vanni Hits

vanni Hits

Documents
10 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

  • cours - matière potentielle : du temps
  • exposé
Copyr ight 2011 Nico-des ign A l l r ights reserved - p. iva 05390870011 n°16 - janvier 2011 VANNI is a trademark of NICO s.r.l. NICO s.r.l. Via Giacinto Collegno 46/bis - 10138 Torino, Italy +39.011.447.4771 • www. vanniocchiali.com “Quali cose siamo” à milan la meilleure exposition du 2010 maga z i n e adriano design x vanni au temporarY store à milan vanni Hits découvrez les dernières tendances interview avec giulia Bonora
  • évé- nement international d'art contemporain par excellence
  • studio de design adriano
  • vanni
  • meccano jungle
  • crème des crèmes de l'offre internationale des lunettes
  • lunette
  • lunettes
  • artiste
  • artistes

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 27
Langue Français
Signaler un problème
vanni Hits découvrez les dernières tendances
m
a
“Quali cose siamo” à milan la meilleure exposition du 2010
g
a
interview avec giulia Bonora
VANNI is a trademark of NICO s.r.l. NICO s.r.l. Via Giacinto Collegno 46/bis - 10138 Torino, Italy +39.011.447.4771 • info@vanniocchiali.com www. vanniocchiali.com
C o p y r i g h t 2 0 1 1 N i c o - d e s i g n A l l r i g h t s r e s e r v e d - p . i v a 0 5 3 9 0 8 7 0 0 1 1
n°16 - janvier 2011
e
n
adriano design x vanni au temporarY store à milan
i
z
CO LLE CTI O NS
driano design x vanni: des lunettes Hors du a commun.La rencontre entre VANNI occhiali et le Studio de design Adriano a donné naissance à une monture au caractère affirmé et original. Le style de celle-ci s’adapte parfaitement aux valeurs créatives de VANNI. Cette col-laboration permet d’explorer de nouveaux
vanni, aDRIâNO V8406
détails, tout en faisant apparaître la mar-que de fabrique Adriano Design et celle de Nico-Design. tLes lunettes Adriano Design pour VANNI sont révolutionnaires car elles offrent aux montures des branches dédou-blées et désaxées. La découpe est effec-tive du tenon de la face jusqu’au milieu de la branche et les pivots de la charnière sont divisés en quatre emplacements non
c
o
l
l
e
vanni, aDRIâNO V8408
vanni, aDRIâNO V8410
vanni, aDRIâNO V8411
c
t
i
o
n
s
a milan, temporarY store sollicite adriano design x vanni
Lunettes de design à Milan pour fêter Noël: le 25 novembre dernier, sur le Naviglio Grande - le cœur battant d’une Milan en constante effervescence - le Temporary Store consacré aux nouvelles montures Adriano Design X VANNI a ouvert ses por-tes. La collection de lunettes de soleil et de vue qui passionne les amoure design sera exposée (ainsi que les produits Adriano Design réalisés en colla tion avec Tre Spade, OGTM et Progind) dans le Temporary Store de Via Vige
vanni, aDRIâNO V8408
c
o
l
l
e
c
t
i
o
n
s
alignés, rendant celle-ci plus solide avec un meilleur maintien des vis. Pour 2011, les nouveaux modèles Adriano Design X VANNI présentent des formes adoucies et arrondies et sont déclinés en blanc ou noir avec une laque chinoise,
ALP HA BET OPT IQU E
comme rHaBillage.Vous êtes prévenus: une paire de lunet-r tes non rhabillée ne tiendra jamais sur votre nez. Il existe en effet deux opérations de rhabillage à part entière re-quises avant de pouvoir porter vos nouvel-les lunettes avec tout le confort nécessaire; la première, standard, a lieu en phase de production; la seconde est confiée à votre
tRIbE Vk3403
opticien.
Peut-être l’ignoriez-vous mais, lors des der-nières phases de fabrication de lunettes, celles-ci sont rhabillées, c’est à dire qu’el-les subissent une “manipulation” afin que leur face et leurs branches courbes et pliés puissent s’adapter à votre visage. Les plis du métal et les courbes des acétates sont
a
l
p
réalisés à la main, avec comme point de référence le dessin des lunettes posées sur un plan de travail, si possible en verre.
Le rhabillage impose ses règles d’or: la face des lunettes et les ultimes extrémités des manchons doivent toucher le plan; les branches doivent être «mises en pli» de tel-le sorte que les manchons de celles-ci se
situent environ à 10 cm l’une de l’autre. La face doit également présenter par rapport aux branches une inclination bien précise, de 8° environ, dite angle pantoscopique. Toutes ces mesures, angles et distances se basent sur l’étude des dimensions moyen-nes de la tête d’un homme et d’une fem-me. Qu’adviendrait-il si cette opération de
H
a
B
e
t
o
p
t
i
Q
u
e
rhabillage n’était pas effectuée correcte-ment? Vous porteriez sur le nez des lunettes visiblement tordues, ou trop serrées, ou qui vous glisseraient continuellement.
Le deuxième rhabillage de forme, la plus importante peut-être car elle s’effectue directement sur votre visage, est celle qui est réalisée chez votre opticien avant que vous ne sortiez de la boutique avec vos jo-lies lunettes bien fixées sur votre nez. L’op-ticien modifiera les angles, les hauteurs et les longueurs des branches afin que les lunettes s’emboitent parfaitement sur vous, ne glissent pas, ne serrent pas excessive-ment votre crâne au-dessus des oreilles ou ne risquent pas de laisser des marques à la naissance de votre nez.
Pour notre part, nous nous engageons à concevoir des lunettes qui faciliteront à votre opticien leur rhabillage: les lunettes VANNI doivent être portées comme un vê-tement fait sur mesure par votre couturier personnel. •
VAN NIbreadernier, l’exposition de Giulia Bonora a utofocus2: les plus Bel-les images de l’inaugu-ration de l’exposition de novemBre.Le 6 novem-été inaugurée chez Baricole, la showroom de VANNI à Turin. Une véritable mise en scè-GO ne voulue par la critique d’art Olga Gambari pour valoriser les oeuvres de la gagnante ES AR TY shOWROOM BâRICOLE
v
a
n
n
i
g
o
oLGâ gâMbâRI - gIULIâ BONORâ - aLESSâNDRâ gIRâRDI - gIOVâNNI vITâLONI
du concours Autofocus. Grâce aussi à la soirée organisée par les galeries d’art de Turin ouvertes à l’occasion d’Artissima, l’évé-nement international d’art contemporain par excellence qu’accueille Turin chaque année, un grand public d’amateurs et de connaisseurs a visité l’exposition et écouté des lèvres de Giulia l’histoire de la genèse des travaux exposés. Pour ceux qui n’ont
e
s
a
r
t
Y
pas pu participer, nous avons posé à Giulia quelques questions qui nous ont permis de mieux la connaître.
De quelle manière est née ta passion pour l’art et quand as-tu découvert de vouloir de-venir une artiste ? J’ignore si je l’ai réellement découvert, il me semble encore aujourd’hui de ne pas le sa-
BâRbâRâ tRESOLDI - gIULIâ BONORâ
voir précisément; tout ce que je sais c’est que je n’ai jamais cessé d’ emporter partout avec moi des feuilles et des crayons pour dessiner, et ce dès ma plus tendre enfance quand j’accompagnais mes parents au res-taurant.
Quels sont les caractéristiques de ton travail? Dans quelle mesure ton art est-il le fruit d’un
cœur impulsif et d’une gestuelle automa-tique et, inversement, d’un raisonnement approfondi?Mon travail naît aussi de l’attention que je consacre chaque jour à comprendre et tenter de comprendre ce qui est juste et ce qui ne l’est pas. J’ignore si les résultats les meilleurs sont tou-jours ceux liés à l’instinct, mais au cours du temps j’ai commencé à réaliser que la rai-son peut être tout aussi importante.
Quelles sont les étapes que doit surmonter un jeune aspirant-artiste pour professionali-ser son talent dans l’art? Je pense que les étapes qu’un jeune artiste doit surmonter pour professionaliser son ta-lent sont de deux sortes: celles qui corres-pondent parfaitement aux échelons que l’on s’attend de toi que tu passes, et celles
v
a
qui s’inscrivent en contre-courant des mo-dalités dictées par une logique commune.
Dans les deux cas les parcours doivent être de haute qualité, percer l’image du mes-sage et cohérents avec son être propre. La clé consiste à voir les choses d’un point de vue latéral différent de celui de la masse
Qu’as-tu pensé de Turin et d’Artissima? Est-ce qu’une oeuvre que tu as vue t’a marquée plus particulièrement? Turin est selon moi la première ville italienne qui ait un esprit européen. Je suis restée peu de temps à Turin. Je ne la connais pas bien. Artissima j’ai observé une oeuvre vidéo d’un artiste dont je ne me rappelle pas le nom car il était trop compliqué. Le film consistait en un groupe d’adolescen-tes qui, après s’être préparées comme pour
n
n
i
g
o
e
s
a
r
t
Y
se rendre à une fête, décident de défoncer à coup de marteaux et autres ustensiles la pièce où elles se trouvent. Autrement dit : ne jamais se fier des visages angéliques! •
lga gamBari, critiQue d’art, aYant sélection-o né le projet de giulia BonoravainQueur du concours autofocus, décrit son oeuvre.Giulia Bonora aperçoit mille petites histoires à travers la réalité qui l’entoure. Le monde est un fourmillement d’indices qui déclenchent des sensations, des images et des idées: il y a des objets, des visages, des bruits, des couleurs, des situations. Tout produit des impulsions. Hors d’elle, cette jeune artiste de Ferrara lit des traces autobiographiques dans lesquel-les elle se retrouve, s’en approprie d’une certaine manière avant d’entrer en contact avec elles. Giulia est une créature curieuse et assoiffée, qui a le don du regard pur et rapide, em-brassée par une fièvre qui se pose sur toute chose et les transforme en l’espace de quelques instants en les traduisant par des métaphores et des images symboliques. Sa “visionnarité” surréelle et onirique rend la dimension existentielle un lieu de contami-nation entre soi-même et autrui. Giulia travaille en séries, par accumulation de dessins, de formes et de couleurs. Ce sont des groupes où se reflètent et aboutis-sent ses journaux intimes, les pages qui ac-cueillent ses premières notes, les esquisses
d’une narration poétique et ironique, liées aussi étroitement à l’usage de la parole comme forme graphique et sémantique. Ses petits travaux sont des pages de journal intime sauvées de la noyade dans une mul-titude, détachées du bloc de papier blanc, devenus des réflexions individuelles, des mi-cro-espaces artistiques autonomes. Et pour-tant ces dessins, ces collages, ces peintures
gIOVâNNI vITâLONI - gIULIâ BONORâ
v
a
et l’écriture forment un corpus compact, le story board d’un film unique qui est la vie de l’artiste elle-même. Giulia dit que ses journaux intimes la suivent partout, en voyage, en train, à sa pause café sur l’autoroute. Elle prend des notes au vol, ébauche, puis, plus tard, elle retravaille et développe. Son écriture est une sorte d’automatisme interne, un flux cristallin qui
n
n
i
g
o
e
s
a
r
t
Y
fait sortir son âme hors de sa coquille, coule sous sa peau, l’observe, fouine dehors, re-garde les gens et les lieux. Sur un rythme fragmenté et concis qui se reflète dans le type de langage mixte et particulier qu’elle emploie, l’artiste recom-pose des mosaïques hétérogènes, pleines de vie, électriques mais à la fois méditatives, qui mettent tout sous verre, tout en en mon-trant la surface palpitante, les organes et la respiration. •
Rendez-vous l’année prochaine
AUTOFOCUS est le concours promu avec le parrainage de la GAI - As-sociazione per il Circuito dei Gio-vani Artisti Italiani - et destiné aux artistes de nationalité italienne.
www.vanniocchiali.com
VA NIO CC HIA LI.C OM
revue de presse Look -Novembre 2010 Meccano Jungle V1088
vanni sHow T’occhi di Design - Milan
VANNI vous invite à une rencontre en-tre optique et producteur de lunettes de design.
La prochaine étape febbario 7, Rome
vannitY fair Envoyez votre photo et vos coordon-nés à: vannityfair@vanniocchiali.com ou bien taggez-nous sur Facebook vous serez inséré dans notre galerie en ligne “VANNITYfair” et recevrez chez vous un trombone VANNI édition limitée
Ainoa Díaz Hernández, La Orotava, Canarie
vanni collection Online les dernières collections. Découvrez-les avec le nouveau menu plus dynamique et intuitive.
vanni on Filippo Timi sur “Crozza Alive” - avec VANNI Meccano V1081
vanni Hits le modèle plus...glacial Collection Flame - Modelèle V1866
VA NNISavevrio di Biagio sortira d anni au cinéma.La saison cinématographique de VANNI repart: le film “Qualche nuvola” (quelques nuages) du réalisateur ans les salles au printemps. C’est Elio Germano, le meilleur acteur de cinéma encensé au Festival de SH Cannes 2010 qui portera les lunettes Adria-no Design pour VANNI, alors que Michele OW
eLIO gERMâNO âVEC vanni aDRIâNO
mIChELE rIONDINO âVEC vanni mECCâNO3
Riondino (lancé par le film “Dieci inverni” -(dix hivers) porte le percée de Meccano. Rendez-vous dans les salles. • nouveau Blog pour les passion-un nés de lunettes de design.Son nom est www.eyestylist.com et il s’agit d’un blog
v
a
n
n
i
s
H
o
w
consacré à la crème des crèmes de l’offre Internationale des lunettes de design. 5 ar-ticles sur les montures de vue et 5 sur celles de soleil, chaque mois, des textes rédigés par des journalistes experts du secteur, un graphisme attractif et les images des pro-duits les plus marquants de la saison. Ne perdez pas de temps: allez-y: nous y som-mes aussi. •
WWW.COOLhUNTING.COM meilleure expositioncore temps de la voir, jusqu’à fin févrierde design de l’annéewww.triennaledesignmuseum.itqlui l’a déale New York Times: lacrété sur travers deux nouveaux vi-est à milan. C’est la journaliste Alice Rawsthornimage vanni se reflète à nous) d’Alessandro Mendini au Triennale l’ildentité de VANNI s’enrichit de deux visa-meilleure exposition de design est “Qualisages. A deux mois à peine du cose siamo” (quelles choses sommes- lancement de sa nouvelle image, Design Museum. Heureusement, il est en- ges singuliers. C’est un graphisme contem-
aDRIâNO dESIGN PRÉSENTE Lâ cOLLECTION aDRIâNO
porain et jeune qui encadre les visages portant les modèles Tribe et Adriano Desi-gn x VANNI. Deux visages originaux tiennent compagnie à Adam et Eve pour souligner les caractères stylistiques de forme et de couleur qui définissent la collection VANNI pour 2011. Nous les avons appelés Alex et Adriano. •
v
a
n
n
i
s
aLEX PRÉSENTE Lâ cOLLECTION tRIbE
H
o
w