ETUDE DU PAYSAGE AUDIOVISUEL ET DES POLITIQUES PUBLIQUES DES PAYS  CANDIDATS DANS LE SECTEUR AUDIOVISUEL
50 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

ETUDE DU PAYSAGE AUDIOVISUEL ET DES POLITIQUES PUBLIQUES DES PAYS CANDIDATS DANS LE SECTEUR AUDIOVISUEL

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
50 pages
Français

Description

MALTE Paysage audiovisuel et politiques publiques des pays candidats dans le secteur audiovisuel IMCA pour la Commission européenne – DG EAC Etude DG EAC / 59 / 02 Mars 2004 Avertissement de la Commission européenne - Direction Générale Education et Culture Ni la Commission des Communautés Européennes, ni quiconque agissant sous la responsabilité de celle-ci ne peut être tenu responsable de l’utilisation qui pourrait être faite du présent rapport. Les points de vue exprimés dans ce rapport sont ceux des auteurs. Ce rapport ne reflète pas nécessairement la position de la Commission et la Commission ne peut être tenue pour responsable de l’exactitude des informations présentées. Reproduction autorisée avec mention obligatoire de la source. IMCA – Paysage audiovisuel et politique publique dans le secteur audiovisuel – MALTE 2 Sommaire 1. INTRODUCTION : DONNEES DE CADRAGE....................................... 5 1.1. Chiffres-clefs ........................................................................................ 5 1.2. Histoire récente.................................................................................... 6 1.2.1. Contexte historique ....................................................................... 6 1.2.2. Contexte institutionnel et politique........................................... ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 28
Langue Français

Exrait

MALTE
Paysage audiovisuel et politiques publiques des pays candidats dans le secteur audiovisuel IMCA pour la Commission européenne  DG EAC Etude DG EAC / 59 / 02 Mars 2004
Avertissement de la Commission européenne - Direction Générale Education et Culture Ni la Commission des Communautés Européennes, ni quiconque agissant sous la responsabilité de celle-ci ne peut être tenu responsable de lutilisation qui pourrait être faite du présent rapport. Les points de vue exprimés dans ce rapport sont ceux des auteurs. Ce rapport ne reflète pas nécessairement la position de la Commission et la Commission ne peut être tenue pour responsable de lexactitude des informations présentées. Reproduction autorisée avec mention obligatoire de la source.
IMCA  Paysage audiovisuel et politique publique dans le secteur audiovisuel  MALTE 2
Sommaire
1.INTRODUCTION : DONNEES DE CADRAGE....................................... 51.1.Chiffres-clefs ........................................................................................ 51.2.................6...................................eirtoise.ntceréH................................1.2.1.Contexte historique ....................................................................... 61.2.2. ............................................... 6Contexte institutionnel et politique1.2.3. 7Malte et l'Union européenne .........................................................1.3.Grandes étapes de la constitution du paysage audiovisuel ............. 82.PRESENTATION DU PAYSAGE AUDIOVISUEL .................................. 92.1.Les acteurs de l'audiovisuel................................................................ 92.2.Les données de cadrage .................................................................... 102.2.1.Léquipement des foyers ............................................................. 102.2.2.Les ressources du secteur ............................................................ 102.3. 10Les diffuseurs de contenus................................................................2.3.1.La télévision ................................................................................ 102.3.2. 14La radio .......................................................................................2.3.3.Le cinéma .................................................................................... 172.3.4.Les nouveaux médias .................................................................. 172.4. ............................................................... 18La production de contenus2.5.Les organisations professionnelles................................................... 183.POLITIQUES PUBLIQUES : ORGANISATION INSTITUTIONNELLE ET TEXTES DE BASE ...................................................................................... 203.1.Cadre national ................................................................................... 203.2. 21Accords internationaux ....................................................................3.2.1..................................................21OM..C.........................................3.2.2.Accords et programmes européens ............................................. 213.2.3. 22Accords de coopération culturelle...............................................3.2.3.1.Présentation générale .............................................................. 223.2.3.2.Institutions en charge de la coopération culturelle extérieure 223.2.3.3.Exemples concrets de coopération culturelle.......................... 224.CADRE JURIDIQUE DE LA COMMUNICATION AUDIOVISUELLE  234.1.Organisation du marché ................................................................... 234.1.1. ........................................ 23Concentration et propriété des médias4.1.2.Allocation des fréquences et attribution des licences ................. 23
IMCA  Paysage audiovisuel et politique publique dans le secteur audiovisuel  MALTE 3
4.2.Le secteur audiovisuel public ........................................................... 254.2.1.Organisation ................................................................................ 254.2.2. 25Missions ......................................................................................4.2.3.Financement ................................................................................ 254.3.Contenu des programmes................................................................. 264.3.1. 26Obligations dordre général.........................................................4.3.2.uvres audiovisuelles................................................................. 264.3.3.Protection de lenfance................................................................ 274.3.4.Diffusion des événements dimportance majeure....................... 284.4.Publicité, parrainage et téléachat .................................................... 294.5. ................................................................ 29Le soutien à la production5. 31L'AUTORITE DE REGULATION DE L'AUDIOVISUEL.....................5.1..........................tut....................................Sta..................................31....5.2.Compétences ...................................................................................... 325.3.................................Moyens...........4.3....................................................5.4.Bilan .................................................................................................... 356.GRANDS ENJEUX ET DEBATS ACTUELS .......................................... 366.1.La politisation des médias ................................................................ 366.1.1.L'appartenance politique des médias télévisuels......................... 366.1.2.L'indépendance de la télévision publique à l'égard du pouvoir politique 366.1.3.L'indépendance des sociétés de production ................................ 376.2. 37Les débats autour de l'Autorité de régulation................................6.2.1.L'action de l'Autorité ................................................................... 376.2.2.Vers une nouvelle répartition des rôles? ..................................... 377.SYNTHESE CONCLUSIVE...................................................................... 387.1.38..........................................................................................hé......aMcr7.2.Politiques publiques .......................................................................... 397.3.................siluncCo......on04....................................................................8.........................14................................................................exennA..............s.8.1.................................s.ceurSo........................................................14.......8.1.1.Références bibliographiques ....................................................... 418.1.2..........................................4..1tnreseI....en.tSit................................8.1.3.tnEiter.sne....................41................................................................8.2. .................................... 42Liste des accords de coopération culturelle
IMCA  Paysage audiovisuel et politique publique dans le secteur audiovisuel  MALTE 4
IMCA  Paysage audiovisuel et politique publique dans le secteur audiovisuel  MALTE
5
1. INTRODUCTION : DONNEES DE CADRAGE 1.1. Chiffres-clefs Données clés (2)Population (3) en milliers 397 300 Superficie Km2 320 Monnaie livre maltaise Taux de change 1MTL =2,3912  Structure socio-démographique de la population (3)Total 397 300 Nombre de femmes pour 100 hommes (en 2002) 102 0-14 ans 19,2% 15-24 ans 14,9% 25-49 ans 34,9% 50-64 ans 18,4% 65-79 ans 10% 80 ans et + 2,6% Moins de 25 ans 34,1% 25-64 ans 53,3% Population active en % de la population entre 15 et 64 ans (3) max* min* max** min**Population active 55% 68,5% 47,3% 74,5% 55,4% Structure de la population active max* min* max** min**Agriculture nc 16,2% 3,3% 7,9% 0,7% Industrie et construction nc 41,4% 25,1% 35,9% 20,1% Tertiaire nc 70,2% 50,9% 79,2% 60,3% Equipement (1) min** max**max* min*Refrigerateur 98,7% 99,1% 21,6% 99,8% 62,6% lave-linge 87,8% 98,7% 15,3% 97,0% 76,1% Lave-vaisselle 7,4% 35,4% 0,4% 56,8% 22,9% Automobile 72,8% 97,7% 13,2% 83,0% 61% Téléviseur 98,8% 99,7% 87,4% 100,0% 96,0% Téléphone portable 74,5% 80,6% 4.6% 89% 37.6% Ordinateur personnel 34,4% 48,4% 3,0% 70,8% 24,8% *min et max au sein des pays candidats min et max au sein des 15 ** Les principaux indicateurs économiques (3)Moyenne UE des 15  2000 2001 2002 2001 2002 Croissance du PIB 6,4 -1,2 1,7 1,7 1 PIB (3') milliards de $ US 3,6 3,6 3,9 530 610 PIB/tête d'habitant EU 15 = base 100 =23 454  70,9 69,5 69,1 100 100 Taux dinflation (3') en % évolution 2,4 2,9 3,1 2,2 2,1 Taux de chômage en % 7 6,4 7,4 7,4 7,7 (Bcaolamnpcteesdceosupraainetsm)entsMillionsd'eurosNC-181-160-1762,6+3815,9Sources:(1) Malta National Statistics Office, min et max : european marketing book 2003(2) Atlaséco 2003 (3) Eurostat (3') DREE 2003IMCA  Paysage audiovisuel et politique publique dans le secteur audiovisuel  MALTE 6
1.2. Histoire récente1
1.2.1. Contexte historique Avec 390 000 habitants et une superficie de 320 km², Malte est le plus petit des pays candidats à l'adhésion à l'Union Européenne. Situé à la limite sud de l'Europe, l'archipel est composé de quatre îles dont deux seulement sont habitées. Au cours de son histoire, Malte compte parmi les Etats ayant connu le plus d'occupations différentes et donc d'influences multiples. Cédée par l'empereur Charles Quint aux Chevaliers de l'Ordre de Saint-Jean de Jérusalem en 1530, Malte est ensuite conquise par Bonaparte en 1798. A partir de 1800, l'île devient sujette de la Couronne d'Angleterre. Après avoir accédé enfin à une autonomie locale en 1947, Malte obtient le statut de Dominion en 1955. En 1962, le Parlement maltais vote unilatéralement l'indépendance de l'archipel, laquelle n'est officiellement accordée quen mai 1964, ce qui favorise immédiatement lutilisation de la langue et de lécriture maltaises. Le 13 décembre 1974, Malte devient officiellement la République de Malte. 1.2.2. Contexte institutionnel et politique Organisé sous forme de démocratie parlementaire, le système politique maltais s'inspire fortement du système britannique. Le Conseil des ministres détient le pouvoir exécutif, dirigé par le Premier ministre. Ce dernier est désigné par le Président de la République en sa qualité de leader du Parlement. Le Parlement maltais, constitué de la seule Chambre des représentants, est monocaméral et élu au suffrage universel pour cinq ans. Il désigne le Président de la République pour un mandat de cinq ans également. Au niveau local, 67 municipalités (ou conseils locaux) ont été instituées depuis 1993, en lieu et place des paroisses. Elles sont élues au suffrage universel pour trois ans et sont dirigées par un maire ou un syndic. Gozo, du fait de son statut particulier, dispose d'un ministère distinct.
1Sources :Elargissement de la Communauté européenne, Country Profile, Malta (http//europa.eu.int/comm/enlargment/malta/index.htm) ;Létat du monde 2002(éditions La Découverte) ;ycnEpolceidéYahooc.moa/traiy.haooicles/ptthclcyedop/f:/enr.) ; Conseil de l'Europe (http://www.coe.int) :porae.ruwww.intl.eu.
IMCA Paysage audiovisuel et politique publique dans le secteur audiovisuel  MALTE 7
Depuis l'indépendance en 1964, la situation politique de l'archipel est marquée par l'alternance au pouvoir du parti nationaliste (conservateur) et du parti travailliste (socialiste). La vie politique du pays est également marquée par son neutralisme et son non-alignement dans les affaires internationales, puis, à la fin des années soixante-dix, par une coopération étroite avec la Libye. En 1990, la République de Malte et la Libye ont même renouvelé leur traité de coopération bilatérale jusqu'en 1995. Malte est devenue membre du Conseil de lEurope dès le 29 avril 1965. 1.2.3. Malte et l'Union européenne Demande dadhésion16 juillet 1990 Signature de laccord dassociation5 décembre 1970 Ouverture des négociations13 octobre 1999 Référendum8 mars 2003 Adhésion1ermai 2004 Le débat autour de ladhésion a été très vif et le résultat du référendum se caractérise par le plus fort taux de participation (91%) et la plus faible approbation (53,6%) au sein des neufs pays qui ont organisé un tel référendum.
IMCA  Paysage audiovisuel et politique publique dans le secteur audiovisuel  MALTE 8
1.3. Grandes étapes de la constitution du paysage audiovisuel
1957 : début de la réception de signaux de télévision en provenance de lItalie 1961 : création dune autorité de régulation de laudiovisuel 1962 : création de la Télévision Maltaise 1990 : publication du « Papier blanc » sur le pluralisme dans laudiovisuel 1991 : loi sur la radiodiffusion, libéralisation du paysage radiophonique et télévisuel (sous réserve du respect d'un délai 4 ans pour ce dernier) premier service de télévision câblée (joint-venture1991 : autorisation du Malte / USA) Melita cable TV commence à émettre1992 : : attribution d'une licence de diffusion commerciale au parti1994 travailliste 1997 : agrément de deux diffuseurs privés 2000 : révision de la loi sur la radiodiffusion
IMCA  Paysage audiovisuel et politique publique dans le secteur audiovisuel  MALTE
 9
2. PRESENTATION DU PAYSAGE AUDIOVISUEL Un certain nombre de données sont indisponibles. Ceci est imputable à la petite taille du pays, qui ne possède pas les mêmes structures ni le même potentiel dexperts que dans les pays plus grands. 2.1. Les acteurs de l'audiovisuel Le paysage audiovisuel maltais apparaît très riche par rapport à la faible taille de la population (moins de 400 000 habitants). Le marché audiovisuel maltais a la particularité davoir de fortes connexions avec le monde politique: en effet, les partis politiques participent directement au capital des principaux médias audiovisuels privés. De plus, la question de l'indépendance du service public par rapport au gouvernement en place est posée de façon récurrente et ce, quel que soit le parti au pouvoir. Le groupe public PBS (PUBLIC BROADCASTING SERVICE)représente un poids considérable sur le marché. lintroduction du JusquàBroadcasting Acten 1991, le groupe bénéficiait dun monopole. Aujourdhui, il reste présent à traversdeux chaînes de télévision ettrois stations de radio. En 2002, la part daudience de PBS sétablit à 38%, conférant à la chaîne une position de leader. Le groupe dispose dune double source de financement : 50% des revenus proviennent de la redevance, la deuxième moitié venant des ressources publicitaires. La première chaîne publique est considérée par beaucoup de maltais comme la chaîne de télévision la plus objective du pays. En effet,les autres supports majeurs de Malte sont plus quétroitement liés aux deux grands partis politiques lîle, qui possèdent chacun leur propre de station de radio et leur chaîne de télévision.LeParti Nationaliste (Partit Nazzjonaliste), actuellement au pouvoir, détient ainsi RADIO 101 et la chaîne NET TV, lancée en 1998. Le parti dopposition, leMalta Labour Party,possède la plus grande station SUPER ONE RADIO ainsi que la chaîne SUPER ONE TV. Il est à noter Malte est arrosée par le signal TV provenant de létranger et notamment dItalie :les Maltais bénéficient ainsi dune douzaine de chaînes italiennesest significatif, puisque la RAI 1 réalise près. Limpact sur laudience de 4% de part daudience en prime.
IMCA  Paysage audiovisuel et politique publique dans le secteur audiovisuel  MALTE 10
2.2. Les données de cadrage
2.2.1. Léquipement des foyers Equipement des foyers en biens et services audiovisuels en 2002  % In Part des foyers avec télévision 98,9% Part des foyers avec radio 99% Part des foyers avec pénétration 77,4% Part des foyers avec lecteur DVD 13,9% Part des foyers avec ordinateur personnel 34,4% Part des foyers connectés à Internet 33% Part des foyers câblés 62,6% Part des foyers avec satellite 14,8% Source: National Statistics Office
2.2.2. Les ressources du secteur En 2002, les investissements publicitaires en radio et télévision sélevaient à 7 millions deuros (National Statistics Office). Cela représente le plus petit chiffre des pays candidats, ce qui sexplique aisément par létroitesse du marché. 2.3. Les diffuseurs de contenus
2.3.1.La télévision Consommation de la télévision  Total Répartition par Répartition par âge (%) % sexe (%) + M F 12-17 18-30 31-50 51-65 65 Regarde la TV98.00 48.90 21.10 36.90 18.20 12.40 51.10 11.30 TNVeregardepasla 50.002.00 50.00 15.00 5.00 45.00 15.00 20.00 Source: Who Watches TV, Audience Survey, Nov 2002 Broadcasting AuthorityLa télévision a été introduite à Malte au début des années soixante, initialement à travers des chaînes italiennes du groupe public italien RAI, ensuite par la chaîne locale MTV. Pendant plus de deux décennies, elle était la seule source de télédiffusion à Malte.Le marché de la télévision est aujourdhui composé de six chaînes hertziennes ou câblées.
IMCA  Paysage audiovisuel et politique publique dans le secteur audiovisuel  MALTE 11