//img.uscri.be/pth/a3d4961646cf1d9013f2b628912cd50ae49ac95c
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

pour la mise en place de la

De
70 pages
RECOMMANDATIONS PÉDAGOGIQUES pour la mise en place de la 3ème DP6 Troisième à module de Découverte Professionnelle six heures Document pédagogique de référence DP6 Académie de Lille

  • organisation de l'enseignement

  • modalités d'attribution du diplôme national du brevet

  • document pédagogique de référence dp6

  • formation professionnelle

  • boen n°

  • voie de décrochage scolaire

  • connaissance du monde professionnel

  • pratique des métiers

  • lycée professionnel

  • enseignement


Voir plus Voir moins












RECOMMANDATIONS
PÉDAGOGIQUES

pour la mise en place de la

ème3 DP6

Troisième à module de Découverte
Professionnelle six heures





Document pédagogique de référence DP6 Académie de Lille




Recommandations pour la mise en place de la classe de troisième à module de
Découverte Professionnelle six heures (DP6)

SOMMAIRE


1- Recommandations générales page 4

1.1 Les textes réglementaires utiles page 4
1.2 Les élèves page 4
1.3 L’organisation des enseignements page 5
1.4 Les activités spécifiques et les stages 5
1.5 Le B2i page 6
1.6 L’évaluation certificative : le Diplôme National du Brevet 6
1.7 Le socle commun des connaissances et des compétences page 8

ème2 - Après la 3 DP6 : les procédures d’orientation pour l’académie de Lille page 9

2.1 L’implication des C.O.P. page 9
2.2 Les procédures d’orientation page 9

3 - Organisation pédagogique recommandée en classe de DP6 page 11

3.1 La dotation horaire page 11
3.2 Le nombre d’enseignants intervenant en classe de DP6 page 11
3.3 L’accueil des élèves page 11
3.4 Le suivi page 11

4 - Rappel de quelques principes pédagogiques valables dans toutes disciplines page 12

5 - Enseignement général en DP6 page 13

5.1 L’enseignement du français page 13
5.2 L’enseignement de l’histoire géographie page 15
5.3 L’enseignement de l’anglais page 17
5.4 L’enseignement des mathématiques et sciences physiques page 18
5.5 L’enseignement des SVT page 23
5.6 L’enseignement de l’éducation musicale page 24
5.7 L’enseignement des arts plastiques page 25
5.8 L’enseignement de la technologie page 27

6 - Le module de découverte professionnelle page 28
6.1 Les recommandations organisationnelles page 28
6.2 les recommandations pédagogiques page 29
Document pédagogique de référence DP6 Académie de Lille Page 2/31










Ce document pédagogique de référence a été rédigé par le groupe de travail
suivant :
- Christine BANASZYK, IEN Mathématiques
- Michelle CALONNE, IEN Lettres, Coordonnatrice des I.E.N.
- Michel DOFFE, IA-IPR S.V.T.
- Véronique DUCHAUD-FUSELLI, IEN I.O.
- Ruth GISELBRECHT, IEN S.B.S.S.A.
- Dominique MOREL, IEN. Economie Gestion
- Elisabeth ROSSI, IEN Anglais
- Jean-Claude SARRAZYN IEN. S.T.I.
- Françoise THIBAUDEAU, IEN. S.T.I.

Avec la participation de :
- Annie COUDERC, IEN Histoire Géographie
- Jean-Michel ELOIRE IA-IPR. Education Musicale
- Marlène GUILLOU IA-IPR Lettres
- Christian VIEAUX IA-IPR Arts Plastiques
Document pédagogique de référence DP6 Académie de Lille Page 3/31

Les classes de troisième à module de 6 heures de découverte professionnelle
s’inscrivent dans la perspective d’une réduction des sorties sans qualification du système
éducatif.
Elles ont pour objectif principal d’aider les élèves dans la construction de leur projet
personnel et scolaire en leur permettant de :
- découvrir le monde professionnel et approcher la réalité des métiers et de leur
environnement économique et social ;
- découvrir les voies et parcours de formation conduisant aux métiers explorés ;
- retrouver le goût d’apprendre et d’entreprendre.

Dans l’académie de Lille, 42 classes de troisième DP6 ont été implantées dans des
lycées professionnels publics et 46 classes dans les lycées professionnels privés.

1 - Recommandations générales

1-1 Les textes réglementaires utiles

BOEN n° 28 du 15 juillet 2004 : enseignement en collège. Organisation des enseignements du cycle d’orientation
de collège (classe de troisième).
BOEN n° 11 du 17 mars 2005 : orientations pédagogiques. Enseignement du module de découverte
professionnelle (six heures hebdomadaires) en classe de troisième.
erBOEN n° 31 du 1 septembre 2005 : modalités d’attribution du diplôme national du brevet.
BOEN n° 31 du 9 septembre 1999 et n° 35 du 5 octobre 2000 : diplôme national du brevet
BOEN n° 18 du 5 mai 2005 : préparation de la rentrée scolaire 2005
BOEN HS n° 10 du 15 octobre 1998 : programmes des classes de troisième de collège
ème èmeBOEN spécial n° 1 du 12 avril 1990 : classes de 4 et 3 technologiques
BOEN HS n° 5 du 29 août 2002 : programmes des enseignements généraux pour les CAP
BOEN n° 42 du 23 novembre 2000 : brevet informatique et internet (B2i) école – collège
BOEN n° 34 du 18 septembre 2003 : modalités d’accueil en milieu professionnel d’élèves mineurs de moins de
seize ans.

Document d’accompagnement du module de découverte professionnelle 6 heures (ONISEP – Juin 2005)
téléchargeable sur le site Eduscol : http://eduscol.education.fr

Les sujets des DNB figurent sur le site du SIEC : http//www.siec.education.fr

1- 2 Les élèves

Les élèves concernés par cette classe

- des élèves, en grande difficulté, repérés en voie de décrochage scolaire à la fin du cycle central (BOEN
n° 28 du 15 juillet 2004) ;
- des élèves volontaires prêts à se remobiliser autour d’un projet de formation dans les voies
professionnelle, générale ou technologique (BOEN n° 11 du 17 mars 2005) ;
- des élèves scolairement fragiles qui veulent mieux connaître la pratique des métiers (circulaire de
rentrée « préparation de la rentrée 2005 ») (BOEN n° 18 du 5 mai 2005) ;
- des élèves scolairement fragiles prêts à se remobiliser autour d’un projet de formation centré sur la
voie professionnelle, même si les voies technologique ou générale ne sont pas à exclure (document
d’accompagnement).

Document pédagogique de référence DP6 Académie de Lille Page 4/31


1-3 L’organisation des enseignements

► Les disciplines enseignées en classe de troisième à module de découverte professionnelle 6 heures et
les horaires

D’après le BOEN n° 28 du 15 juillet 2004 :
- Français : 4 h 30
- Mathématiques : 4 h
- Langue vivante étrangère : 3 h
- Histoire-géographie – éducation civique : 3 h 30
- Sciences et vie de la terre : 1 h 30
- Physique-chimie : 2 h
- Technologie : 2 h
- Enseignements artistiques (arts plastiques – éducation musicale) : 1 h + 1 h
- Éducation physique et sportive : 3 h
(les programmes en vigueur pour les disciplines ci-dessus sont ceux de la classe de troisième
de collège : BOEN HS n° 10 du 15 octobre 1998).
- Découverte professionnelle : 6 heures

► Les sciences de la vie et de la terre, la technologie et les enseignements artistiques

Les chefs d’établissement veilleront, dans le cadre d’une convention entre établissements, à ce que les
enseignements communs prévus par l’arrêté du 2 juillet 2004 relatif à la classe de troisième soient assurés dans
les conditions réglementaires par les professeurs des disciplines concernées (SVT, enseignements artistiques,
technologie notamment) (circulaire de rentrée « préparation de la rentrée 2005 » BOEN n° 18 du 5 mai 2005).

► Les objectifs du module de découverte professionnelle

- apporter aux élèves une connaissance du monde professionnel par une approche des métiers et de
l’environnement économique et social ;
- les aider à retrouver le sens d’un projet scolaire en construisant leur projet professionnel par la
connaissance des voies et des parcours de formation ;
- retrouver le goût d’apprendre ;
- leur permettre d’appréhender la réalité des métiers et des formations professionnelles et leur donner le
goût d’entreprendre ;
- leur donner les moyens de mesurer l’importance du choix d’orientation qu’ils auront à exprimer à l’issue
de la classe de troisième ;
- leur donner la possibilité de découvrir les possibilités et les passerelles offertes par le système éducatif
(cf. BOEN n° 11 du 17 mars 2005).

1-4 Les activités spécifiques et les stages :

► Les modalités des stages peuvent et doivent être diverses. Elles sont à mettre en relation avec la
découverte professionnelle
- visites ou stages dans différents types d’organisation ;
- visites ou stages dans les sections techniques et professionnelles des lycées, dans les LP ou CFA
voisins ;
- échanges avec des professionnels ou des élèves en formation professionnelle ;
- utilisation de documents ou d’informations issus des médias sur les métiers et secteurs professionnels
et sur les formations professionnelles ;
- exploitation de documents d’entreprises.
(BOEN n° 11 du 17 mars 2005)

Remarque : Les stages sont pris en charge par l’ensemble de l’équipe éducative.

Document pédagogique de référence DP6 Académie de Lille Page 5/31

► L’accueil en milieu professionnel des élèves de moins de 16 ans

Les modalités d’accompagnement des élèves de moins de 16 ans sont rappelées dans le document
d’accompagnement (tableau de synthèse à la page 35).
Une convention s’impose dans laquelle il convient de rappeler la réglementation en vigueur concernant l’accueil
des jeunes.

1-5 Le B2I

► La validation des compétences du B2I niveau collège

èmeLes élèves de 3 DP6, doivent comme tous les collégiens, valider les compétences du B2I, niveau collège.
Cinq domaines de compétences ont été définis :
- domaine 1 : s’approprier un environnement informatique de travail ;
- domaine 2 : adopter une attitude responsable ;
- domaine 3 : créer, produire, traiter, exploiter des données ;
- domaine 4 : s’informer, se documenter ;
- communiquer, échanger.
Pour chacun des domaines, un objectif correspondant à la compétence attendue est défini. Cette compétence
associe des connaissances, des capacités et des attitudes évaluées au travers de plusieurs items.
La validation des items se fait au travers des activités disciplinaires. Le B2I est acquis lorsque 80% des items sont
validés et qu’au moins la moitié des items de chacun des domaines est validée.
L’attestation ne peut être validée que si au moins deux professeurs de deux disciplines différentes ont participé à la
validation de ces compétences.
( cf. BO n° 29 de juillet 2006 et circulaire publiée au BO n°42 du 16 novembre 2006)

► Informations pratiques :

- le site B2I http://www4.ac-lille.fr propose une répartition par matières du B2I et permet à chaque équipe
de se situer et d’être impliqué dans la validation ;
- l’académie encourage l’utilisation du logiciel Gibii qui permet la validation informatique des items du
B2I. Le programme est librement téléchargeable sur le site B2I ;
- une équipe académique de formateurs est disponible pour l’animation de FIL B2I.

1-6 L’évaluation certificative : le diplôme national du brevet

Le diplôme national du brevet (DNB) sanctionne la formation dispensée au collège. Le DNB avait été précédé par
le brevet d’études du premier cycle du second degré (BEPC, 1947) et par le brevet des collèges (1980).
Institué par le décret du 23 janvier 1987 modifié par le décret du 22 août 2005 et par le décret du 10 mai 2006, le
DNB a été confirmé en tant que sanction de la formation dispensée au collège par le décret du 29 mai 1996.
Les modalités d’attribution de ce diplôme, définies par l’arrêté du 18 août 1999, sont modifiées par l’arrêté du 28
erjuillet 2005 depuis la session 2006, et par l’arrêté du 1 juin 2006 à compter de la session 2007.

► Depuis 2006

Depuis la session 2006 : attribution de mentions et prise en compte des enseignements de découverte
professionnelle
Pour valoriser la réussite des élèves et assurer l’évaluation du nouvel enseignement de découverte
professionnelle :
- mentions à partir des notes 12, 14 et 16. Cette disposition est le préalable à l’attribution des bourses au
mérite accordées de droit, à compter de la session 2006, aux élèves déjà boursiers sur critères sociaux
recueillant une mention bien ou très bien ;
- évaluation en contrôle continu du module de découverte professionnelle 6 heures.




Document pédagogique de référence DP6 Académie de Lille Page 6/31

A partir de la session 2007 :
- prise en compte des résultats scolaires obtenus par les élèves en classe de troisième uniquement ;
- attribution d’une note de vie scolaire dotée d’un coefficient 1.

A partir de la session 2008 :
- le DNB 2008 prendra en compte le B2I collège.
- le DNB 2008 prendra en compte l’évaluation de langue vivante niveau A2 du Cadre Commun
Européen de Référence

► Objectifs, organisation générale, modalités d’attribution du diplôme national du brevet et épreuves

– Objectifs du diplôme national du brevet

Délivré par un jury, le brevet est un diplôme qui atteste de l’acquisition des connaissances générales au terme du
collège.
Le brevet ne donne pas accès à une classe supérieure en fin de troisième : les deux décisions, attribution du
diplôme et d’orientation, sont dissociées. La décision d’orientation prend en compte les capacités spécifiques et les
goûts des élèves pour la poursuite d’études ; elle est le résultat d’une négociation entre l’élève, sa famille et
l’équipe éducative.

– Organisation générale du diplôme national du brevet

Les candidats élèves des classes de troisième des établissements publics et privés sous contrat sont inscrits par
l’intermédiaire des chefs d’établissement.
A titre transitoire, les élèves des classes de troisième ayant suivi l’enseignement du module de découverte
professionnelle de 6 heures peuvent se présenter à la série de leur choix (BOEN du 01/09/2005).
Les sujets des épreuves qui portent sur les programmes des classes de troisième sont arrêtés par les recteurs
d’académie.
Le diplôme, de valeur nationale, est attribué par un jury départemental présidé par l’Inspecteur d’académie,
directeur des services départementaux de l’Éducation Nationale.

– Modalités d’attribution du diplôme national du brevet et épreuves

Le diplôme national du brevet comporte trois séries : collège, technologique et professionnelle qui permettent la
prise en compte de la spécificité des formations dispensées dans les différentes classes de troisième.
L’examen comporte :
- trois épreuves écrites : français (coefficient 2), mathématiques (coefficient 2), histoire-géographie –
éducation civique (coefficient 2) : Total des coefficients : 6

- un contrôle en cours de formation, effectué en classe de troisième qui permet la prise en compte de
connaissances et compétences diverses des élèves dans toutes les disciplines.

Pour la série professionnelle (avec évaluation du module de découverte professionnelle) :

Matière coefficient
Français 1
Mathématiques
Langue vivante ou sciences physiques
Vie sociale et professionnelle
Éducation physique et sportive 1
Éducation artistique 1
Technologie 2
Découverte professionnelle – module 6 h 3






Document pédagogique de référence DP6 Académie de Lille Page 7/31
?


Pour la série technologique (avec évaluation du module de découverte professionnelle) :

Matière coefficient
Français 1
Mathématiques
Langue vivante
sciences physiques
Éducation familiale et sociale 1
Éducation physique et sportive 1
Éducation artistique 1
Technologie 1
Découverte professionnelle – module 6 h 2

Pour la série collège (avec évaluation du module de découverte professionnelle) :

Matière coefficient
Français 1
Mathématiques
Langue vivante
Sciences de la vie et de la terre
Physique-chimie 1
Éducation physique et sportive 1
enseignement artistique 2 (1+1)
Technologie
Découverte professionnelle – module 6 h 2

er Voir l’arrêté du 28 juillet 2005 (JO du 28 août 2005 ; BO n° 31 du 1 septembre 2005) modifié par
erl’arrêté du 1 juin 2006 (JO du 14 juin 2006 ; BO n° 26 du 29 juin 2006) qui prévoit la prise en
èmecompte des résultats acquis par les élèves en classe de 3 uniquement et l’attribution d’une note
de vie scolaire.

► Session 2009

Outre la note de vie scolaire et l’attribution de mentions déjà mises en place, le nouveau diplôme national du brevet
devra attester la maîtrise du socle commun de connaissances et de compétences, conformément à l’article 32 de la
loi d’orientation du 23 avril 2005.

Ce diplôme rénové sera délivré à l’issue de l’année scolaire 2008 / 2009.

1-7 Le socle commun des connaissances et des compétences

Le socle commun des connaissances et des compétences repose sur le principe d’une culture commune pour tous
les élèves.
Sa maîtrise, à la fin de la scolarité obligatoire constitue un objectif important, quel que soit le parcours suivi. En
effet, chacune des sept compétences qui le constituent contribue à l’insertion professionnelle sociale et civique des
élèves.
èmeTous les enseignants intervenant en classe de 3 DP6 , que ce soit dans les disciplines générales ou à travers le
module de découverte professionnelle, doivent travailler à l’acquisition des connaissances, capacités et attitudes du
socle commun.

Document pédagogique de référence DP6 Académie de Lille Page 8/31
???


ème2- Après la 3 DP6 : les procédures d’orientation pour l’académie de Lille

2-1 L’implication des Conseillers d’Orientation Psychologues (COP)

► A l’entrée en DP6.

La classe de troisième DP6 concerne un public d’élèves volontaires et qui en ont fait la demande. Ce sont des
élèves fragiles mais sans problèmes de comportement autres que l’absentéisme, des élèves que l’on veut
remobiliser sur des apprentissages en leur permettant de se construire un parcours de formation éclairé par une
meilleure connaissance des filières et des métiers.
Pour ce faire, en classe de quatrième, les COP et les professeurs principaux informent largement les jeunes de ce
qu’est le module DP6 afin que les familles et les élèves intéressés puissent constituer le dossier d’affectation.
ème èmeEn 2007, un dossier commun pour la demande d’entrée en 3 DP6 et en 3 d’insertion a été mis en place, les
deux classes proposant des dispositifs permettant de lutter contre le décrochage scolaire.
Le Directeur du CIO fait partie de la commission d’affectation de son district et aide à la cohérence de la
construction des groupes .

► Tout au long de l’année

L’expertise du Conseiller d’Orientation Psychologue, comme son implication dans l’équipe qui se constitue autour
de la DP6 sont des aides précieuses.
L’implication pourra se manifester tout particulièrement lors de l’accueil, temps d’individualisation et de rupture
nécessaire avec une scolarité antérieure dans laquelle le jeune ne se sentait pas forcément à l’aise. Un contrat
personnel de réussite scolaire est ainsi parfois engagé entre la famille, l’équipe et les parents.
En travaillant avec les équipes éducative et enseignante, le COP peut apporter un éclairage spécifique.
En séances collectives, son expertise s’exerce sur la présentation des domaines professionnels ou sur la
connaissance des filières de formation.
Dans la construction du projet personnel de l’élève, il aide à la confrontation entre le principe de réalité et les
attentes des élèves.
Les séances collectives et le travail croisé avec l’équipe permettent au COP de déceler les problématiques
spécifiques à certains élèves et de travailler de manière plus approfondie avec certains jeunes.

ème► Après la 3 DP6

Le projet validé de l’élève lui permet d’obtenir un bonus et de s’orienter vers la voie choisie.
Cette validation prend le plus souvent la forme d’un entretien. Le jeune y présente son « classeur-projet » dans
lequel il a engrangé ses expériences et sa documentation. Lorsque les établissements se sont dotés d’une
commission de validation de projet, le rôle du COP y est central.

ème ndeLes élèves de 3 DP6 ont plutôt vocation à s’inscrire dans une classe de CAP ou une 2 professionnelle,
èmel’année de 3 leur ayant servi à retrouver des repères, à mûrir et éventuellement à confirmer leur projet.

2-2 Les procédures d’orientation

èmeLes procédures d’orientation et d’affectation des élèves de 3 DP6 sont identiques à celles des élèves sortant de
ème3 Générale.

► Tout au long de l’année, les jeunes construisent leur orientation à l’aide d’un « classeur » de recueil de données
ou d’autres outils mis en place avec le COP de l’établissement.

► En février, l’élève et la famille formulent des intentions d’orientation soit :
- vers la voie générale et technologique ;
- vers la voie professionnelle (CAP , BEP , Bac Pro 3 ans).

► En mars, le conseil de classe répond en formulant un avis provisoire d’orientation.

Le troisième trimestre correspond à la phase décisive d’orientation
Document pédagogique de référence DP6 Académie de Lille Page 9/31


► Fin mai, la famille saisit sa demande d’orientation entre les trois voies.
Le conseil de classe formule la proposition d’orientation. Si celle-ci est conforme à la demande de la famille, elle
devient une décision d’orientation. Si la proposition est différente, le chef d’établissement reçoit la famille et une
décision est arrêtée. En cas de désaccord persistant, la famille peut faire appel de la décision ou opter pour le
redoublement.

► Fin juin, l’affectation est prononcée en fonction de la demande et des places disponibles. Les élèves affectés
s’inscrivent dans l’établissement.

Les procédures sont préparées par le module PAM selon les principes suivants :

èreTout élève bénéficiant d’une décision d’orientation vers la seconde professionnelle ou la 1 année de CAP doit
faire figurer trois vœux sur le dossier d’ affectation.
L’établissement saisit la moyenne des notes obtenues dans chaque matière pendant l’année scolaire.

Les élèves de DP6 bénéficient d’un bonus lorsque leur projet a été déclaré validé par le conseil de classe du
troisième trimestre, le bonus est de 400 points pour le BEP ou le CAP.

De plus les filles qui demandent un BEP industriel ou bâtiment, ou ont une décision d’orientation vers la voie
ndetechnologique, vers la 2 GT MPI-ISI, ISI-ISPou LV2-ISI bénéficient d’une bonification de 400 points.



































Document pédagogique de référence DP6 Académie de Lille Page 10/31