Rapport activités 2010

Rapport activités 2010

-

Documents
24 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

  • cours - matière potentielle : montage
  • cours - matière potentielle : l' année
  • cours - matière potentielle : année
APECS RAPPORTS SUR L'EXERCICE 2010 février 2011 Association Pour l'Etude et la Conservation des Sélaciens (APECS) Rue de Liège B.P. 51151 29211 BREST CEDEX 1 02 98 05 40 38
  • asso-apecs
  • activite activités scientifiques
  • traces du requin pèlerin
  • programme capoera
  • colloques colloque scientifique
  • projet demersquale -amélioration des connaissances biologiques sur les raies
  • cadre
  • cadres
  • salariés
  • salarié
  • projets
  • projet

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 62
Langue Français
Signaler un problème


APECS
RAPPORTS SUR L’EXERCICE 2010
février 2011






Association Pour l’Etude et la

Conservation des Sélaciens
(APECS)


Rue de Liège
B.P. 51151
29211 BREST CEDEX 1

02 98 05 40 38
asso@asso-apecs.org
www.asso-apecs.org Le contrat de Cédric Hennache s’est achevé à la fin du mois d’avril. Cédric
RAPPORT MORAL
a donc quitté l’équipe de salariés pour rejoindre d’autres horizons marins.

Le mois de mai a vu le démarrage de la saison de terrain dans le cadre du
En ce début d’année 2011, revenons sur l’exercice 2010 récemment
programme de suivi du requin pèlerin en Bretagne. Cette mission s’est
achevé.
poursuivie jusqu’en août (Glénan, puis Iroise). Nous regrettons cette
En janvier 2010, l’APECS comptait 3 salariés :
année le faible nombre de signalements sur les zones d’étude et pour la
première fois depuis la mise en place de ces campagnes de terrain,
- Marie-José Turbelier, secrétaire-comptable.
l’équipe n’a observé aucun requin. Nous regrettons également l’arrêt
- Cédric Hennache, chargé de mission scientifique dans le cadre du
prématuré de la mission suite à un acte de vandalisme. En effet,
programme EPPARTIY (Etude de la Pêcherie Palangrière de
l’embarcation de l’association a été volontairement dégradée dans la nuit
Requins Taupes de l’Ile d’Yeu).
du 19 au 20 août, alors que le bateau était au mouillage.
- Agathe Lefranc, chargée de mission scientifique dans le cadre du
Concernant le programme CapOeRa, le bilan est extrêmement positif, tant
Contrat Nature « Les Elasmobranches de Bretagne ».
en terme de retours de capsules qu’en ce qui concerne la visibilité de
l’association au niveau national et la multiplicité de nos contacts (cf.
L’Assemblée Générale annuelle a eu lieu le 27 février à Beg Meil,
rapport d’activité). Au cours de l’année 2010, plus de 30 000 capsules ont
commune de Fouesnant. A cette occasion, nous avons eu le plaisir
ainsi été récoltées.
d’accueillir de nouveaux membres au sein du Conseil d’Administration,
composé de 13 personnes à l’issue de l’élection. Un week-end convivial a
A souligner également l’essor du volet «éducation à l’environnement ».
été organisé en marge de l’assemblée.
Nous sommes en effet de plus en plus sollicités et l’embauche d’Alexis a
permis d’étoffer nos travaux dans ce domaine. L’association rencontre
En février, un nouveau partenariat voit le jour entre l’APECS et le Parc
cependant des difficultés à intervenir en dehors de Bretagne, même si
naturel marin d’Iroise (PNMI). Une convention cadre est signée et prévoit
quelques adhérents actifs arrivent à assurer quelques interventions.
la réalisation de plusieurs actions.
Concernant la vie associative, on compte un petit nombre de membres
Ainsi, Alexis Wargniez, déjà salarié de l’association durant 6 mois en 2009,
actifs (voir très actifs !) qui mènent de front l’ensemble de ces projets au
est à nouveau embauché le 15 février en tant que chargé de mission en
côté des salariés. On les salue ici pour le travail accompli !
éducation à l’environnement. Il a notamment été chargé des activités
d’éducation à l’environnement prévues dans le cadre du Contrat Nature et

de la mise en route de plusieurs actions engagées avec le Parc naturel
De manière générale, l’exercice écoulé est donc une nouvelle fois
marin d’Iroise.
largement positif. L’essor et la multiplicité des activités de l’association
L’événement du mois de mars fut sans aucun doute le décrochage des
observés depuis quelques années se poursuivent. Il suffit de regarder le
balises de suivi satellite déployées en 2009 dans le cadre du programme
rapport d’activité qui suit pour avoir un aperçu du travail abattu.
« Sur les traces du requin pèlerin » (STRP). Cette succession de bonnes
La notoriété et la reconnaissance de l’APECS se font également de plus
nouvelles a été suivie de l’embauche d’Eric Stephan en tant que chargé de
en plus ressentir. La médiatisation de nos actions a encore augmenté
mission scientifique. Il a rejoint l’équipe le 22 mars avec pour mission le
cette année et les nouveaux contacts sont de plus en plus nombreux.
traitement et l’analyse des données récoltées lors du programme STRP
(photo-identifications, balises,…) et la participation au traitement de
Naturellement, la multiplicité des programmes entraîne un nombre
données collectées dans le cadre d’autres programmes.
croissant d’embauches, ce dont on peut bien sur se réjouir. La difficulté
dorénavant est de réussir à pérenniser ces postes. En effet, l’association
A signaler également, à la fin du mois de mars, l’ouverture du nouveau site
reçoit des financements pour des projets précis, et il s’agit le plus souvent
internet de l’association. Cette nouvelle vitrine nous permet de partager de
de financements annuels. Il est donc difficile de se projeter sur plusieurs
nouveau les informations concernant les programmes en cours et les
années. Ainsi, les contrats d’Eric et d’Alexis se sont achevés le 31
actualités de l’APECS.
décembre 2010 et n’ont pu être reconduits. 2011 sera une nouvelle année charnière pour l’association puisque la Le mot de la fin s’adresse ici à tous ceux qui ont rendu possible l’imposant
quasi totalité des financements en cours ont pris fin ou vont prendre fin en bilan 2010 présenté ci-dessous !
cours d’année. Le début de ce nouvel exercice sera donc largement dédié
Un grand merci, donc, aux salariés et aux membres du Conseil
au montage de nouveaux projets et à la recherche de financements.
d’Administration (Hélène Gadenne, Cédric Hennache, Armelle Jung,
Les perspectives ne manquent pas: Nathalie Laurent, David Lazin, Morgane Ramonet, Joachim Winckler,
Pierre-Yves Lebon, Bérengère Angst, Aurore Naegelen, Eric Stephan,
- La première priorité sera de maintenir la campagne de recensement des
Alexis Wargniez, Agathe Lefranc, Marie-José Turbelier), stagiaires, éco-
observations de requins pèlerins, les campagnes de terrain (peut-être sous
volontaires et autres bénévoles.
une autre forme…) et le programme CapOeRa.

- Le Cahier Naturaliste « Les Elasmobranches de Bretagne », ouvrage
A vous tous, adhérents ou nouveaux venus, merci de votre aide et de
réalisé en partenariat avec le Conseil Régional de Bretagne dans le cadre
votre soutien, nous espérons que vous prendrez toute votre part au
des « Contrats Nature » devrait voir le jour cette année.
développement de cette association, qui n'est rien sans vous. A vous de
faire en sorte qu'elle soit vivante, qu'elle ait du sens, que l'on s'y sente bien
- Le programme Allo Elasmo, initié dans le cadre de la convention signée
en 2010 avec la Parc naturel marin d’Iroise, sera officiellement lancé en et utile, et que l'on œuvre ensemble pour la préservation de nos chers
élasmobranches…
début d’année 2011
- Un nouveau partenariat devrait voir le jour avec l’association « Noe
Conservation », dans le cadre de leur projet « poisson scie » mené en
Afrique de l’Ouest.
- Une nouvelle convention devrait être signée avec le Parc naturel marin
d’Iroise.
- De nouveaux projets sont en cours de montage et pourraient voir le jour
entre 2011 et 2012 (projet DEMERSQUALE -amélioration des
connaissances biologiques sur les raies et élasmobranches démersaux- ;
nouveau projet sur le requin pèlerin ; projets d’éducation à
l’environnement ; projet concernant la pêche sportive d’élasmobranches ;
…)
- Et bien d’autres tâches se profilent…

Afin de pouvoir mener sereinement l’ensemble de ces actions, nous
souhaiterions augmenter le nombre de membres actifs. En effet, même
s’ils sont déjà un peu plus nombreux que les années précédentes, cela
reste peu par rapport au travail à abattre ! De plus, cela permettrait de
dynamiser la vie associative.
Souhaitons donc que cette Assemblée Générale permette la mise en place
d’un Conseil d’Administration efficace et motivé, qui s’attèlera à dynamiser
la vie de l’association au côté des salariés.
272
France
RAPPORT D’ACTIVITE
193
188

moyenne = 111

88 87
98 96
106
Activités scientifiques
73
68
64
61
55


SUIVI DU REQUIN PELERIN

214
Bretagne
Programme de recensement des
observations de requins pèlerins
152
137
Comme chaque année, une campagne d’information moyenne = 87
a été effectuée afin de mieux faire connaître ce
91
68 78 82 75 77
programme et solliciter la participation de tonues . U
nouvelle affiche a été réalisée et diffusée aduep rès
60
52
50
45
3650 structures du littoral françaanis ne(xe 1) au 40
début du printemps, accompagnée de fiches
d’observation à compléter (capitaineries des p orts,
Clubs de plongée, centres nautiques, associateio ns d
plaisanciers, aquariums publics, …).

Le partenariat avec la Marine Nationale a été
Nombre de requins pèlerins observés entre 1997 et 2010
reconduit. Les aéronefs et les bâtiments de su rface

de la Marine ainsi que les navires des Affaires
Maritimes ont donc à nouveau été priés de contr ibauue rbon déroulement du
12
10
Bretagne
programme de recensement des observations en saignta ltoute observation de France
11 11 11
9
requin pèlerin, dans la mesure où cela était ibcolem apavetc leur mission.
9
7
Entre janvier et novembre 2010, 67 requins pè leornint sété signalés dans les
5
eaux françaises, dont 40 (62,5%) en Bretagnees . 67S urr eqcuins, 64 ont été
5
4
observés vivants en mer, et 3 ont été capturdées ntaelclceiment (dont deux 3
3
captures signalées en Bretagne). Les analysenst esu ivpaortent sur les requins
1 1
observés vivants en mer.
0 0 0
0 0
Le premier constat fait état d’un nombre d’obsioenrvsa tbien en deçà de la
moyenne annuelle calculée depuis le début du pmromgrea. Ce phénomène est

particulièrement marqué en Bretagne, où on reelè vep luls faible nombre
d’observations depuis 1997.
Nombre de requins pèlerins observés entre janvier et octobre 2010

J
a
n
v
i
e
r

F
é
v
r
i
e
r
M
a
r
s

A
v
r
i
l
M
a
i
J
u
i
n
J
u
i
l
l
e
t
A
o
u
t
S
e
p
t
e
m
b
r
e

O
c
t
o
b
r
e
J
a
n
v
i
e
r
r
e
F
é
v
i
r
m
a
r
s
A
v
r
i
l
M
a
i
J
u
i
n
J
u
i
l
l
e
t
A
o
û
t
S
e
p
t
e
m
b
r
e
O
c
t
o
b
r
e
1
9
9
8
1
9
9
9
2
0
0
0
2
0
0
1
2
0
0
2
2
0
0
3
2
0
0
4
1
9
7
9
2
0
0
5
1
9
9
8
2
0
0
6
1
9
9
9
2
0
0
7
2
0
2
0
0
8
0
0
2
0
0
1
2
0
0
9
2
0
0
2
2
0
1
0
2
0
0
3
2
0
0
4
2
0
0
5
2
0
0
6
2
0
0
7
2
0
0
8
2
0
0
9
2
0
1
0Comme chaque année, les observations ont eu inlieciup aplrement entre avril et d’être mises à disposition de gestionnaires poduer r aài l’élaboration de mesures
août. de conservation ou d’autres organismes (organisdmee s recherche, bureaux
d’étude) pour des études de différentes natured es( étdu’impact, inventaires
En 2010, la situation est assez particulière e puleisq uretours de signalements
d’espèces patrimoniales, etc.).
sont assez homogènes sur toute cette période aqulo’orsn observe d’habitude un
maximum d’observations durant le mois de mai.e tEang neBr, un très léger pic
En 2010, les données ont été mises à disposi2ti orne pàri ses :
d’observations apparaît tout de même, mais eetn/a ojuûitll.
- Bureau d’étude BRL Ingénierie (Nîmes) pour unee édtu’idmpact
En Bretagne, aucun groupe de requins n’a été sciegtntae lannée : la totalité des
environnemental d’un projet de parc éolien offs heonr eMéditerranée
observations correspond à des individus isolés.
- Bureau d’étude Hémisphère Sub – Astérie (Brest)r upnoeu évaluation
Un pêcheur professionnel nous a signalé une ca patucrceidentelle le 25 janvier
de la valeur patrimoniale du secteur Golfe NormBraetnodn- pour
matin, au niveau de la grande fosse d’Ouessmanetr, d ’eInr oise (29). Ce dernier a
l’Agence des Aires Marines Protégées
découvert l’animal piégé encore en vie en remo nstoan tfilet. Le requin a pu se

libérer et repartir vivant.
ECOBASK : Etude de la structure et
Le 8 mai, une nouvelle capture accidentelle néotués saig nalée. L’animal a été
du fonctionnement du peuplement de
retrouvé par un pêcheur plaisancier de l’Ile deen Rreém,ontant ses filets. Cette
requins pèlerins observé en Bretagne
capture a eu lieu à 3km des côtes, sur 10m dLe froenqdu.in était déjà mort, il a
ème
Pour la 8 année consécutive, l’association a poursuivir asvoan il tde terrain.
été débarqué sur la cale de St Clément des B,a làe inle’Isle de Ré. Une équipe de
Cela a encore été possible cette année grâce àfo ruten e mobilisation, à la
l’association a pu se rendre sur place pour erf fedcetus mesures, photos et
confiance que nous ont à nouveau accordé les apairertse nlogistiques de l’étude
prélèvements. Il s’agissait d’un jeune mâle de. 4m60
(Marine Nationale, Agrocampus, association Sipa dNaonu)s .avons utilisé le
Puis l’APECS a de nouveau été contactée pour putnuer e caaccidentelle ayant eu
bateau semi-rigide acquis en 2006.
lieu le 28 mai. Le fileyeur a cette fois déclo’auvneimrta l mort en remontant son
Le partenariat avec la Commune de Fouesnanet ni n2it0ié0 9 a été poursuivi et la
engin de pêche au sud de l’Ile de Houat (56 )a.vo iArp rpèrsévenu l’association, le
ville a mis à disposition un hébergement pour ipl’eé qude terrain ainsi qu’une
pêcheur a débarqué sa prise à la criée de Qu ibUenroe n.équipe de l’APECS a
place de mouillage pour le bateau. L’équipe éatsaéiet bà Beg Meil, site
alors pu se déplacer pour récupérer l’individu ,a qupiu être conduit dans les
particulièrement stratégique pour accéder à la dzo’énteude.
locaux de la station du Muséum National d’Histoiaret uNrelle de Concarneau.
L’APECS et le MNHN ont pu procéder à de nombreuses umres et prélèvements.
Une session a donc eu lieu dans le Finistère rs uled ssiute atelier « Glénan » du
Il s’agissait d’un jeune mâle de 3m70. Cet insdeirvaid uprochainement naturalisé
26 avril au 27 juin.
pour le MNHN.
En juillet et août, l’équipe

s’est déplacée sur le site
A NOTER : Référencement dans le cadre du SINP
atelier « Iroise ». Durant
Depuis le début de l’année 2010, le programme cdeen sermeent des
cette session, le
observations de requins pèlerins de l’APECS esét rernécfé dans l’Inventaire des
partenariat avec le
dispositifs de collecte de données nature et pae ysag
syndicat intercommunal
(http://inventaire.naturefrance.f)r/ mis en place par le Ministère en charge de
de l’Aber Ildut (Lanildut,
l’environnement dans le cadre du SINP, Systèmfoer mda’Itnion sur la Nature et
Plouarzel, Lampaul
les Paysagesh t(tp://www.naturefrance.fr)/ .
Plouarzel et Brélès) a été
renouvelé et s’est traduit
A NOTER : Mises à disposition de donné es
par la mise à disposition
Les données collectées dans le cadre de ce progera mcomntribuent à
d’un mouillage.
l’amélioration des connaissances sur l’espèce mellaesis ont aussi pour vocation La méthode de travail a été la même qu’entre t 2020030 9.e Durant cette A l’issu de cette session, la mission s’est pvoieu rssuuir le site atelier « Iroise ».
nouvelle saison, la recherche des animaux a eéctéu éee ffexclusivement en Pour la quatrième année consécutive, les cond imtioéntésorologiques ont parfois
bateau. Le partenariat avec la Marine Nationalte éatéy anreconduit, les rendu difficiles les conditions d’observation seu r telrrain. On notera également
sémaphores ont à nouveau joué un rôle essentinetl erdm’iédiaire entre les que la campagne s’est interrompue brusquement éemt aptrurément le 20 août à
observateurs en mer et l’APECS. la suite d’un acte de vandalisme mettant l’emiobna rhcoarts d’usage…
Enfin, un effort particulier a été porté cette aà nlnaé poursuite du travail de Les sorties n’ont malheureusement permis aucune erovbastion de requins
sensibilisation démarré en 2006, consistant à mienrf orles acteurs de la vie pèlerins.
maritime au niveau des ports de pêche et de cpel aaisfainn de sensibiliser un
maximum de personnes. Pour chaque personne seinsésieb,il une fiche est
complétée dans le but de quantifier cette act iolonc.a l8ités ont été visitées (une
ou plusieurs fois). Au total, 293 équipages soonltli céités.
40% des personnes rencontrées connaissent le pr.o jeLt’accueil est très
majoritairement favorable. Les observateurs poetles ntirencontrés ont été
pourvus en documents (fiche d’observation, autaonctosl,l affiches). Il a de plus
été possible de répondre à leurs questions (lanrtgéer êti pour les causes de la
présence du pèlerin dans la zone) et de recduees illiirn formations sur des
captures et observations passées ainsi que su rs alevo «ir coutumier ».
Le contact direct, s’il n’est pas envisageabélceh eàll el ’nationale, présente tout
son intérêt pour la mobilisation des usagers a udteo unros zones de prospection
S. Fournier - APECS

où la réactivité du grand public est primordia lbeo na ufonctionnement de la

mission.
Bilan de la mission Iroise :

Personnes ayant participé :
Bilan de la Mission Gléna n:
2 responsables de mission (chargés de mission APEC:S )
Personnes ayant participé :
Agathe LEFRANC, Eric STEPHAN
2 responsables de mission (chargés de mission APEC:S )
5 éco-volontaires et adhérents de l’APECS :
Agathe LEFRANC / Eric STEPHAN
Sylvain LABARRE, Baptiste SINOT, Aurore NAEGELEpNo,ll ineA CLET, Claire
9 éco-volontaires adhérents de l’APECS :
MICHELET
Emilie DURAND, Nicolas PENNEC, David LAZIN, JNeOaTn, SFIlore BALLAUD, Claire
2 stagiaires :
MICHELET, Kévin CHARLOT, Kévin PEYRUSSE, Gaël ZLIEECRR OI
Simon FOURNIER, Adeline TERPO
2 stagiaires :
Prospection zodiac : 19 sorties, 575 milles nautiques pour 72 heur es de
Simon FOURNIER, Aurélie BAILLY
recherche
O.Stoband - APECS
Prospection zodiac : 42 sorties, 1537 milles nautiques parcourus 5p7o uhre u1res
Nombre de requins pèlerins observés :0
de recherche

Nombre de requins pèlerins observés :0
Suivi zooplancton Le traitement et
l’analyse des données
Dans la continuité de l’étude menée depuis 2006s, pdréelèvements de
transmises par les
zooplancton ont été réalisés durant la saisonso.c iaL’atiosn a utilisé le filet à
balises via les satellites
plancton mis à disposition en 2006 par le labroe raEtcoilogie Pélagique/DYNECO
du système Argos a
d’IFREMER Brest, partenaire de l’étude.
donc pu débuter en
Sur le site atelier des Glénan, des prélèvemerntticsa vuex et horizontaux ont été
avril 2010.
réalisés aux cinq points de prélèvement fixes isd éefin 2005.
Le rapport final de
l’étude est
76 prélèvements ont ainsi été réalisés au courlas dme ission Glénan et 18 au
téléchargeable sur le
cours de la mission Iroise. L’analyse qualitat tivqeu aentitative de ces
site internet de
prélèvements a été réalisée par deux stagiairsesn tps rédurant la mission :
l’association et a été
- Aurélie BAILLY, étudiante en programme bacAhIel o(rS KEEMA Business
rendu à l’ensemble des
school, Sophia-Antipolis).
partenaires. Les résultats ont par ailleurs étsée ntpésré lors du congrès
ème
scientifique annuel de l’European Elasmobranchc iAastsion (EEA) qui s’est tenu
- Simon FOURNIER, étudiant en a3nnée de Licence Ecologie et
les 11 et 12 novembre à Galway en Irlande.
Biologie des Organismes (Université de Poitiers).

Cette année, dans le cadre d’une convention saigvneéc e le Parc naturel marin
d’Iroise (PNMI), l’APECS a également formé lse sd ua gPeNnMIt aux prélèvements Programme national OBSMER
de zooplancton. Le PNMI a en effet initié en m0a ui n2 0s1uivi du zooplancton en
Le programme d’observation à la mer OBSMER est mn isœ euvre au niveau
Mer d’Iroise. En partenariat avec l’APECS, le PeNfMIfec tuaé des prélèvements
national par la Direction des Pêches Maritimes elt’ Agdreiculture (Ministère de
complémentaires permettant de couvrir une périodleu s pimportante. Ces
l’agriculture et de la pêche) en collaboratio n l’IaFveRcEMER et le Comité
données seront dans l’avenir couplées aux donnéee s l’AdPECS (données
National des Pêches Maritimes et des Elevages Ma rCines .programme a débuté
zooplancton + données du programme national den seremceent des observations
en 2003 et répond à l’obligation communautaireo lldeect ecr des données sur les
de requins pèlerins concernant la Mer d’Iroise).
captures commerciales (partie retenue et débareqtu épea rtie rejetée) mais aussi

sur les captures accidentelles de mammifères m aertin sdepuis 2009 sur les
Programme
captures accidentelles d’élasmobranches sensibles.
« Sur les traces du requin pèlerin »
La demande formulée par l’APECS à la fin de l’2a0n0n9é ed’inclure au protocole
En 2009, l’APECS a mené une campagne de marq ureaqguei nds epèlerins en mer
OBSMER la réalisation d’un prélèvement de mucus ueen dv’une étude génétique
d’Iroise et à l’Ile de Man en partenariat anvdeac tiloan FMao lpelo (Colombie), le
en cas de capture de requin pèlerin a été ac cLe’ApPtéEeC.S a donc intégré le
Manx Wildlife Trust (Ile de Man), l’Agence des MaAireinse s Protégées, le Parc
comité de pilotage de ce programme national, réudni géprotocole de
naturel marin d’Iroise, la Fondation Nicola ps oHuru lolat Nature et l'Homme, la
prélèvement et confectionné des kits de prélèvemse nqtui ont été diffusés aux
Hopkins Marine Station (USA), Océanopolis, la ioFno nNdaatture et Découvertes
observateurs qui embarquent à bord des navires êcdhee .p L’association est
et la société Sillinger. Au cours de cette cam,p a1g0n erequins ont pu être
également intervenue lors des sessions de forma tdioens observateurs qui se
équipés de balises de suivi par satellite ent jujuinil leet 2009, programmées pour
sont tenues le 28 avril et le 7 septembre 201 0s taà tiloan de biologie marine de
se décrocher des requins après plusieurs mois.
Concarneau afin d’expliquer la démarche et lt’i ntédreê réaliser ces
prélèvements.

Les données de capture accidentelle de requin ipnè leenrregistrées dans la base
Sur ces 10 balises, 2 se sont décrochées très tuprémeant (après seulement 5
et 15 jours), 3 se sont décrochées après 1,i5s eàt 25 msoont restées accrochées de données OBSMER ont été demandées à IFREMER etn uoebst.e En 2009, 4
7 à 8 mois. Les derniers décrochages ont donecu eeun limars 2010. captures ont été observées. Les données 2010 np’aons t encore été obtenues. Les capsules de 7 espèces ont été trouvées : ruranieet teb, raie bouclée, raie lisse,
LES RAIES
raie douce, raie fleurie, raie mêlée, et réaei.e Oénto inl ote toujours une nette

dominance des récoltes de capsules de raies bos ueclté eraies brunettes.

Programme CapOeRa


50,6%
Volet éducation :Alexis Wargniez
BRUNETTE
Liaisons avec les participants, saisie des donné:e s Marie-José
BOUCLEE
Turbelier
DOUCE
Analyse des données : Cédric Hennache, Eric Stephan, Alexis
LISSE
0,8%
Wargniez
FLEURIE
0,4% MELEE
Rédaction de la Cap’News :D avid Lazin
ETOILEE
0,2%
41,0%

4,8%
Proportion, par espèce des
En 2010 le programme CapOeRa a connu une véerintvaoblélee avec plus de
2,2%
capsules récoltées en 2010.
30 000 capsules récoltées durant l'a snunr éel’ensemble du littoral franç a is.



35000
De premiers résultats apparaissent, tant en tee rmdies trdibution spatiale que de
30181 distribution temporelle, nous permettant désormdaei s commencer à utiliser ces
30000
données pour un suivi scientifique. Ces résultantts éoté présentés à Galway
(Irlande), au cours du Congrès annuel de l’oEpEeAa n (EEulrasmobranch
25000
Association), les 11 et 12 novembre 2010.

20000
Le réseau de structures relais, créé dès 2008fi ceiat lisoéf en 2009 par la mise en
15286
place d'une charte partenariale signée entre S l'eAtP EcChaque structure, se
15000
développe rapidement. Une carte interactive signnt alae positionnement de
10000
chaque structure relais a été mise en ligne sistuer inlet ernet de l'association.
Ce réseau est composé, fin 2010, de 50 strucutru rel’se nsemble du littoral,
Nombre de capsules
5000
accueillant du public et/ou spécialisées en ennviermonent ou éducation à
collectées en France
2285
925
318 par année, de 2005 à 2010. l’environnement, forment un réseau de partenaviréersit,a bles relais entre le
21
0
public et l’APECS. Elles fournissent l’informa tiroenc,ueillent les capsules et les
2005 2006 2007 2008 2009 2010

transmettent à l’APECS. Certaines peuvent auslsiis erré ades animations en lien

avec le programme CapOeRa.
Le succès du programme a été récompensé par lsae rdeum iprix Eau de National
Les animateurs de ces structures sont appelés e à foêrtmr és à l'identification des
Geographic le 4 mars 2010. Le programme a éga életmé epnrtis comme exemple
capsules. L'APECS a organisé dans ce sens unéee joduer nformation des
dans un livret conçu par l’IFREE (Institut dtieo n foermt ade recherche en
animateurs au Sillon de Talbert, avec le Résdeuacau tido’nE à l’Environnement en
éducation à l'environnement) qui sera publié 1e.n 201
Bretagne (REEB), le 22 septembre 2010. Ellem aen té géatéle invitée par Nausicaa

(62) pour organiser une formation auprès des eaurnsi mnaatture de la région.

Des structures, présentes à ces deux journées,r eojonint t par la suite le réseau

des structures relais.
Afin d’améliorer les données temporelles en term’éec hdouages de capsules,
LE REQUIN TAUPE
l’APECS a réfléchi à un protocole de suivis rrésg udlie certaines plages. Ce

protocole a été testé par les agents du Parcl nmaaturirne d’Iroise sur trois plages
Programme EPPARTIY
à partir d’avril 2010.
Satisfaits des résultats, l’APECS a décidé dsee r réda’aliutres prospections
Le rapport final de l’étude a été rendu au mféovirsi edr ee t envoyé aux différents
régulières sur d’autres plages du Finistère eot paos ép raux particuliers mais aussi
partenaires. Une présentation des travaux réaal iséétsé faite lors de la journée
à différents réseaux d’étudiants de réaliser lperuorps res suivis réguliers, en
de restitution des travaux d’étude du SMIDAP eni erj aàn vNantes. Le rapport
respectant une fréquence définie dès le départ.C erLecl e des Etudiants
définitif est disponible sur le site internet.
Naturalistes Brestois (CENB), l’association étue diaSena Ti Zen et plusieurs
Les résultats ont par ailleurs été présentés ulo rcso ndgrès scientifique annuel du
particuliers ont déjà répondu à l’appel. Leursis sduéivbuteront officiellement en
Conseil International pour l’Exploration de laC IMeEr M)( qui s’est tenu à Nantes
janvier 2011.
du 20 au 24 septembre et lors du congrès annlu’Eeul rodpee an Elasmobranch

Association (EEA) qui s’est tenu les 11 et 12b rneo vàe mGalway en Irlande.

A NOTER : référencement SI NP
L’APECS a par ailleurs participé à une réflexiro nl a sumise en place d’un
Comme le programme de recensement des observatdioen sr equins pèlerins, le
programme de marquage et de suivi de la popudlea trioenq uin taupe initié par
programme CapOeRa est référencé depuis 2010 daInsv eln’taire des dispositifs
l’Etat français et les pêcheurs de l’Ile d’Yperoug.r aCme me n’a pas abouti suite à
de collecte de données nature et paysage du SINP.
une réponse défavorable de la part de l’Europeer ncaontc cette « pêcherie
sentinelle ».


CAMPAGNE EVHOE
LE POISSON-SCIE
L’APECS participe aux missions EVHOE de l’Ifreempeuri s d2007 (pêches

scientifiques) afin d’obtenir des données sur lalessm oébranches capturés et de
Collaboration projet « poisson-scie »
prélever des échantillons de tissus.
de Noé Conservation
En 2010, Pierre-Yves Lebon, adhérent de l'APECS a
ème
embarqué sur le 3 leg de la campagne, du 16
Dans le cadre du projet « Poisson-scie » basé ineéne GBuissau, porté par Noé
er
novembre au 1 décembre.
Conservation, une expertise bénévole a été ré apliasére Armelle Jung au cours
d’un voyage personnel.

Une rencontre et présentation formelle des deuxu ctsutres a été organisée en
août 2010 à Paris puis à Brest. Au cours de ntdsi fféécrehanges, l’idée de faire
intervenir l’APECS a vu le jour. Un premier doctu mdee nprojet a été soumis par
Noé Conservation, comportant notamment une phas e fodremation des
enquêteurs des pêches bissau-guinéens.

Cette collaboration devrait donc voir le jour uarsu dceo l’année 2011.


Photos P.Y.Lebon-APECS / T.Robinet-MNHN / Campagne EVHOE- Ifremer




- 28 octobre : capture d’un requin Ghaâl eo(rhinus galeus) marqué en
DIVERS ELASMOBRANCHES
Manche. L’animal avait été marqué au Royaume juUini 2e0n0 7.

- 4 novembre : capture d’un requinG haâle o(rhinus galeus) marqué dans
Programme Allo Elasmo - Iroise
le Golfe de Gascogne. Ce requin avait été mar quIér laende en juillet
Projet présenté par l’association dans le cadl’rae pdpe l à 2009
projet en éducation à l’environnement de la Région

Bretagne en 2009, Allo Elasmo a été intégré à la
Requin tigre
convention signée entre l’APECS et le Parc namtuarerli n
L’association a été contactée en 2009 au suje tp rdo’juent d’étude du requin tigre
d’Iroise en 2010.
(Galeocerdo cuvier) qui allait peut-être voir le jour à Saint-uMax rAtnint illaes. La
Ce programme invite les pratiquants d’activitést iqnuaesu
conclusion des échanges de 2009 étant que l’APEouCrSr apit devenir partenaire
et de loisirs à signaler toute observation ou reca pdteu
dans ce projet, la décision a été prise en 2c0c1u0e illdir’ aun stagiaire afin de
requins ou de raies en mer d’Iroise afin d’arm éleliso re
réaliser une étude bibliographique sur cette es.p èce
connaissances sur la présence de ces espèces s ur ce
ème
secteur.
Kevin Charlot, étudiant en 3année de Licence à l’Université de La Rochelle, a

donc rejoint l’équipe de l’APECS durant 5 sema idnue s,26 avril au 29 mai. Les
Ce programme s’est traduit en 2010 par la conc eptt iol’édition d’un livret et
objectifs du stage étaient :
d’une affiche. Ces outils pédagogiques seront ibduisétsr en 2011. Ils permettront
- la réalisation d’une synthèse bibliographique as ubr iollogie et l’écologie
de renseigner le public sur la présence des re qeuti nsdes raies dans les eaux
du requin tigre, présentant notamment les connaceiss asur les
bretonnes et de lui apporter les clés pour apper eàn dirdentifier les différentes
déplacements. (en particulier dans le secteur rcnoén c-e Caraïbes)
espèces.
- le recensement des programmes de suivis existant ts des contacts
Plongeurs et pêcheurs plaisanciers seront égalem einvtités à des réunions associés
d’information et de formation pour leur expliqeu erb ult du programme, leur - la réalisation d’une synthèse sur le volet léifg islloactal (statut de
donner des conseils pour l’identification, et caréienrsi un véritable réseau l’espèce, réglementations particulières)
- la mise en évidence d’éventuels manques de conannaciesss dans

certains domaines
Observations diverses

Occasionnellement, l’association est déjà conta cptéoeur des captures ou des
CONGRES - COLLOQUES
observations :

- 16 mai : un requin Ghaâl e(orhinus galeus) échoué à l’Ile de Ré
Colloque scientifique annuel du CIEM
- juin : une capture de requin férOocdeo n(taspis ferox) en Guadeloupe
• 20 au 24 Septembre – Nan tes
- 14 juin : un laimargue du GroenlSaonmdn i(osus microcephalus) échoué
Cédric Hennache et Armelle Jung, accompagnés odlein eC aGramblin du Comité
à l’Ile d’Yeu
National des Pêches et des Elevages Marins ont nptéré sle programme Eppartiy
- 27 juin : un requin chagriCne ntr(ophorus granulosus) échoué au
et ses résultats dans le cadre de la sessionle mspeénctia dédiée à la présentation
Lavandou
d’études relatives à l’exploitation des élasmobhreasn corganisée sur une journée
- août : observation de 2 diables de Momebru la( mobular) au sud de
et demi.
Porquerolles

Des discussions ont eu lieu en marge du colloqru ele ss upossibilités de mettre en
- 4 septembre : capture et rejet d’une vingtainei ssdo’léems tâchetées
place un programme de marquage de requins taugpreosu parent plusieurs
(Mustelus asterias) en Rade de Brest
organismes européens.