Sociologie des relations internationales

-

Documents
10 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Sociologie des relations internationales Guillaume DEVIN Première partie x : vael sirbajnuetee Relations Internationales→relations d’interaction et relation d’interdépendance. Interaction: un acteur change de comportement, l’ensemble de la relation est modifié.→Effet de compétition, système de mesure/contres-mesures, processus d’escalade. Interdépendance: les acteurs opèrent deschoix individuels marginaux, mais qui, cumulés, sont de nature à modifier l’ensemble des relations.→ Effetd’agrégation. Augmentation des flux financiers, commerciaux, migratoires…: effets émergents ou pervers, non voulus par les acteurs mais qui résultent de leur situation d’interdépendance. Marcel MERLE (1988)→international = « corps sans tête» ( systèmeabsence d’autorité supérieure). Système international:réseau de relations, maismanque de connexions, malgré le développements de « sous-systèmes ». I/ l’identification des acteurs Des années 30 aux années 50→école «réaliste», d’origine américaine - Hans MORGENTHAU - Georges KENNAN - John HERTZ - Henry KISSINGER - Morton KAPLAN - Arnold WOLFERS - Raymond ARON 3 convergences : - Réactionsaux espérances d’après 1918. La SDN est jugée trop idéaliste, basé sur des conceptions morales et légalistes. - Ontvécu la montée des totalitarismes dans les années 30, la Seconde Guerre mondiale et la guerre froide. - Restentsceptiques face au DIP et accordent des mérites à la décision comme processus rationnel et responsable.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 207
Langue Français
Signaler un problème
Sociologie des relations internationales Guillaume DEVIN
Premièrepartiex:vaelsirbajnuetee
Relations Internationalesrelations d’interaction et relation d’interdépendance.
Interaction: un acteur change de comportement, l’ensemble de la relation est modifié.Effet de compétition, système de mesure/contresmesures, processus d’escalade.
Interdépendance: les acteurs opèrent deschoix individuels marginaux, mais qui, cumulés, sont de nature à modifier l’ensemble des relations. Effetd’agrégation. Augmentation des flux financiers, commerciaux, migratoires : effets émergents ou pervers, non voulus par les acteurs mais qui résultent de leur situation d’interdépendance.
Marcel MERLE (1988)international = « corps sans tête » ( système absence d’autorité supérieure).
Système international :réseau de relations, maismanque de connexions, malgré le développements de « soussystèmes ».
I/ l’identification des acteurs
Des années 30 aux années 50école «réaliste», d’origine américaine
 Hans MORGENTHAU  Georges KENNAN  John HERTZ  Henry KISSINGER  Morton KAPLAN  Arnold WOLFERS  Raymond ARON
3 convergences :  Réactions aux espérances d’après 1918. La SDN est jugée trop idéaliste, basé sur des conceptions morales et légalistes.  Ont vécu la montée des totalitarismes dans les années 30, la Seconde Guerre mondiale et la guerre froide.  Restent sceptiques face au DIP et accordent des mérites à la décision comme processus rationnel et responsable. (proches de MACHIAVEL, HOBBES et WEBER).