DOSSIER DE PRESSE - Portail de l

DOSSIER DE PRESSE - Portail de l'État en Vaucluse

Français
31 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

  • fiche - matière potentielle : sur le métier de préfet
  • exposé
DOSSIER DE PRESSE Contact presse : Préfecture : Service Départemental de Communication Interministérielle : Karine COSTES / 04 88 17 80 41
  • heures ■
  • acteurs de la sécurité
  • stand sur les métiers
  • dialogue sur les missions de la police, de la gendarmerie, de la sécurité civile et des préfectures
  • véhicules de secours
  • intervention de la gendarmerie
  • lanceurs de balle défense dits
  • heures ►
  • gendarmerie
  • véhicules
  • véhicule

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 107
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo
Signaler un problème

DOSSIER DE PRESSE
Contact presse :
Préfecture : Service Départemental de Communication Interministérielle :
Karine COSTES / 04 88 17 80 41
karine.costes@vaucluse.gouv.fr Sommaire
►Le dialogue sur les missions de la police, de la gendarmerie, des acteurs de la sécurité civile et des
préfectures.
►Les principaux acteurs de la sécurité en Vaucluse : quelques chiffres-clés;
►Le programme des JSI 2011 en Vaucluse.
ANNEXES :
Fiches sur le métier de Préfet : ●Le préfet d'hier et d'aujourd'hui
●Comment devient-on préfet ?
●Quelles sont les missions du préfet ?
Dossier de presse nationalLe dialogue sur les missions de la police, de la gendarmerie, de la sécurité civile et des préfectures.
La première édition des JSI en 2008 avait permis de mieux faire connaître les acteurs de la sécurité.
En 2010, plus de 300 000 personnes ont participé à la 3ème éditon de la Journée de la Sécurité Intérieure
(JSI). Claude Guéant, Ministre de l'Intérieur, de l'Outre-mer, des Collectivités territoriales et de l'Immigration
a décidé de reconduire cet événement en 2011.
L'objectif de cette journée ? Permettre au public, en particulier aux jeunes de rencontrer et de dialoguer avec
les acteurs de la sécurité publique et civile de notre département : policiers, gendarmes, pompiers, personnels
en charge de la sécurité routière, agents de la préfecture, associations de sécurité civile.
En Vaucluse, cette journée est l'occasion de découvrir la modernité des outils de travail et des méthodes
d'intervention de ces métiers au service d'une mission : la sécurité partout et pour tous.
De nombreux stands sont exposés à Avignon, Place de l'Horloge. Des démonstrations et manoeuvres sont
prévues :
- stands : présentation des dernières techniques de la police scientifique, présentation du rôle de préfet en
matière de sécurité publique, civile (gestion de crise) et routière etc...
- manoeuvres : opération de lance à incendie par les sapeurs-pompiers,
- démonstrations : scènes de crime, mise en scène d'interpellations etc.....
Ci-joint le programme.Les principaux acteurs de la sécurité en Vaucluse : quelques chiffres clés
► La police nationale :
■ 548 agents dont 64 adjoints de sécurité
■ 4 commissariats (Avignon, Carpentras, Cavaillon et Orange) et 4 commissariats de secteur
(Villeneuve-lez-Avignon, Montfavet, secteur Sud la Rocade et Centre Ouest)
■ 99 véhicules dont :
 33 véhicules sérigraphiés (dont 7 fourgons et 6 motos),
 54 véhicules banalisés (dont 7 motos),
 10 cyclos,
 2 véhicules radars (dont un avec un radar débarquable).
► La gendarmerie nationale :
■ Le groupement de gendarmerie de Vaucluse comprend 705 officiers, sous-officiers, gendarmes
adjoints volontaires et personnels civils. Ils sont en charge de la mission de sécurité publique dans 146
communes du département de Vaucluse.
■ Il est composé de 4 compagnies (Avignon, Carpentras, Pertuis, Orange) et d'un Escadron
Départemental de Sécurité Routière.
■ 210 véhicules dont 20 motos
► Les sapeurs-pompiers :
■ 506 sapeurs-pompiers professionnels + 1610 sapeurs-pompiers volontaires
■ Plus de 50 000 interventions de secours en 2010 (près de 70% pour du secours aux personnes)
■ plus de 550 véhicules et engins (dont 113 camions feux de forêts, 69 véhicules de secours à
personne, 50 embarcations etc...)
■ plusieurs unités spécialisées (ex : unité de décontamination NRBC - Nucléaire Radiologique
Bactériologique et Chimique, 3 unités GRIMP (Groupe de Reconnaissance et d'Intervention en Milieu
Périlleux), 7 équipes Secours Aquatiques à Victimes (SAV) et Secours en Eaux Vives (SEV).PROGRAMME PROGRAMME
4 ème édition de la Journée de la Sécurité Intérieure en Vaucluse
samedi 8 octobre 2011, de 11 heures 30 à 17 heures
Avignon, Place de l'Horloge
Stands sécurité publique et sécurité civile : de 11 heures 30 à 17 heures
► Présentation des métiers et des actions de la sécurité publique (devant le théâtre)
■ Le rôle du Préfet en matière de sécurité intérieure : (Place de l'Horloge)
● Service Interministériel de Défense et de Protection Civiles de la Préfecture : stand
d'information animé par des agents de la Préfecture : présentation d'une cellule de
gestion de crise (intempéries, crues, incident nucléaire etc...).
● Pôle sécurité routière : stand d'information sur les politiques mises en oeuvre en
matière de sécurité routière, Des cadeaux seront remis au public.
■ Gendarmerie et police nationales :
stand sur les métiers, présentation des plans mis en oeuvre : lutte contre les cambriolages,
contre le vol de câbles, contre le trafic de drogues, participation citoyenne etc...
■ Sapeurs-pompiers :
stand animé par des sapeurs-pompiers volontaires (présentation du volontariat).
Informations sur les différentes actions et interventions des pompiers.
► Présentation des matériels de la sécurité publique (devant le théâtre)
■ Police nationale :
● exposition de matériels et armements : pistolet automatique SIG PRO, pistolet
mitrailleur HK MP5, FAMAS, fusil de précision, arme de poing Sig sauer 9 mm, un
pistolet à impulsion électrique dit Tazer, 2 lanceurs de balle défense dits Flash ball,
un fusil à pompe, une grenade de désencerclement, un lanceur de grenade type
Cougar, 2 grenades lacrymogènes, un bâton télescopique et un tonfa.►Présentation des véhicules de la sécurité publique et de la sécurité civile (Place de l'Horloge)
■ Gendarmerie : 1 véhicule rapide d'intervention « Mégane RS ». Jumelles Eurolaser.
Présentation de kits salivaires stupéfiants
■ Police nationale : 1 véhicule radar, 2 motos, un dispositif LAPI (lecture automatisée des
plaques d'immatriculation)
■ Sapeurs-pompiers : 1 fourgon pompe tonne, 1 véhicule de secours et d'assistance aux
victimes
■ Compagnie Républicaine de Sécurité (CRS) / Détachement d'Unité Motocycliste
Zonale (DUMZ) : 2 motos, matériel de contrôle de vitesse, sonomètre.
■ Police municipale : 2 motos
Démonstrations et ateliers : de 11 heures 30 à 17 heures
► Sécurité publique (devant le théâtre)
■ Les techniques scientifiques (police et gendarmerie) :
● présentation par des FREE (Formateur Relais Environnement Ecologie, Formateur
Relais Enquêteur Environnement) de la gendarmerie
● présentation par la police et la gendarmerie des techniques scientifiques
employées sur une scène de crime
► Sécurité civile (Place de l'Horloge)
■ Croix rouge française : présentation des gestes de premiers secours
Manoeuvres : de 11 heures 30 à 16 heures
►11 heures 30 : manoeuvre des pompiers : utilisation de la lance à incendie
►12 heures 30 : démonstration de maintien de l'ordre et d' interpellation d'un individu dangereux
par la police
►13 heures 30 : manoeuvre des pompiers : utilisation de la lance à incendie
►14 heures : intervention de la gendarmerie : recherche de produits stupéfiants par un chien
spécialisé
►15 heures : démonstration de maintien de l'ordre et d' interpellation d'un individu dangereux
par la police
►16 heures : intervention de la gendarmerie : exercice de recherche avec un chien spécialisé
(démonstration d'obéissance et de techniques de pistage) ANNEXES
Fiches sur le métier de Préfet : ●Le préfet d'hier et d'aujourd'hui
●Comment devient-on préfet ?
●Quelles sont les missions du préfet ?
Dossier de presse nationalMINISTERE DE L’INTERIEUR,
DE L’OUTRE-MER
ET DES COLLECTIVITES
TERRITORIALES
Le préfet d’hier et d’aujourd’hui…
Les préfets, depuis deux siècles, sont au cœur de l’État français.
Créée par la loi du 28 pluviôse an VIII (17 février 1800) dans le prolongement de
la Révolution de 1789, l’institution préfectorale n’a jamais été remise en
cause.
Cette continuité de l’État sur toute l’étendue du territoire a
permis de sauvegarder l’unité nationale.
Le rôle du préfet est d’assurer partout la souveraineté
de la loi républicaine, expression de la volonté géné-
rale.
La décentralisation, à partir de 1982, a abouti à
une autre répartition des compétences entre
l’État et les collectivités locales.
Mais les préfets restent partout les garants du
fonctionnement républicain de l’administration,
celle des collectivités territoriales comme celle
de l’État, les gardiens de la légalité.
L’unité de l’État est un principe essentiel de la
République française. Cela signifie que la loi
doit être appliquée de la même manière sur
tout le territoire. Représentant de l’État dans le
département, le préfet doit veiller au respect de
ce principe essentiel.
Au quotidien, il veille à l’application des lois et des
règlements et vérifie que les collectivités locales les
respectent elles aussi. Il assure le maintien de l’ordre
public (manifestations), de la sécurité et de la défense
civiles (grands rassemblements, catastrophes naturelles
et technologiques). Plus exceptionnellement, il accueille
les personnalités étrangères.
créationMINISTERE DE L’INTERIEUR,
DE L’OUTRE-MER
ET DES COLLECTIVITES
TERRITORIALES
Comment devient-on préfet ?
Le terme «préfet» vient du latin praefectus, qui signifie «placé en tête».
Il désigne donc un homme qui est à la tête d’une organisation (gouverneur, in-
tendant, administrateur).
Aujourd’hui, le préfet est un haut fonctionnaire qui représente l’État
et le Gouvernement dans un département ou une région ; le
sous-préfet est son délégué dans un arrondissement.
Les préfets, assistés des sous-préfets, forment le corps
préfectoral. Ils sont recrutés principalement parmi les
élèves de l’Ecole Nationale d’Administration (ENA) et
les agents de préfecture mais aussi dans le privé ou
dans d’autres administrations.
Ils sont nommés par le président de la répu-
blique en Conseil des ministres sur proposition
du premier ministre et du ministre de l’Intérieur.
Les préfets passent en moyenne près de trois
ans dans le département où ils sont nommés.
Il y a aujourd’hui cent vingt cinq préfets et
quatre cent cinquante-six sous-préfets. Long-
temps exclusivement masculine, la fonction se
féminise progressivement depuis quelques
années, pour atteindre une centaine de
femmes aujourd’hui, dont quinze préfètes
(12%).
création