SE METTRE A LA PORTEE DES ELEVES DE 4ème LV2 : Un véritable défi

SE METTRE A LA PORTEE DES ELEVES DE 4ème LV2 : Un véritable défi

-

Documents
35 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

  • cours - matière potentielle : attrayants
  • mémoire
IUFM Académie de Montpellier Site de Nîmes DESWAERTE – KISSEL Sandrine SE METTRE A LA PORTEE DES ELEVES DE 4ème LV2 : Un véritable défi Discipline : Espagnol Directrice de mémoire : Mme APPY Collège Mont Duplan Assesseur : Mme PEREZ– Céline WACHOWIAK Nîmes Année universitaire 2002-2003
  • misma manera
  • débutant clarté objectifs
  • wachowiak nîmes
  • el profesor
  • exposition de la problématique ¶
  • manera de aprender, de comprender et de concebir
  • élèves débutants
  • élève débutant
  • élèves
  • élève
  • elève

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 28 mars 2012
Nombre de lectures 90
Langue Français
Signaler un abus

IUFM
Académie de Montpellier
Site de Nîmes
DESWAERTE – KISSEL Sandrine















SE METTRE A LA PORTEE
DES ELEVES DE 4ème LV2 :
Un véritable défi













Discipline : Espagnol Directrice de mémoire : Mme APPY
Collège Mont Duplan Assesseur : Mme PEREZ– Céline WACHOWIAK
Nîmes Année universitaire 2002-2003


REMERCIEMENTS



Je tiens à remercier tout particulièrement ma tutrice, Madame APPY
Céline, pour ses encouragements, sa sympathie et ses précieux conseils qui
m’ont aidé à faire mes premiers pas d’enseignante et m’ont donné plus de
confiance en moi.


Je tiens également à remercier mes formateurs IUFM qui ont su
m’apporter les conseils nécessaires à ma situation et m’ont guidé tout au long
de cette première année riche en découvertes.
2RESUME

Pouvoir se mettre à la portée des élèves débutant l’espagnol en
quatrième engendre une véritable réflexion sur la manière d’apprendre, de
comprendre et de concevoir une nouvelle langue étrangère. L’élève aime la
nouveauté, il ne se présente pas de la même façon devant elle que devant du
connu. Le rôle du professeur est de conserver cette motivation en rendant ses
cours attrayants, en impliquant ses élèves, en les surprenant et en les
encourageant.
Le professeur devra également veiller à mettre tous ses élèves en
situation de réussite en étant le plus clair possible et en ciblant les besoins de
ses élèves débutants.
Voilà ce que j’ai essayé de mettre en œuvre dans mes classes de
quatrième, mais le défi reste entier…


Resumen

La capacidad a ponerse al alcance de los alumnos que principian el
español en cuarta engendra una verdadera reflexión sobre la manera de
aprender, de comprender et de concebir un nuevo idioma. Al alumno le gusta
la novedad, no se presenta de la misma manera ante ésta como ante lo
conocido. El papel del profesor consiste en conservar esta motivación al hacer
sus clases atractivas, al implicar a los alumnos, al sorprenderlos y animarlos.
El profesor procurará también que todos los alumnos estén en situación
de acierto al ser el más claro posible y al buscar las necesidades de los alumnos
principiantes.
Ahí está lo que traté de poner en práctica con mis clases de cuarta, pero
el reto queda intacto…


3Mots clés : Débutant clarté objectifs motivation
imagination
Cadre réservé au jury































4
5SOMMAIRE

I.
Introduction…………………………………………………………………….…..
7

1. Face à
l’inconnu…………………………………………………………….7
2. Justification du choix du
sujet…………………………………………….…8

II. Exposition de la
problématique………………………………………………..…10

1. Ma
situation………………………………………………………………..10
2. Mes classes de
quatrième…………………………………………………..10
3. En quoi est-ce un véritable
défi ?…………………………………………..11
4. Les objectifs
poursuivis………………………………………………….....13

III. Les moyens mis en
œuvre……………………………………………..………..14

1. Les premiers
cours………………….……………………………………...14
2. A la rencontre de
Kati……………………………………………………..18
63. La photo de
classe………………………………………………………….22
4. Le support
vidéo………………………………………………………..….24

IV. Bilan : quelles sont les
limites ?…………………………………………….…..27

1. Le facteur
stress…………………………………………………………….28
2. L’hétérogénéité…………………………………………………….……….
28
3. Une constante remise en
question……………………………...………….29

V.
Conclusion………………………………………………………………………..30
Bibliographie…………………………………………………………………………..
31
Annexes……………………………………………………………………….………3
2
I. Introduction


1. Face à l’inconnu…

Ca y est, je viens d’avoir mon CAPES d’espagnol ! Après tout le stress que ce
dernier a engendré, je reçois mon affectation au collège Mont Duplan sur
ème èmeNîmes. C’est un collège d’environ 575 élèves de la 6 à la 3 , 74 élèves de
S.E.G.P.A., et 19 élèves du C.R.O.P. (Centre de Rééducation de l’Ouïe et de la
Parole).
7Une nouvelle année scolaire va commencer… mais je réalise bien vite que
pour moi, ce n’est pas seulement une autre année scolaire, c’est avant tout une
nouvelle ère qui s’ouvre à moi ; je rentre dans le monde professionnel, je vais
avoir des responsabilités, je vais communiquer mon savoir, ma passion pour
l’espagnol à des élèves ! Enfin ! ! Depuis le temps que j’attendais ce moment !

Mais le doute arrive vite, et bien sûr, toutes les questions m’assaillent en
vrac…
Vais-je être à la hauteur de ce qu’on attend de moi ? Vais-je savoir
communiquer ma passion ? Vais-je arriver à me faire respecter par les
élèves ?…
Il faut dire que mon expérience en tant que surveillante m’aide assez à me
projeter dans cette avenir tout proche ; alors les doutes laissent finalement
place aux rêveries : Je me vois, moi - comme tant de fois je me suis vue depuis
le jour où j’ai décidé de devenir professeur d’espagnol - heureuse et épanouie,
devant mes élèves attentifs et réjouis. Bien sûr, tout ça n’est qu’un rêve, pour
ne pas dire un mythe… mais c’est ce but-là, cette image là que je recherche et
que je rechercherai.

Après avoir fait plusieurs rentrées en tant que surveillante, je rentre cette
année avec une toute autre vision ; je découvre une nouvelle situation et bien
sûr, un nouvel établissement, un nouveau personnel, et pour la première fois,
une personne qui sera là spécialement pour m’épauler et me conseiller : ma
tutrice.

2. Justification du choix du sujet

Le Petit ROBERT nous apporte les premiers éléments de définition de
l’expression « à la portée » : Se dit de ce qui est accessible. Et « à la portée
de » : A la distance convenable pour que ce dont il est question puisse porter.
8Ma propre définition de « se mettre à la portée de quelqu’un » serait : Etre
capable de déterminer les besoins de l’autre afin de pouvoir ensuite lui donner
les moyens appropriés pour les satisfaire.

Je choisis d’aborder ce sujet-là parce que je réalise combien il est difficile
de se mettre à la place d’un débutant en espagnol lorsque nous même en avons
une connaissance déjà bien approfondie. Je m’explique avec deux exemples qui
m’ont franchement décidé à traiter de ce sujet :

èmeUne première anecdote : Le premier jour de cours avec ma classe de 4
(2 et 4), un élève a remarqué le point d’interrogation à l’envers sur le tableau et
a demandé ce que c’était. Evidemment, je n’y avais pas fait allusion.
Aujourd’hui je le remercie, il a permis à la classe entière que l’on remarque
ensemble ce point d’interrogation à l’envers… et puis, il a posé la première
pierre de mon mémoire.

Une autre anecdote du même genre (comme quoi je devais vraiment me
pencher sur le sujet !) : A la fin du deuxième cours, une élève est venue me
demander quelle était la différence entre l’accent écrit sur le o – ó – et la
« chose bizarre » sur le n – ñ – et à ce moment-là, je me suis aperçue que je
n’en avais pas du tout parlé, justement parce que pour moi, ça « coulait de
source », c’était une question qui ne m’avait tout simplement pas effleuré un
seul instant !
J’ai donc pris conscience du fait que j’avais manqué de clarté, que je
n’avais pas favorisé la compréhension des élèves et que je ne m’étais donc pas
mise à leur portée.
A partir de ce moment précis, j’ai réalisé à quel point il était donc très
important de se mettre à la place des élèves débutants, et je vais d’ailleurs
m’arrêter sur ce terme de « débutant » que Le Petit Robert définit comme suit :
Personne qui fait ses premiers pas dans une activité, une carrière. Pour moi,
en d’autres termes et pour aller un peu plus loin, « débutant » signifie : un
9individu qui n’a aucune connaissance sur le sujet, qui n’a aucun a priori, qui est
« tout neuf ». Et cette idée me plaît finalement beaucoup ; le fait d’avoir en
quatrième des élèves débutants me permet de savoir exactement où ils en sont,
et m’incite à leur faire « aimer » l’espagnol étant donné que je suis leur
premier professeur d’espagnol donc le premier vecteur a les amener vers la
découverte de l’Espagne et de cette langue. Il est vrai que cela engendre alors
une plus grande responsabilité ! Mais j’aime le goût du risque…

Une autre chose aussi me pousse à choisir ce sujet : c’est la difficulté que
èmej’ai rencontrée lors des premières séances en 4 pour élaborer mes cours. En
effet, là aussi, leur état de débutants impose une mise à la portée très
importante, il faut être sans cesse conscient de leur niveau et savoir amener
petit à petit, tout en sachant les doser correctement, les bases de la langue.

Heureusement, les livres scolaires sont dans l’ensemble plutôt bien
élaborés pour nous guider et guider les élèves dans ces premiers pas, comme
nous le verrons un peu plus tard.

Ainsi, j’ai donc voulu réfléchir sur la manière de se mettre à la portée des
élèves débutant l’espagnol en quatrième ; comment introduire ce nouveau
moyen de communication?







II. Exposition de la problématique


10