Résistances et collaborations dans la France occupée de 1940 à 1944
4 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Résistances et collaborations dans la France occupée de 1940 à 1944

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
4 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Résistances et collaborations dans la France occupée de 1940 à 1944

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 600
Langue Français

Extrait

Retour au site académique Aix-Marseille Histoire et Géographie
Résistances et collaborations dans la France occupée de 1940 à
1944
Patrick Parodi
Le 18 avril 2004
Professeur au Lycée Fréderic Joliot-Curie
AUBAGNE
parod.pat@wanadoo.fr
Le contexte
Le 03 septembre 1939, la France déclare la guerre à l’Allemagne nazie qui vient d’envahir la Pologne.
L’opinion publique est alors plutôt réticente à ce conflit. Pendant huit mois, aucun combat n’a eu lieu
(c’est la drôle de guerre). Le 10 mai 1940, l’Allemagne attaque les Pays Bas, la Belgique et la France :
le recul des Alliés est rapide. Le 14 juin, Paris est occupé et le gouvernement français se divise entre
les partisans du chef du Conseil Paul Reynaud favorables à un replis dur l’Empire colonial pour
continuer le combat et ceux de Pétain favorables à l’armistice. Ce dernier impose ses vues et signe
l’armistice le 22 juin 1940 à Rethondes.
Le 10 juillet 1940, Pétain obtient les pleins pouvoirs et met en place un nouveau régime qui s’engage
dans la voie de la collaboration avec l’Allemagne. En Grande Bretagne, le général De Gaulle lance
dès le 18 juin 1940 un appel à continuer le combat mais la Résistance reste faible à ses débuts.
D’abord patriotique, anti-allemande, elle devient de plus en plus hostile au régime de Vichy qui dès
1942, se fait plus répressif.
L’opinion publique reste d’abord préoccupée par des questions de survie, demeure très hostile aux
Allemands mais fait confiance au maréchal Pétain qui se pose en bouclier de la France. Mais, les
excès de la répression, les arrestations des juifs, le Service du Travail Obligatoire institué en 1943 et
les difficultés de ravitaillement
contribuent à la rendre plus attentive aux actions des résistants. A la
Libération, le discours officiel tend à schématiser la situation entre collaborateurs perçus comme les
fidèles soutiens des Allemands et les résistants aux actions héroïques. Il cache une diversité des
réactions et des attitudes face à l’occupation du pays.
Problématique
Dans une France occupée de 1940 à 1944, quelles formes ont pris la Résistance et la
Collaboration ?
Etude de documents
Objectifs de contenu
Objectifs de méthode et savoir
faire
Situations d’apprentissage
Collaboration d’Etat
collaborationnisme
Milice
maquis
résistance intérieure
résistance extérieure
réseaux
résistance passive
Lire et interpréter un texte et
un document iconographique
Classer et croiser des
données
Rédiger une synthèse
répondant à une
problématique
1 présentation du contexte par le
professeur
2 travail individuel sur le corpus
documentaire avec
questionnement
3 mise en commun + apport
complémentaire du professeur
4 classement des infos en un
tableau thématique
5 rédaction de la synthèse en
travail individuel
6 confrontation des travaux
réalises
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents