7 pages
Français

SCENARIO N°1 L'ESSOUFFLEMENT MALGRE DES POLITIQUES PUBLIQUES EN FAVEUR DES PERSONNES AGEES LES

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description


  • cours - matière potentielle : avant l' essor de l' automobile dans les années


SCENARIO N°1 L'ESSOUFFLEMENT MALGRE DES POLITIQUES PUBLIQUES EN FAVEUR DES PERSONNES AGEES, LES INEGALITES SOCIALES ET TERRITORIALES S'ACCENTUENT. ELEMENTS DE CADRAGE SOCIO ECONOMIQUE En 2025, malgré des initiatives nombreuses, la conjoncture économique s'est encore dégradée. Le processus de mondialisation génère de nouvelles délocalisations d'entreprises, un chômage persistant surtout chez les jeunes et les actifs âgés qui doivent travailler plus longtemps. La marge de manœuvre des politiques publiques est ainsi restée très étroite et elles n'ont pas su endiguer les inégalités sociales déjà détectées en 2005. L'inégalité des revenus engendre d'autres inégalités sociales et territoriales La question des revenus des retraités et des personnes âgées totalement inactives est au centre de la problématique du vieillissement. Les retraites constituent la ressource essentielle de revenus dans la région Nord-Pas-de-Calais. Mais en 2025, il faut 172 trimestres de cotisation, ce qui est rare chez les nouveaux retraités. Les retraites versées par l'organisme de paiement des pensions de retraite (OPPR) sont à la baisse. Les caisses complémentaires se sont alignées sur la législation sociale qui a créé l'OPPR, mais la valeur du point a diminué depuis une quinzaine d'années, expliquant la baisse des retraites. Les revenus du patrimoine viennent souvent compléter les ressources des personnes âgées de plus de 65 ans. La détention d'un patrimoine peut financer la dépendance par des revenus fonciers ou par la réalisation de prêts hypothécaires en viager qui se sont développés depuis 2010.

  • qualité des soins

  • inégalités sociales

  • politique publique

  • personnes âgées aux revenus limités

  • logement

  • personne âgée


Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 51
Langue Français
SCENARIO N°1 L’ESSOUFFLEMENT
M
ALGRE DES POLITIQUES PUBLIQUES EN FAVEUR DES PERSONNES AGEES
,
LES
INEGALITES SOCIALES ET TERRITORIALES S
ACCENTUENT
.
E
LEMENTS DE CADRAGE SOCIO ECONOMIQUE
En 2025, malgré des initiatives nombreuses, la conjoncture économique s’est
encore dégradée. Le processus de mondialisation génère de nouvelles
délocalisations d’entreprises, un chômage persistant surtout chez les jeunes et
les actifs âgés qui doivent travailler plus longtemps. La marge de manoeuvre des
politiques publiques est ainsi restée très étroite et elles n’ont pas su endiguer
les inégalités sociales déjà détectées en 2005.
L’inégalité des revenus engendre d’autres inégalités sociales et territoriales
La question des revenus des retraités et des personnes âgées totalement inactives
est au centre de la problématique du vieillissement. Les retraites constituent la
ressource essentielle de revenus dans la région Nord-Pas-de-Calais. Mais en 2025, il
faut 172 trimestres de cotisation, ce qui est rare chez les nouveaux retraités. Les
retraites versées par l’organisme de paiement des pensions de retraite (OPPR) sont à
la baisse. Les caisses complémentaires se sont alignées sur la législation sociale qui a
créé l’OPPR, mais la valeur du point a diminué depuis une quinzaine d’années,
expliquant la baisse des retraites.
Les revenus du patrimoine viennent souvent compléter les ressources des
personnes âgées de plus de 65 ans. La détention d’un patrimoine peut financer la
dépendance par des revenus fonciers ou par la réalisation de prêts hypothécaires en
viager qui se sont développés depuis 2010. Ceux qui ont constitué ce patrimoine sont
en mesure de le réaliser et pour eux la situation est plus facilement supportable.
Mais les retraités locataires ou sans patrimoine, doivent financer sur leur maigre
retraite leur loyer et leur dépendance. Ils prennent ainsi de plein fouet la défaveur du
statut de salarié dans les emplois d’exécution. Par le relais de la répartition des
retraites, le vieillissement a ainsi accentué les inégalités sociales déjà amorcées et
dénoncées à la fin de la première décennie du siècle (manifestation des retraités pour
la revalorisation des retraites de mai 2008). On observe par ailleurs une croissance
des inégalités selon les territoires. Les retraités aisés, vivant en agglomération, ont fait
et font encore jouer une mobilité sous des formes diverses dont celle de la double
propriété, ce qui entraîne une forte attractivité de certains territoires aux dépends des
autres.
Les retraités aisés en périurbain tirent avantage de leur statut, cadre de vie
agréable, vacances et périodes de loisirs, tant que leur mode de vie et leur mobilité qui
repose sur l’automobile ne sont pas affectés par le vieillissement. Au-delà de 80 ans,
ils se rapprochent du centre bourg qui peut les accueillir dans des constructions plus
petites aux loyers élevés du fait d’une demande très solvable.
Dans les quartiers où la population est plus pauvre, éprouvée antérieurement par le
chômage, la situation est très difficile. On constate ainsi une segmentation entre les
territoires antérieurement les plus attractifs et les quartiers dont la population a toujours
connu des difficultés économiques et sociales. Dans les territoires qui ont connu le
chômage de longue durée, l’ASS, la désindustrialisation, auxquels s’ajoute pour le
bassin minier, la disparition des ayant droits, la pauvreté s’est accentuée.
Rapport final –
Vieillissement démographique et territoires en Nord-Pas de Calais à l’horizon 2025
1