Année Universitaire

-

Documents
49 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Niveau: Elémentaire, Primaire, CE2, CM1, CM2
Année Universitaire 2006 - 2007 Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes avril 2007 G. CAPTIER 2e cycle – MIF – Urgences – Item 201 – Les brûlures en phase aiguë 1 Les brûlures en phase aiguë Dr Captier, Dr Lebreton, Dr Griffe Centre des brûlés, Hôpital Lapeyronie, Montpellier Navigation : Menu Page suivante Page précédente Retour texte Figure/tableau Lien 2 Plan (menu) • Épidémiologie • Physiopathologie • Traitement d'urgence des brûlures • Traitement des brûlures graves • Traitement des brûlures bénignes • Traitement chirurgical • Cas particuliers • Annexes • Iconographie • Références navigation 3 Épidémiologie • 1/Incidence et gravité • 2/Facteurs épidémiologiques • 3/Agents de la brûlure • 4/Prévention 4 1/Incidence et gravité • Incidence en France : – 150 000 nouveaux cas par ans nécessitent des soins – 7500 cas nécessitent une hospitalisation – 3000 cas sont hospitalisés en centre des brûlés • Gravité – Facteur de gravité : l'âge, l'étendue, la profondeur et la localisation de la brûlure – 0,2% de la mortalité totale annuelle en France – 10% des morts accidentelles (accident = ignorance, négligence, imprudence)

  • cicatrisation

  • tissu de granulation vascularisé

  • brûlures en phase aiguë

  • élimination des tissus nécrosés

  • brûlures profondes

  • épiderme

  • liquides chauds

  • refroidissement par l'eau de la brûlure

  • faculté de médecine de montpellier-nîmes


Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 avril 2007
Nombre de visites sur la page 65
Langue Français
Signaler un problème
Année Universitiaer2 00 62-00F7ulacdetééd MinecoM eeptneillîN-rvrilmesa7G.  200EI2RACTPel– cecyrg–UF MI–Is ceen 102 metûrb seL–p ahesa uler sneiguë
Épidémiologie • 1/Incidence et gravité • 2/Facteurs épidémiologiques • 3/Agents de la brûlure • 4/Prévention
3
1/Incidence et gravité • Incidence en France: –150000 nécessitent des soinsnouveaux cas par ans – 7500cas nécessitent une hospitalisation – 3000cas sont hospitalisés en centre des brûlés • Gravité –aFtcue rde gravité: l’âge, l’étendue, la profondeur et la localisation de la brûlure –0,2%de la mortalité totale annuelle en France – 10%des morts accidentelles (ciacntde= ignorance, négligence, imprudence) 4
Plan (menu) Épidémiologie Physiopathologie Traitement d’urgence des brûlures Traitement des brûlures graves Traitement des brûlures bénignes Traitement chirurgical Cas particuliers Annexes Iconographie Références
navigation 2
1
Les brûlures en phase aiguë Dr Captier, Dr Lebreton, Dr Griffe Centre des brûlés, Hôpital Lapeyronie, Montpellier Navigation : Menu Page suivante Page précédente Retour texte Figure/tableau Lien
3/Agents de la brûlure • Lesliquides chaudsreprésentent 50% et les flammesde 30 à 40% • Causes des brûlures domestiques • Chez l’enfant: – 0-4 ans : liquide chaud ++ (eau, boisson …), contact (appareil de chauffage, fer à repasser, plat chaud) – 5-15 ans : flammes ++ (liquide enflammé, feu, pétard), contact (pot d’échappement), dermabrasion, coup de soleil6
2/Facteurs épidémiologiques • Âge: 2 pics – Enfants : 0-4 ans, prédominance chez le garçon – Adultes : 25-44 ans • Siège: les mains sont atteintes dans 40 à 50% des cas • Circonstances: – 68% surviennent à domicile – 3,3% des accidents domestiques sont des brûlures 5
Physiopathologie « La brûlure est un traumatisme initialement local (plaie) avec des conséquences générales (troubles de l’homéostasie) » • 1/Les mécanismesConstitution dela lésion locale • 2/Conséquences locales • 3/Évolution et cicatrisation • 4/Conséquences générales 8
4/Prévention • Primaire= diminuer l’incidence – Campagne d’information – Augmenter la sécurité (contrôle de l’eau sanitaire < 60°C, détecteur de fumée, tuyaux de gaz, circuit électrique…) • Secondaire= diminuer la gravité initiale – Enseignement au grand public (« stopper, tomber, rouler », refroidissement par l’eau de la brûlure) – enseignement au professionnels de santé • Tertiaire= diminuer les séquelles et la mortalité – Centre de brûlés – Rééducation spécialisée et chirurgie réparatrice 7
00 2ilvrPTCA. 7GeilleptnasemîN-rence–Urgtem s –IcecyEI2RIM Fel–  UéeveniitrsreainnAtéde Médecine Mo2 00 62-00F7calulure brû–Les201 giëuesa p ah sne
vrilmesa7G.  200tnep eoM-rîNlleirg–UF MI–Is ceen2REITPAC– elcyceAnnée Universitulacdetééd Mineceria002 2- 6F700es–Lrû bm te1 20ahp a eserulne siguë
10
12
Structure de l’épiderme
2/Conséquences locales • Transfert d’énergie : – Si absorption > dissipation = augmentation de la chaleur intracellulaire = destruction cellulaire • Laprofondeurde la brûlure – Structure de la peau et de l’épiderme – Les trois degrés de la brûlure – Aspect clinique – Classification chirurgicale
1/Les mécanismes • Brûlures thermiques(90% des brûlures) • Par contact – Solide : braises, fer chaud, pot d’échappement, etc. – Liquide : eau bouillante, café, huile chaude, etc. • Par flammes – Hydrocarbures enflammés – Explosion de gaz, ou vapeur d’essence • Par rayonnement = ultraviolet (SOLEIL), rayon X • Brûlures électriques(voircas particulier) • Brûlures chimiques(voircas particulier)
9
Structure de la peau
ne sahp a esëuginnAinecMoe detééd MîN-rasemeptneillrsitaireée Unive00F7calu2 00 62-m te–Is ceenrg–Uerulûrb seL– 102CAPT7G.  200vrilIM Fel– cecyEI2R
3/Évolution et cicatrisation • Évolution des brûlures superficielles • Évolution des brûlures profondes • Les séquelles cicatricielles – Hypertrophie – Rétraction – Dyschromie – Destruction tissulaire
16
Cicatrisation > 15 jours avec séquelles Greffe de peau Chirurgie réparatrice 15
Brûlures profondes
Aspect clinique 1erdegré 2edegré 2edegré 3edegré superficiel profond * couleur Rouge +++ Rosée Pâle Blanc ou Noir Recoloration ++ Recoloration +/- (carbonisation, suie) Phlyctènes Absentes +++ +/- Non, aspect  + cartonné Exsudation Douleur ++ +++ +/- Insensible Évolution Cicatrisation Cicatrisation Cicatrisation Pas de < à 5 jours < à 10 jours lente possible cicatrisation  Séquelles Non Non Oui Oui ++ * Diagnostic difficile +++ , évolution incertaine, peut nécessiter une greffe14
Classification chirurgicale Guérison Brûlures Sans séquelle superficielles En 10 jours
Les 3 degrés de la brûlure 1erdegré= atteinte des couches superficielles de l’épiderme 2edegré – Superficiel = atteinte de tout l’épiderme – Profond = atteinte de la jonction dermo-épidermique +++ (stade intermédiaire) 3edegré= atteinte de l’épiderme et du derme +/-l’hypoderme