Reinhardt von Ufenau

Reinhardt von Ufenau

-

Documents
8 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Reinhardt von Ufenau présente Création à Samoëns le samedi 23 juillet 2011 Opéra romantique en 4 actes de Franz CURTI Livret de Margarete Vollhardt-Wittich Représentation au Théâtre de la Cité Bleue de Genève Le mercredi 2 novembre 2011 à 20h
  • grafen arnulf
  • jeune bergère
  • mechthildis
  • burkhardt
  • opéra-studio
  • die vereinigung
  • graf von
  • der ihr
  • bass
  • scènes
  • scène

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 46
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
présente
Reinhardt von Ufenau
Opéra romantique en 4 actes de Franz CURTI Livret de Margarete Vollhardt-Wittich
Création à Samoëns le samedi 23 juillet 2011
Représentation au Théâtre de la Cité Bleue de Genève Le mercredi 2 novembre 2011 à 20h
Description del’opéra
Opéra romantique en 4 actes
Livretde Margarete Vollhardt-Wittich Edition: Klavierauszug,{ compte manuscrit.
d’auteur,
L’uniqueexemplaire retrouvé hors bibliothèque comprend l’œuvre entière et lareproduction pleine page de 5 projets de décors au fusain (reproduits dans le livre édité par l’OSG en 2005).
La partition complète n’a pas été retrouvée, ni le matériel d’orchestre.
Création: Operhaus de Zürich, le 18 février 1889
Lieu de l’action/Ortder Handlung: Rapperswyl und Insel Ufenau im Zürichsee, Schweiz 11. Jahrhundert.
Personen:  Burkhardt, Graf von Rapperswil, Bass  Arnulf, sein Sohn, Tenor  Reinhardt, Kaplan, Bariton  Brigitte, Beschlieserin, Alto  Walter, Graf von Ufenau, Bass  Mechthildis, seine Tochter, Sopran  Wunnibald, Burgwächter, Tenor  Prior, Bass  Eine Hirtin, Sopran
2
Résumé de l’action
Mechtildis, la fille du duc Walter d’Ufenau, est enlevée par le duc Burkhardt de Rapperswil. Le chapelain Reinhardt parvient à empêcher la jeune fille de participer aux combats qui ont commencé entre les gens de Rapperswil et ceux de l’ìle d’Ufenau toute proche. Il lui avoue son amourmalgré son habit de moine.
Le père de Mechtildis est fait prisonnier à Rapperswil tandis que le mariage du jeune duc Arnulf avec sa fille est fixé pour le lendemain. Quand tout est préparé pour la fête, Reinhardt refuse de bénir l’union forcée et brise le flambeau du Saint-Sacrement dans un élan de passion. Il est excommunié par le Prieur.
Par la suite, le héros s’échappe dans une gorge sauvage, poursuivi par une meute de mercenaires qui veulent le tuer, sur l’ordre de Rapperswil.
Reinhardt tue Burkhardt au combat au corps à corps et voici qu’une jeune bergère le conduit dans une barque au clair de lune, jusqu’{ l’île d’Ufenau où Reinhardt apporte au duc Walter libéré des nouvelles de sa fille. Le duc adoube Reinhardt et confie au nouveau chevalier la conduite des habitants du château.
Dans le combat qui fait toujours rage autour du château de Rapperswil, Reinhardt blesse le duc Arnulf et libère Mechtildis évanouie de la tour en flammes dans laquelle elle était retenue prisonnière.
L’union des deux amants obtient la bénédiction du vieux duc Walter, que la jeune bergère a réussi à faire venir.
Die Fabel des Stückes sei in aller Kürze erzählt. Mechthildis, des Grafen Walter von Ufenau Tochter, ward vom Grafen Burkhardt von Rapperswi1 geraubt.
Von der persönlichen Teilnahme an dein Kampf, der sich zwischen den Rapperswilern und den Ufenauern entsponnen hat, hält die Kühne des Schlosskaplan Reinhard Bitte ab, der ihr trotz des Mönchkleides seine Liebe gesteht. Mechthildis Vater gerät in die Gefangenshaft des Rapperswilers, und die Trauung des jungen Grafen Arnu1f mit ihr wird auf den folgenden Tag festgesetzt.
Da, alles zur Feier bereitet ist, weigert sich Reinhard, dies gewaltsam erzwungene Rand zu segnen, und zertrümmert die ewige Lampe in flammender Begeisterung. Der Prior exkommuniziert ihn. Im weitern entgeht der Held in einer wilden Waldschlucht einer Schar meuchlerischer Landsknechte, die der Rapperswiler zum Morde gedungen hatte. Den in das Hand-gemenge eingreifenden Burkhardt erschlägt er im Kampfe. Eine junge Hirtin geleitet ihn bei Mondenschein in einem Kahn nach der Ufenau, woselbst Reinhard dein Grafen Walter Kunde von Mechthildis bringt.
Dieser schlägt den Expriester zum Ritter und vertraut ihm die Führung über das Burgvolk an. In dem heftigen Kampf um die Burg Rapperswil verwundet Reinhard den Grafen Arnulf und befreit die ohnmächtige Mechthildis aus dem brennenden Turm, in dem sie gefangen lag.
Die Vereinigung der beiden Liebenden, denen der Segen des von der treuen Hirtin Hergeführten alten Grafen zuteil wird, beschließt die Handlung.
3
Franz CURTI
Né à Kassel le 16 novembre 1854, Johann Baptist Joseph Franz est le fils de Anton Curti (1820-1887), un chanteur suisse engagé { l’opéra de Kassel, et de Clementine Graebner (1827-1898). Son grand-père, Jakob Maria Seraphin Curti, était conseiller d’Etat, membre d’une famille de juristes,de pasteurs et de politiciens, arrière petit-fils d’un marchand italien venu de la région de Milan s’établir en 1689 { Rapperswil sur le lac de Zürich.
C’est dans cette ville, auprès de son oncle, qu’il fit ses études musicales (piano, violon, chant). Sa jeunesse est l’objet de nombreux voyages. Il poursuit avec des études d’orgueà Fribourg, puis termine ses études générales à St-Gall où il fait aussi du théâtre. Il s’intéresse alors { la médecine des yeux tout d’abord, puis dentaire et vient passer son diplôme à Genève, non sans avoir voulu auparavant visiter des dentistes américains pour lesquels il s’embarque { Hambourg en 1878. Contraint par sa santé déficiente { débarquer au Havre, il profite de visiter l’exposition universelle de Paris puis arrive chez son frère à Lausanne.
Après son séjour à Genève, il rejoint ses parents à Dresden. Les dames élégantes se pressaient, dit-on, au cabinet du dentiste suisse. Il se mêla aux milieux musicaux et entreprit de solides étudesd’écriture musicale.
Il épouse Eugénie von Bötticher, fille d’un marchand d’objets d’art et libraire à Dresden, qui lui survécut longtemps (1858-1946). Quatre enfants perpétuent cette lignée.
Suit une féconde liste d’œuvres lyriques, chorales et orchestrales qui fit l’admiration de ses proches et de ses nombreux éditeurs. En effet, il ne renonça jamais à son activité de dentiste, ajoutant de nombreux voyages non seulement en Suisse où il dirigeait ses œuvres, mais aussi { travers toute l’Europe. 30 représentations de Lili-Tsee au Metropolitan Opera de New York furent interrompues par la guerre américano-espagnole. Catholique d’éducation, il fut un membre fidèle de la loge franc-maçonne de Dresden et laissa ses enfants se tourner vers le protestantisme. Il fut enterré le 10 février 1898 à Dresden où une rue porte encore son nom.
Franz CURTI, compositeur, s’inscrit dans la lignée des romantiques allemands qui, de Schubert { Mahler, perpétuent la tradition d’une expression basée sur la mélodie, celle qui veut toucher sans enseigner, celle qui commence au piano de la maison, dans une ambiance aussi chaleureuse que pédagogique, pour s’élancer sur les scènes de sentiments exacerbés, puisant son inspiration dans des livrets parfois exotiques, mais le plus souvent attachés à la nature toute proche, aux légendes et à la tradition.
Et de Rapperswil { Dresden, d’Altenburg { Wien, de Berlin { Zürich, de Bern { Lübeck, la musique de Franz Curti a creusé son sillon dans tous les théâtres germanophones et jusqu’au Met de NewYork, à Stockholm et bien ailleurs.
C’est aussi le musicien demandé pour composer les prix { décrocher aux fêtes de chant, pour rehausser les anniversaires des grandes phalanges chorales, c’est l’infatiguable voyageur qui restera curieux de tout, jusqu’{ sa mort prématurée à 44 ans.
On se demande encore aujourd’hui comment il a pu concilier l’activité d’un dentiste affable que l’on se disputait { Dresden, le chef de théâtre qui dirigeait partout ses œuvres, le compositeur qui produisit tant d’œuvres sans interruption, le père attentionné d’une famille nombreuse que nous font découvrir ses lettres.
4
Distribution
Inter
M
Burkhardt, Graf von Rapperswil, Bass.......................................................................... Antoine BERHEIM Arnulf, sein Sohn, Tenor ................................................................................................ Thierry ROSBURGER Reinhardt, Kaplan, Bariton ......................................................................................................... Kerry KUPLIC Brigitte, Beschlieserin, Alto..................................................................................................Sophie MICHAUX Walter, Graf von Ufenau, Bass......................................................................................Agustin ESCALANTE Mechthildis, seine Tochter, Sopran................................................................................ Marylin CLEMENT Wunnibald, Burgwächter, Tenor ...............................................................................Augustin FRUCHARD Prior, Bass ...................................................................................................................... Michel KLOPFENSTEIN Eine Hirtin, Sopran ....................................................................................................................Olivia PECCOUD Choeur, soprano .........................................................................................................................Olivia PECCOUD soprano........................................................................................................................................ Annick PFEIFFER mezzo soprano ........................................................................................................................... Latana PHOUNG alto...................................................................................................................................................... Ulrike WILSON alto................................................................................................................................. Anne-Catherine GERVASI tenor ...................................................................................................................................... Thierry ROSBURGER tenor ......................................................................................................................................Augustin FRUCHARD basse ...............................................................................................................................André GINDENSPERGER basse .........................................................................................................................................Bertrand BLONDET basse ................................................................................................................................. Michel KLOPFENSTEIN
i
Oeuvre dans sa version avec accompagnement piano Piano ................................................................................................................................. Patrick FROESCH
Equipe technique
Lumière ............................................................................................................................... Jean GRISON Costumes...............................................................................................................Françoise BOITARD
Responsables
Direction musicale ................................................................................................................. Jean-Marie CURTI Administration ........................................................................................................................... Mireille BAILLIF Secrétariat général .............................................................................................................Marianne GRANIER Chargée de production..........................................................................................................Henriette DUMAS Attachée de presse et communication ........................................................................ Cécile MENETRIER
5
Biographies
Jean-Marie CURTI
Patrick FROESCH
Chef d'orchestre suisse établi à Genève, il dirige principalement l'Opéra-Studio de Genève, également en résidence à Samoëns (Haute.Savoie) et Paris-Chaville, les Musiciens d'Europe basés en Belgique et le Chœur des 3 Frontières en résidence à Illzach-Mulhouse.
Cela montre bien l'engagement pro-européen de ce musicien, également compositeur d'opéras, attaché à redécouvrir des partitions de tous les âges. Son engagement auprès des jeunes et sa volonté de réunir en musique des mentalités différentes lui ont valu un soutien appuyé de GDF SUEZ
Lauréat des CNR de Strasbourg et de Rueil-Malmaison, titulaire de deux Diplômes d’Etat, Patrick FROESCH a enseigné 15 ans { l’Ecole de Musique de Wittenheim et 5 ans { l’EMMA de Saint-Louis. Il intègre l’équipe de direction du Conservatoire de Mulhouse en février 2006 en tant que professeur chargé de coordination, tout en poursuivant de nombreuses activités pédagogiques, une carrière de concertiste, de chambriste et d’accompagnateur.Il a débuté sa carrière d’accompagnateur en 1992 au Chœur de l’Armée Française, puis aux Masters-Classes du Festival Spivakov de Colmar et au Conservatoire de Mulhouse pendant 10 ans. Pianiste et accompagnateur auprès de l’Orchestre S m honi ue de Mulhouse il est é alement ianiste-ré étiteur du Chœur de Haute-Alsace depuis 2001 et du Chœur des Trois-Frontières depuis 2005. Bien connu dans la région mulhousienne, il a participé à de nombreux festivals en Alsace, en Moselle, Région parisienne, Haute -Garonne, en Suisse, { Tahiti et en Chine en mai 2007 avec le Chœur des Trois-Frontières. Il a été le directeur musical et le pianiste-accompagnateur de « Noëls de Rêves 2003 » à Dietwiller. Il a travaillé comme chef de chant à Saint-Louis en 2005 pour l’Opéra «Bastien et Bastienne » de Mozart et aux Dominicains de Guebwiller pourl’Opéra «Don Giovanni » de Mozart en 2004, « Les saisons » de Haydn en 2005 et un concert « GershwinKurt Weil » en 2008 (ces trois manifestations étant sous la direction de Jean-Marie Curti). Il est accompagnateur au Concours International Philip Jones des Dominicains de Guebwiller depuis 1995. En juin 2008, à la demande du Conseil Consultatif du Patrimoine Mulhousien, il a enregistré un disque de musique de chambre consacré à des èm e compositeurs mulhousiens du 19 siècle. Depuis 1998, il est le responsable musical et l'animateur de "l'Heure Musicale" de Mulhouse et le Directeur Artistique du Concours International de Musique de Chambre d’Illzach (A.D.M.C.).
Contact
Henriette DUMAS Cécile MENETRIER Attachée de production Attachée de presse et communication Tél. +41 (0)76 502 82 30 Tél. +33 (0)6 63 35 81 73 ou +33 (0)6 83 09 55 52 ou +33 (0)9 81 68 78 79 henriette.dumas@operastudiogeneve.ch cecile.menetrier@gmail.com
6
L’Opéra Studio de Genève
L'Opéra-Studio est une association à but non lucratif animée par un Conseil de Direction, un bureau exécutif et quelques membres actifs, dont la profession permet à l'Opéra-Studio de résoudre, grâce à leur concours bénévole, les questions inhérentes à la production d'un spectacle. Des Sociétaires (entreprises et donateurs privés) le soutiennent par un versement annuel. Un fichier d'adresses informe gratuitement le public désireux de suivre ses activités.
La structure de l’Opéra-Studio comprend un orchestre, un chœur, un répertoire des solistes ayant participé aux productions, des ateliers de formation liées aux productions en cours, des locaux propres de travail et de dépôt du matériel. Elle n’est pas une école d’opéra au sens strict et n’engage pas de professeurs ni élèves réguliers. Elle produit environ 2 productions propres par an et collabore à divers événements artistiques.
Invité en résidence durant 9 ans par la Commune de Vernier (Genève), l’Opéra-Studio a été soutenu ponctuellement par la Ville et l’Etat de Genève,le Centre Européen pour la Recherche Nucléaire, la Loterie Suisse Romande, Pro Helvetia, la Fondation Hans Wilsdorf, plusieurs autres fondations et banques, la Fédération des Coopératives Migros,diverses villes, régions et institutions d’Europe au gré des spectacles en tournée. De nombreux festivals ont déjà accueilli ses réalisations.
Pour sa part, la Commune d’Hermance (Genève), la Ville de Bonneville (Haute-Savoie) et les Dominicains de Haute Alsace { Guebwiller ont accueilli l’Opéra-Studio à de nombreuses reprises. Une collaboration régulière s’est établie également depuis 14 ans avec les Musiciens d’Europe, orchestre européen parrainé par GDF SUEZ.
Près de 90 productions, du Moyen Age à la création contemporaine, ont à ce jour jalonné la vie de l’Opéra-Studio de Genève. Sescollaborations actuelles l’amènent dans toute la Suisse, en Allemagne, en Belgique, en Italie et dans de nombreuses régions de France.
L’Opéra-Studio organise également chaque année des rencontres d’été, EUROPA MUSA, accueillies durant plusieurs années par les Fêtes de Genève, puis à Morzine, Messery et, dès 2010, en résidence dans le village de SAMOËNS (Haute-Savoie).
Parallèlement aux productions lyriques, il s’attache également { soutenir ponctuellement des réalisations de concerts originaux, regroupant des chanteurs et des instrumentistes venant de diverses régions d’Europe.
Fondé en 1982 par le chef d’orchestre Jean-Marie CURTI, l'Opéra-Studio de Genève se propose trois buts : porter l'art lyrique en dehors des scènes traditionnelles, sur les places de village, dans les églises, châteaux, bateaux, musées, avec une variété de formules et de styles qui permettent de serrer au plus près l'ambiance propre à chaque spectacle. L'interpellation du spectateur est ainsi forte et naturelle parce que proche de ses lieux de rêve ou d'existence. favoriser l'accès à la scène professionnelle pour les jeunes talents, chanteurs, instrumentistes, danseurs, régisseurs et techniciens. donner principalement des créations ou des premières auditions, avec une mise en scène permettant une compréhension aisée de la langue originale.
7
On peut citer parmi 90 réalisations en Suisse, en France, en Italie, en Belgique :
1983 Le Jeu de Daniel, manuscrit de Beauvais (anonyme, XIIIe siècle) 1983 La Fida Ninfa, Antonio VIVALDI 1984-1986-2003 L'Arche de Noé, opéra d’église de Benjamin BRITTEN (35 représentations)1984 Le Combat de Tancrède et Clorinde, Claudio MONTEVERDI 1985 Les Tréteaux de Maître Pierre, Manuel DE FALLA 1986 Le Maître d'Ecole et Pimpinone, Georg Philipp TELEMANN 1987-9 La Flûte Enchantée présentée aux enfants, Wolfgang-Amadeus MOZART  (20 représentations) 1988-9 Griselda, Alessandro SCARLATTI 1990 Le Grand Tétras, Jean-Marie CURTI (600 interprètes) 1991-4 T'es fou Nicolas !, opéra de chambre de Jean-Marie CURTI (16 représentations) 1990-1 Sacra rappresentazione, Giuseppe TRICARICO 1992 King Arthur, Henry PURCELL 1993 Les sept péchés capitaux, Kurt WEILL 1994 Candide, opéra-comique, Jean-Marie CURTI 1995 Le Jeu d'Hérode, drame liturgique, Fleury, XIIe siècle 1996-7 L'Histoire du soldat, RAMUZ, STRAWINSKY 1997 La Bohème, Giaccomo PUCCINI 1998 Lady, Be Good !, George GERSHWIN 1998 Le Jeu de Robin et Marion, Adam de LA HALLE 1999Les chercheurs d’or, création pour Vernier, Jean-Marie CURTI 2000 Carmen, Georges BIZET 2000 Barbe-Bleue, Jacques OFFENBACH 2001 Les noces de Figaro, Wolfgang-Amadeus MOZART 2002 Requiem, Giuseppe VERDI, mise en espace (tournée) 2002 Carmina Burana, Carl ORFF, mis en scène et en ballet 2002 La Traviata, Giuseppe VERDI 2003 Samson et Dalila, Camille SAINT-SAENS 2003 La damnation de Faust, Hector BERLIOZ 2004 Venus & Adonis, John BLOW / Dido & Aeneas, Henry PURCELL 2004 Don Giovanni, Wolfgang-Amadeus MOZART 2004-5 La belle Hélène, Jacques OFFENBACH 2005 Eugène Onéguine, Piotr Illitch TCHAÏKOWSKY 2006-7L’Enlèvement au sérail, Wolfgang-Amadeus MOZART 2006-7 La Serva Padrona, Giambattista PERGOLESI 2007-8 Le Barbier de Séville, Gioacchino ROSSINI 2008-9 Maître Zacharius, Jean-Marie CURTI 2010 Orphée et Eurydice, Christoph-Willibald GLUCK 2011 Le Devin du village, Jean-Jacques ROUSSEAU
8