. Facteurs tangibles et intangibles de la puissance des États.
  • dario battistella
  • théorie des relations internationales
  • théories des relations internationales
  • études internationales
  • international relations
  • internationales relations
  • science politique
  • sciences politiques
  • science de la politique
  • politique étrangère
  • politiques étrangères
  • travaux
  • travail

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 71
Langue Français

Extrait

Faculté des arts et des sciences  Département de science politique POL 3600 : Théories de politique étrangère comparée Automne 2011Local B3210 (Pav. 3200, JB) Horaire: Jeudi, 16 h Professeur : Najib Lairini, PhD Bureau : C5146Disponibilité : Lundi 14 h à 15 h 30 Courriel : najib.lairini@umontreal.ca Approche et objectifs Approches et concepts. Facteurs tangibles et intangibles de la puissance des États. Analyse de quelques modèles d’élaboration de la politique étrangère ainsi que des conceptsclés qui s’y rattachent.Description dans le répertoire des cours du premier cycle, UdeM, 20112012. Maîtriser les approches théoriques dominantes de relations internationales et développer la capacité d’appliquer ces diverses théories d’analyse à la politique étrangère des acteurs internationaux. Développer les habiletés pour réaliser une étude de politique étrangère comparée. Pédagogie L’approche pédagogique s’articulera autour de trois méthodes d’enseignement où le volet du cours magistral occupera une place prépondérante. Le recours au multimédia et l’échange en classe compléteront notre approche pédagogique. Dans la mesure du possible un expert théoricien ou praticien de politique étrangère pourrait y être invité à titre de conférencier. Évaluation Un examen intra trimestriel sans notes de cours aura lieu le 20 octobre 2011 en classe. La pondération est de 30%. D’autre part un examen de fin de session sans notes de cours et dont la pondération est de 40% sera organisé le 8 décembre 2011. Finalement un travail de recherche portant sur une problématique rattachée à la matière du cours complétera l’évaluation du cours. La pondération est de 30% de la note totale. La er remise du travail est due le 1 décembre. Le détail concernant le travail de recherche vous sera communiqué ultérieurement.
2
Plan de cours Séance du 1 er septembre Présentation Revue du plan de cours Modalités de fonctionnement Évaluation INTRODUCTION Une sociologie des relations internationales appliquée à la politique étrangère Quel « système » international ? La politique étrangère, une politique publique comme les autres ? La diplomatie ou les stratégies et méthodes utilisées dans la poursuite des objectifs de politique étrangère Lecture : Dario Battistella, « La politique étrangère. Théories des relations internationales. Paris, Presses de Sciences po, 2003, pp.30333. Henry Kissinger, Diplomatie, Paris, Fayard, 1996. Smouts, M.C., Que restetil de la politique étrangère ?,88, 1999. Marcel Merle, La politique étrangère,Revue française de science politique, vol.35, no.3, 1985, pp.490493. Disponible su le site Persee. PARTIE I LES THÉORIES DES RELATIONS INTERNATIONALES APPLIQUÉES À LA POLITIQUE ÉTRANGÈRE CHAPITRE I LES PRINCIPALES APPROCHES THÉORIQUES Séance du 8 septembre Qu’estce qu’une théorie des relations internationales ? Lecture : Aron, R., Qu’estce qu’une théorie des relations internationales ?,Revue française de science politique, 17, no.5, octobre 1967, 837861. Thierry de Montbrial, Réflexions sur la théorie des relations internationales,Politique étrangère, 3/1999, 18 pages.
3
Les théories réalistes Réalisme classique, réalisme néoclassique et postréalisme Lecture : Dario Battistella, «L’Intérêt national, une notion, trois discours», in Frédéric Charillon, Politique étrangère. Nouveaux regards. Paris, 2002, pp.13966. Stefano Guzzini et Sten Rynning, «Réalisme et analyse de politique étrangère», in Frédéric Charillon, Politique étrangère. Nouveaux regards. Paris, 2002, pp.3364 Alex Macleoad, Le réalisme classique, in Théories des relations internationales, contestations et résistances, Alex Macleod et Dan O’Meara (dir.), pp.6385. Francis Fukuyama, «L’irréalité du réalisme politique et le pouvoir des puissants», in La fin de l’histoire et le dernier homme, Paris, Flammarion, 1992, pp.280302. Francis A., Beer et Robert Hariman, «Le postréalisme après le 11 septembre»,Études internationales, 35, 4, décembre 2004, pp.689719. Séance du 15 septembre Les théories libérales Libéralisme classique et néolibéralisme Lecture : Stéphane Roussel et Dan O’Meara, Le libéralisme classique, in Théories des relations internationales, contestations et résistances, Alex Macleoad et Dan O’Meara (dir.), pp.131152. MarieEve Desrosiers et Justin Massie, Le néolibéralisme et la synthèse « néonéo », in Théories des relations internationales, Ibid., pp.153176. Virgile Perret, « Le discours de la société civile en relations internationales »,Études internationales, 34, 3, septembre 2003. Pierre Bourdieu, « L’essence du néolibéralisme »,Le Monde diplomatique, mars 1998. En ligne :www.mondediplomatique.fr/1998/03/BOURDIEU/10167Les théories du néoconservatisme Lecture : Frédérick Gagnon et Guillaume Mascotto, Le néoconservatisme, in Théories des relations internationales, ibid., pp.177193.
Séance du 22 septembre Les théories marxistes : marxisme, néomarxisme et sociologie politique Lecture : Dan O’Meara, La théorie marxiste, in Théories des relations internationales, ibid., pp.195219.
Frédérick Guillaume Dufour et Thierry Lapointe, La sociologie historique néo marxiste, in Théories des relations internationales, Ibid., pp.403420. Robert Cox, « Dialectique de l’économie monde en fin de siècle »,Études internationales, 21,4, décembre 1990, pp.693704.
L’école anglaise Lecture : Évelyne Dufault, L’école anglaise, in Théories des relations internationales, Ibid., pp.221241. Dario Battistella, Théories des RI, Chap. 5 Séance 29 septembre
4
L’approche constructiviste Lecture : Dan O’Meara, Le constructivisme, in Théories des relations internationales, Ibid., pp.243268. Alex MacLeaod, « L’approche constructiviste de la politique étrangère », in Frédéric Charillon, Politique étrangère. Nouveaux regards. Paris, 2002, pp. 6590. Adler E., «Seizing the Middle Ground. Constructivism in World Politics », European Journal of International Relations, 3 (3), 1997, p. 319363. En ligne http://www2.ihis.aau.dk/politicaleconomy/Adler.pdf
5
Les approches féministes Lecture : AnneMarie D’Aoust, « Les approches féministes » dans Théories des relations internationales, Alex Macleoad et Dan O’Meara (dir.), pp.339363. En ligne :www.ebookbrowse.com/pol811110approchefeministepdf0161555476CHAPITRE II LES ACTEURS INTERNATIONAUX DE POLITIQUE ÉTRANGÈRE Séance du 6 octobre 1. L’État et le processus de décision Bureaucraties et rationalité Lecture : Samy Cohen, « Décision, pouvoir et rationalité dans l’analyse de la politique étrangère », in MarieClaude Smouts, Les nouvelles relations internationales. Pratiques et théories, Paris, Presses de Sciences Po, 1998, pp.75102. Civils et militaires Le rôle des diplomates 2. Institutions démocratiques et politique étrangère Opinion publique et médias Le rôle des parlements en matière de politique étrangère Séance du 13 octobre 3. La politique étrangère des démocraties La politique étrangère des grandes puissances L’Union européenne, acteur international et politique étrangère Lecture : Helly, Damien et Franck Petiteville (dir.), Collection Logiques politiques, Paris, L’Harmattan, 2005, 271 p. La politique étrangère des « pays émergents » Les « nouveaux » acteurs de la politique étrangère : vers une privatisation ? Les acteurs infra et supra régionaux.
6
Bibliographie Christophe Jaffrelot, L’enjeu mondial : les pays émergents, Paris, Presses Sciences Po : L’express, 2008, 381 p. Marlène Laruelle et JeanFrançois Huchet, China and India in central Asia, A New Great Game ?, Palgrave Macmillan, 2010. Séance du 20 octobre: Examen intra trimestriel en classe Séance du 27 octobre: Période d’activités libresCHAPITRE III MULTILATÉRALISME ET GOUVERNANCE MONDIALE Séance du 3 novembre 1.Le poids du multilatéral 2.dilemmes de la gouvernanceOrganisations internationales, processus politiques et mondiale Bibliographie Karns, Margareth P. et Karen A. Mingst, International Organizations. The Politics and Processes of Global Governance, Boulder, CO, Lynne Rienner, 2004, 562 p. Lecture : Graz, JeanChristophe, La gouvernance de la mondialisation. Coll. Repères, Paris, La Découverte, 2004, 127 p. (compterendu par Olivier Boiral, Faculté des sciences de l’administration, Université Laval, Québec, dansÉtudes internationales, vol.37, no.1, mars 2006, p.179182  3. Les interventionnismes, la politique étrangère par d’autres moyens ? CHAPITRE IV  LES ENJEUX CONTEMPORAINS DES POLITIQUES ÉTRANGÈRES Séance du 10 novembre 1.Les enjeux de la sécuritédes armes de destruction massive, (prolifération conflits civils et internationaux, terrorisme, propagation des maladies, crimes transnationaux, trafic des stupéfiants)
7
Séance du 17 novembre 2. Les enjeux économiques(commerce international, fossé entre les riches et les pauvres, aide alimentaire) Séance du 24 novembre 3. Les enjeux de l’environnement et du développement durable er Séance du 1 décembre  4. Les enjeux de l’éthique(droits de l’homme, justice internationale) Lecture : Jean François Thibault, Le tournant éthique, in Théories de RI, Alex Macleod et Dan O’Meara (dir.), p.489509. Andrew Linklater, « Le principe de nonnuisance et l’éthique mondiale »,Études internationales,vol.37, no02, juin 2006, pp.275300. CONCLUSION GÉNÉRALE DU COURS Indications bibliographiques Livres de référence Ouvrages fortement recommandés: Les deux ouvrages sont disponibles à la librairie du pavillon 3200, Jean Brillant. Macleoad Alex et O’Meara Dan, Théories des relations internationales : contestations et résistances, Montréal, Athéna éditions, 2007. Battistella Dario, Théorie des relations internationales, 3 e édition, Paris, Presses de Sciences Po, 2009, 694 p.
8
Bibliographie sélective Allison G.,Essence of Decision. Explaining the Cuban Missile crisis, Boston, Little Brown, 1971; voir aussi la nouvelle édition: G.Allison et Ph. Zelikow,Essence of decision: Allison G. T.,1999.[Pour une version résumée et en français , Longman, « Modèles conceptuels et la crise des missiles de Cuba” », in Philippe Braillard (dir.), Théorie des relations internationales, Paris, PUF, 1977, p. 172196 ] Aron R.,Paix et guerre entre les nations, Paris, CalmannLévy, 1984 Badie B.et M.C. Smouts,Le retournement du monde. Sociologie de la scène internationale, Paris, Presses de Sciences Po, 1999 (3è édition) Barston R.P.,Modern Diplomacy, Londres, Longman, 1996 Batistella D.,Théories des relations internationales, Paris, Presses de Sciences Po, 2009 (3è édition). Yatil des outils de réforme et deBéland JeanFrançois et Bouvier Guillaume, « gestion de la politique étrangère française ? »,Études internationales, vol37, no.1, mars 2006, pp.7189. Charillon F. (dir.),Politique étrangère, nouveaux regards, Paris, Presses de Sciences Po, 2002. Charillon F. (dir.),Les politiques étrangères. Ruptures et continuités, Paris, La Documentation française, 2001 Cohen S., « Décision, pouvoir et rationalité dans l'analyse de la politique étrangère », in Smouts M.C. (dir.),Les nouvelles relations internationales, pratiques et théories, Paris, Presses de Sciences Po, 1998, pp. 75101. Cooper, Andrew F.,Tests of Global Governance. Canadian Diplomacy and the United Nations World Conferences, United Nations University Press, 2004, 298 p. Côté, JeanRoch, » Une analyse discursive de trois énoncés québécois de politique internationale »,Études internationales,vol37, no.1, mars 2006, pp.121138. Devin G.,Sociologie des relations internationales, La Découverte (Repères), 2007 Gilpin R., “War is Too Important to Be Left to Ideological Amateurs »,International Relations, 2005, vol.9 n°1, p.518 Goldstein J. et R. O. Keohane (dirs).,Ideas and Foreign Policy. Beliefs, Institutions, and Political Change, Ithaca, Cornell University Press, 1993. Grondin, David, “ La cartographie” imperial”/néolibérale étatsunienne dans la guerre idéologique contre la terreur: décodification de la production et de la planification stratégiques des ÉtatsUnis d’Amérique”,Études internationales,vol.37, no.1, mars 2006, pp.3556. Helly, Damien et Franck Petiteville (dir.),L’Union européenne, acteur international, Coll.Logiques politiques, Paris, L’Harmattan, 2005, 271 p. Hill Ch.,The Changing Politics of Foreign Policy, Basingstoke, Palgrave, 2003 Hough Peter,Understanding Global Security. New York, Routledge, 2004, 272 p. Jervis R.,Perception and Misperception in International Relations, Princeton, Princeton University Press, 1976.
9
Kennedy, Paul,The Rise and Fall of the Great Powers, NewYork, Random House, 1987. Kissinger H.,Diplomacy, New York, Simon & Schuster, 1994 (édition française, Fayard, 1995). Le Prestre Philippe,Protection de l’environnement et relations internationales. Lesdéfis de l’écopolitique mondiale. Coll. U.science politique, Paris, Éditions Dalloz/Armand Colin, 2005, 479 p. Macleoad Alex et Morin David (dir.),Diplomaties en guerre. Sept États face à la criseirakienne. Outremont, QC/Montréal, Qc, Athéna editions/CEPES, 2005, 256 p. Merle Marcel, La politique étrangère, Paris, PUF, 1984. Morgenthau H.J.,Politics among Nations: the Struggle for Power and Peace, New York, Knopf, 1948. Nossal, Kim Richard, “Les objectifs politiques des examens de politique étrangère, etude compare de l’Australie et du Canada”,Études internationales, vol.37, no.1, mars 2006, pp. 5769. Ong Russel,China’s Security Interest in the 2 st Century, Routledge, 2010. Pijl (van der), Kees, “Modes de relations étrangères: élargir le champ des relations internationales”,Études internationales, vol.37, no.2, juin 2006, pp.257275. Diplomacy and Domestic Politics: The Logic of TwoLevel Games »,Putnam R., « International Organization, Vol. 42, No. 3, 1988, pp. 427460 Ragaru N. et Conesa P., « Les stratégies d'influence en relations internationales » (dossier),La revue internationale et stratégique, n°52, Hiver 20032004 Rigaud Pascal,Les BRIC : Brésil, Russie, Inde, Chine, puissances émergentes, Bréal, 2010. Risse T., «Transnational Actors and World Politics »,dans W. Carlsnaes, T. Risse et B. Simmons (sld.), Handbook of International Relations, Oxford, Oxford UP, 2002, p. 255374. Roosens C., Rosoux V. et T. de Wilde d’Estmael (dir.),La politique étrangère. Le modèle classique à l’épreuve, Bruxelles, PIEPeter Lang, 2004 Rosenau J.,Turbulence in World Politics: a Theory of Change and Continuity, Princeton, Princeton University Press, 1990 Rufin JeanChristophe,L’Empire et les nouveaux barbares, Paris, Lattès, 1991. Schmitz Gerald J., “Les livres blancs sur la politique étrangère et le rôle du Parlement du Canada. Un paradoxe qui n’est cependant pas sans potentiel”,Études internationals,vol.37, no.1, mars 2006, pp.91120. Smith S., Hadfiled A et T. Dunne,Foreign Policy. Theories, Actors, Cases, Oxford, Oxford University Press, 2008 Smouts M.C., Batistella D. et P. Venesson,Dictionnaire des relations internationales, Paris, Dalloz, 2007 (2è edition) Smouts, M.C., « Que restetil de la politique étrangère ? », in « La Politique Etrangère aujourd’hui »,Pouvoirs, n° 88, janvier 1999, pp. 515. Snyder R., Bruck H. et B. Sapin,DecisionMaking as an Approach to the Study of International Politics, Princeton, Princeton University Press, 1954
10
Wallerstein Immanuel,The Modern World System, vol.1, New York, Academic Press, 1974. Waltz K., “Structural Realism after the Cold War”,International Security, v. 25, n° 1, summer 2000, p. 541. Waltz K.,Theory of International Relations Politics, Londres, AddisonWeley Publishing Company, 1979 Yong Deng,China’s Struggle for Status: The Realignment of International Relations, Cambridge University Press, 2008. La prévention du plagiat Le Département porte une attention toute particulière à la lutte contre le plagiat, le copiage ou la fraude lors des examens. Le plagiat consiste à utiliser de façon totale ou partielle, littérale ou déguisée le texte d’autrui en le faisant passer pour sien ou sans indication de référence à l’occasion d’un travail, d’un examen ou d’une activité faisant l’objet d’une évaluation. Cette fraude est lourdement sanctionnée. Voir à cet effet le règlement disciplinaire dans l’Annuaire général de la Faculté des arts et des sciences p. II. Bibliothécaire N’hésitez pas à profiter des services de Mathieu Thomas, bibliothécaire disciplinaire spécialisé en science politique. Vous pouvez le rejoindre à son bureau (local 3093 de la Bibliothèque des lettres et sciences humaines, Pavillon SamuelBronfman), lui envoyer un courriel (m.thomas@umontreal.ca) ou lui téléphoner (5143436111, poste 2625). Visitez aussi sa page internet,Ressources en Science politique(http://www.bib.umontreal.ca/SS/pol/). IMPORTANT Rappel de règlements pédagogiques Veuillez prendre note que le trimestre se termine le 21 décembre 2011 (incluant la période des examens). Aucune demande d’examen différé ne sera acceptée sans motif valable. Nous entendons par motif valable, un motif indépendant de la volonté de l’étudiant, tel que force majeure, le cas fortuit ou une maladie attestée par un certificat de médecin. (Règlement pédagogique 8.5). Le Département de science politique a adopté un règlement concernant les retards dans la remise des travaux. La pénalité imposée pour les retards dans la remise des travaux est de 2 % par jour. Cette pénalité est calculée en déduisant2 %à la note obtenue pour le travail en question. L’étudiant qui remet son travail après la fermeture des bureaux du secrétariat à midi le vendredi est réputé avoir remis ce travail le matin du jour ouvrable qui suit, à l’ouverture des bureaux, et les jours non ouvrables sont comptés comme des jours de retard.Veuillez prendre note que la boîte de dépôt des travaux à l’entrée du Département est dépouillée à midiprécisestous les jours ouvrables.
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents